Posts Tagged ‘fièvre Ebola’

Ebola: soldats américains revenant d’Afrique placés en quarantaine

octobre 27, 2014

Les soldats américains de retour de mission pour combattre l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest seront désormais placés « à l’isolement » sur la base américaine de Vicence (Vicenza), en Italie. Cette quarantaine décidée « par précaution » doit durer trois semaines.

Un premier contingent d’une douzaine de soldats a été placé en « surveillance renforcée », a déclaré lundi le colonel Steven Warren, un porte-parole du Pentagone. Parmi eux figure l’ancien chef de la mission américaine au Libéria, le général Darryl Williams.

Le porte-parole s’est refusé à utiliser le vocable de quarantaine pour qualifier ce régime, mais a admis que les soldats étaient « isolés du reste » de la base. « Aucun d’entre eux n’a montré de symptômes », a assuré le colonel Warren.

La décision a été prise par l’état-major de l’armée de terre américaine et s’appliquera dorénavant à tous les soldats de retour de mission au Libéria, où sont déployés 600 hommes, et au Sénégal, où sont postés 100 autres. Le Pentagone a précisé que ce chiffre pourrait monter jusqu’à 4000 en fonction de l’évolution de la situation sur le terrain.

Mesure contestée
D’autres mesures de précaution ont été prises aux Etats-Unis. Les Etats de New York et du New Jersey ont instauré une mise en quarantaine obligatoire pour tous les voyageurs ayant eu des contacts avec des malades en Afrique de l’Ouest.

Une infirmière américaine a ainsi été hospitalisée après son retour de Sierra Leone vendredi. Malgré l’absence de symptômes, Kaci Hickox a été installée dans une tente adjacente à un hôpital de cet Etat de l’Est américain, sans douche ni toilettes équipées de chasse d’eau. Elle a déploré avoir été traitée comme une criminelle et a finalement été autorisée à sortir lundi.

Outre le cas du médecin new-yorkais Craig Spencer, les Etats-Unis ont recensé sur leur territoire trois autres personnes contaminées par la fièvre Ebola. Une seule, un Libérien arrivé de son pays en septembre, est morte, au Texas. Deux infirmières contaminées lors de sa prise en charge ont depuis guéri.

Un garçon de cinq ans a été placé en observation dans le même hôpital que Craig Spencer, en raison de symptômes ressemblant à ceux de la fièvre Ebola. L’enfant est arrivé samedi aux Etats-Unis en provenance de Guinée.

Romandie.com

Un cameraman de NBC a contracté le virus d’Ebola au Libéria

octobre 3, 2014

Un pigiste cameraman travaillant pour NBC News au Libéria a contracté le virus de la fièvre Ebola, a annoncé la chaîne de télévision américaine sur son site Internet. Il va être rapatrié aux Etats-Unis pour y être soigné. L’identité de cet homme de 33 ans n’a pas été révélée.

Il est le quatrième Américain à avoir contracté la maladie au Libéria. Il avait été engagé mardi pour servir d’assistant à la correspondante et spécialiste des questions de santé de NBC qui effectue actuellement un reportage sur l’épidémie de fièvre hémorragique à Monrovia, capitale du Libéria.

Immédiatement après avoir éprouvé de la fièvre et avoir constaté l’apparition des premiers symptômes, le cameraman s’est volontairement isolé et a consulté un médecin. Il s’est ensuite rendu à l’antenne locale de Médecins sans frontières pour y subir un test de dépistage. Le résultat s’est révélé positif, a précisé NBC.

Romandie.com

L’épidémie de fièvre Ebola en Afrique a fait 467 morts

juillet 1, 2014

Le nombre de décès causés par l’épidémie de fièvre Ébola en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone était de 467 lundi. Au total, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a recensé 759 cas de contamination par le virus, a-t-elle annoncé mardi.

Ces chiffres font apparaître une augmentation de 38% du nombre des décès et de 27% du nombre des cas depuis le précédent bilan de l’OMS du 24 juin, qui faisait état de 599 cas dont 338 décès. L’OMS précise avoir enregistré, entre le 25 et le 30 juin, 22 cas, dont 14 décès.

Pour la première fois depuis le début de l’épidémie, en mars 2014, l’OMS publie des statistiques détaillées différenciant les cas confirmés, suspects et probables dans les trois pays affectés, soit la Guinée, la Sierra Leone et le Liberia.

Au total, l’OMS a comptabilisé 759 cas de fièvre hémorragique (544 confirmés Ébola), dont 467 se sont soldés par un décès (291 confirmés Ébola), indique l’agence onusienne dans un communiqué.

La Guinée, d’où l’épidémie est partie, est le pays le plus affecté avec 413 cas de fièvre hémorragique (293 confirmés Ébola) dont 303 morts (193 confirmés Ébola). Le Liberia a dénombré 107 cas (52 confirmés) dont 65 mortels (33 confirmés). La Sierra Leone a enregistré pour sa part 239 cas (199 confirmés) dont 99 morts (65 confirmés).
Réunion d’urgence

Le 26 juin, l’OMS avait tiré la sonnette d’alarme face à l’épidémie d’Ébola en Afrique de l’Ouest, la plus grave qui ait existé. Elle a demandé des « mesures drastiques », sans toutefois préciser lesquelles.

L’organisation a aussi convoqué, mardi et mercredi à Accra (Ghana), une réunion internationale d’urgence avec les ministres de la Santé de 11 pays africains afin de préparer un plan complet de riposte. Il n’y a pas de vaccin homologué contre la fièvre Ébola. Elle se manifeste par des hémorragies, des vomissements et des diarrhées.

Romandie.com

Guinée: une épidémie de fièvre Ebola fait au moins 59 morts

mars 22, 2014

L’épidémie de fièvre virale hémorragique qui sévit dans le sud de la Guinée est une fièvre Ebola, a annoncé samedi le chef de la division prévention au ministère de la santé et de l’hygiène publique, le Dr Sakoba Kéita. On déplore au moins 59 morts.

Le ministère guinéen de la Santé avait indiqué vendredi soir qu’une épidémie de fièvre virale hémorragique avait provoqué le décès de 29 personnes depuis le 9 février en Guinée. Il n’avait pas précisé la nature de cette fièvre.

L’épidémie est une fièvre Ebola, selon le diagnostic fait à Lyon, en France, a expliqué le Dr Kéita. « Dans la journée d’hier (vendredi) nous avons eu les premiers résultats venus de Lyon qui nous ont annoncé la présence du virus de la fièvre Ebola comme étant à l’origine de cette flambée de fièvre fébrile en Guinée Forestière principalement », a-t-il déclaré.

L’épidémie « a fait au moins 59 morts sur 80 cas recensés par nos services sur le terrain », a dit M. Kéita à l’AFP.
Intervention de MSF

« Nous sommes débordés sur le terrain, nous luttons contre cette épidémie avec les moyens du bord, avec le concours des partenaires, mais sachez que c’est difficile, mais nous y parviendrons », a-t-il ajouté.

La maladie se manifeste par une poussée de fièvre, des diarrhées, des vomissements, une fatigue prononcée et parfois un saignement.

L’organisation Médecins Sans Frontières (MSF) a annoncé samedi le lancement d’une intervention d’urgence dans le pays. « Vingt-quatre médecins, infirmiers, logisticiens et spécialistes de l’hygiène et de l’assainissement sont déjà sur place alors que d’autres personnes vont renforcer l’équipe au cours des prochains jours », a précisé l’organisation dans un communiqué

Romandie.com