Posts Tagged ‘Flammes’

Les flammes et la désolation s’emparent à nouveau du Portugal

juillet 13, 2022
Les flammes et la desolation s'emparent a nouveau du Portugal
Les flammes et la désolation s’emparent à nouveau du Portugal© AFP/PEDRO ROCHA

« On aurait dit la fin du monde », souffle Adelino Rodrigues, en évoquant les flammes qui se sont emparées de son village du centre du Portugal, pays où les incendies meurtriers de 2017 sont dans toutes les mémoires.

Dans sa commune de Leiria, « tout a brûlé hier sauf les maisons, car les gens sont très courageux et les ont défendues eux-mêmes. Les pompiers sont arrivés bien plus tard », dit à l’AFP cet agriculteur de 77 ans.

Casquette sur le front et chemise à carreaux, il s’inquiète désormais pour ses cinq hectares de vigne plantée à flanc de colline.

« C’est très triste… une vie entière à travailler pour ça. C’est désolant, je ne trouve pas les mots », confie-t-il, en observant une colonne de fumée épaisse qui se dégage d’un massif d’eucalyptus.

L’incendie qui fait rage depuis la fin de la semaine dernière dans cette partie du district de Santarém a repris mardi, favorisé par les températures exceptionnellement élevées, après avoir été provisoirement circonscrit lundi.

La région de Santarém devait enregistrer mercredi des températures de 46 degrés, les plus élevées du pays.

Dans le ciel enfumé, deux avions bombardiers d’eau et un hélicoptère poursuivent leur va et vient pour déverser de l’eau sur les points les plus chauds.

Au sol, des pompiers analysent la situation, talkies-walkies vissés sur l’oreille. Quelques mots échangés discrètement suggèrent que les véhicules à leur disposition manquent d’eau pour s’attaquer au brasier.

Risques de feu multipliés par six

Les images de pompiers et de villageois luttant contre les incendies sont devenues récurrentes au Portugal, un pays traumatisé par les feux de 2017, qui ont fait plus d’une centaine de morts.

Le pays compte un massif forestier étendu, représentant 36 % de son territoire selon la Banque Mondiale, et planté pour un quart d’eucalyptus, un essence rentable pour la puissante industrie papetière du pays mais régulièrement pointée du doigt car elle est très inflammable.

« Nous vivons dans une région du monde où le changement climatique va systématiquement aggraver les conditions au cours des prochaines années », a insisté mardi le Premier ministre Antonio Costa.

« Les études indiquent que même si le monde arrivait à respecter les objectifs de l’accord de Paris », prévoyant une limitation du réchauffement planétaire à moins de 2°C au-dessus du niveau pré-industriel, et dans l’idéal à 1,5°C, « le risque de feux de forêt au Portugal serait quand même multiplié par six », a-t-il souligné.

Afin de renforcer la mobilisation des services de secours, qui peuvent compter au total sur un effectif de 13.000 personnes, le gouvernement portugais a décrété entre lundi et vendredi l' »état de contingence » qui accroît leurs pouvoirs.

Un autre incendie actif dans la région d’Aveiro, dans le nord du Portugal, a fait un mort, a-t-on appris mercredi auprès des services de secours.

« Les pompiers ont trouvé une victime carbonisée au milieu de la zone qui a brûlé » dans la nuit de mardi à mercredi dans la commune de Murtosa, a indiqué à l’AFP le commandant José Miranda, de l’Autorité nationale de protection civile, sans donner plus de détails.

D’après le journal Correio da Manha, il s’agirait d’une femme d’une cinquantaine d’années. L’incendie s’était déclaré dans un champ de maïs avant d’être rapidement maîtrisé.

Dans le centre, les incendies ravageant le district de Santarém, notamment dans les communes d’Ourém ou de Leiria, mobilisaient au total quelque 1.200 pompiers. Ces feux ont entraîné mardi soir l’évacuation de quelque 600 personnes à Ourém.

Interrompue jusqu’à l’aube à cause des flammes, la circulation a pu reprendre sur plusieurs axes routiers, dont l’autoroute A1 qui relie Lisbonne au nord du Portugal.

Depuis jeudi, les services de secours ont recensé une trentaine de blessés légers et au moins une douzaine de maisons endommagées par les flammes, selon un bilan provisoire fourni par la protection civile.

Deux autres brasiers se sont déclarés mercredi dans le sud du pays, notamment dans la très touristique région de l’Algarve

Par Le Point avec AFP

Maître Gims sauvé d’un bateau en flammes à Bonifacio

août 25, 2019

Gims

La rappeur français a échappé à l’incendie du bateau qu’il louait au large de Bonifacio (corse-du-sud) avec des amis et deux membres de l’équipage.

D’après les informations de France Bleu RCFM et Corse-Matin, le navire de 24 mètres que le rappeur Maître Gims et ses amis louaient a pris feu alors qu’ils étaient en mer, au large de Bonifacio (corse-du-sud).

La rappeur, trois amis et deux membres de l’équipage ont dû abandonner la vedette par leurs propres moyens, d’après la Préfecture Maritime. A l’aide d’un semi-rigide, ils ont rejoint le rivage.

L’incendie aurait été causé par une avarie du moteur. 3000 litres de carburants se trouvaient dans les cuves. «Le risque de pollution est important», précise Corse-Matin.

«Le patrouilleur 617 de la SNSM ainsi que la vedette de la Gendarmerie départementale 2A G109» ont pu rejoindre la zone rapidement et la sécuriser. La SNSM a mis en place un barrage flottant anti-pollution de 150 mètres «afin d’écarter le risque d’une atteinte à l’environnement».

Par Le Figaro

Une partie du Groeland en proie aux flammes

août 14, 2017

Photo satellite de la NOAA (l’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique) prise le 3 août 2017 montrant un nuage de fumée provoqué par des incendies de végétation dans l’ouest du Groenland.nn / © NOAA/AFP/Archives / Handout

Une partie du Groenland, où un record de chaleur a été enregistré en juillet, est en proie aux flammes, une situation qui a conduit lundi la police à déconseiller d’y circuler dans deux zones du sud-ouest.

« A cause d’importants incendies sur la côte ouest groenlandaise, la police du Groenland décourage la circulation – y compris la randonnée et la chasse – dans deux périmètres autour de Nassuttooq et d’Amitsorsuaq », a annoncé la police dans un communiqué.

Les zones concernées sont situées au-dessus du cercle polaire arctique et, selon les autorités, « les incendies ne devraient pas cesser dans les prochains jours ».

Les premiers feux ont été signalés le 31 juillet sur ce territoire autonome du Danemark dont la végétation est en grande partie constituée de toundra.

Dans une des zones touchées, il est depuis lundi et jusqu’à nouvel ordre, interdit de fumer.

« Beaucoup d’endroits sont très secs et la moindre étincelle ou une négligence liée au tabagisme peut allumer un incendie », a expliqué la municipalité de Qaasuitsup dans un communiqué.

Selon l’institut météorologique danois, BMI, le mois de juillet a été « extrême » et un nouveau record de chaleur a été enregistré.

Un climatologue de l’institut, John Cappelen, relevait le 10 août sur Twitter une température de 24,8 degrés Celsius à l’aéroport de Nuuk, la capitale du Groenland.

L’Arctique est particulièrement fragile et menacé par le réchauffement climatique.

En 2016, le Groenland a connu ses douze mois les plus chauds depuis le début en 1900 des relevés de températures dans cette région.

Fin juin, une étude britannique a montré que la diminution de la couverture nuageuse pendant les mois d’été avait nettement accéléré la fonte des glaces au Groenland, elle-même responsable de la hausse du niveau des océans.

Romandie.com avec(©AFP / 14 août 2017 17h50)

États-Unis: Des milliers de personnes fuient les flammes en Californie

août 15, 2016

Quelque 4000 personnes ont été forcées de fuir devant un gigantesque feu de forêt qui a pris de l’ampleur pendant le week-end dans le nord de la Californie. L’incendie a détruit une douzaine de maisons et de commerces, ont indiqué les autorités californiennes.

Dimanche soir, plus de 1000 pompiers étaient mobilisés pour combattre le « Clayton Fire » qui a déjà brûlé 1200 hectares (3000 acres), à quelque 160 kilomètres au nord de San Francisco et seulement 5% de l’incendie étaient considéré comme contenu, selon CalFire, qui gère la lutte contre les incendies dans l’Etat.

« Les températures élevées qui se prolongent dans tout l’Etat ainsi que la sécheresse historique qui frappe tout l’Etat ont créé un environnement idéal pour des incendies dans toute la Californie », a souligné le California Office of Emergency, l’agence de gestion des urgences dans un communiqué.

L’incendie continue à se diriger « agressivement » vers le nord et les habitants ont l’obligation d’évacuer, a indiqué Cal Fire. Cette région a déjà été durement touchée par le « Valley Fire » en 2015, un gigantesque incendie qui a coûté la vie à quatre personnes, détruit quelque 1300 habitations et ravagé environ 31’000 hectares de terrain.

Plus au sud, le « Soberanes Fire », qui a coûté la vie à un conducteur de bulldozer, blessé trois autres personnes et détruit 29’000 hectares, était contenu à 60%. Quelque 4100 pompiers ont été mobilisés pour le combattre.

Romandie.com avec(ats / 15.08.2016 16h39)