Posts Tagged ‘Foire’

Art culinaire: la gastronomie congolaise à l’honneur à Brazzaville

décembre 21, 2021

Organisée du 21 au 28 décembre à l’esplanade du stade Alphonse-Massamba-Débat, par le ministère du Tourisme et des Loisirs, la première édition de la Semaine de la gastronomie congolaise est une opportunité de découvrir les spécialités culinaires locales faites à base de produits du terroir.

Les officiels posant à l’entrée de la foire/Adiac

La ministre du Tourisme et des Loisirs, Destinée Hermella Doukaga, a lancé officiellement les activités de la gastronomie congolaise qui durera huit jours, en présence de plusieurs membres du gouvernement. Les visiteurs auront, en effet, à déguster des mets consommés dans chacun des douze départements du pays, notamment des poissons de mer, des crustacées, de la viande, des chenilles, des fibres sauvages, des légumes, des ignames, des bananes et bien d’autres.

« Le ministère du Tourisme et des Loisirs offre aux restaurateurs l’opportunité de dévoiler au monde entier, non seulement leurs talents culinaires, mais aussi et surtout les richesses intrinsèques d’une gastronomie typiquement congolaise ; une nourriture dont nous pouvons être fiers », a rappelé la directrice générale des Loisirs par intérim, Chanelle Stévy Souami Seybault.

Elle a exhorté les restaurateurs à puiser au plus fond de leur imagination pour créer un cocktail de saveurs des douze départements du pays et à réinventer la culture de « manger bien » avec les produits locaux. Le but étant, a-t-elle expliqué, de faire barrage aux habitudes alimentaires récentes marquées par des recours systématiques aux plats industriels préparés, surgelés et transformés. Chanelle Stévy Souami Seybault a également insisté sur la nécessité d’offrir à la population une alimentation bio, sûre, saine, équilibrée.

Une initiative appréciée par l’administrateur-maire de Makélékélé, Edgar Bassoukissa, qui a déclaré que cette rencontre rappelle les semaines culturelles qui se tenaient au stade Marchand, dans le premier arrondissement de Brazzaville. « L’organisation de la première édition de la Semaine de la gastronomie congolaise montre l’engagement du gouvernement à multiplier les actions tendant à la diversification de l’économie et à magnifier le travail productif. C’est aussi une opportunité, mieux une vitrine qui exprime de toute évidence la richesse culinaire de notre beau pays. C’est une formidable occasion qui est donnée aux Congolais de découvrir et de se familiariser aux mets préférés des différents départements », a-t-il déclaré.

La ministre Destinée Hermella Doukaga, quant à elle, a indiqué que la Semaine de la gastronomie congolaise reflète l’identité culturelle congolaise. « Elle nous offre l’occasion de découvrir les saveurs de nos différentes localités, d’apprécier les savoir-faire des professionnels à la tâche, mais surtout de profiter pleinement de l’émulation en cette période qui marque la fin de l’année 2021 », a-t-elle conclu.

Notons qu’un concours sera organisé à la fin de cette rencontre où des prix seront décernés aux trois meilleurs restaurateurs. Le restaurateur le plus respectueux de l’environnement recevra un prix spécial. La vision des organisateurs est d’organiser cet événement de manière tournante dans les départements et même les ambassades.

Avec Adiac-Congo par Parfait Wilfried Douniama

Foire culturelle du Congo: le département de la Likouala à l’honneur

août 26, 2017

 

Brazzaville, Congo (CONGOSITE) – La 1ère édition de la « Foire Culturelle du Congo » s’est ouverte le 24 août 2017 à Brazzaville et fermera ses portes le 2 septembre prochain, organisée sous le thème : «Les profondeurs de la Likouala » ; elle entend promouvoir le patrimoine et faire connaitre le département de la Likouala.

 

 Foire Culturelle du Congo : Le département de la Likouala à l’honneur

Organisée par l’association « Femme modèle » que préside Mildred Moukenga, la foire met au profit du Public de la  danse, la musique, l’art culinaire, les récits et les mythes. Cette foire culturelle du Congo vise la promotion du tourisme intra-congolais en vue de lutter contre la perte de l’identité culturelle.

L’animation lors de cette cérémonie d’ouverture a été assuré par les groupes des ressortisants de Likouala notamment le groupe Somalo Esélé ; l’exécution de la dans Nsenguè ainsi que la danse Ngombé ; un défilé de mode par les mannequins du groupe Lion’s Dynastie et d’un groupe d’enfants exhibant des pas de danse.

L’association « Femme modèle » entend faire connaitre tous les départements du Congo et pour cela elle pense organiser chaque année un évènement de ce genre afin de transmettre la culture de tous les recoins du Congo.  Elle entend restituer toutes ces richesses que les Congolais ont perdues (les us, les jeux, les sports à l’instar du Mpongo ou lutte).

«Cette démarche enrichit les activités qui favorisent les contacts chaleureux entre les hommes, qui facilitent l’expression, le respect, la coopération et l’acceptation des autres. En effet, nous aurons plus à gagner si nous dépassons la répétition, si nous améliorons nos différents mets en vue de susciter l’intérêt des consommateurs autres que les ressortissants de nos contrées »,  explique Mildred Moukenga.

Pour elle, cette façon de faire aidera à mieux aborder les problèmes sociaux culturels qui minent de la société de nos jours pense qu’il  existe encore plusieurs témoins vivants. Même s’il sera difficile de recueillir des témoignages du 17e siècle, il sied à même d’écrire ceux du 19e et 20e siècle.

« C’est à nous d’écrire les biographies des personnages mythiques qui ont existé dans notre société. Il y a eu des génies dans notre société, des personnes dotées de pouvoirs surnaturels, de grands penseurs à l’instar de Mayima ou Engouma dans les districts de Bouanéla et Epéna pour ne citer que ceux-là » ajoute –t-elle.

Congo-site.com par Kury Kounga