Posts Tagged ‘Fondation Madiba’

Elizabeth II : sa complicité avec Mandela révélée

septembre 9, 2022

C’est la Fondation même de Madiba qui l’assure. La reine Elizabeth II et Nelson Mandela s’appelaient par leurs prénoms.

La fondation Mandela a revele a travers des anecdotes la complicite entre le heros de la lutte contre l'apartheid et Elizabeth II. Ici, on les voit en mars 1995 quittant la Cathedrale St-Georges apres un office marquant le Jour des droits de l'homme.
La fondation Mandela a révélé à travers des anecdotes la complicité entre le héros de la lutte contre l’apartheid et Elizabeth II. Ici, on les voit en mars 1995 quittant la Cathedrale St-Georges après un office marquant le Jour des droits de l’homme. © MARTIN KEENE / POOL / AFP

Du vivant de Nelson Mandela, qui avait passé 27 ans en prison avant de devenir le premier président de la jeune démocratie sud-africaine libérée de ses lois racistes, ses échanges avec la reine Elizabeth II étaient empreints de beaucoup de chaleur. C’est ce qui ressort du communiqué, cité par l’AFP, de la Fondation Mandela réagissant à la disparition à 96 ans de celle qui a été le souverain du Royaume-Uni pendant 70 ans. Et de décrire une proximité à travers un privilège rare qui apparaissait lors de leurs échanges.

De savoureuses anecdotes mises au jour…

La Fondation a ainsi indiqué que le héros de la lutte contre l’apartheid et la reine Elizabeth II « se parlaient fréquemment au téléphone, s’appelant par leurs prénoms respectifs en signe de respect mutuel et d’affection ». Et d’ajouter : « De son propre aveu, Nelson Mandela était un anglophile et dans les années qui ont suivi sa libération de prison, il a cultivé un lien proche avec la reine. Lui l’a reçue en Afrique du Sud et lui a rendu visite en Angleterre, ne boudant pas son plaisir à explorer le palais de Buckingham. »

Signe d’une grande complicité selon la Fondation : Madiba avait aussi affublé la reine du surnom « Motlalepula », qui signifie « venue avec la pluie ». Une manière de figer dans le temps et le fait que lors d’une visite d’État en 1995, « Elizabeth était arrivée avec des pluies torrentielles comme on n’en avait pas vu depuis longtemps dans l’ancienne colonie britannique ». Ce fait avait été raconté par Mandela deux ans plus tard lors d’un banquet pour le prince Charles, devenu aujourd’hui roi.

… avec un Mandela plein d’humour

Pendant les dernières années de sa vie, Madiba, nom clanique de Mandela, décédé en 2013 à l’âge de 95 ans, prenait un malin plaisir à « rappeler à ses interlocuteurs britanniques que l’Afrique du Sud s’était débarrassée du joug colonial ». De la même façon, l’ancien président sud-africain, saisissant toute opportunité de joie au soir d’une vie de combats, demandait avec malice à « chaque Britannique ou chaque personne s’étant rendue en Grande-Bretagne : « Et avez-vous pu rencontrer la reine ? » Avant de leur raconter ses propres anecdotes avec elle.

En conclusion de son communiqué, la Fondation Mandela a déclaré se joindre à la multitude de personnes à travers le monde touchées par la disparition de la reine pour dire à celle-ci « hamba kahle », c’est-à-dire « Partez en paix ».

Avec Jeune Afrique