Posts Tagged ‘france 2’

Yann Moix coquin et grossier face à une invitée de ONPC: « J’en ai répandu du liquide séminal pour vous »

juillet 1, 2018

Ses adieux à l’émission de Laurent Ruquier

 

Samedi soir, Yann Moix faisait sa dernière apparition en tant que chroniqueur sur le plateau de On n’est pas couché. Pour l’occasion, l’écrivain a avoué à Nicole Calfan qu’il s’était masturbé en pensant à elle.

En trois ans, Yann Moix aura été l’initiateur de nombreuses polémiques dans l’émission présentée par Laurent Ruquier. Aux côtés de Christine Angot, elle aussi à l’origine de saillies télévisuelles cinglantes, l’écrivain s’est totalement lâché en évoquant ses fantasmes adolescents. Tel un « cadeau de départ », l’animateur aux commandes de l’émission avait invité la comédienne Nicole Calfan, en pleine promotion d’une pièce jouée au festival Off d’Avignon. Yann Moix en a profité pour évoquer des séances de masturbation dédiées à cette dernière.

« J’en ai répandu du liquide séminal pour vous dans ma chambrette adolescente »a assuré Yann Moix sur le plateau, alors qu’il était assis à coté de l’intéressée. Loin d’être choquée, Nicole Calfan savait que le chroniqueur lui vouait un culte et a souligné qu’il lui avait fait « fait une grande déclaration d’amour, pas une confidence ».

Le romancier, prix Renaudot en 2013, a donc fait ses adieux à On n’est pas couché sur un dernier coup d’éclat. Il fera sa rentrée sur C8 dans Salut les Terriensen rejoignant Thierry Ardisson, un autre animateur habitué aux polémiques. C’est l’écrivain et chroniqueur Charles Consigny qui le remplacera sur France 2. Le nouveau venu ne semble par ailleurs pas être un fan de sa nouvelle comparse Christine Angot. Ambiance.

Gala.fr par Nicolas Schiavi

France/ »On n’est pas couché »: les invités de la première de la saison ce 2 septembre

septembre 2, 2017

Laurent Ruquier, Christine Angot et Yann Moix dans On n’est pas couché cette saison.

Laurent Ruquier, Christine Angot et Yann Moix dans On n’est pas couché cette saison. Crédits photo : BB/© Bernard BARBEREAU – FTV

TÉLÉVISION – Le talk-show de Laurent Ruquier revient ce samedi avec Yann Moix et Christine Angot en remplacement de Vanessa Burggraf.

Nouvelle saison pour le talk-show du samedi sur France 2. Ce samedi 2 septembre, Laurent Ruquier rouvrira les portes du studio Gabriel à ses invités.

Pour cette première émission de la saison 2017/2018, les téléspectateurs pourront notamment retrouver:

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’éducation nationale.

Sophia Azzeddine, romancière pour le livre Sa mère aux éditions Stock.

Nolween Leroy, chanteuse pour l’album Gemme chez Universal.

Mathieu Almaric & Jeanne Balibar, pour Babara. Un film de Mathieu Amalric avec Jeanne Balibar et Mathieu Amalric, Vincent Peirani, Aurore Clément, Grégoire Colin, Fanny Imber, Pierre Michon.

Henri Leclerc, avocat pour le livre La parole et l’action aux éditions Fayard.

Emmanuel Brault, pour le livre Les Peaux rouges aux éditions Grasset.

Lartiste pour l’album Clandestino chez Because Music.

La première émission avec Christine Angot

Après le départ de Vanessa Burggraf du programme produit par Tout sur l’écran, Yann Moix sera désormais aux côtés de Christine Angot pour débattre de l’actualité des personnalités en plateau et de sujets de société variés.

LIRE AUSSI: Des accrochages, des fous rires…: les moments marquants de Vanessa Burggraf dans ONPC

Dans les colonnes de nos confrères de Télé 2 semaines, l’animateur est récemment revenu sur l’arrivée de la romancière dans le talk-show: «Je la lis dans Libération, elle prend position sur des tas de sujets de société. Son clash avec François Fillon sur France 2, durant la campagne présidentielle, m’a aussi interpellé. Car on voulait revenir aux sources de l’émission, au temps des Polac ou Zemmour, avec des éditorialistes plutôt que des journalistes. Poser des questions, je peux le faire moi-même. Je voulais quelqu’un qui donne son opinion. La seule chose qui était inattendue pour moi, c’était qu’elle accepte».

Une nouveauté dans la mécanique

Concernant la structure du talk-show, Laurent Ruquier a également évoqué un nouveau rythme: «Seuls deux ou trois invités passeront dans le fauteuil» a-t-il ainsi déclaré, avant de poursuivre, «Les autres débattront avec nous après avoir abordé leur actualité au début de l’émission. On s’est rendu compte que, pour certains, on avait déjà tout dit à l’issue du premier tour de table».

La première de la douzième saison de On n’est pas couché sera proposée ce samedi 2 septembre, en deuxième partie de soirée sur France 2.

Lefigaro.fr avec Le TVMag.com  

Blessé à Mossoul, le journaliste français Stephan Villeneuve est décédé

juin 20, 2017

Le journaliste effectuait un reportage destiné au magazine «Envoyé Spécial», sur France 2. La veille, il avait été grièvement blessé par l’explosion d’un engin artisanal qui a coûté la vie à un autre journaliste, le Kurde Bakhtyar Haddad. Deux autres reporters, dont Samuel Forey, qui effectuait un reportage pour Le Figaro, ont aussi été blessés.

L’envoyé spécial du Figaro Samuel Forey a été blessé lundi par un engin explosif improvisé de Daech alors qu’il couvrait l’offensive de l’armée irakienne dans la vieille ville de Mossoul. La même explosion a tué un journaliste kurde, Bakhtyar Haddad. Grièvement blessé, le journaliste français Stephan Villeneuve a succombé à ses blessures, a annoncé France Télévisions dans la nuit de lundi à mardi. Avec sa consoeur Véronique Robert, ils réalisaient pour l’émission «Envoyé spécial» de France 2 un reportage sur la bataille de Mossoul, produit par la société #5 Bis Productions. Les blessés ont été pris en charge dans les hôpitaux militaires américains situés à proximité de Mossoul avant d’être évacués vers Bagdad. Stephan Villeneuve va être fait chevalier de la Légion d’honneur à titre posthume, a annoncé mardi l’Elysée.

Les journalistes accompagnaient les Forces spéciales anti-terroristes irakiennes (ICTF) de la Division d’Or, qui participaient depuis la veille à la phase finale de la reconquête de la vieille ville de Mossoul. Les engins explosifs improvisés sont, avec les voitures suicide, l’une des armes les plus redoutables utilisées par Daech. Fabriqués de façon artisanale, ces dispositifs bourrés d’explosifs et de projectiles métalliques sont conçus pour tuer et mutiler et dissimulés un peu partout, dans les rues et dans les maisons, derrière les portes et sur les points de passage. Depuis le début de l’offensive contre Daech à Mossoul, des centaines de soldats irakiens ont été victimes de ces engins redoutables.

Bakhtyar Haddad, une des figures de la petite communauté des journalistes à Erbil

Stephan Villeneuve, journaliste reporter d’images, avait couvert de nombreux conflits à travers le monde. «La direction et les équipes de France Télévisions s’associent à la douleur de sa compagne Sophie, de ses quatre enfants, de sa famille et de tous ses proches. Elles leur présentent leurs plus sincères condoléances», indique un communiqué de la direction de l’information de France Télévisions.

Bakhtyar Haddad, journaliste kurde, victime d'un engin explosif lundi à Mossoul.
Bakhtyar Haddad, journaliste kurde, victime d’un engin explosif lundi à Mossoul.

Bakhtyar Haddad était lui l’une des figures de la petite communauté des journalistes à Erbil, la capitale du Kurdistan irakien. Il couvrait depuis 2004 les conflits successifs en Irak. Il avait déjà été blessé pendant la reconquête de Falloudja à l’été 2016. Parfaitement francophone, il avait appris le français durant son enfance passée dans la région parisienne, où son père était réfugié politique kurde fuyant le régime de Saddam Hussein.

Samuel Forey, 36 ans, est basé à Erbil depuis le début de l’automne après avoir été correspondant du Figaro au Caire puis par intérim à Istanbul. Il a couvert pour Le Figaro la bataille de Mossoul depuis le début de l’offensive le 17 octobre 2016.

Lefigaro.fr par Adrien Jaulmes

Michel Drucker viré de France 2 et bientôt sur TF1?

janvier 29, 2016

michel-drucker-vire-de-france-2-et-bientot-sur-tf1

Michel Drucker Crédit: Visual
 

Il y eut d’abord PPDA puis Claire Chazal successivement évincés du JT de TF1. Puis il y eut Julien Lepers, viré de « Questions pour un champion » à 66 ans, après près de trois décennies à la tête du jeu culturel le plus célèbre de France 3. A qui le tour désormais?

Et bien, après avoir perdu son chien Olga, Michel Drucker que l’on croyait indéboulonnable, pourrait bien perdre son poste. Il serait le prochain sur la liste des animateurs poussés vers la sortie. C’est en tout cas ce qu’affirme Renaud Revel de l’Express. Selon lui, « France 2 a adressé à Michel Drucker un contrat d’un an, pour son émission « Vivement Dimanche », laquelle, sérieusement essorée, serait diffusée, s’il en acceptait le coup de rabot, de 18 heures à 20 heures ».

Une deuxième mauvaise nouvelle pour Michel Drucker, qui a déjà vu le budget de son émission divisé par deux. On imagine aisément la colère noire dans laquelle il a dû se mettre. Fidèle à sa réputation légendaire de gendre parfait, il s’est bien sûr garder de tout commentaire. Mais la rumeur dit que l’animateur de « Vivement dimanche » ne se serait pas gêné pour aller toquer à la porte de TF1. On devrait savoir rapidement si elle va s’ouvrir pour lui en septembre sur un avenir radieux.

Pour l’heure, l’animateur doit se réjouir de s’être reconverti en acteur. Sa pièce débute tout juste une tournée dans toute la France.  « J’avais cette envie depuis longtemps : d’être seul avec vous l’espace d’une soirée, pour évoquer mes souvenirs accumulés au cours d’une carrière, dont la longévité n’en finit pas de m’étonner », explique-t-il au public. Il a donc choisi d’intituler sa pièce « Seul avec vous ».

Pourquoi pareille éviction? Parce que France Télévision veut faire souffler un vent de jeunesse (ou de jeunisme?) sur ses programmes. D’aucuns murmurent que Patrick Sébastien serait lui aussi sur la sellette.

Femmeactuelle.fr

Sophie Davant, ses confessions intimes

avril 20, 2013

Très populaire, l’animatrice affirme qu’elle doute toujours 

Sophie Davant, ses confessions intimes

Sophie DavantSophie Davant portrait largeur sérieuseSophie DavantSophie-Davant 

Lorsqu’elle présentait la météo, Sophie Davant était déjà très appréciée des téléspectateurs. Depuis qu’elle a succédé à Jean-Luc Delarue à la présentation de Toute une histoire, elle est l’une des animatrices les plus populaires du PAF. Un succès et un amour du public qui ne lui montent pas à la tête et qui ne l’empêchent pas de continuer à douter.

«Ce qui est étrange, c’est d’être devenue connue sans jamais avoir oeuvré pour le devenir» s’étonne Sophie Davant dans les colonnes du magazine Bonheur(s). C’est donc sans le vouloir que cette Bordelaise d’origine est devenue l’une des animatrices les plus populaires de la télévision. Il faut dire qu’elle a présenté certaines des émissions les plus suivies ou les plus appréciées du PAF, à commencer par la météo, mais aussi Fort Boyard, C’est au programme, le Téléthon et Toute une histoire, où elle a remplacé Jean-Luc Delarue peu de temps avant son décès. 

A ce détail près que c’est quand même elle qui a sollicité France 2 pour succéder à JLD. «Il a fallu que je le demande, rien ne tombe du ciel... Je me suis proposée pour un remplacement au moment où Jean-Luc Delarue a été écarté de l’antenne et donc avant qu’il ne soit gravement malade. J’ai tout de suite compris qu’il fallait que je saisisse cette chance» raconte-t-elle. 

Malgré tout, cette popularité, Sophie Davant s’en accommode bien. Elle avoue être restée la même et ne pas avoir attrapé la grosse tête: «Je ne suis pas artificielle dans la vie, je suis sincère en bloc. Je ne suis pas un personnage de télé, une star du petit écran, avec cette distance que la télé impose». Pas d’impact non plus sur sa manière de vivre: «Les dîners en ville, les mondanités, les gens superficiels qui vous font perdre votre temps, je les fuis» confie-t-elle. C’est peut-être aussi cela qui permet à Sophie Davant de résister dans un PAF où la concurrence est féroce. Elle affirme en effet: «Ceux qui durent sont des gens normaux. Regardez Drucker ou Ruquier, ce sont des gens simples, d’une authentique gentillesse».

Malgré tout cet amour du public, ces émissions qui marchent, la confiance de ses dirigeants, Sophie Davant continue à souffrir d’un manque de confiance en elle. L’animatrice déclare ainsi: «Je n’ai jamais eu confiance en moi… Depuis toute petite… Je ne me suis jamais beaucoup aimée au fond. Je n’ai pas souvent eu confiance en mon potentiel. Je suis quelqu’un qui doute en permanence. Je suis une cérébrale en fait, une angoissée, fragile… et gaffeuse, ça je l’assume, je suis bien obligée». 

Des confidences qui devraient renforcer encore un peu plus sa cote de popularité auprès du grand public.

 Gala.fr par Jean-Christian Hay

Julien Courbet réagit à son départ de France 2: «C’est une injustice profonde»

mars 14, 2013

L’animateur se pose des questions

 
Julien Courbet réagit à son départ de France 2: «C’est une injustice profonde»
  • Julien CourbetJulien Courbet

Une semaine après avoir appris qu’il était évincé de France Télévisions, Julien Courbet a accepté de s‘expliquer sur l’antenne de RTL.

C’est tout naturellement sur RTL, la radio qui l’emploie depuis 1998 (il anime depuis 2000 Ça peut vous arriver, chaque matin entre 9h30 et 11h), que Julien Courbet est revenu pour la première fois sur son éviction de France 2. «Je ne regrette ces tweets qui étaient humoristiques, en aucun cas je n’ai attaqué la chaîne, s’est-il justifié. Depuis quand un employé n’a pas le droit de dire la vérité, j’ai simplement dit ‘ mon émission s’arrête pour faute d’audience’ puisque c’est ce qui a été dit par Philippe Vilamitjana (directeur des programmes de France 2 ndlr) … et c’est faux, c’est complètement faux…  J’invite tous les spécialistes à regarder les audiences… Tous les soirs que le Bon Dieu fait, depuis des semaines et des semaines, je suis devant ‘On ne demande qu’à en rire’ et devant Patrick Sabatier…Sur les ménagères, je suis tous les soirs devant ‘On ne demande qu’à en rire’ en moyenne et quasiment à égalité avec ‘Mot de passe’ donc ce n’est pas pour l’audience qu’on m’a sorti de là, ce n’est pas vrai, c’est impossible… ».

L’ancien animateur de Sans aucun doute sur TF1, aimerait savoir les raisons qui ont poussé le service public à l’évincer. «Parce qu’on n’aime pas ma tête? Parce qu’on veut mettre un copain? Pour n’importe quelle raison ça ne me regarde pas , que les choses soient claires, je ne me plains pas d’être licencié!  Ils ont le droit de licencier qui ils veulent, je veux juste, et c’est pour ça que je vous parle, qu’ils disent la vérité… Comme il y a eu une précipitation dans la communication….Car c’est important, j’ai été licencié mercredi à 21h50, j’ai reçu un mail de licenciement, pas un coup de fil… Je n’ai toujours eu personne, au moment où je vous parle depuis une semaine, personne ne m’a téléphoné… C’est juste la méthode, par mail à 21h50 on m’annonce mercredi que je suis licencié et à 4h du matin dans les boîtes aux lettres il y a ‘Le Parisien’ qui est distribué avec une grande interview de Philippe Vilamitjana, donc je suppose que l’interview a eu lieu dans l’après-midi… On m’envoie le mail à 22h comme ça je ne peux pas réagir et on prend la main sur la communication… »

Julien Courbet qui ne devrait pas manquer de sollicitations pense déjà à l’après. »Tout ceci m’a donné au moins l’envie de revenir à ce qui est je crois l’ADN de Julien Courbet : la consommation l’aide aux téléspectateurs, revenir peut-être sur du magazine et du talk-show, explique l’animateur de 48 ans. Je pense que oui, je vais certainement revenir là-dessus… ». 

Ironie de l’histoire, le premier a avoir fait part de son intérêt pour recruter Julien Courbet n’est autre que Cyril Hanouna qui aimerait l’intégrer à sa bande de chroniqueurs dans son émission…Touche pas à mon poste! Tout un symbole.

 Gala.fr par

Sophie Davant : Un loupé face à ses invités handicapés

février 9, 2013

Sophie Davant : Un loupé face à ses invités handicapés

Camille Combal, chroniqueur de Touche pas à mon poste, a l’oeil ! Il nous l’a encore prouvé en dénichant une légère gaffe faite par la sympathique Sophie Davant dans Toute une histoire sur France 2.

En effet, mercredi 6 février, Sophie Davant, héritière de Jean-Luc Delarue, animait une émission spéciale « cette rencontre qui ont changé leur vie ». Parmi les invités, l’incroyable athlète handicapé Philippe Croizon, amputé des jambes et des bras, et qui a réussi l’exploit de traverser la Manche et de relier à la nage tous les continents. Invité, il était venu parler de sa rencontre avec le jeune Théo, lui aussi amputé.

Après une émission très émouvante, Sophie Davant, qui a su trouver les mots justes auprès de ses invités, a hélas fini le programme sur une mauvaise note. Comme à l’accoutumée, alors que le générique de fin était lancé, Sophie Davant est allée les saluer en leur serrant la main. Elle a ainsi passé en revue les personnalités avant de se retrouver les bras ballants devant Théo et Philippe, oubliant un instant leur handicap. La journaliste a très vite compris son erreur et s’est dépêchée de les embrasser.

Un petit moment de solitude qui n’enlève rien du professionnalisme de Sophie Davant.

Purepeople.com

Mauvaise année pour Audrey Pulvar : la journaliste furax

janvier 5, 2013

« Son départ a été conflictuel »

Mauvaise année pour Audrey Pulvar : la journaliste furax Il paraît que le nombre treize porte bonheur. Il vaudrait mieux pour Audrey Pulvar qui ne pourrait imaginer pire année que 2012.

Audrey Pulvar Avec les douze coups de minuit, le soir du 31 décembre 2012, une page s’est tournée pour Audrey Pulvar. Celle d’une année tourmentée où se sont succédées mésaventures sentimentales et professionnelles.

Tout avait commencé quelques mois avant 2012, le 9 octobre 2011, lorsque la journaliste s’était affichée, au soir du premier tour de la primaire socialiste, avec Arnaud Montebourg, son compagnon de l’époque. « Une erreur », reconnaîtra-t-elle plus tard, qui lui a coûté très cher. Déjà débarquée d’i>Télé, la voilà interdite d’interviews politiques sur France Inter et France 2. Le service public ne renouvellera pas son contrat en septembre 2012, après que Nono a été nommé ministre du Redressement productif du gouvernement Ayrault. Le coup est dur, mais Audrey encaisse.

En juin, elle est nommée par Matthieu Pigasse directrice de la rédaction des Inrockuptibles. Une arrivée qui, là encore, passe mal auprès de plusieurs anciens de la maison dont Thomas Legrand, journaliste politique, qui préfère quitter le navire. « Pigasse s’est aperçu que ça ne passait pas au bout d’un mois », a confié un journaliste des Inrocks à VSD. Et cinq mois plus tard, le 21 décembre dernier, Audrey Pulvar confirmait ce qui se murmurait déjà dans le tout Paris : elle a donné sa démission. « Cela faisait deux mois que la journaliste à lunettes et le banquier ne s’adressaient plus la parole », précise même l’hebdo du jeudi. Après tant de bouleversements dans sa vie professionnelle, Audrey n’a même pas pu se faire réconforter par Arnaud Montebourg. Dans un texto envoyé à l’AFP le 18 novembre, elle officialisait sa séparation. Une séparation qui était en réalité effective depuis un moment.

Que reste-t-il à Audrey Pulvar ? Un poste de chroniqueuse dans Le Grand 8, l’émission de Laurence Ferrari sur D8, un talk-show qui peine à trouver son public depuis son arrivée dans le PAF en octobre dernier. Quid d’un retour sur les antennes de la télé ou de la radio publiques ? « Elle a grillé toutes ses cartouches à France Télévisions, a assuré Olivier Cachin, journaliste et collaborateur aux Inrocks. Ça serait bizarre de revenir alors que son départ a été si conflictuel. » Rien de mieux ne s’annonce sur France Inter. Un salarié l’a expliqué à VSD : « Ces bruits autour de son retour sont complètement bidons. […] Audrey est partie furieuse en crachant sur France Inter, elle ne comprenait pas qu’elle ne puisse plus interviewer de politiques. »

« Un tissu de bêtises et de contre-vérités », d’après Audrey Pulvar. En guise d’exemple, la journaliste de 40 ans a assuré à Jean-Marc Morandini que tout ce qui est écrit à propos d’elle et France Inter est « totalement faux ». Et d’ajouter : « Dans la légende photo, il est écrit que j’ai tweeté après mon départ des Inrocks, […] or c’est un tweet qui a été écrit à partir du compte parodique @audrey_Pulvar. […] Il est surréaliste que des journalistes puissent prendre ça au sérieux, sans se rendre compte que ce compte est un fake. Bravo le professionnalisme ! »

Si la rédaction de VSD reconnaît avoir commis une erreur sur la légende photo, bien distincte du papier, elle maintient toutes ses autres informations. Les plus importantes…

Voici.fr par M-A.K.

Audrey Pulvar pourrait quitter définitivement On n’est pas couché

juin 4, 2012

Fini la politique

 
Audrey Pulvar pourrait quitter définitivement On n’est pas couché
 
Compagne du ministre Arnaud Montebourg, Audrey Pulvar va devoir définitivement tirer un trait sur toute la partie politique que son métier de journaliste implique.

Le sort d’Audrey Pulvar se précise. En ballotage défavorable depuis l’entre-deux tour, la chroniqueuse rentre-dedans d’On n’est pas couché pourrait perdre son job. Officiant chez Laurent Ruquier depuis septembre dernier, la raison est simple : son compagnon Arnaud Montebourg est entré depuis peu au gouvernement.

>>> VIDEO Audrey Pulvar raconte l’agression dont elle a été victime

Selon Ozap, vendredi dernier, le PDG de France Télévisions, Rémy Pflimlin, aurait confirmé à la journaliste qu’elle ne pouvait plus participer de près ou de loin à un programme parlant de politique. Du coup, sa participation à On n’est pas couché serait impossible dès la saison prochaine. Ce n’est pas la première fois que la vie sentimentale de la chroniqueuse interfère avec sa profession. En 2010, elle avait déjà été privée de sujets politiques, alors qu’elle était sur i>Télé.

Mais que les fans d’Audrey Pulvar se rassurent, toujours selon Ozap, l’avenir de la journaliste devrait rester sur France Télévisions. Elle serait pressentie pour animer un nouveau rendez-vous, culturel cette fois, sur France 2 à la rentrée.

Voici.fr par L.M

Bettencourt: Sarkozy oppose « le mépris le plus cinglant » aux accusations de Joly

avril 12, 2012

Nicolas Sarkozy a opposé jeudi soir sur France 2 le « mépris le plus cinglant » aux accusations lancées par la candidate écologiste Eva Joly concernant un éventuel financement de sa campagne de 2007 par la milliardaire Liliane Bettencourt, héritière de L’Oréal.

« Sur les ragots, sur la médisance, sur la méchanceté, sur la volonté de détruire et de démolir, permettez-moi de vous opposer le mépris le plus cinglant », a lancé M. Sarkozy dans Des paroles et des actes (France 2), soulignant que Mme Joly était celle qui « veut gouverner » avec François Hollande.

La candidate écologiste à l’Elysée a assuré mercredi sur France 2 qu’il existait des « présomptions concordantes et précises » contre Nicolas Sarkozy dans les affaires Bettencourt et Karachi et que c’était « une « anomalie de pouvoir solliciter un second mandat » quand on est « cerné » comme lui « par des affaires judiciaires ».

« Je n’ai pas à répondre à Mme Joly! Mme Joly, c’est qui? C’est l’alliée de François Hollande, c’est bien ça? » a-t-il lancé.

« C’est celle qui veut gouverner avec François Hollande, ils ont signé un pacte de gouvernement ensemble, ils se sont répartis les circonscriptions ensemble. Et même François Hollande a payé cher, 24 réacteurs nucléaires, rien que pour obtenir un sourire de Mme Joly », a martelé le président-candidat.

« Quand on pense que cette dame, qui viole tous les principes du droit, qui porte des accusations scandaleuses sans aucune preuve, était magistrate, ça fait frémir! » a également fustigé M. Sarkozy.

« Et quand vous vous faites l’écho de ce qu’elle a dit, vous apportez des éléments, vous lui demandez des faits et à ce moment, je m’expliquerai! » a conclu M. Sarkozy.

AFP