Posts Tagged ‘french songs’

Carla Bruni, une larme pour Nicolas Sarkozy :  »J’enrage de ne pouvoir parler »

mars 28, 2013
Nicolas Sarkozy et Carla Bruni - pour la 58e anniversaire de Nicolas Sarkozy au restaurant Giulio Rebellato - à Paris le 28 janvier 2013.

Nicolas Sarkozy et Carla Bruni – pour la 58e anniversaire de Nicolas Sarkozy au restaurant Giulio Rebellato – à Paris le 28 janvier 2013. Dans cette photo : Nicolas Sarkozy, Carla Bruni-Sarkozy

 Nicolas Sarkozy et Carla Bruni Sarkozy à la sortie du Royal Monceau, le 9 février 2013.Carla Bruni - Little French Songs - album attendu le 1er avril 2013.Carla Bruni chante "Mon Raymond", extrait de l'album "Little French Songs", atendu le 1er avril dans les bacs.Nicolas Sarkozy et Carla Bruni Sarkozy à la sortie du Royal Monceau, le 9 février 2013.Nicolas Sarkozy et Carla Bruni Sarkozy à la sortie du Royal Monceau, le 9 février 2013.

 Nicolas Sarkozy et Carla Bruni - pour la 58e anniversaire de Nicolas Sarkozy au restaurant Giulio Rebellato - à Paris le 28 janvier 2013.Carla Bruni - Echo Music Awards à Berlin, le 21 mars 2013.Carla Bruni - Echo Music Awards à Berlin, le 21 mars 2013.Carla Bruni - Echo Music Awards à Berlin, le 21 mars 2013.Nicolas Sarkozy et Carla Bruni - pour la 58e anniversaire de Nicolas Sarkozy au restaurant Giulio Rebellato - à Paris le 28 janvier 2013.

 

En pleine promotion de son album Little French Songs, Carla Bruni vit un drame intime, la mise en examen pour « abus de faiblesse » de son époux, Nicolas Sarkozy, dans l’affaire Bettencourt. Elle s’était bien gardée de tout commentaire depuis son départ de l’Élysée, mais, interrogée mardi 26 mars dans un grand hôtel par Le Parisien, la chanteuse ne peut contenir son émotion.<:aside> 

Malgré la « situation » comme elle dit, cette étiquette « ex-première dame », la promotion de Little French Songs se déroulait en douceur. Mais le premier jour du printemps, Nicolas Sarkozy est mis en examen pour « abus de faiblesse » au préjudice de l’héritière L’Oréal, Liliane Bettencourt. Ce jour-là, Carla Bruni n’est pas auprès de son « Raymond« , elle est à Berlin à la cérémonie des Echo Music Awards au côté de Lana Del Rey. Interrogée hier par Le Parisien sur l’état d’esprit de son époux, Carla répond, très émue : « Il est serein et combatif. On va tout faire pour que la vérité éclate. Mais j’ai vraiment du mal à en parler… C’est douloureux de ne pas en parler. C’est douloureux pour la famille [Elle essuie une larme, NDLR]. Pardonnez-moi… Ce que je peux vous dire, c’est que c’est impensable d’imaginer qu’un homme comme lui puisse abuser de la faiblesse d’une dame qui a l’âge de sa mère. » Et on connaît l’importance d’Andrée Sarkozy pour son fils. Dans Le Figaro, ce mercredi, Carla confie sa douleur et sa colère : « Ma famille et moi, nous le vivons comme une épreuve très douloureuse […]. J’enrage de ne pouvoir m’exprimer. »

L’intéressé a choisi Facebook pour adresser quelques mots à ceux qui l’on soutenu. Dans un court message, Nicolas Sarkozy écrit : « Au moment où je dois faire face à l’épreuve d’une mise en examen injuste et infondée, je veux remercier du fond du coeur tous ceux qui ont tenu à me témoigner de leur confiance […]. Je vais consacrer toute mon énergie à démontrer ma probité et mon honnêteté. La vérité finira par triompher. Je n’en doute pas. »

Ces dernières semaines avaient été très douces pour Carla. Après un long silence, elle reparlait enfin musique avec la sortie imminente, le 1er avril, de Little French Songs. Une sortie qu’elle appréhendait un peu, d’autant que certains cherchent un sous-texte politique dans tout ce qu’elle écrit dans ses chansons : « Mais ça va se diluer avec le temps, estime l’artiste avec philosophie dans Le Parisien. Parce que c’est le premier [album] qui sort après cette situation. » Cette situation, c’est évidemment l’Élysée. Et si dans Le Figaro elle révèle que quitter les lieux avait été un « apaisement« , elle précise une nouvelle fois dans Le Parisien que l’avenir politique de son mari est une décision qui n’appartient qu’à lui : « Je fais avec la situation. » Dans Valeurs actuelles, Nicolas Sarkozy avait déclaré qu’il reviendrait si l’état du pays l’exigeait. Le regard que porte Carla sur la France est un regard inquiet : « L’époque est difficile, un peu sans espoir. La France est un pays qui m’émeut, avec une identité très forte, avec une culture très forte, déclare Carla Bruni dans Le Figaro. J’ai essayé de la représenter, de mon mieux. C’était un grand honneur. Ce n’est pas rien d’essayer de représenter la France. C’était un challenge. »

Purepeople.com

Carla Bruni: son Pingouin fait polémique

mars 17, 2013

Elle dément avoir écrit une chanson sur François Hollande

 
Carla Bruni: son Pingouin fait polémique

 hollande sarkozy 2hollande sarkozy 3hollande sarkozy 4hollande sarkozy 5

Quand il s’agit de donner son avis sur la politique, l’ancienne première dame n’a jamais mâché ses mots. Unique voix du couple Sarkozy à se faire entendre depuis l’élection de François Hollande à la tête de l’Etat, Carla Bruni Sarkozy fait une nouvelle fois les gros titres depuis la sortie de son nouvel album: Little French Songs. Des petites chansons françaises qui cachent de bien plus grosses controverses à l’instar de son titre Le Pingouin. Sur la mélodie, l’interprète distille quelques phrases incendiaires qui pourraient bien être destinées au nouveau président de la République.

Un «petit air souverain», «pas de manière de châtelain», «ni laid ni beau», ou encore « ni froid ni chaud»… les mots sont durs à l’égard des «malappris» et  «des gens désagréables» que Carla Bruni souhaite punir dans Le Pingouin. Après Quelqu’un m’a dit ou Raphaël, l’ancienne mannequin devenue chanteuse a plus d’un tour dans son sac. Déjà sous le feu des projecteurs avec son titre Tu es ma came, sorti pendant le quinquennat de son mari, l’artiste italienne nationalisée française secoue une nouvelle fois les oreilles de ses compatriotes en musique.

Interrogée par le Nouvel Observateur sur le contenu de ladite chanson et sa visée, Carla Bruni Sarkozy s’est défendue des accusations qui pèsent sur elle. Elle assure que le pingouin qu’elle malmène n’est absolument pas François Hollande, ni d’ailleurs les journalistes qu’elle a dans le nez. Dans cette chanson, la chanteuse explique qu’elle règle ses comptes uniquement avec les gens qui manquent d’éducation. Elle déclare dans les pages de l’hebdomadaire: «Quand on me parle mal, comme je suis à la fois courtoise et timide, je reste interdite. La courtoisie est une grâce, je ne trouve pas d’excuse à ceux qui n’en ont pas».

Pourtant, la mutine n’aurait peut-être pas tout dit aux journalistes et semble garder pour elle quelques détails secrets. Une élégance qui en est d’autant plus assassine. Et, en lisant les quelques extraits du Pingouin, les signes ne trompent pas et tous les indices semblent même pointer vers la piste du nouveau président. En effet, le refrain parle d’un certain «Monsieur ni oui ni non», or, il se trouve justement que ce qualificatif était le surnom donné par ses détracteurs au candidat socialiste, à l’époque de l’élection présidentielle. Une preuve qui, à elle seule, en dit long sur ce que pense l’ancienne first lady de l’actuel pouvoir.

Pour compléter ce pamphlet, l’épouse de Nicolas Sarkozy fredonne également: «si un jour tu recroises mon chemin, je t’apprendrai, le pingouin, je t’apprendrai à me faire le baise main». Et pour ce qui est de cette réplique, les spécialistes sont formels et s’accordent de concert. À travers ces moqueries, Carla Bruni Sarkozy reviendrait donc sur l’épisode douloureux de la passation de pouvoir du 15 mai 2012 à l’Elysée. On se souvient que ce jour-là, le nouveau locataire du Palais n’avait pas pris la peine de raccompagner son prédécesseur à la porte de sortie, sur la rue du Faubourg Saint-Honoré. Un manque d’élégance certain et une froideur injustifiée que la musicienne est encore en train de digérer.

 Gala.fr par Fanny Abouaf

Carla Bruni s’en prend-t-elle à François Hollande dans sa chanson « le pingouin » ?

mars 16, 2013

Dans son quatrième album, Carla Bruni a écrit une chanson sur un pingouin. Derrière ce petit animal se cacherait peut-être François Hollande.

« Ma vie est mon seul terreau. J’écris ce que je vis tout en faisant des circonvolutions pour protéger les gens dont je parle », expliquait Carla Bruni au Nouvel Observateur. Dans son quatrième album Litlle French Songs dont la sortie est prévue pour le 1er avril, le titre Darling se réfère ainsi à François Baudot, son meilleur ami qui s’est suicidé en 2010, et Mon Raymond à Nicolas Sarkozy. Qui donc peut bien se cacher derrière le pingouin ? Pour RTL, cela ne fait aucun doute : il s’agirait de l’actuel président de la République.

« Il prend son petit air souverain, mais j’le connais moi, l’pingouin n’a pas de manières de châtelain. Hé, le pingouin ! Si un jour tu recroises mon chemin, je t’apprendrai le pingouin, je t’apprendrai à me faire le baisemain. » D’après la journaliste de la station, ces paroles feraient écho à « une passation de pouvoir mal digérée », au moment où François Hollande n’a pas pris la peine de raccompagner le président sortant jusqu’à son véhicule.

Puis elle poursuit la lecture des paroles : « Ni laid ni beau l’pingouin, ni haut ni bas, ni froid ni chaud l’pingouin, ni oui ni non. » Serait-ce là une référence à peine dissimulée au surnom dont avait été affublé l’ancien candidat socialiste ? Dernière saillie : « Tiens l’pingouin, t’as l’air tout seul dans ton jardin. » Cette phrase aurait-elle été écrite après avoir découvert la photo officielle de François Hollande, debout dans le parc de l’Elysée ?

À propos de cette chanson, Carla Bruni confiait au Nouvel Obs : « C’est une chanson sur les malappris, ces gens désagréables, qui restent mystérieux pour moi. Quand on me parle mal, comme je suis à la fois courtoise et timide, je reste interdite. La courtoisie est une grâce, je ne trouve pas d’excuse à ceux qui n’en ont pas. Certains pensent que je parle des journalistes, c’est faux. » Elle visait donc sans doute beaucoup plus haut.

Voici.fr par M-A.K