Posts Tagged ‘Froid polaire’

Froid polaire : les Québécois appelés à réduire leur consommation d’électricité

janvier 21, 2022
De la fumée blanche au dessus des immeubles du centre-ville de Montréal.

Hydro-Québec recommande à tous ses clients d’utiliser moins d’électricité en période de pointe lors de grands froids. Photo: Radio-Canada/Jean-Claude Taliana

Hydro-Québec demande à ses clients de réduire leur consommation d’électricité, qui a atteint un record vendredi matin, alors qu’une vague de froid intense balaie la province.

En entrevue à Tout un matin, Cendrix Bouchard, porte-parole d’Hydro-Québec, indique que l’on a dépassé une pointe historique en raison notamment d’une demande de chauffage de plus en plus importante.

« C’était autour de 40 380 mégawatts, la consommation la plus importante jamais enregistrée au Québec. »— Une citation de  Cendrix Bouchard, porte-parole d’Hydro-Québec

Ces chiffres viennent pulvériser le record de consommation d’électricité enregistré le 11 janvier. Il faudra remonter au premier mois de 2014, où l’on a dépassé la barre des 39 000 mégawatts.Des pylônes électriques.

Les grands froids forcent parfois Hydro-Québec à interrompre la distribution d’électricité additionnelle pour répondre à la demande de sa clientèle. Photo: Radio-Canada/Ivanoh Demers

Avec des températures très froides de façon soutenue depuis plusieurs jours, les édifices ont plus de difficulté à conserver la chaleur et cela se reflète sur la consommation pour le chauffage, explique M. Bouchard.

Chaque petit geste compte

En diminuant autant que possible la température dans les résidences, cela donne une marge de manœuvre à Hydro-Québec afin de gérer la pression de la demande sur le réseau qui compte plus de clients, rappelle le porte-parole.

La société d’État recommande de réduire le chauffage de un à deux degrés Celsius, particulièrement dans les pièces inoccupées de la maison.Une laveuse à chargement frontal remplie de linge.

Hydro-Québec demande à ses clients de reporter ou réduire l’utilisation des gros appareils électroménagers en période de froid intense. Photo: Getty Images/IstockPhoto/Ljupco

Elle demande également à ses clients de reporter ou réduire l’utilisation des gros appareils électroménagers, particulièrement la sécheuse et le lave-vaisselle. Il y a aussi l’eau chaude qui peut représenter jusqu’à 20 % de la consommation.

« Ce sont de petits gestes, mais quand on les multiplie par des millions de clients, ça fait une différence. »— Une citation de  Cendrix Bouchard, porte-parole d’Hydro-Québec

Le matin et la fin de la journée sont les moments où tout le monde consomme en même temps, ce qui accentue la pression sur le réseau de distribution d’Hydro-Québec.

Par période de grand froid, la demande est encore plus intense tout au long de la journée, ajoute le Cendrix Bouchard.

Les grands consommateurs, comme certaines entreprises et les mineurs de cryptomonnaie, sont également appelés à contribuer en réduisant ou en interrompant leur consommation d’électricité pendant un certain nombre d’heures, explique le porte-parole d’Hydro-Québec.

En plus du Québec, où le mercure sera en dessous de – 20 degrés Celsius, des avertissements de froid intense ont aussi été émis par Environnement Canada dans plusieurs provinces, notamment au Nouveau-Brunswick et en Ontario.

Par Radio-Canada

Canada-Québec: Un événement rare pourrait se produire dans les prochains jours

janvier 19, 2022

Le Québec connaîtra une descente d’air froid particulièrement intense au cours des prochains jours, si bien que Montréal pourrait enregistrer une température de -30 °C pour la première fois depuis presque 30 ans.

Creux très prononcé

Un creux atmosphérique assez prononcé, qui permettra l’incursion d’air arctique jusqu’au cœur du continent nord-américain, est en cause. L’air polaire n’est donc pas loin, et demeure sur le nord de la province. C’est derrière la dépression en provenance de l’ouest mercredi que le froid va avoir le champ libre pour amorcer une descente vers nos latitudes.

© Fournis par MétéoMédia

Poussée de froid

Une brève, mais intense incursion de froid est donc prévue, surtout pour les nuits de jeudi à vendredi et de vendredi à samedi. C’est à ce moment qu’un mercure de -30 °C est possible pour la métropole. Le reste du Québec ne sera pas épargné : des températures glaciales sont également prévues sur l’ensemble du territoire à la fin de la semaine.

© Fournis par MétéoMédia

Une première en 28 ans ?

La dernière fois qu’une température de -30 °C s’est invitée sur le thermomètre à Montréal, c’était le 27 janvier 1994. À ce moment, un mercure de -31,8 °C avait été enregistré. Pour l’instant, il n’est pas prévu que la métropole enregistre des températures inférieures à cette marque. Malgré tout, ce serait la température la plus froide enregistrée depuis près de 28 ans au sein de la métropole. La marque du froid absolu en janvier remonte au 15 janvier 1957 avec -37,8 °C à Montréal. C’est cependant loin du record de froid absolu enregistré au Québec : une glaciale température de -54,4 °C a été observée à Doucet, en Abitibi-Témiscamingue, le 5 février 1923.

© Fournis par MétéoMédia

Avec MétéoMédia