Posts Tagged ‘FSB’

Russie: deux morts dans une fusillade dans des locaux du FSB

avril 21, 2017

Moscou – Deux personnes ont été tuées et une autre blessée vendredi par un jeune homme identifié comme membre d’une organisation néo-nazie, qui a ouvert le feu dans les locaux des services secrets (FSB) à Khabarovsk, dans l’Extrême-Orient russe.

L’assaillant a pénétré dans les locaux du FSB à 17H02 locales (07H02 GMT) avant de tuer un agent du FSB et un visiteur et d’en blesser un autre, ont annoncé les services secrets dans un communiqué. « L’assaillant a été éliminé », selon la même source.

« L’identité du criminel a été établie: il s’agit d’un habitant de la région de Khabarovsk, né en 1999. Des informations font état de son appartenance à un groupe néo-nazi », a indiqué le FSB dans un autre communiqué, cité par les agences russes.

Les incidents armés et les attaques visant les autorités et les forces de l’ordre sont particulièrement fréquents dans le Caucase russe, mais rares dans le reste du pays.

Romandie.com avec(©AFP / 21 avril 2017 12h34)

Deux hommes soupçonnés de préparer des attentats en Russie abattus

avril 19, 2017

Moscou – Deux hommes originaires d’Asie centrale et soupçonnés de préparer des attentats en Russie ont été abattus à Vladimir, une ville touristique à 200 kilomètres à l’est de Moscou, ont annoncé mercredi les services spéciaux russes (FSB).

« Les agents du FSB ont éliminé, lors d’une tentative d’arrestation à laquelle ils ont résisté, deux ressortissants d’Asie centrale nés en 1987 et 1991 », a annoncé le FSB dans un communiqué transmis aux agences de presse russes.

Selon le FSB, les deux hommes étaient en contact avec des « recruteurs d’organisations terroristes internationales » et étaient prêts à perpétrer des attentats en Russie.

Le communiqué ajoute que des explosifs, des munitions, un fusil-mitrailleur AK-47 et un pistolet ont été retrouvés sur place. Une vidéo diffusée par le FSB montre les cadavres ensanglantés des deux hommes dans la chambre d’une maison, l’un tenant un AK-47.

Cette opération intervient deux semaines après un attentat meurtrier dans le métro de Saint-Pétersbourg (nord-ouest) le 3 avril, qui a fait 14 morts et dont l’auteur présumé est un homme originaire du Kirghizstan mort dans l’attaque.

Le FSB n’a toutefois pas précisé si cette opération était liée à l’attentat du 3 avril.

Le lieu de résidence de l’un des organisateurs présumés de l’attentat de Saint-Pétersbourg, Abror Azimov, était Vladimir selon les médias russes. Arrêté lundi dans la banlieue de Moscou, Abror Azimov a reconnu avoir contribué à l’attentat mais nie être le cerveau derrière cette attaque.

De telles opérations des services de sécurité russes sont fréquentes dans l’instable Caucase russe, où elles visent des groupes islamistes, mais sont bien plus rares dans les régions européennes de la Russie.

En octobre, deux personnes transportant des explosifs avaient toutefois été tués par les services de sécurité russes à Nijni Novgorod (Volga) après avoir ouvert le feu lors d’un contrôle routier. L’organisation Etat islamique (EI) avait plus tard revendiqué l’appartenance à son groupe de l’un des morts.

Romandie.com avec(©AFP / 19 avril 2017 13h55)

Attentat déjoué à Moscou: les suspects formés par l’EI en Syrie, selon le FSB

octobre 12, 2015

Moscou – Les suspects russes arrêtés alors qu’ils préparaient, selon Moscou, un attentat dans la capitale russe, ont suivi une formation dans les camps d’entraînement du groupe Etat islamique (EI) en Syrie, ont indiqué lundi les services secrets russes (FSB) cités par l’agence officielle RIA Novosti.

L’appartement perquisitionné où ont été arrêtés dimanche des suspects, dont le nombre n’est pas précisé, a vu le passage de six à onze personnes dont certaines ont suivi une formation militaire dans les camps de l’Etat islamique sur le territoire syrien, selon le FSB cité par l’agence.

Ces personnes sont arrivées en Russie bien avant le début des frappes aériennes russes le 30 septembre en Syrie, affirme le FSB, rejetant ainsi l’hypothèse d’une éventuelle vengeance de l’EI.

Tous les suspects arrêtés, qui s’apprêtaient à commettre un attentat dans les transports en commun de Moscou, sont des citoyens russes, selon la même source.

La Russie, fidèle allié du régime de Damas, mène depuis le 30 septembre des frappes aériennes contre le groupe Etat islamique en Syrie. Moscou affirme que ses avions ne visent que l’EI et les terroristes, mais Ankara et ses alliés occidentaux accusent l’armée russe de concentrer ses attaques sur les forces syriennes modérées.

Environ 2.000 Russes combattent pour l’EI en Syrie et en Irak, selon les autorités russes.

En juin, la rébellion islamiste armée du Caucase du Nord russe a prêté allégeance à l’Etat islamique, dans une vidéo publiée en ligne.

Cette rébellion avait notamment revendiqué un attentat-suicide qui avait fait 37 morts à l’aéroport Domodedovo de Moscou en janvier 2011.

Romandie.com avec(©AFP / 12 octobre 2015 17h13)

Assassinat de l’opposant russe Boris Nemtsov : deux suspects arrêtés

mars 7, 2015

Moscou – Deux suspects ont été arrêtés samedi en Russie dans le cadre de l’enquête sur le meurtre de l’opposant Boris Nemtsov, tué par balle le 27 février près du Kremlin, a annoncé le service fédéral de sécurité russe (FSB).

Deux suspects ont été arrêtés aujourd’hui en relation avec ce meurtre; Anzor Goubachev et Zaour Dadaïev, et le chef de l’Etat a été informé, a déclaré à la télévision d’Etat le chef du FSB Alexander Bortnikov.

Les deux hommes sont originaires du Caucase, a-t-il précisé, ajoutant que l’enquête continuait.

L’assassinat de Boris Nemtsov, l’un des opposants les plus virulents au président Vladimir Poutine et connu également pour sa croisade contre la corruption, avait laissé le pays sous le choc.

M. Poutine avait immédiatement parlé de provocation visant à déstabiliser le pays, et promis que les assassins seraient poursuivis.

Parmi les hypothèses avancées en Russie pour l’assassinat de Nemtsov figurent ses critiques du rôle de la Russie dans le conflit en Ukraine, et sa condamnation des assassinats à Paris des journalistes de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo.

Le principal opposant au Kremlin, Alexeï Navalny, a quant a lui accusé les services spéciaux russes et le Kremlin d’être derrière cet assassinat.

Romandie.com avec(©AFP / 07 mars 2015 11h13)