Posts Tagged ‘fusillade’

Allemagne: une fusillade dans une discothèque fait deux morts

juillet 30, 2017

La police debout devant la discothèque Grey à Constance en Allemagne le 30 juillet 2017 / © dpa/AFP / Felix Kästle

Une fusillade dans une discothèque probablement due à un conflit personnel a fait deux morts, dont l’agresseur, et quatre blessés dimanche matin à Constance en Allemagne, près de la frontière avec la Suisse.

La police locale a écarté l’idée d’un attentat. « Il n’y a pas d’éléments indiquant qu’il s’agisse d’un acte terroriste », a-t-elle souligné dans un communiqué.

« L’enquête sur les raisons de cet acte, probablement liées à un conflit dans l’entourage de l’auteur des tirs, se poursuivent », a-t-elle ajouté. Une conférence de presse est prévue à 17H00 (15H00 GMT).

L’agresseur est un Irakien de 34 ans, installé dans la région depuis plus de 15 ans.

Il a d’abord tué une personne et en a blessé trois autres grièvement à l’arme à feu à l’intérieur de l’établissement, avant de blesser un policier à l’extérieur et d’être finalement abattu par les forces de l’ordre.

Selon des témoins cités par les médias allemands, le tireur était muni d’une arme automatique et a paru faire feu sans discernement autour de lui à l’intérieur de la discothèque.

– ‘Pleine à craquer’ –

« La discothèque était pleine à craquer, il y avait probablement plusieurs centaines de personnes », a indiqué l’un d’eux à l’agence de presse dpa.

Parmi eux se trouvaient de nombreux Suisses, comme en témoignent les nombreux messages sur les réseaux sociaux, Constance se trouvant à la frontière avec ce pays et étant très fréquentée le week-end par les ressortissants de ce pays.

Un des clients de la discothèque, cité par le quotidien local Südkurier, raconte comment plusieurs personnes se sont réfugiées à l’intérieur des toilettes en bloquant la porte.

« Il y avait avec nous dans les toilettes un videur touché par balle qui comprimait sa blessure avec une ceinture », témoigne-t-il.

Lorsque le tireur est sorti de l’établissement, « un serveur du bar a ouvert la sortie de secours, plusieurs d’entre nous sommes sortis en courant sur le parking, où j’ai encore vu un blessé sur l’herbe et ça continuait à tirer », a-t-il ajouté.

La fusillade est intervenue vers 04H30 du matin (02H30 GMT) dans cet établissement appelé « Grey Club » et situé dans une zone industrielle de Constance (sud).

Les forces de l’ordre se sont déployées sur place avec des unités d’intervention spéciale et un hélicoptère, dans la crainte au départ d’avoir affaire à plusieurs tireurs.

L’Irakien « a été touché en quittant les lieux lors d’un échange de tirs avec la police et il est décédé de ses blessures à l’hôpital », a souligné la police.

Un policier a été blessé par balle à cette occasion.

Si cette affaire semble s’orienter vers un conflit personnel, la fusillade n’en survient pas moins dans un contexte sécuritaire tendu en Allemagne.

Un demandeur d’asile palestinien de 26 ans a tué vendredi à coups de couteau dans une rue commerçante de Hambourg une personne et en a blessé six autres. L’homme, connu comme islamiste mais aussi comme étant instable psychologiquement, a ensuite été arrêté.

Romandie.com avec(©AFP / 30 juillet 2017 15h06)                

Fusillade dans l’enceinte de l’ambassade d’Israël à Amman, deux morts et un blessé

juillet 23, 2017

Amman – Deux Jordaniens ont été tués et un Israélien a été blessé lors d’une fusillade survenue dimanche dans l’enceinte de l’ambassade d’Israël à Amman, a indiqué à l’AFP une source des services de sécurité jordaniens.

« Deux Jordaniens ont été tués par des coups de feu et un Israélien grièvement blessé lors d’un incident à l’intérieur de l’ambassade » d’Israël, située dans le secteur de Rabieh, dans l’ouest d’Amman, a déclaré la source sous couvert de l’anonymat.

« Le premier Jordanien, Mohammed Jawawdeh (17 ans), a succombé à ses blessures sur place. Le deuxième, Bashar Hamarneh, un médecin qui était présent au moment de l’incident dans le bâtiment résidentiel de l’ambassade, qui lui appartient, est décédé des suites de ses blessures après minuit à l’hôpital », a ajouté la source.

« Le blessé israélien est un adjoint du directeur de la sécurité de l’ambassade israélienne et il recoit toujours des soins à l’hôpital », selon la meme source.

Un precedent bilan fourni par la Sûreté générale jordanienne avait fait état d’un mort jordanien et de deux blessés, l’un israélien et l’autre jordanien.

Dimanche « en fin de journée, la Sûreté générale a été informée d’une fusillade dans un bâtiment d’habitation dans l’enceinte de l’ambassade israélienne », a déclaré la Sûreté générale dans un communiqué.

Israël et la Jordanie sont liés par un traité de paix signé en 1994.

Il n’est pas clair dans l’immédiat si l’incident est lié aux tensions provoquées ces derniers jours par la mise en place par Israël de détecteurs de métaux aux entrées de l’esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est occupée, un site ultra-sensible géré par la Jordanie.

Cette mesure, consécutive à l’assassinat de deux policiers israéliens par des Arabes palestiniens dans la vieille ville de Jérusalem, a engendré des violences meurtrières entre Palestiniens et forces de sécurité israéliennes et suscité la colère en Jordanie.

Après la fusillade à l’ambassade, « une force de sécurité s’est rendue sur place (…) et a ouvert une enquête sur l’incident », a précisé la Sûreté générale jordanienne.

Les forces de sécurité ont encerclé le secteur de l’ambassade en début de soirée et se sont déployées dans les rues voisines, selon un correspondant de l’AFP.

Le nouveau dispositif de sécurité installé le 16 juillet par Israël aux entrées de l’esplanade des Mosquées a suscité la colère en Jordanie, où vendredi, plusieurs milliers de manifestants ont défilé à Amman et dans d’autres villes, à l’appel de la mouvance islamiste et de partis de gauche.

« Nous irons à al-Aqsa en martyrs par millions », répétaient-ils entre autres, en référence à la mosquée s’élevant sur l’esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l’islam.

Depuis l’installation des portiques de sécurité, les Palestiniens ont boycotté le site, priant en dehors, et les violences entre manifestants et forces israéliennes ont été quotidiennes.

Romandie.com avec(©AFP / 24 juillet 2017 02h42)                   

États-Unis/Fusillade à San Francisco: trois personnes tuées

juin 14, 2017

La police sur le site d’une fusillade à San Francisco, le 14 juin 2017 / © AFP / Josh Edelson

Une fusillade dans un entrepôt de la société de messagerie UPS à San Francisco a fait mercredi trois morts et le tireur, qui a retourné son arme contre lui, est également décédé, a déclaré la police.

Deux autres personnes ont été blessées, a précisé Toney Chaplin, chef par intérim de la police de San Francisco, lors d’une conférence de presse, soulignant que l’incident ne semblait pas de nature terroriste.

Le tireur portait un uniforme d’UPS, a noté M. Chaplin, ajoutant que les enquêteurs n’avaient néanmoins pas déterminé à ce stade s’il était ou non un employé de l’entreprise.

Les forces de l’ordre ont à présent « le contrôle du bâtiment » où travaillent 850 personnes, et enquêtent sur les faits, avait préalablement indiqué une porte-parole d’UPS à l’AFP.

Cette fusillade intervient quelques heures après qu’un Américain a ouvert le feu contre une vingtaine d’élus républicains et leurs collaborateurs qui s’entraînaient pour un match de baseball caritatif, blessant le numéro trois de la Chambre des représentants et quatre autres personnes. Le tireur a été abattu par la police.

Romandie.com avec (©AFP / 14 juin 2017 22h55)                

Un ex-employé tue deux personnes dans une école à Ryad

mai 31, 2017

Une voiture de police devant une école privée de Ryad, la Kingdom School, où deux personnes ont été tuées, le 31 mai 2017 / © AFP / FAYEZ NURELDINE

Un ex-employé exclu d’une école privée à Ryad a ouvert le feu mercredi dans l’établissement tuant deux membres du personnel et blessant un troisième, a annoncé le directeur.

Cette rare fusillade du genre a eu lieu à la Kingdom School, qui était fermée en raison de vacances dans le royaume. L’école saoudienne appartient au groupe Kingdom Holding du prince Al-Walid ben Talal.

La police recherche le suspect d’origine irakienne, a indiqué à l’AFP une source de sécurité.

L’assaillant « a ouvert le feu sur les bureaux de l’administration. Il s’agit d’un employé hargneux qui a abattu deux membres du personnel et blessé un troisième », a indiqué dans un communiqué le directeur de l’établissement, Talal al-Maiman.

Il avait « été exclu de l’école il y a quatre ans pour des excès de colère et une personnalité instable », a-t-il ajouté.

Selon la source de sécurité, l’une des victimes est saoudienne et l’autre d’origine palestinienne. L’assaillant « a pris une arme et s’est rendu dans une salle de l’école où il a tué l’adjoint du directeur et l’un des employés », a-t-elle précisé.

La police considère cette affaire comme criminelle et « non pas comme un incident terroriste », selon la même source.

Selon le site d’information Sabq, proche des autorités, les tirs sont apparemment la conséquence de « désaccords antérieurs » entre le suspect et les victimes.

« Il y a eu des tirs à la Kingdom School à Ryad », avait annoncé auparavant l’ambassade des Etats-Unis à Ryad dans un tweet. « L’école (est) fermée, aucun enfant n’est présent », avait-elle ajouté, demandant aux ressortissants américains d' »éviter le secteur ».

Un photographe de l’AFP s’est rendu sur place et n’a pu observer qu’une voiture de police entrant dans le périmètre de l’établissement. La situation semblait calme.

L’AFP a cherché à joindre l’école sans succès.

La plupart des écoles en Arabie saoudite sont actuellement fermées pour des vacances.

Située dans le centre de Ryad, la Kingdom School a été inaugurée en 2000 et offre une éducation du jardin d’enfants au lycée. Elle propose des programmes saoudien et international.

Sur son site internet, elle précise que les écoles du groupe Kingdom Holding comptent plus de 4.000 élèves et 300 enseignants dans différents secteurs de Ryad.

Kingdom Holding a investi dans diverses entreprises, dont Citigroup et Time Warner.

Les fusillades meurtrières à caractère purement criminel sont rares dans le royaume.

En février 2016, un enseignant avait tué six employés du département de l’Education dans le sud du pays.

Romandie.com avec(©AFP / 31 mai 2017 18h39)                

Russie: deux morts dans une fusillade dans des locaux du FSB

avril 21, 2017

Moscou – Deux personnes ont été tuées et une autre blessée vendredi par un jeune homme identifié comme membre d’une organisation néo-nazie, qui a ouvert le feu dans les locaux des services secrets (FSB) à Khabarovsk, dans l’Extrême-Orient russe.

L’assaillant a pénétré dans les locaux du FSB à 17H02 locales (07H02 GMT) avant de tuer un agent du FSB et un visiteur et d’en blesser un autre, ont annoncé les services secrets dans un communiqué. « L’assaillant a été éliminé », selon la même source.

« L’identité du criminel a été établie: il s’agit d’un habitant de la région de Khabarovsk, né en 1999. Des informations font état de son appartenance à un groupe néo-nazi », a indiqué le FSB dans un autre communiqué, cité par les agences russes.

Les incidents armés et les attaques visant les autorités et les forces de l’ordre sont particulièrement fréquents dans le Caucase russe, mais rares dans le reste du pays.

Romandie.com avec(©AFP / 21 avril 2017 12h34)

France: fusillade sur les Champs-Élysées, un policier tué, l’assaillant « abattu »

avril 20, 2017

Paris – Un policier a été tué et deux autres blessés jeudi soir lors d’une fusillade sur la célèbre avenue des Champs-Elysées à Paris, dont l’auteur a été abattu, a-t-on appris de sources concordantes, à trois jours du premier tour de l’élection présidentielle.

« Peu avant 21h00 (19h00 GMT), une voiture est arrivée à hauteur d’un car de police (..), un homme est sorti du véhicule, a ouvert le feu a priori à l’arme automatique sur le car de police, a tué un policier et ensuite a tente dé partir en courant en essayant de prendre pour cible d’autres policiers », a indiqué sur la chaîne BFM TV le porte-parole du ministère de l’Intérieur Pierre-Henry Brandet.

« Il a réussi à en blesser deux autres et il a été abattu par les forces de l’ordre », a-t-il ajouté, soulignant que ces policiers avaient « délibérément été pris pour cible ».

Cette prestigieuse artère très prisée des touristes, en plein coeur de Paris, a été bouclée et d’importantes forces de police ont été déployées dans le quartier. Un hélicoptère survolait la zone dans la soirée.

La préfecture de police a souligné que les circonstances de l’attaque n’étaient « pas déterminées ».

Cette fusillade survient à trois jours du premier tour de l’élection présidentielle, alors que la France a été confrontée depuis 2015 à une vague d’attentats jihadistes sans précédent ayant fait 238 morts.

Choukri Chouanine, gérant d’un restaurant rue de Ponthieu, dans une rue adjacente, a raconté à l’AFP avoir entendu une « fusillade brève » mais avec « beaucoup de tirs ». « On a dû cacher nos clients dans nos sous-sols », a-t-il ajouté.

Romandie.com avec(©AFP / 20 avril 2017 22h15)

Fusillade en France: « Il semble que ce soit une attaque terroriste » (Trump)

avril 20, 2017

Washington – La fusillade qui a éclaté à Paris jeudi soir sur l’avenue des Champs-Elysées, lors de laquelle un policier a été tué, ressemble à « une attaque terroriste », a indiqué le président américain Donald Trump, présentant ses « condoléances au peuple de France ».

« C’est une chose vraiment, vraiment terrible qui se passe dans le monde aujourd’hui. Mais il semble que ce soit une attaque terroriste », a affirmé le président républicain, interrogé sur ces tirs survenus à trois jours du premier tour de l’élection présidentielle en France, lors d’une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre italien Paolo Gentiloni à la Maison Blanche.

Cela « ne s’arrête tout simplement jamais », a ajouté Donald Trump. « Nous devons être forts et vigilants, et je répète cela depuis longtemps ».

La section antiterroriste du parquet de Paris s’est saisie de l’enquête sur la fusillade au cours de laquelle un policier a été tué et deux autres ont été blessés, a annoncé le parquet de Paris.

L’agresseur, a précisé le ministère de l’Intérieur, a été abattu.

Romandie.com avec(©AFP / 20 avril 2017 22h43)

Ohio: des tireurs font un mort et 14 blessés dans une boîte de nuit

mars 26, 2017

Des centaines de personnes se trouvaient dans cette boîte de nuit de Cincinnati, le Cameo, lorsque la fusillade a éclaté, photo d’illustration / © GETTY IMAGES NORTH

Une personne a été tuée et 14 blessées par balles tôt dimanche lors d’une fusillade impliquant au moins deux tireurs dans une boîte de nuit de Cincinnati dans l’Ohio (nord-est des Etats-Unis), a annoncé la police.

On recense « 15 victimes par balles (dont) une personne tuée », a déclaré la police de Cincinnati, sans fournir d’indication sur les motivations des assaillants.

Des centaines de personnes se trouvaient dans cette boîte de nuit, le Cameo, lorsque la fusillade a éclaté, a indiqué un responsable de la police, Paul Neudigate, cité par une télévision locale, WLWT5.

Il a affirmé qu’il y avait « un grand nombre de victimes » après la fusillade survenue à 01H00 (05H00 GMT).

Le capitaine Kimberly Williams de la police de Cincinnati a pour sa part affirmé à la chaîne CNN qu’il y avait au moins deux tireurs, contrairement aux premières informations selon lesquelles un seul homme aurait tiré sur la foule, des jeunes en majorité.

« Nous sommes certains qu’il y avait plus d’un (tireur), mais nous ne sommes pas sûrs qu’il y en avait plus de deux », a-t-elle dit.

« Lorsque les tirs se sont produits, les gens ont couru dehors, par conséquent il n’y avait plus beaucoup de monde dans la boîte de nuit », a-t-elle ajouté, faisant état de scènes de « chaos » lors de la fusillade.

La police interrogeait les nombreux témoins de la scène, a indiqué pour sa part le sergent Eric Franz à la chaîne ABC, ajoutant qu’il n’y avait pas eu à ce stade d’arrestation.

Le 12 juin 2016, un Américain d’origine afghane, Omar Mateen, s’était introduit dans un club gay très fréquenté d’Orlando (Floride, sud-est), où il avait fait feu et pris des otages pendant plusieurs heures avant d’être abattu par les forces spéciales.

L’attaque, revendiquée par le groupe Etat islamique, avait fait 49 morts.

Romandie.com avec(©AFP / 26 mars 2017 13h27)

Suisse: fusillade dans un café à Bâle, deux morts, un blessé grave

mars 9, 2017

Genève – Deux hommes armés ont tué deux personnes et gravement blessé une troisième dans un café de Bâle, dans le nord-ouest de la Suisse, en tirant à plusieurs reprises sur les clients, a indiqué le parquet de Bâle.

Aucun détail n’a été divulgué sur les suspects, encore en fuite, et sur leurs motivations.

Vers 20h15 (19h15 GMT) les « deux hommes sont entrés dans le Café 56 et ont ouvert le feu à plusieurs reprises. Deux des clients ont été tués. Un autre est dans un état critique », a expliqué le parquet de Bâle dans un communiqué.

Un impact de balle était clairement visible sur l’une des fenêtres de l’établissement, un petit café d’angle de rue situé dans un quartier assez résidentiel, a pu constater un photographe de l’AFP.

Les victimes n’ont pas encore été identifiées.

Aucun autre client de l’établissement n’a été blessé.

L’alerte avait été donnée par des passants.

« Le déroulement exact des faits et la raison de l’attaque ne sont pas encore connus et font l’objet d’une enquête », a souligné le parquet fédéral.

Malgré les recherches de la police, les auteurs de la fusillade couraient toujours dans la nuit de jeudi à vendredi.

D’après les éléments dont disposent les enquêteurs, les deux hommes ont quitté le café en direction de l’une des gares ferroviaires de la ville de Bâle, la gare badoise (Badischer Bahnhof).

La police a lancé un appel à toute personne pouvant disposer d’informations sur ces faits tragiques.

La rue où se trouve le café a été fermée au trafic pendant l’intervention des secours. Depuis, le périmètre de sécurité a été fortement réduit.

Vers 01h30 (00h30 GMT), seuls quelques membres de la police scientifique en combinaison blanche se trouvaient encore sur place, ainsi qu’une fourgonnette bleue de la police, selon le photographe de l’AFP.

« Le Café 56 n’a pas une mauvaise réputation », a indiqué un habitant du quartier au journal local Basler Zeitung. « C’était auparavant un établissement connu pour ses liens avec le monde de la drogue, mais depuis que le propriétaire a changé il y a plusieurs années c’est un établissement ordinaire », a raconté un autre badaud.

Les fusillades sont assez rares en Suisse, un pays où les hommes qui ont effectué leur service militaire peuvent conserver leur arme à domicile, comme réservistes. Ce droit suscite parfois la polémique, notamment lorsque ces armes sont utilisées dans des drames familiaux ou d’autres faits divers.

Selon les chiffres rapportés par la presse suisse, les armes détenues à domicile seraient au nombre de deux millions, pour une population de quelque 8 millions d’habitants.

Romandie.com avec(©AFP / 10 mars 2017 02h02)             

Canada/Fusillade de Québec: un suspect a appelé la police pour se rendre

janvier 30, 2017

Québec – Un des deux auteurs présumés de la fusillade de dimanche à la mosquée de Québec, qui a fait six morts et huit blessés, a appelé la police pour se rendre, a indiqué lundi Denis Turcotte, inspecteur de la police de Québec.

Les médias locaux ont identifiés le principal suspect qui se nomme Alexandre Bissonnette. Quant à Mohamed Khadir, d’origine marocaine, qui a été appréhendé, sur le lieu du drame, il a été relaxé par la police pour insuffisance de preuve.

Les premiers appels signalant des tirs au centre culturel islamique de Québec ont été reçus au numéro d’urgence de la police à 19H55 locale (00H55 GMT lundi). La police est arrivée sur place quelques minutes plus tard et a interpellé un premier auteur présumé aux abords de la mosquée, celui-ci relaxé ce matin.

Vers 20H10 le second suspect a appelé le même numéro d’urgence « pour parler de son geste », a expliqué Denis Turcotte.

« Il a dit qu’il était impliqué dans l’incident », a expliqué Martin Plante, officier de la Gendarmerie du Canada (GRC, police fédérale).

La police n’a pas épilogué si le jeune homme, âgé entre 25 et 30 ans, regrettait son geste ou en donnait les motivations.

Ce suspect a rapidement dit aux policiers qu’il avait garé son véhicule à une vingtaine de kilomètres de là et que les policiers pouvaient l’arrêter, a raconté Denis Turcotte.

L’interpellation a été réalisée à 21H00.

Des perquisitions ont été réalisées tôt lundi matin dans une résidence près de la mosquée, non loin de l’Université Laval à une dizaine kilomètres du coeur historique de Québec.

Denis Brière, recteur de l’université, a parlé « d’actes odieux, inhumains, terroristes ».

Selon des médias locaux, les deux suspects auraient un lien avec l’université, où Alexandre Bissonnette étudierait les sciences politiques.

Sur les huit blessés, cinq sont toujours dans un état critique, a indiqué Geneviève Dupuis, porte-parole du Centre hospitalier du Québec.

Romandie.com avec(©AFP / 30 janvier 2017 16h07)