Posts Tagged ‘gallimard’

Philippe Djian: Oh… le prix Interallié!

novembre 14, 2012

L’écrivain décroche le dernier prix littéraire de la saison

Philippe Djian: Oh… le prix Interallié!

Mercredi, le jury du prix Interallié a récompensé Philippe Djian et son roman «Oh…». L’auteur avait échoué de peu en finale d’un des autres grands prix littéraires.

«Je me fiche des prix. Je n’en accepterais un que pour faire plaisir à mon éditeur» déclarait récemment Philippe Djian dans L’Express. « Je suis très content, très fier et très satisfait », a-t-il tout de même consenti à réagir tandis que chez Gallimard, on a dû sabler le champagne après l’annonce du prix Interallié attribué à « Oh… », dernière livraison de l’auteur du mythique 37,2° le matin.

Le livre se serait imposé au huitième tour de vote par cinq voix contre huit. Selon certains témoignages, les discussions auraient été animées et le choix difficile. D’habitude décerné à un journaliste écrivain, l’Interallié va cette fois à un pur écrivain. «Nous sommes passés outre comme nous l’avions fait avec Michel Houellebecq que nous avions été les premiers à récompenser» (en 2005, avec La possibilité d’une île) a déclaré Jean-Marie Rouart, membre du jury.

Philippe Djian, finaliste malheureux du prix Médicis, est couronné pour un roman dans lequel il se met -pour la première fois, et l’idée est audacieuse- dans la peau d’une femme: « Michèle est libre, intelligente, forte mais seule. Son mari est antipathique, son fils est pénible, son amant est un con. Le paradoxe, c’est que son voisin, en dehors de ses accès de folie, est charmant avec elle » a-t-il expliqué à nos confrères des Inrocks qui ont vu dans « Oh… » un roman féministe. Le récit, écrit au présent dans ce style vif propre à Djian, se concentre sur le mois féroce qui suit le viol, les errements de Michèle face à une poignée d’hommes détestables, et sa relation sur le fil avec Anna, sa meilleure amie: elle couche avec le mari de la seule personne à qui elle semble tenir vraiment…

A 61 ans, Philippe Djian, déjà à la tête d’une trentaine de romans, ne reçoit pas un prix littéraire majeur: l’Interallié est surtout honorifique. Mais l’auteur de 37,2° s’installe encore davantage dans le paysage littéraire français. Même s’il n’en avait pas besoin.

Gala.fr par Jean-Christian Hay

Gallimard veut racheter Flammarion

février 16, 2012

Antoine Gallimard s’est dit intéressé par le rachat du groupe Flammarion, que l’italien RCS s’apprêterait à céder.

C’est officiel: Antoine Gallimard l’a confié à Livres Hebdo, il est intéressé par le rachat du groupe Flammarion, que l’italien RCS s’apprêterait à céder. Selon lui, « tous les signaux montrent qu’ils vont bien mettre en vente le groupe ». Antoine Gallimard a également reconnu avoir déjà fait savoir son intérêt pour Flammarion à ses actuels propriétaires, confirmant la rumeur d’il y a quelques semaines. Il va faire prochainement une proposition, d’un montant qu’il s’est refusé à révèler, pour le rachat du groupe estimé à 200 millions d’euros.

Une « belle opportunité », pour le PDG de Gallimard. Les deux groupes semblent en effet complémentaires. A Gallimard, qui fête ses cent ans cette année, le prestige de la tradition, à Flammarion des activités plus diverses avec sa filiale J’ai lu, des livres de poche populaires, et surtout les bandes dessinées de Casterman (Tintin). Le rachat ferait du nouveau groupe le troisième éditeur français derrière Hachette Livre et Editis.

Lexpress.fr