Posts Tagged ‘Gênes’

Pont effondré de Gênes: féroce controverse entre le gouvernement et le gestionnaire

août 17, 2018

Les secours continuent de fouiller les décombres du viaduc effondré à Gênes, le 17 août 2018 / © AFP / MARCO BERTORELLO

L’Italie s’apprête à enterrer ses dizaines de morts en pleine polémique alors que les sauveteurs continuaient vendredi inlassablement à chercher les disparus sous les décombres du pont autoroutier effondré à Gênes.

La féroce controverse entre le gouvernement italien et la société autoroutière gestionnaire de l’ouvrage, Autostrade per l’Italia, occupe tout le terrain médiatique avec une rhétorique de surenchère.

Le gouvernement a annoncé son intention de révoquer la concession d’Autostrada per l’Italia sur le tronçon d’autoroute où se trouve le pont effondré.

« On ne peut pas mourir en payant le péage en Italie », a ainsi lancé jeudi le vice-Premier ministre Luigi Di Maio, ministre du Développement économique et chef de file du populiste Mouvement 5 étoiles (M5S).

« Si j’avais été un dirigeant d’Autostrade per l’Italia, j’aurais suspendu quelques péages, mais dans l’heure qui a suivi » le drame, a déclaré l’autre vice-Premier ministre, Matteo Salvini, ministre de l’Intérieur et chef de la Ligue (extrême droite).

« Nous ne pouvons pas attendre la justice pénale », a estimé le chef du gouvernement, Giuseppe Conte. « Autostrade avait le devoir et l’obligation, l’engagement, d’assurer l’entretien de ce viaduc et la sécurité de tous ceux qui voyageaient dessus. »

La société, qui appartient au groupe Atlantia, lui-même contrôlé à 30% par la famille Benetton, a assuré que ses contrôles de sécurité étaient sérieux.

La holding de Benetton, Edizione (actionnaire de référence), a exprimé sa proximité aux familles jeudi et indiqué qu’elle fera tout pour pointer du doigt les responsabilités dans ce drame.

Atlantia / © AFP / Jean Michel CORNU

Atlantia a de son côté déclaré qu’une reconstruction du pont pourrait « être achevée dans les cinq mois » une fois le site accessible après la fin des recherches et des relevés d’enquête.

Atlantia, dont le titre a plongé de 25% en Bourse la veille et qui repris 6% vendredi, a critiqué une annonce gouvernementale faite « en l’absence de toute certitude sur les causes effectives » du drame. Le groupe a prévenu que la révocation coûterait cher en indemnités à l’Etat. Selon des médias italiens, cela se chiffrerait en milliards d’euros.

– l’UE une cible –

Autre cible du gouvernement: l’Union européenne et sa politique d’austérité, accusée par le nouveau gouvernement populiste d’empêcher les investissements.

La Commission européenne a réagi en assurant avoir encouragé l’Italie à investir dans ses infrastructures et en rappelant que les Etats membres étaient « libres de fixer » leurs priorités.

Alors que le championnat de football doit reprendre ce week-end, les matches prévus dimanche de la Sampdoria et du Genoa, les deux équipes de Gênes, ont été reportés à une date ultérieure. Pour les autres rencontres, les joueurs observeront une minute de silence et porteront un brassard noir.

– des funérailles solennelles –

Gênes: les premiers habitants autorisés à rentrer chez eux / © AFP / Anahide Merayan, Remi Banet, Reinolf Reis

Des funérailles solennelles sont prévues samedi en fin de matinée dans un hall du centre d’exposition de Gênes, avec une messe célébrée par l’archevêque de Milan en présence de toutes les plus hautes autorités de l’Etat dont le président Sergio Mattarella.

Une cérémonie d’Etat qui s’annonce toutefois potentiellement embarrassante pour les institutions italiennes. Selon un décompte, noms à l’appui, de La Stampa, les familles de 17 des 38 victimes préfèrent s’abstenir et 7 familles n’ont pas encore pris de décision.

« C’est l’Etat qui a provoqué cela, qu’ils ne montrent pas leurs faces: le défilé des politiques a été honteux », réagit dans les colonnes du quotidien, Nunzia, la mère d’un des quatre jeunes italiens de Torre del Greco (commune de Naples) décédés sur la route des leurs vacances.

« Mon fils ne deviendra pas un numéro dans le catalogue des morts provoqués par les manquements italiens », a réagit pour sa part sur les réseaux sociaux Roberto, le père d’un autre des garçons. « Nous ne voulons pas une farce de funérailles, mais une cérémonie à la maison, dans notre église de Torre del Greco », a-t-il assené.

Les photos des quatre jeunes devraient néanmoins être présentes à la cérémonie d’Etat samedi.

Les secouristes cherchent encore 10 à 20 disparus, susceptibles d’être passées sur le pont et qui n’ont plus donné de nouvelles depuis l’effondrement, dont le bilan officiel provisoire est toujours de 38 morts et 15 blessés.

Selon la préfecture, un millier de personnes sont toujours engagées sur le site, dont près de 350 pompiers.

Romandie.com avec(©AFP / (17 août 2018 12h47)

La miraculeuse épopée du camion vert de Gênes

août 15, 2018

Un camion arrêté au bord du vide lors de l’effondrement du viaduc d’autoroute à Gênes, photographié le 15 août 2018 au lendemain du dramen / © AFP / Valery HACHE

Sur les photos du pont effondré mardi à Gênes, son camion vert arrêté à quelques mètres du vide donne le vertige: un chauffeur italien de 37 ans a raconté au Corriere della Sera ses quelques minutes d' »enfer ».

« Il pleuvait, il pleuvait beaucoup et il n’était pas possible d’aller vite. Quand une voiture m’a dépassé, j’ai ralenti pour maintenir une certaine distance de sécurité parce que freiner avec cette pluie était impossible, on n’y voyait pas grand-chose », a raconté ce Gênois, en état de choc.

« A un certain moment, tout a tremblé. La voiture qui se trouvait devant moi a disparu et semblait engloutie par les nuages. J’ai levé les yeux et j’ai vu le pylône du pont tomber », a-t-il poursuivi.

« Instinctivement, quand je me suis trouvé devant le vide, j’ai mis la marche arrière, comme pour essayer d’échapper à cet enfer », a-t-il expliqué, sans pouvoir dire de combien de mètres il a reculé.

Afifi Idriss, chauffeur routier marocain de 39 ans, roulait derrière: « J’ai vu le camion vert s’arrêter et faire marche arrière, je me suis arrêté, j’ai fermé le camion et je suis parti en courant », a-t-il raconté à l’AFP.

Mercredi soir, le camion vert était toujours au bord du vide, surplombant les centaines de secouristes à la recherche de survivants parmi l’amas de béton et de ferraille qui a englouti plus d’une trentaine de véhicules, et au moins une quarantaine de vies, en contrebas.

Romandie.com avec(©AFP / (15 août 2018 18h22)

Italie: un viaduc d’autoroute s’effondre à Gênes, au moins vingt morts

août 14, 2018

Une portin d’un viaduc qui s’est écroulé à Gênes, dans le nord de l’Italie, le 14 août 2018 / © AFP / ANDREA LEONI

Une longue portion d’un viaduc de l’autoroute A10 s’est effondrée mardi à Gênes, dans le nord de l’Italie, faisant des « dizaines de victimes », dont au moins morts, tandis que le ministre des Transports a dit redouter « une immense tragédie ».

Selon plusieurs médias citant des sources du ministère de l’Intérieur, la catastrophe a fait au moins 20 morts et cinq blessés graves.

Le directeur du centre d’appel des urgences de Gênes, a parlé à quelques médias de « dizaines de victimes », sans préciser s’il s’agissait de morts ou de blessés, des propos confirmés à l’AFP par son entourage.

« Je suis avec une immense appréhension ce qui est arrivé à Gênes et qui se profile comme une immense tragédie », a réagi le ministre des Transports et des Infrastructures, Danilo Toninelli.

« Nous suivons la situation minute par minute, je remercie les 200 pompiers qui sont à l’oeuvre pour sauver des vies », a pour sa part déclaré le ministre de l’Intérieur, Matteo Salvini.

Un viaduc s’effondre à Gênes / © AFP / Simon MALFATTO

Les images de télévision montrent des dizaines de secouristes s’activant autour de carcasses de camions et de voitures précipités dans le vide, sur une soixantaine de mètres.

Selon les pompiers, le pont dit Morandi s’est effondré vers 12H00 (10H00 GMT). « Les équipes des pompiers sont engagés en masse, les équipes de recherches et cynophiles sont activées », avaient-ils annoncé plus tôt sur Twitter.

D’après la direction régionale des pompiers de Gênes, l’infrastructure s’est en grande partie écroulée sur des voies ferrées qu’elle croise.

L’effondrement du viaduc a effleuré les locaux d’une usine produisant de l’énergie dont l’entrée se trouve en contrebas, mais seul le parking semble avoir été touché. L’entreprise était vide à l’approche du 15 août, un jour férié, à l’exception de la présence d’une équipe de maintenance.

Des secouristes à l’oeuvre à Gênes, en Italie, après l’effondrement d’un viaduc d’autoroute, le 14 août 2018 / © AFP / ANDREA LEONI

Les images diffusées montrent le viaduc avec plusieurs dizaines de mètres manquants, dans une zone industrielle. Sur les premiers clichés, on voit une scène dans la brume. Les services météorologiques avaient émis une alerte aux orages et aux fortes pluie en Ligurie.

En raison du relief très accidenté de la région de Gênes, entre mer et montagne, le parcours de l’autoroute est jalonné de longs viaducs et de tunnels.

Le pont Morandi qui s’est écroulé avait déjà essuyé des critiques dans le passé. Selon le site internet ingegneri.info, le pont d’une longueur de 1.182 mètres a été inauguré en 1967. Il a été construit entre 1963 et 1967 avec une structure mixte, en ciment armé précontraint et en ciment armé ordinaire.

Romandie.com avec(©AFP / (14 août 2018 15h05)

Insolite : Samuel Eto’o doit-il craindre la malédiction de Toutankhamon ?

février 17, 2015

Samuel Eto'o a été transféré à Gênes cet hiver.
Samuel Eto’o a été transféré à Gênes cet hiver. © SamuelEto’o.com

Le footballeur camerounais Samuel Eto’o est-il superstitieux ? À en croire son actualité récente, l’achat d’une mystérieuse maison, pas vraiment.

Samuel Eto’o, fraîchement débarqué à la Sampdoria durant le mercato hivernal, a investi 25 M€ pour l’achat d’une luxueuse maison à Gênes, la Villa Altachiara. Superbe, la demeure n’a cependant pas fait les choux gras de la presse italienne pour son architecture. Selon les rumeurs, elle serait en effet frappée par une malédiction.

L’ancien propriétaire, Lord Carnavaron, faisait ainsi partie de l’équipe de 58 personnes qui a découvert le tombeau de Toutankhamon et dont huit sont décédées d’une mort violente. Le Lord a en effet succombé à une piqûre d’insecte sur les lieux avant que son neveu meurt d’une chute dans les escaliers de la villa. Plus récemment, en 2001, c’est une mannequin, Francesca Agusta, qui a disparu
Jeuneafrique.com par Mathieu Olivier