Posts Tagged ‘giulia sarkozy’

Sarkozy : « Carla a peur de ne pas avoir assez de lait »

novembre 15, 2011

Carla allaite, il raconte tout !

En déplacement à Bordeaux, Nicolas Sarkozy est entré en grande discussion avec des mères de familles à propos… de l’allaitement maternel.

Tous les jeunes parents sont pareils : ils ne peuvent s’empêcher de raconter leur vie de jeunes parents à qui veut bien l’entendre. Ou pas. Notre président, Nicolas Sarkozy, n’échappe pas à la règle. En déplacement à la CAF de Bordeaux pour l’annonce de son plan anti-fraude aux allocs, le papa de Giulia Sarkozy s’est laissé aller à quelques confidences sur sa vie de famille, en insistant sur un point crucial qui occupe les parents durant les premiers mois de leur progéniture : l’allaitement. Ce n’est pas un secret, Carla Bruni a choisi de donner le sein à sa petite fille. Un choix dont son mari semble être bien fier : « Carla la nourrit. Vous êtes pour ou contre ça ? Ce n’est pas la tradition en France », entame-t-il devant un parterre de mères de famille, expliquant ensuite que : « Moi, je crois que c’est beaucoup mieux pour toutes les allergies, toutes les maladies. Mais pour la femme, c’est à la fois une grande joie et en même temps un esclavage. »

Car oui, l’allaitement, ça peut être compliqué, contraignant et angoissant. Femme de président ou pas, Carla Bruni ne fait pas exception. Des angoisses, elle en a, comme tout le monde : « Vous savez qu’elle a peur de ne pas avoir assez de lait », confie-t-il (devant toute la France, c’est Carla qui doit être contente), tout fier. Et d’avouer que « quand même ça déculpabilise les hommes parce que ça ne pose pas le problème de donner le biberon. Vous n’avez pas à vous lever la nuit. Par solidarité, je lève un œil. »

Trop sympa.

Voici.fr par C.C.

PHOTO : première balade de Nicolas, Carla et Giulia Sarkozy

novembre 2, 2011

Promenade à La Lanterne, Palais de Versailles

Promenade à La Lanterne, Palais de Versailles

Le bébé présidentiel est sorti

Profitant de quelques jours de repos, le président et sa femme se sont accordés une balade La Lanterne. Séquence émotion.

On en parlait hier, et les photos sont arrivées. On y découvre le président Nicolas Sarkozy, sa femme et sa petite fille en balade au cœur du Parc du Château de Versailles. Lui a le pull sur les épaules, la chemise blanche aux manches retroussées. Elle, porte ses lunettes noires et son gilet gris. Le soleil dans les cheveux, ils longent les murs de pierre, la petite Giulia dans les bras de sa maman, emmitouflée dans sa couverture.

Sur les lieux de leur nuit de noce, Nicolas et sa Carlita profitent d’un moment de répit, avant que celui-ci ne retourne gérer des affaires beaucoup moins mignonnes que sa fille. Parce qu’après le pont, c’est la reprise pour tout le monde, y compris pour le président.

Voici.fr par Mathias Alcaraz

Nicolas, Carla et Giulia : les trois « a » de l’Elysée !

novembre 1, 2011

Nicolas, Carla et Giulia

Nicolas, Carla et Giulia


Les trois « a » de l’Elysée !

Bienvenue d’un nouveau membre dans la famille ! Bonheur des époux. Joie des parents. Nicolas Sarkozy, en bonus pater familias, est allé apporté sa touche et sa note de tendresse sur l’épaule de Carla dans le murmure complice de l’affection, glissant des paroles à la modulation angélique à la petite Giulia.

Les bras de maman chargés du nourrisson ne pouvant plus s’étendre sur l’épaule de papa pour soutenir la compagnie dans la promenade. Et papa de sa main gauche transite son énergie sur l’épaule gauche de maman le long de son bras gauche jusque dans la paume de la maman qui caresse l’enfant. Le bébé occupe désormais les bras de sa maman pour symboliser le fruit de l’union. L’attention est portée pendant ce temps de repos familial à la résidence de La Lanterne sur le beau bébé-cadeau de l’Élysée, une grande et belle marque de passage de la 5e République. Historique aussi. Un trio dont les prénoms se terminent par la voyelle « a ». Hasard de choix ou volonté des parents ? La communion est établie.

Qui a dit et interdit que l’on ne fait pas d’enfant à la présidence dans l’exercice du pouvoir ?

Nicolas Sarkozy vient d’inaugurer la voie heureuse de la paternité à la présidence de la République française.

De nombreux enfants naissent aussi dans les royautés du monde. Ils ne constituent pas un tabou d’image de château ou de palais. Ils en renforcent seulement la succession bien qu’étant à l’antipode de la République.

Bernard NKOUNKOU

Giulia Sarkozy : première sortie avec papa à La lanterne

novembre 1, 2011

Nicolas, Carla et la petite Giulia

Nicolas, Carla et la petite Giulia

Pause tendresse à trois

Nicolas Sarkozy n’avait pas pu assister à la naissance de sa petite dernière Giulia. Il a décidé de rattraper le temps perdu en passant quelques jours de repos auprès de sa femme et de leur bébé à La Lanterne, une propriété présidentielle.

Plantée en plein milieu du Parc du Château de Versailles, la Lanterne est un endroit cher au cœur du président de La République. Ancienne résidence secondaire des premiers ministres, cette splendide demeure du XVIIIe est devenue un des repères préférés du chef de l’État.

C’est là qu’il a par exemple organisé son dîner de mariage avec Carla Bruni et qu’a eu lieu leur nuit de noces.

Un bon souvenir visiblement puisqu’il a tenu à y emmener les deux femmes de sa vie pour leur premier long week-end à trois.

Le président a profité du beau soleil de cette fin d’octobre pour s’adonner à l’un de ses sports favoris : le jogging entouré de gardes du corps maouss costauds. Le reste du temps, entre deux dossiers à potasser, Nicolas Sarkozy s’est baladé dans les allées de la propriété, un bras protecteur autour de Carla qui portait bien emmaillotée sur son cœur la petite Giulia.

Une trêve de quelques jours dans un agenda qu’on imagine surchargé, aussi bien pour le président que pour Carla qui a prévu de sortir son quatrième album au cours de l’année 2012.

Voici.fr par P.S.B

Nicolas Sarkozy donne des nouvelles de Carla et Giulia

octobre 29, 2011

« Elles vont merveilleusement bien »

Nicolas Sarkozy donne des nouvelles de Carla et Giulia Le chef de l’Etat, interrogé hier dans Face à la crise en simultané sur TF1 et France 2, n’a pu évité d’évoquer son quotidien en dehors de l’Elysée.

Voilà huit mois que Nicolas Sarkozy ne s’était pas exprimé lors d’une interview télévisée. Hier, au lendemain du sommet crucial qui s’est tenu à Bruxelles pour sauver l’Europe, Nicolas Sarkozy a répondu aux questions de Jean-Pierre Pernaut et Yves Calvi durant plus d’une heure. Une interview que nous avons suivie avec beaucoup d’enthousiasme, le stylo et le carnet de notes à proximité de la tisane sur la table basse. On était prêts à dégainer à la moindre info glamour en dehors de la TVA et des regrets d’avoir fait entrer la Grèce dans la zone euro. On n’a pas été déçu : Nicolas Sarkozy n’a pu s’empêcher d’évoquer sa vie.

Oui, Nicolas Sarkozy a une vie en dehors de ses obligations de chef d’Etat : il regarde les « Borgias » avec Carla. Première information de la plus haute importance survenue à 20h43 : « Il s’est passé un phénomène depuis 30 ans : les grands pays émergents, la Chine, l’Inde, le Brésil, l’Afrique du Sud, le Mexique, ont des populations à nourrir, et il est bien normal qu’ils veuillent leur part du progrès. Quand vous regardez la série récente, là, les Borgia, on voit que le concert des nations du monde au XVIe siècle, c’était quatre, cinq pays : ça se discutait entre l’Italie, l’Espagne, l’Allemagne, l’Angleterre et la France », a déclaré le Président.

Et si l’inspiration du prénom de sa fille était finalement venue de là, avec le prénom de Giulia Farnese, la maîtresse du pape Alexandre ? La question est posée, malheureusement, ni Yves Calvi, ni Jean-Pierre Pernaut n’y ont pensé. Un coup dur pour la profession.

Puis est venu le temps des affaires Karachi et des fadettes du Monde. Alors qu’Yves Calvi a amené Nicolas Sarkozy sur le terrain sensible de l’affaire Karachi et le financement de la campagne d’Edouard Balladur en 1995, Jean-Pierre Pernaut, a tenté le tout pour le tout, tuant au passage la question d’Yves Calvi. Il a profité d’une mention de la naissance de Giulia pour poser LA question : « Elles vont bien ? » Stupeur sur Twitter, il a osé. « Fort heureusement, elles vont très bien. Elles vont merveilleusement bie. », a répondu Nicolas Sarkozy.

Un peu léger, Monsieur le Président. Un peu léger. On aurait aimé en savoir plus sur l’accouchement, la vie de jeune maman de Carla, savoir à qui la petite ressemble. Bref, les vrais enjeux du moment.

Voici.fr par A.R.