Posts Tagged ‘Göteborg’

Suède: un festival pour les femmes et les transgenres, mais fermé aux hommes

septembre 1, 2018

Seules les femmes et les personnes trans-genres sont admises au festival Statement de Göteborg, en Suède. / © / Frida WINTER

Seules les femmes et les personnes transgenres sont admises et les groupes sont exclusivement féminins: le festival de musique Statement a ouvert ses portes à Göteborg, un an après une série d’agressions sexuelles lors du plus important rassemblement musical de Suède.

« Ce festival était nécessaire en raison de tout ce qui s’est passé lors des festivals de l’année dernière », explique Matilda Hagerman, une étudiante de 27 ans, suscitant l’approbation de ses amies autour d’elle, rassemblées dans un bâtiment industriel du port de Göteborg, la deuxième ville de Suède.

Cette jeune femme aux longs cheveux roses et aux lèvres pourpres fait allusion aux quatre viols et 23 agressions sexuelles enregistrés en 2017 par la police lors du festival de Bravalla, le plus important de Suède, qui a été annulé cette année.

« Que penseriez-vous d’un festival génial où seules les non-hommes sont bienvenues jusqu’à ce que TOUS les hommes apprennent à bien se tenir », avait lancé alors sur Twitter la comédienne suédoise Emma Knyckare, la fondatrice du festival.

Des « milliers » de femmes sont attendues pour le rassemblement, selon une porte-parole, Rebecka Ljung, à l’AFP.

Des femmes bière à la main et souriantes évoluent dans le bâtiment. Les agents de sécurité et les journalistes de sexe masculin ne sont pas autorisés à entrer.

Deux scènes principales accueillent depuis vendredi soir pour deux jours des musiciennes pour l’essentiel suédoises. Des sièges roses sont disposés à l’extérieur pour faire de cet événement un lieu de convivialité différent des autres festivals.

La rappeuse suédpose Joy M’Batha se produit le 31 août 2018 lors du festival Statement réservé aux femmes et aux personnes transgenres. Photo TT News Agency / AFP / © TT News Agency/AFP / Frida WINTER

« Cet endroit est comme un lieu où l’on se sent en sécurité et où les femmes peuvent se retrouver simplement, s’amuser et faire la fête… notamment après les agressions survenues lors d’autres festivals », se félicite Julia Skonneby, une musicienne de 34 ans.

« C’est comme si une certaine tension s’était évanouie… Nous sommes ici pour faire ensemble une déclaration », confirme Hanna Gustavsson, une designer de 31 ans, en faisant un jeu de mots avec le nom anglais du festival, Statement.

Le festival a recueilli pour son lancement plus de 500.000 couronnes suédoises (47.000 euros) par le biais d’un financement participatif.

Les femmes transgenres, nées hommes, sont les bienvenues au festival, qui considère une personne transgenre comme une « personne qui ne s’identifie pas avec le sexe assigné à (sa) naissance ».

– Discrimination ? –

La Suède est l’un des pays du monde les plus respectueux en matière de respect de l’égalité des droits hommes/femmes.

Le festival Statement a recueilli pour son lancement quelque 47.000 euros par financement participatif. / © TT News Agency/AFP / Frida WINTER

A la suite de plusieurs plaintes, l’agence gouvernementale pour l’égalité a demandé cependant au festival Statement de préciser ce qu’il entendait par « cis men », les hommes se considérant des hommes et donc interdits de festival.

« Nous voulons nous assurer que le festival est compatible avec les lois » contre la discrimination, a indiqué à l’AFP le porte-parole de l’agence, Clas Lundstedt, promettant une réponse dans seulement quelques semaines.

Pour une participante au festival, l’interdiction des hommes est une bonne chose. « Je ne crois pas à la séparation complète (entre hommes et femmes), mais je pense qu’il est très important d’avoir spécialement aujourd’hui ce festival ».

Selon le Conseil suédois pour la prévention de la criminalité, 4,1% des femmes déclarent avoir été victimes de violences sexuelles contre 0,6% des hommes.

Emma Knyckare souligne devant l’AFP que la vague MeToo a mis au jour de « sérieux problèmes » en Suède, non seulement dans les festivals de musique mais aussi au sein de nombreuses institutions.

« On a l’impression que les hommes ont ouvert les yeux sur l’énormité du problème de la violence sexuelle ».

Romandie.com avec(©AFP / (01 septembre 2018 10h54)

Suède: quelques 80 voitures brûlées à Göteborg, deux personnes arrêtées

août 14, 2018

Des voitures brûlées à Göteborg, dans l’ouest de la Suède, le 14 août 2018 / © TT News Agency/AFP / Adam IHSE

Près de 80 voitures ont été incendiées dans la nuit de lundi à mardi dans l’ouest de la Suède, ont déclaré mardi les autorités, qui ont annoncé avoir arrêté deux personnes et soupçonnent une attaque coordonnée à moins d’un mois des législatives.

Les faits se sont produits lundi soir à Göteborg, la deuxième ville de Suède, dans une vingtaine d’endroits différents, a recensé la police.

Deux personnes âgées de 16 et 21 ans ont été arrêtées mardi matin.

Le mobile reste toutefois inconnu, ont indiqué les autorités qui parlent d’incidents coordonnés via les réseaux sociaux. Aucune victime n’est à déplorer.

« Nous n’avions encore jamais vu autant de voitures incendiées », a déclaré Hans Lippens, porte-parole de la police, à l’AFP.

Les incidents ont suscité de vives réactions du côté des politiques, en campagne pour les élections législatives du 9 septembre.

« Je suis en colère. Ma question (aux auteurs) est: qu’est-ce que vous êtes en train de faire? », s’est insurgé le Premier ministre social-démocrate Stefan Löfven, candidat à sa propre succession, au micro de la radio publique suédoise.

« Vous détruisez vos propres chances, vos parents et vos quartiers », a-t-il ajouté, précisant que les incidents « semblaient très coordonnés, presque comme une opération militaire ».

Chaque jour, rien que dans la banlieue de Stockholm, des voitures sont incendiées -des faits généralement attribués à des jeunes défavorisés.

En 2017, 1.457 voitures ont été « délibérément » brûlées en Suède, contre 1.641 en 2016, selon les chiffres de l’Agence suédoise de la protection civile MSB.

« La Suède tolère cela depuis trop longtemps. Cela doit cesser maintenant », a écrit Ulf Kristersson, chef du parti conservateur (Modérés) et candidat aux législatives, sur son compte Facebook.

En février 2017, deux jours après les déclarations controversées du président américain Donald Trump associant immigration et criminalité en Suède, des émeutes ont éclaté à Rinkeby, dans la banlieue nord de Stockholm, et dont la population est à 90% d’origine étrangère.

Des dizaines de jeunes ont affronté la police à coups de jets de pierres, après l’arrestation d’un trafiquant de drogue présumé. Des voitures ont également été incendiées et des magasins pillés.

Romandie.com avec(©AFP / (14 août 2018 14h34)