Posts Tagged ‘gouvernement canadien’

La Corée du Nord détient un pasteur canadien, selon sa famille

mars 5, 2015

Ottawa – La Corée du Nord a confirmé au gouvernement canadien qu’elle détenait le pasteur d’une église presbytérienne de la banlieue de Toronto, disparu depuis un mois, a indiqué jeudi sa famille.

Le pasteur Hyeon Soo Lim, 60 ans, de l’église presbytérienne coréenne de la lumière de Toronto, était entré en Corée du Nord en franchissant la frontière depuis la Chine le 31 janvier et n’a plus donné depuis de nouvelles à sa famille, ni à ses proches.

La famille Lim a reçu une note des autorités canadiennes indiquant que la République populaire de Corée du Nord avait confirmé la détention de Hyeon Soo Lim, selon Lisa Pak, la porte-parole de sa famille et de l’église presbytérienne.

Le ministère canadien des Affaires étrangères a de son côté déclaré être au courant qu’un citoyen canadien est détenu en Corée du Nord.

Toutefois, a relevé une porte-parole du ministère, Erica Meekes, étant donné qu’il n’y a pas de bureau officiel du gouvernement canadien dans ce pays, la capacité d’action d’Ottawa est extrêmement limitée.

La famille avait initialement mis l’absence de communication avec le pasteur sur la mesure de quarantaine de 21 jours imposée par la Corée du Nord à tous les visiteurs étrangers depuis l’épidémie du virus Ebola en Afrique.

C’est donc à l’issue de cette supposée quarantaine, le 21 février, que la famille s’est inquiétée, selon Lisa Pak.

Avec plus de cent voyages en Corée du Nord, le pasteur canadien est un habitué du pays où il intervenait dans le cadre de projets humanitaires, principalement avec des orphelinats.

Mercredi à Séoul, le révérend Chun Ki-Won, directeur de Durihana, une organisation sud-coréenne de missionnaires chrétiens qui vient en aide aux réfugiés nord-coréens, avait affirmé que le pasteur canadien avait effectué le déplacement à la demande des autorités nord-coréennes.

Il a souligné que certains des projets du pasteur Lim étaient liés à des associés de Jang Song-Thaek, l’oncle du dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un, exécuté en décembre 2013 pour trahison et corruption.

Cette affaire met en relief ce que le gouvernement canadien ne cesse de répéter: +n’allez pas en Corée du Nord+, a déclaré le ministre canadien des Affaires étrangères, Rob Nicholson.

Si la religion est reconnue dans la constitution nord-coréenne, elle est encadrée et réservée à des groupes reconnus par le gouvernement.

Les missionnaires étrangers sont toujours accueillis avec beaucoup de suspicion même si leurs activités humanitaires sont reconnues.

Romandie.com

Le Canada en vigilance à la suite de menaces via Internet

décembre 7, 2014

Le gouvernement canadien a appelé dimanche à la vigilance à la suite de la diffusion sur Internet d’une vidéo dans laquelle un djihadiste canadien exhorte les musulmans du pays à commettre des attentats. L’homme serait un converti qui a rallié l’Etat islamique en Syrie.

La vidéo a été repérée par la société de surveillance SITE. D’après le quotidien « National Post », le djihadiste est originaire de la région d’Ottawa et a pris le nom d’Abu Anwar al-Canadi.

Il exhorte les musulmans canadiens à s’inspirer de Martin Rouleau, un autre converti qui a attaqué deux soldats canadiens à la voiture bélier le 20 octobre dernier près de Montréal. Un des militaires a péri sous le choc, alors que l’agresseur a été abattu par la police.

« Le terrorisme demeure une menace réelle et sérieuse pour les Canadiens, c’est pourquoi nous devons rester vigilants », a réagi le ministre de la Sécurité publique, Steven Blaney, dans un communiqué.

Le Canada participe à la coalition militaire mise en place par les Etats-Unis pour combattre l’organisation Etat islamique en Irak et en Syrie

Romandie.com

Ebola: un vaccin expérimental canadien va être testé à Genève

octobre 19, 2014

Le gouvernement canadien va livrer dès lundi 800 doses de son vaccin expérimental contre le virus Ebola à l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Ce vaccin fera l’objet d’essais cliniques menés par les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).

Le vaccin, dénommé VSV, a été donné par le gouvernement canadien à l’OMS. Celle-ci a mandaté l’hôpital genevois pour stocker ces doses. Les HUG pourront en utiliser une partie dans le cadre d’essais cliniques, a indiqué dimanche à l’ats Agnès Reffet, chargée de communication de l’hôpital genevois, confirmant une information de la « NZZ am Sonntag ».

Un protocole de recherche a été établi. Il est actuellement soumis aux commissions d’éthique du canton de Genève et de l’OMS. L’Institut suisse des produits thérapeutiques Swissmedic devra également donner son feu vert, précise Mme Reffet.

Conservé à -80 degrés
L’envoi du vaccin a été annoncé samedi par l’Agence de santé publique canadienne (ASPC). Les fioles de vaccin seront expédiées en trois temps, étant donné les difficultés liées au transport d’un vaccin devant être conservé à très basse température (- 80 degrés), explique-t-elle. Le premier envoi aura lieu lundi.

La décision sur les modalités de distribution et d’utilisation du vaccin reviendra à l’OMS, précise l’agence canadienne. Ottawa avait annoncé lundi le lancement d’essais cliniques sur le VSV au Walter Reed Army Institute of Research aux Etats-Unis. Les résultats de ces tests devraient être connus en décembre.

Un autre vaccin expérimental doit faire l’objet d’essais cliniques au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) à Lausanne.

Romandie.com

Mali: Paris veut une aide candadienne

janvier 17, 2013
La France souhaite que l’aide du Canada à son intervention au Mali, sous la forme de la participation d’un avion géant C17 au transport de troupes, prévue pour durer une semaine, soit prolongée sans être limitée dans le temps, a indiqué jeudi son ambassadeur à Ottawa.

Soulignant « la nécessité absolue » de bénéficier de cette assistance, Philippe Zeller a indiqué à la chaîne publique CBC avoir fourni mercredi au chef de la diplomatie canadienne, John Baird, « tous les éléments d’information » indispensables pour que le gouvernement canadien puisse prendre cette décision.
John Baird lui-même avait dit mercredi que le Canada était « ouvert » à la possibilité d’apporter une autre contribution à l’opération au Mali.

A la suite de la rencontre entre John Baird et l’ambassadeur de France, ce dernier avait laissé entendre qu’une aide financière d’Ottawa serait également bienvenue. Le Premier ministre canadien Stephen Harper, qui avait exclu d’avance toute mission de combat des troupes de son pays au Mali, s’est entretenu mercredi au téléphone avec le président François Hollande, exprimant son soutien à l’opération française.

Cependant, le communiqué d’Ottawa sur cette conversation n’a fait aucune mention d’une prolongation éventuelle du soutien logistique du Canada ou d’une aide financière.

 
Lefigaro.fr avec AFP