Posts Tagged ‘grand patron’

Le Floch-Prigent dit avoir payé 50.000 euros pour quitter le Togo

mai 24, 2013
Le Floch-Prigent dit avoir payé 50.000 euros pour quitter le Togo Le Floch-Prigent dit avoir payé 50.000 euros pour quitter le Togo © AFP

L’ancien patron d’Elf, Loïk Le Floch-Prigent, affirme avoir dû verser 50. 000 euros aux autorités togolaises avant sa remise en liberté provisoire en février après plus de 5 mois d’emprisonnement pour « complicité d’escroquerie ».

« J’ai dû payer 50. 000 euros, que j’ai empruntés », a assuré l’ancien grand patron, interrogé à l’occasion d’un « salon du polar » vendredi et samedi dans la périphérie de Brest, où il présentait « Granit Rosse » sorti en 2012.

La justice togolaise avait conditionné sa libération, pour raisons de santé, à une caution de neuf millions de dollars.

M. LeFloch-Prigent a été arrêté en septembre 2012 à Abidjan puis transféré à Lomé, où il a été emprisonné pendant 5 mois et 10 jours. Il a été libéré le 26 février et est rentré en France dès lendemain. Il n’a jamais cessé de clamer son innocence.

Consultant, avant son emprisonnement au Togo, dans le pétrole, en Afrique et au Moyen-Orient, l’ancien grand patron a assuré « ne plus pouvoir voyager ». « Je ne peux plus faire le travail que je faisais avant », a-t-il regretté, disant craindre d’être « à nouveau enlevé ».

« J’ai été enlevé, puis transféré dans un autre pays, puis on a demandé une rançon », a-t-il indiqué.

« Je vais commencer à parler, il est temps », a par ailleurs indiqué l’ancien grand patron français, expliquant qu’il n’avait pas souhaité s’exprimer publiquement après son retour en France car il voulait auparavant se faire soigner.

M. Le Floch-Prigent souffre en particulier de psoriasis. Il devait subir fin septembre 2012 une intervention chirurgicale en France qu’il n’a pu subir qu’à son retour. « Là, ça va mieux », a-t-il assuré, indiquant qu’il préparait un ouvrage dans lequel il exposerait sa « vision du futur » en matière d’énergie et d’industrie.

« La France conserve des atouts importants grâce à l’inventivité des gens qui la composent », a-t-il estimé, tout en regrettant que le « goût du risque » ne soit pas « suffisamment valorisé » dans le pays.

A propos de l’affaire Elf, il a estimé que « le résultat de 17 ans de procédures (était) un gâchis humain et économique ». M. Le Floch-Prigent a été condamné en 2003 à 5 ans de prison dans cette affaire et a passé environ deux ans derrière les barreaux pour des malversations financières.

Jeuneafrique.com avec AFP

Le Floch-Prigent extradé vers le Togo

septembre 16, 2012

L’ex-PDG d’Elf, Loïk Le Floch-Prigent, arrêté hier matin à Abidjan, dans le cadre d’un mandat d’arrêt international délivré par la justice togolaise dans une affaire d’escroquerie, a été extradé vers le Togo, selon Radio France Internationale (RFI).

Dès sa sortie de l’avion hier soir à 21h30 heure de Lomé, Loïk Le Floch Prigent a été interpellé par les forces de sécurité, d’après RFI. Un diplomate en poste dans la capitale affirme que l’homme d’affaires français a ensuite été transféré dans les locaux de la police nationale. Une source judiciaire togolaise proche du dossier a confirmé qu’un mandat d’arrêt international a été lancé contre l’ancien patron d’Elf dès 2011.  L’arrestation de l’ancien PDG du groupe pétrolier ELF serait liée à celle, début septembre de Pascal Bodjona. Cet ancien ministre togolais de l’administration territoriale est cité dans une affaire d’escroquerie portant sur un montant de 48 millions de dollars (environ 36,5 millions d’euros).

Inquiétude autout de son « état de santé »

Auparavant, l’homme d’affaires français avait été « entendu en qualité de témoin à Abidjan dans une affaire togolaise », avait indiqué à l’AFP son avocat français, Me Patrick Klugman, qui s’est dit « inquiet de son état de santé ». « M. Le Floch-Prigent a été entendu en qualité de témoin à Abidjan dans une affaire togolaise, à laquelle il se sent parfaitement étranger et qui, ces derniers jours, a pris au Togo un caractère éminemment politique parce que d’autres personnes sont impliquées », avait déclaré sans plus de détails Me Klugman, selon qui son client a été arrêté hier matin.

Cet ancien grand patron, qui aura 69 ans la semaine prochaine, a été nommé dans les années 1980 à la tête des plus grandes entreprises françaises, notamment le géant pétrolier Elf entre 1989 et 1993. Loïk Le Floch-Prigent avait été condamné en 2003 à cinq ans de prison dans l’affaire Elf, qui lui avait valu de passer environ deux ans derrière les barreaux pour des malversations financières. Durant sa carrière, il a également dirigé Rhône-Poulenc (1982-1986), GDF (1993-1995) et la SNCF (1995-1996).

Lefigaro.fr avec AFP

Nicolas Sarkozy et Carla Bruni en vacances au Canada

juillet 3, 2012

Ça va être bin l’fun 

 

Nicolas Sarkozy a choisi une destination aussi lointaine que possible de la France pour ses prochaines vacances : le Québec, et ses merveilleuses expressions si particulières.

Comme il en a marre de s’faire traiter de taiteux (snob) ou de « péteux de brou » (frimeur), Nicolas Sarkozy a décidé de laisser tomber les yachts de ses copains milliardaires et d’aller s’faire griller la couenne (bronzer) au Canada.

Après une campagne tannante (fatigante), l’ex-président de la République a choisi de paqueter ses p’tits (faire ses valises) pour partir cet été chez son ami Paul Desmarais selon le buzz politique d’Europe 1. Ce dernier possède le domaine de Sagard : 75 km2 au cœur du Québec et une propriété qui compte 32 lacs.

En 2006, Nicolas Sarkozy était déjà allé s’canter (se reposer) chez ce chum (ami) très proche dont il adore le domaine. « Quand tu entres dans la propriété, on t’ouvre un premier portail. Ensuite tu dois faire des kilomètres et des kilomètres avant d’arriver au château », avait-il expliqué au Figaro.

>>> Nicolas Sarkozy profite de la vie

Là-bas, Nicolas pourra jaser, placoter (bavarder, discuter) tranquillement avec ce grand patron multimilliardaire, PDG de la Power Corporation du Canada qu’il a fait grand-croix de la Légion d’honneur française en 2008.

Nicolas pourra également en profiter pour magasiner avec sa blonde (faire du shopping avec Carla), aller aux vues (se faire un cinéma), tâter tranquillou du bâton de golf (golfer) ou juste checker la tivi (regarder la télé), bref, s’pogner l’cul (paresser) tranquille. Suffit juste qu’il se protège des crisses de bibittes (tarés de moustiques).

Voici.fr par P.S.B