Posts Tagged ‘GRANDE-BRETAGNE’

Le député britannique David Amess assassiné lors d’un rassemblement citoyen

octobre 15, 2021

 Le député conservateur David Amess a été poignardé dans une église de sa circonscription, dans la ville de Leigh-on-Sea, au Royaume-Uni.

© /Photo tirée du compte Twitter de David Amess Le député conservateur David Amess a été poignardé dans une église de sa circonscription, dans la ville de Leigh-on-Sea, au Royaume-Uni.

L’élu conservateur a été poignardé à plusieurs reprises vendredi dans une église de Leigh-on-Sea, dans le comté d’Essex, où il rencontrait ses concitoyens. Il a succombé à ses blessures sur place.

Selon les forces de police de l’Essex, l’élu de 69 ans est mort sur les lieux en dépit des efforts soutenus des services d’urgence pour le réanimer.

Un appel a d’abord été reçu par la police pour une agression au couteau dans l’église méthodiste de Belfairs, à Leigh-on-Sea, une ville balnéaire à l’est de Londres. Sur les lieux, les agents ont découvert la victime gravement blessée avant de procéder à l’arrestation d’un homme de 25 ans. Un couteau a aussi été retrouvé sur les lieux par les policiers.

Le suspect est détenu et passible d’une accusation de meurtre.

«Nous ne recherchons personne d’autre en rapport avec l’incident et nous ne pensons pas qu’il y ait une menace permanente pour le grand public», a assuré la police.

Le bureau du député Amess, à Londres, a confirmé l’incident sans donner plus de détails.

Le député David Amess a été attaqué alors qu'il rencontrait ses concitoyens dans une église de sa circonscription.

© ANDREW COULDRIDGE/Reuters Le député David Amess a été attaqué alors qu’il rencontrait ses concitoyens dans une église de sa circonscription.

Selon des témoignages recueillis par les médias britanniques, David Amess aurait été poignardé à plusieurs reprises alors qu’il participait à une «surgerie», soit une rencontre avec les citoyens de sa circonscription où ces derniers viennent lui faire part de leurs demandes ou pour y signaler des problèmes à régler.

David Amess, membre du Parti conservateur, siège au Parlement britannique depuis 1983. Il y représente la circonscription de Southend West depuis 1997. Eurosceptique, il a été une voix très active en faveur du Brexit.

Cette attaque a priori gratuite contre un député a soulevé l’indignation de nombreux citoyens et parlementaires dont le leader du Parti travailliste, Keir Starmer, qui a déclaré sur Twitter qu’il s’agissait d’une nouvelle «horrible et profondément choquante».

«Je pense à David, à sa famille et à son équipe», a-t-il ajouté.

L’ancien premier ministre conservateur, David Cameron a pour sa part écrit sur Twitter : «Des nouvelles très alarmantes et inquiétantes en provenance de Leigh-on-Sea. Mes pensées et mes prières vont à Sir David Amess et à sa famille».

Plusieurs précédents

Ce triste événement n’est pas sans rappeler l’assassinat en pleine rue de la députée europhile Jo Cox, en 2016, une semaine avant le référendum sur le Brexit par un sympathisant néo-nazi.

Le député travailliste Stephen Timms a avait aussi été poignardé à l’estomac en mai 2010 par une étudiante radicalisée par des sermons en ligne d’un prédicateur lié au groupe terroriste Al-Qaida.

En 2000, le député libéral démocrate Nigel Jones et son assistant Andrew Pennington avaient aussi été attaqués par un homme armé d’une épée lors d’une rencontre avec des citoyens. Andrew Pennington a été tué tandis que Nigel Jones avait été blessé.

Avec CBC/Radio-Canada

Grande-Bretagne: La garde-robe d’Amy Winehouse mise aux enchères en novembre à Beverly Hills

octobre 11, 2021

Les tenues de la célèbre chanteuse britannique, décédée en 2011, seront mises en vente au profit de la fondation caritative dont s’occupent ses parents.

Des robes ayant appartenues a la chanteuse Amy Winehouse exposees a New York, le 11 octobre 2021.
Des robes ayant appartenues à la chanteuse Amy Winehouse exposées à New York, le 11 octobre 2021.© TIMOTHY A. CLARY / AFP

Amy Winehouse est immortelle pour ses fans et l’immensité de son talent n’a d’égal que le vide laissé par sa disparition tragique il y a plus de dix ans. Dans ce contexte, la moindre opportunité pour ses admirateurs inconsolables de se remémorer la mémoire de l’artiste s’annonce très attendue.

La maison Julien’s Auctions expose depuis lundi 11 octobre à New York un échantillon des plus de 800 robes, bustiers, pantalons, shorts, chaussures, sous-vêtements, lunettes, instruments de musique, livres et disques estimés au total à « un à deux millions de dollars », avant une vente aux enchères à Beverly Hills les 6 et 7 novembre.

Un sujet sensible 

« C’est très difficile d’avoir à organiser des enchères avec les parents d’un enfant décédé », a reconnu Martin Nolan, directeur de Julien’s Auctions en présentant à l’AFP la collection d’objets personnels de la chanteuse et musicienne britannique disparue le 23 juillet 2011, à l’âge de 27 ans, après une consommation massive d’alcool.

« Le sujet est très sensible et il leur a fallu du temps pour accepter de donner (les objets) en se rendant compte, bien entendu, que des fans, des musées, des collectionneurs du monde entier voudront posséder ces articles », a expliqué M. Nolan.

D’après lui, les parents d’Amy Winehouse, Mitch et Janis, souhaitent grâce à cette vente préserver « l’héritage et la mémoire » de leur fille et récolter des fonds pour leur fondation d’aide aux jeunes adultes souffrant d’addictions aux drogues et à l’alcool.

Un dernier concert à Belgrade en juin 2011

L’artiste britannique, plusieurs fois récompensée pour son album « Back to Black » en 2006, a toujours évoqué ses expériences personnelles de dépendance à l’alcool et aux stupéfiants dans des chansons imprégnées de jazz et soul.

Son dernier concert en juin 2011 à Belgrade avait marqué les esprits lorsque, manifestement ivre, elle avait été huée et sifflée par le public dont une partie avait quitté la salle. La tournée avait été annulée et Amy Winehouse était décédée un mois plus tard.

Ce soir-là, elle portait une mini robe verte et noire avec des motifs en soie de fleurs et de bambous, dessinée par sa styliste de coeur Naomi Parry. Le vêtement est estimé entre 15 000 et 20 000 dollars.

« Toutes ces robes représentent Amy, une musicienne fantastique, mais aussi une icône de la mode », a salué M. Nolan.

A l’instar des musiciens Brian Jones, Jimi HendrixJanis Joplin, Jim Morrison et Kurt Cobain, Amy Winehouse a été ajoutée au tristement célèbre « club 27 » d’artistes décédés à l’âge de 27 ans.

Par Le Point avec AFP

Teodoro Nguema Obiang Mangue sous le coup de sanctions britanniques pour corruption

juillet 22, 2021
Teodorín Obiang, le 30 septembre 2015 au siège des Nations Unies (image d’illustration).

Le fils du président équato-guinéen, et vice-président du pays, est sous l’objet de sanctions édictées jeudi par le gouvernement britannique.

Ces sanctions, qui prévoient un gel des avoirs et des interdictions d’entrée au Royaume-Uni, ont été prises dans le cadre d’un régime de sanctions anticorruption qui avait déjà permis de punir en avril 22 individus de six pays différents, dont la Russie. « Les mesures que nous avons prises aujourd’hui ciblent des individus qui se sont enrichis aux dépens de leurs citoyens », a déclaré le ministre britannique des Affaires étrangères, Dominic Raab, dans un communiqué.

Parmi les personnes ciblées figure Teodorin Obiang Mangue, vice-président de Guinée équatoriale et fils du président, notamment pour le « détournement de fonds publics » et des pots-de-vin lui ayant permis de financer un train de vie somptueux. Il aurait consacré plus de 500 millions de dollars à l’acquisition de résidences de luxe à travers le monde, d’un jet privé, de voitures et d’objets de collection liés au chanteur Michael Jackson.

Système indépendant de sanctions

En février 2020, il avait été condamné en appel en France à trois ans de prison avec sursis, 30 millions d’euros d’amendes et des confiscations. Nawfal Hammadi al-Sultan, l’ancien gouverneur de la province irakienne de Ninive, dont le chef-lieu est Mossoul, est lui visé pour avoir détourné des fonds publics destinés à la reconstruction.

Avec eux l’homme d’affaires zimbabwéen Kudakwashe Regimond Tagwirei, dont les agissements de sa société Sakunda Holdings ont contribué à la dévaluation de la monnaie et la hausse des prix de biens essentiels au Zimbabwe. Les hommes d’affaires colombiens Alex Nain Saab Moran et Alvaro Enrique Pulido Vargas se voient eux reprocher d’avoir détourné à leur profit des programmes publics au Venezuela en matière de logement et d’aide alimentaire.

Après être sorti de l’Union européenne, le Royaume-Uni, important centre financier international, avait adopté en 2020 un nouveau système indépendant de sanctions visant les auteurs de violations des droits humains, complété ultérieurement par un volet s’attaquant à la corruption

 Par Jeune Afrique avec AFP

Grande-Bretagne: Boris Johnson ciblé par de nouvelles attaques de son ex-conseiller

juillet 20, 2021
Boris Johnson cible par de nouvelles attaques de son ex-conseiller
Boris Johnson ciblé par de nouvelles attaques de son ex-conseiller© AFP/Archives/Tolga Akmen

L’ancien conseiller de Boris Johnson, Dominic Cummings, s’est livré à une nouvelle charge contre le Premier ministre britannique, affirmant que le chef du gouvernement conservateur s’était montré réticent à ordonner un deuxième confinement car ceux qui mouraient avaient plus de 80 ans.

Après avoir longuement étrillé Boris Johnson sur son blog, sur Twitter et pendant sept heures d’audition devant une commission parlementaire il y a deux mois, Dominic Cummings, qui a quitté Downing Street à l’automne dernier sur fond de luttes internes, a accordé une longue interview à la BBC, diffusée mardi soir.

Dans un extrait de l’interview publié avant sa diffusion, Dominic Cummings affirme qu’à l’automne dernier, Boris Johnson résistait à l’avis des scientifiques et de l’opposition travailliste d’ordonner un deuxième confinement car il estimait que « les confinements ne fonctionnent pas » et que « les gens qui meurent sont tous essentiellement âgés de plus de 80 ans et on ne peut pas tuer l’économie juste parce que des gens meurent à plus de 80 ans ».

L’ex-conseiller cite à l’appui des messages de son ancien patron sur WhatsApp, dans lesquels celui-ci affirmait le 15 octobre dernier que l’âge médian des victimes du Covid, « 82-81 ans pour les hommes, 85 ans pour les femmes », était « au-dessus de l’espérance de vie ».

Boris Johnson finira pas ordonner un deuxième confinement d’un mois en novembre, puis un troisième de plusieurs mois en janvier, en raison d’une explosion des cas due au variant Alpha.

L’essentiel des dernières restrictions a été levé lundi en Angleterre, obligation du port du masque y compris, malgré la reprise en flèche des l’épidémie, en raison du variant Delta, hautement contagieux.

Le gouvernement met en avant le succès de la campagne de vaccination (près de 69 % des adultes sont totalement vaccinés) au Royaume-Uni, qui avec plus de 128.700 morts figure parmi les pays les plus durement touchés par la pandémie en Europe.

« Difficile d’imaginer pire »

Sur les ondes de la BBC, le secrétaire d’Etat aux Entreprises Paul Scully a contesté l’accusation selon laquelle Boris Johnson aurait été prêt à sacrifier les plus de 80 ans pour préserver l’économie, soulignant que « le Premier ministre a eu de très difficiles décisions à prendre ».

Selon Dominic Cummings, Boris Johnson voulait le 18 mars 2020, cinq jours avant le premier confinement, aller voir la reine Elizabeth II comme chaque semaine, alors que le gouvernement recommandait d’éviter les contacts avec les personnes âgées.

« Je lui ai dit, +il y a des gens dans ce bureau qui s’isolent, vous avez peut-être le coronavirus, j’ai peut-être le coronavirus, vous ne pouvez pas aller voir la reine+ », a déclaré Dominic Cummings.

« J’ai dit, +si vous lui donnez le coronavirus et qu’elle meure, qu’est-ce que vous… vous ne pouvez pas faire ça, vous ne pouvez pas prendre ce risque, c’est complètement fou+ », a-t-il poursuivi, avant d’expliquer que Boris Johnson avait alors renoncé.

Downing Street a démenti auprès de la BBC l’existence de cette scène et affirmé que « depuis le début de la pandémie, le Premier ministre a pris les mesures nécessaires pour protéger des vies » en « s’appuyant sur les meilleurs avis scientifiques ».

Sur Twitter, l’un des responsables de l’opposition travailliste, Richard Burgon, a dénoncé de « nouvelles révélations choquantes au sujet de l’attitude épouvantable du Premier ministre » face à la crise sanitaire. Il a appelé à ce que l’enquête publique sur la gestion de la pandémie, prévue en 2022, commence « immédiatement ».

« Difficile d’imaginer avoir pire Premier ministre que Boris Johnson pendant une pandémie », a quant à lui tweeté le député travailliste David Lammy.

Par Le Point avec AFP

Grande-Bretagne: Une dure semaine et un mariage pour le premier ministre Boris Johnson

mai 30, 2021

LONDRES — Le premier ministre britannique Boris Johnson a épousé sa fiancée, Carrie Symonds, lors d’une petite cérémonie privée qui s’est déroulée à la fin d’une semaine tumultueuse au cours de laquelle un ancien haut fonctionnaire a déclaré qu’il n’était pas apte à occuper ses fonctions.

© Fournis par La Presse Canadienne

Le couple s’est marié samedi à la cathédrale catholique romaine de Westminster devant un petit groupe d’amis et de membres de la famille, a déclaré dimanche le bureau de Boris Johnson, confirmant les informations d’articles de journaux publiés dans la nuit. Des photos prises après la cérémonie dans le jardin de la résidence du premier ministre montraient Carrie Symonds portant une longue robe blanche et un bandeau fleuri. Boris Johnson portait un costume noir.

«Le Premier ministre et Mme Symonds se sont mariés hier après-midi lors d’une petite cérémonie à la cathédrale de Westminster», a déclaré Downing Street. «Le couple célébrera son mariage avec la famille et les amis l’été prochain.»

Le couple aurait envoyé des cartes d’invitation à la famille et aux amis pour une célébration le 30 juillet 2022. Sous les restrictions actuelles liées à la pandémie, pas plus de 30 personnes peuvent assister à un mariage.

Boris Johnson, 56 ans, et Carrie Symonds, une employée du Parti conservateur de 33 ans et militante pour l’environnement, ont annoncé leur engagement en février 2020. Leur fils, Wilfred, est né en avril de l’année dernière.

Le mariage est le troisième de Boris Johnson. Il a au moins cinq autres enfants issus de relations antérieures.

Les mariages précédents de Boris Johnson ne l’empêchent pas d’avoir un mariage catholique parce qu’ils n’avaient pas eu lieu dans l’Église catholique, a déclaré Matt Chinery, un avocat ecclésiastique et canoniste, à Times Radio.

«Aux yeux de l’Église catholique, Boris Johnson s’est réveillé la semaine dernière en tant que personne qui n’était pas mariée et qui n’avait jamais été mariée et qui était donc libre de se marier dans la cathédrale ce week-end», a-t-il déclaré.

Boris Johnson a été baptisé dans l’Église catholique, mais il a été confirmé comme membre de l’Église d’Angleterre à l’adolescence.

Le dernier premier ministre britannique à se marier en fonction était Lord Liverpool en 1822.

Semaine politique difficile pour Boris Johnson

Son ancien conseiller principal, Dominic Cummings, a déclaré mercredi aux législateurs que Boris Johnson avait gâché la réponse du gouvernement à la pandémie de coronavirus et a déclaré qu’il était «inapte à l’emploi».

La Grande-Bretagne a le plus grand nombre de décès liés au coronavirus en Europe, avec plus de 128 000 personnes, mais elle a également produit l’un des programmes de vaccination les plus réussis au monde, inoculant 74% de ses adultes. Les décès quotidiens ont chuté sous la barre de la dizaine ces derniers temps, comparativement à plus de 1 800 par jour en janvier.

Vendredi, un conseiller en éthique du gouvernement a publié ses conclusions très attendues sur le scandale du «cash contre rideaux» dans lequel Boris Johnson a été critiqué pour ne pas avoir révélé qu’un riche donateur du Parti conservateur avait payé pour la redécoration de la résidence officielle du premier ministre à Londres. Bien que Boris Johnson ait par la suite réglé la facture, l’enquête a révélé qu’il avait agi «imprudemment» en effectuant les travaux sans savoir d’où provenait l’argent.

Le parti travailliste d’opposition n’a laissé à Boris Johnson aucun espace pour une lune de miel.  Le député  travailliste, Jon Trickett, a même suggéré que le mariage du week-end était «un bon moyen d’enterrer les mauvaises nouvelles de cette semaine».

Avec Danica Kirka, The Associated Press

Grande-Bretagne: Le premier ministre britannique Boris Johnson s’est marié en secret

mai 30, 2021

Downing street a confirmé dimanche que le premier ministre britannique Boris Johnson a épousé la veille sa fiancée Carrie Symonds, lors de ce que la presse a qualifié d’une « cérémonie secrète ».

Le premier ministre Boris Johnson et sa fiancée Carrie Symonds se rendant à un bureau de vote au Methodist Central Hall le 06 mai 2021 à Londres.

© Barcroft Media/Getty Images Le premier ministre Boris Johnson et sa fiancée Carrie Symonds se rendant à un bureau de vote au Methodist Central Hall le 06 mai 2021 à Londres.

Les journaux Mail on Sunday et The Sun avaient affirmé samedi que Boris Johnson, 56 ans et connu pour sa vie amoureuse mouvementée, venait d’épouser Carrie Symonds, 33 ans, dans la cathédrale catholique de Westminster, devant des amis proches et des parents.

Le premier ministre et Mme Symonds se sont mariés hier après-midi lors d’une petite cérémonie à la cathédrale de Westminster», a confirmé dimanche un porte-parole de Downing street, ajoutant que le couple fêtera son mariage avec sa famille et ses amis l’été prochain.»

C’est le deuxième premier ministre britannique à se marier pendant son mandat, le premier étant Robert Jenkinson en 1822.

Le couple attendait depuis des mois de s’unir après que leur projet initial de mariage l’année dernière avait été retardé par la pandémie. Fiancés en décembre 2019, les nouveaux époux sont aussi les parents d’un petit garçon d’un an, Wilfred.

Selon le Mail on Sunday, une trentaine d’invités ont assisté au service – le maximum actuellement autorisé – dans le centre de Londres, après avoir été invités à la dernière minute.

Félicitations au premier ministre et à Carrie Symonds pour leur union», a salué dimanche sur Sky News le secrétaire d’État responsable de la campagne de vaccination Nadhim Zahawi, qui n’était pas de la partie.

Le mariage a été célébré par le prêtre qui a baptisé le fils du couple, qui était également présent, selon The Sun.

Boris Johnson a été marié deux fois auparavant. Il a eu quatre enfants avec sa précédente épouse, l’avocate Marina Wheeler, avant qu’ils ne se séparent en 2018. Il aurait également une fille née à la suite d’une liaison.

Lors de son élection en 2019, il est devenu le premier chef de gouvernement à vivre à Downing Street en étant en couple non marié.

Carrie Symonds, une ancienne responsable de la communication du Parti conservateur, a donné naissance à leur fils quelques semaines après que Johnson a quitté les soins intensifs alors qu’il se remettait d’un cas grave de coronavirus.

Avec  CBC/Radio-Canada

Covid-19 : l’Allemagne reclasse la Grande-Bretagne en zone à risque à cause du variant indien

mai 14, 2021

L’Allemagne a de nouveau classé la Grande-Bretagne dans sa liste des zones à risques face à la pandémie de Covid-19 en raison des cas de variant indien, ont annoncé vendredi 14 mai les autorités sanitaires, sans que cela n’entraîne de restrictions supplémentaires pour les voyageurs.

La catégorie des pays dits à risque, la moins élevée de l’échelle, regroupe ceux où le taux d’incidence se situe entre 50 et 200 cas d’infection pour 100.000 habitants sur sept jours. En Grande-Bretagne, le taux d’incidence est inférieur à 50 mais la «présence au moins limitée» du variant indien sur le territoire justifie ce classement, explique l’institut de veille sanitaire Robert-Koch (RKI). En Angleterre, le nombre de cas du variant B1.617.2 a grimpé de 520 la semaine dernière à 1313 cette semaine, selon le ministère de la Santé. La plupart des cas sont concentrés dans le nord-ouest du territoire comme la ville de Bolton, et certains à Londres.

Depuis mercredi, l’Allemagne a assoupli les règles pour les voyageurs en provenance des pays classés à risque qui n’ont plus à observer de quarantaine à leur arrivée s’ils présentent un test négatif récent, sont totalement vaccinés contre le coronavirus ou considérés comme guéris. En raison du net reflux de la pandémie, l’Allemagne avait retiré mi-avril la Grande-Bretagne de sa liste des zones à risque mais les voyageurs devaient tout de même présenter un test négatif.

Vendredi, le RKI a par ailleurs ajouté le Népal à sa liste des zones à «variants préoccupants», le niveau de risque le plus élevé, où figurent des pays comme l’Inde, le Brésil et l’Afrique du Sud. Des exigences strictes sont en place pour toute personne entrant en Allemagne en provenance de ces pays, et même les personnes vaccinées doivent observer une quarantaine à leur arrivée afin d’endiguer la propagation des souches de coronavirus jugées plus contagieuses.

Par Le Figaro avec AFP

Grande-Bretagne: Boris Johnson obtient l’annulation d’une dette réclamée par la justice

mai 13, 2021

Le premier ministre britannique Boris Johnson a obtenu l’annulation d’une dette de 535 livres sterling (624 euros) que lui réclamait la justice britannique, qui faisait mauvais effet au moment où le dirigeant est en cause dans une série de scandales sur son intégrité.

Le bimensuel satirique d’informations Private Eye avait révélé l’existence de ce jugement datant du 26 octobre 2020, trouvé dans une base de données en ligne des tribunaux civils anglais et gallois.

Consultée par l’AFP, la décision de justice ne donnait pas de détails sur la nature de la dette, ni le créancier. Elle désigne en revanche clairement comme débiteur Boris Johnson, inscrit sous la célèbre adresse du 10 Downing Street, résidence des Premiers ministres britanniques depuis 1735.

Downing Street avait indiqué avoir déposé un recours pour annuler cette dette «totalement sans fondement» et le jugement a été retiré dans la journée de jeudi, a indiqué une source judiciaire à l’agence de presse britannique PA.

Selon le quotidien Daily Mail, Boris Johnson devait cette somme à une conspirationniste procédurière qui accuse le chef du gouvernement de «diffamations répétées». Elle lance régulièrement des procédures contre diverses institutions et envoie des copies de ses plaintes à la reine, à la BBC et au Parlement, selon le journal.

Il précise que le jugement en question avait été rendu par défaut car la procédure était restée sans réponse de la part de Boris Johnson. Elle avait été initiée auprès d’un tribunal local, alors que les procédures de diffamation sont normalement traitées par les magistrats de la Haute Cour de Londres.

Par Le Figaro avec AFP

La justice britannique refuse le retour en Grande-Bretagne d’une jeune femme ayant rejoint l’EI

février 26, 2021

LA JUSTICE BRITANNIQUE REFUSE LE RETOUR EN GRANDE-BRETAGNE D'UNE JEUNE FEMME AYANT REJOINT L'EI

LONDON (Reuters) – La Cour suprême britannique a rejeté vendredi le recours d’une jeune femme née en Grande-Bretagne et privée de citoyenneté britannique après avoir rejoint les rangs du groupe Etat islamique en Syrie, qui réclamait le droit de revenir au Royaume-Uni pour contester la décision des autorités.

Le tribunal a estimé que Shamima Begum, qui a 21 ans, représentait un risque pour la sécurité du pays.

Elle avait rejoint l’EI en 2015, à l’âge de 15 ans, avec deux camarades de lycée et épousé un combattant de l’organisation djihadiste.

Shamima Begum est actuellement détenue dans un camp en Syrie. Le gouvernement britannique l’a déchue de sa nationalité en 2019 pour des raisons de sécurité nationale mais la Cour d’appel avait estimé l’an dernier qu’elle ne pourrait contester cette décision qu’à la condition d’être autorisée à rentrer en Grande-Bretagne.

La Cour suprême a au contraire estimé que Shamima Begum pourrait toujours faire appel de la décision, mais pas sur le sol britannique.

Le Premier ministre Boris Johnson s’est félicité de cette décision. « Comme nous l’avons déjà dit, la priorité du gouvernement est de préserver notre sécurité nationale et les décisions de priver des individus de leur citoyenneté ne sont pas prises à la légère », a-t-il dit.

Avec Reuters par (Michael Holden; version française Jean-Stéphane Brosse, édité par Jean-Michel Bélot)

Covid-19 : selon l’Afrique du Sud, sa variante n’est pas plus dangereuse que la britannique

décembre 25, 2020

Rien ne prouve que la nouvelle souche du coronavirus identifiée en Afrique du Sud soit plus dangereuse ou contagieuse que sa cousine britannique, a défendu le ministre sud-africain de la Santé Zwelini Mkhize, répondant à son homologue britannique. «Aujourd’hui, rien ne montre que le 501.V2 soit plus transmissible que la variante britannique, comme cela a été suggéré par le ministre britannique de la Santé», a déclaré Zwelini Mkhize dans un communiqué diffusé jeudi 24 décembre tard dans la soirée. Et d’ajouter : «Il n’y a pas non plus d’éléments prouvant qu’il provoque une forme plus grave de la maladie ou une mortalité accrue que la variante britannique ou n’importe laquelle des mutations identifiées dans le monde».

Mercredi, Matt Hancock avait affirmé que la nouvelle forme de virus en provenance d’Afrique du Sud était «hautement préoccupante, parce qu’il est plus contagieux et semble avoir muté davantage que celui identifié au Royaume-Uni», annonçant dans la foulée des restrictions de voyage entre les deux pays.

Ces déclarations «ont pu créer la perception selon laquelle la variante sud-africaine a été un facteur majeur dans la deuxième vague au Royaume-Uni, ce qui n’est pas le cas», affirme Zwelini Mkhize dans son communiqué de Noël. Les éléments de recherche montrent que la mutation britannique s’est développée avant la sud-africaine, argumente le ministre.

Lorsque les Britanniques ont signalé l’existence de leur nouvelle variante à l’OMS mi-décembre, ils ont tracé son apparition dans le Kent au 20 septembre, «c’est-à-dire un mois avant que la variante sud-africaine semble s’être développée», fait-il valoir.

Le ministre sud-africain regrette la décision d’interdire les voyages entre le Royaume-Uni et son pays. «Il n’a pas d’éléments montrant que la souche sud-africaine est plus pathogène que la souche britannique», or c’est ce qui a suscité cette mesure, insiste-t-il.

L’Afrique du Sud, pays le plus touché du continent, a recensé plus de 14.000 cas positifs ces deux derniers jours, contre une moyenne entre 8000 et 10.000 en début de semaine. Zwelini Mkhize avait laissé entendre mercredi déjà que de nouvelles restrictions pourraient être nécessaires «pour ralentir ce taux alarmant» de propagation. Près de 970.000 Sud-Africains ont contracté la maladie depuis le début de la pandémie. Près de 26.000 en sont morts.

Par Le Figaro avec AFP