Posts Tagged ‘Grossesse’

Kate Middleton enceinte ? L’indice qui affole les Britanniques

novembre 5, 2011

Une histoire de petite graine

Lors de son voyage officiel au Danemark avec le prince William, Kate Middleton a refusé de manger un cake à la cacahuète. Un geste anodin ? Pas pour nos confrères britanniques…

À première vue, l’info ne vaut pas son pesant de cacahuètes. Et pourtant. Le prince William et Kate Middleton sont actuellement en voyage officiel au Danemark. Mercredi à Copenhague, la duchesse de Cambridge a refusé de manger un cake à la cacahuète et a laissé son époux se régaler tout seul. Elle n’avait pas faim ? Elle n’aime pas le goût ? Allergique à l’arachide ? Les médias britanniques ont retenu une autre possibilité : Kate Middleton est enceinte.

Dit comme ça, le raccourci semble un peu abrupt. Cependant, la théorie est étayée par le fait que les médecins d’outre-Manche ont recommandé pendant longtemps aux femmes enceintes d’éviter de consommer des produits à base d’arachide à cause du risque d’allergie qu’ils représentaient pour l’enfant. Même si cette théorie a été récemment remise en cause, beaucoup de futures mamans continuent à suivre ce conseil. Dont Kate ?

Interrogée par le Sun, une source de la maison royale a reconnu que le doute était permis mais a surtout fourni une autre explication au refus de la duchesse : « Il est plausible qu’elle ne se sente pas à l’aise avec l’idée de manger alors que les caméras sont braquées sur elle. Ce n’est pas la première fois qu’elle refuse de la nourriture lors d’une manifestation. » Avouez que sa version est beaucoup moins originale que celle de la grossesse. Certains ont en tout cas pris l’affaire très au sérieux. Selon le Sun, le bookmaker Ladbrokes a suspendu les mises sur la naissance du bébé de Kate et William avant le jubilé de la Reine en juin prochain. L’avenir nous dira si l’enseigne de paris s’est affolée pour des cacahuètes…

Voici.fr par C.G.

Carla Bruni : les révélations des grands-mères de Giulia

octobre 28, 2011

« Je n’ai jamais vu un bébé aussi mignon »

Marisa Bruni-Tedeschi et Andrée Sarkozy évoquent le bonheur de leurs familles après la naissance de Giulia.

Le 19 octobre dernier aux alentours de 20 heures, Giulia Sarkozy, alias le bébé le plus attendu de France, est venue au monde à la clinique de la Muette. Depuis, Carla Bruni pouponne, les alentours de la clinique de la Muette ont retrouvé leur tranquillité et les Bruni-Sarkozy ont eu tout loisir de faire connaissance avec la dernière-née de la famille. Les deux grands-mères de Giulia ont ainsi choisi de livrer leurs premières impressions au magazine Point de Vue.

Marisa Bruni-Tedeschi et Andrée Sarkozy sont formelles : Giulia est superbe. Pour la mère de Carla Bruni, sa petite fille est « une vraie poupée ». « Elle est très mignonne et je suis très heureuse, a-t-elle continué. Si elle ressemble à Carla ? C’est trop tôt pour le dire. Je suis contente d’avoir une petite-fille après tous ces garçons. Elle a quatre grands frères ! Elle sera bien protégée… »

La mère de Nicolas Sarkozy surenchérit : « Je n’ai jamais vu un bébé aussi mignon ». « J’ai déjà cinq petits-fils et quatre petites-filles donc maintenant, c’est l’égalité !, s’est-elle ensuite réjouie. Je n’ai pas encore conversé avec mes petits-fils mais oui, ils doivent être contents d’avoir une petite sœur. Guillaume est ravi de ses filles, François aussi et Nicolas est très heureux de la naissance de Giulia. Quant à Carla, elle est en pleine forme. » Que de bonheur, n’en jetez plus.

Voici.fr par C.G.

Carla Bruni, une icône de la grossesse jusqu’à la naissance de Giulia !

octobre 20, 2011

La première Dame de France, Carla-Bruni Sarkozy a imprimé sa marque en attirant l’attention des médias, des internautes et autres fans pendant sa grossesse jusqu’à son accouchement. Ce stade biologique qui consacre par excellence la magie de la féminité devient une mode de grande curiosité pour le public et la commune renommée, loin de l’étonnement et de l’ordinaire. Mais le cas de Carla Bruni a affolé la toile, pour en faire un sujet de grande audience, de large diffusion, de forums.

Consciente de l’allure que devrait prendre les rondeurs de son ventre, elle a adopté avec une symphonie de communication une attitude à ne pas trop accorder les violons à sa vie privée. Elle a préféré à chaque occasion, ne pas faire trop de coups d’éclats à sa grossesse. Elle a essayé de minimiser la fuite d’informations, transpirant, peu à peu de la bouche de son beau-père Pal Sarkozy qui commençait aussi à faire sa pub. Ce qui était encore un secret, pointait par la disposition du nombril et les plans sphériques du ventre les formes du développement externe. Carla Bruni était devant l’évidence, un peu timide dans ses premières sorties, car ses mains croisées traduisaient son état physique durant la photo de famille des dames du G8 avec Hillary Clinton.

Puis, elle a pris son courage pour affronter tous ceux qui pourraient s’intéresser à son ventre pour se lancer au devant de la presse people qui orientait ses projecteurs sur tous ses mouvements.

L’Ambassadrice du paludisme et du Sida est devenue une ambassadrice de la grossesse et les hommes ainsi que les femmes sont tombés dans l’admiration de la femme d’un président de la République de France en état de grossesse. Une grande première dans l’exercice de cette haute et noble fonction d’État.

Carla Bruni a répété inlassablement qu’elle protégerait son enfant à sa naissance et ne l’exposerait pas aux indiscrétions des médias afin de poser la pierre de la construction du mystère de cet enfant. Et le monde est maintenant informé du prénom de la petite fille: Giulia ! Elle est née, le père et la mère, tous deux heureux ont accueilli avec une joie indicible, la fille de l’Élysée. Sera-t-elle une âme vertueuse née sous cette coupole du palais présidentiel pour incarner les grandes vertus afin d’inspirer le père pour sauver la Grèce qui tourne ses derniers yeux d’espoir au tandem Nicolas-Angela ?

Carla Bruni a su conquérir l’actualité durant cette période phare de la féminité pour arracher la popularité qui a augmenté sa cote en y ajoutant une note entre perfection et élégance, tenues chics et modernes, le sourire omniprésent, durant ses apparitions jusqu’à ce moment heureux de la naissance.

Carla Bruni est et demeure une femme à l’aura d’avenir.

Bernard NKOUNKOU

Carla Bruni, toujours enceinte, à l’Elysée pour une interview

octobre 19, 2011

Une discrétion bien médiatique

Carla Bruni, toujours enceinte, à l’Elysée pour une interview Au centre de toutes les attentions, Carla Bruni, qui devrait accoucher dans les jours qui viennent, s’est rendue à l’Elysée pour répondre aux questions de France 2.

Du côté de l’Elysée, on le martèle : la grossesse du couple présidentiel relève de leur-vie-pri-vée. Ok. Après avoir disparu pendant près d’une semaine de la circulation, début octobre, on n’en finit plus d’apercevoir Carla Bruni. Alors que la rumeur voulait qu’elle ait accouché en secret, n otre première dame se montrait, mercredi dernier, téléphonant ostensiblement devant son domicile. Le lendemain, la First Lady se rendait – en convoi présidentiel – dans une boutique de puériculture du quartier de la Madeleine à Paris, pour un shopping de dernière minute (où elle a acheté… un lit et un babyphone).

Hier soir, une Renault Velsatis est venue la chercher chez elle pour l’emmener à l’Elysée, où elle a passé le week-end avec Nicolas Monmari Sarkozy. Là-bas, elle devait rencontrer Benoît Duquesne pour une interview qui sera diffusée jeudi prochain, le 20 octobre, dans Complément d’enquête sur France 2. Une émission qui traitera de la candidature de Chouchou en se demandant s’il peut encore gagner la présidentielle de 2012. On attend avec impatience l’analyse de Carlita.

Voici.fr par C.C.

Carla Bruni n’a pas accouché, la preuve ! Photo

octobre 12, 2011

Carla Bruni toujours élégante et enceinte

Carla Bruni toujours élégante et enceinte

Toujours enceinte !

Depuis quelques jours, les rumeurs se succèdent sur l’internet mondial : Carla Bruni aurait accouché en secret. Sauf que… on a aperçu la première dame cet après-midi.

Si l’on écoute les bruits qui courent, Carla Bruni a accouché vingt-sept fois depuis la semaine dernière. Entre les petits malins qui s’amusent à balancer de fausses infos sur Twitter pour le LOL (dont certaines sont reprises par de grands médias, comme ce matin sur RTL2, RIP Agathe Lecaron) et les mesures de sécurité mises en place aux abords de la clinique de la Muette, tout porte à croire que l’accouchement est imminent. Ou déjà passé.

Nous vous le révélions ce matin, Carla Bruni veut accoucher de manière naturelle, par voie basse. Impossible de prévoir la date de naissance du bébé présidentiel, donc. Une incertitude qui alimente toutes les rumeurs. Certains pensent même que Carla Bruni a accouché en secret, mais que l’Elysée attend le moment idoine pour balancer l’annonce. Ce qui serait sacrément malin de la part de Nicolas Sarkozy.

Sauf que… Carla Bruni a été aperçue devant son domicile cet après-midi, en grande conversation au téléphone. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle ne ressemble pas à une femme qui vient d’accoucher…

Voici.fr par Christophe Carron

Nouvelle: Pasteur Théodore, expulsé in solidum

octobre 9, 2011

Friand de la bonne chair des belles fidèles qui viennent à l’église. Il ne ferme pas les yeux pour convoiter ces belles créatures de la nature divine. Les femmes, il les adore comme le Bon Dieu, telle est l’expression littérale de son prénom, Théodore: « celui qui adore Dieu ». Il est même prêt à s’agenouiller devant leur beauté sensuelle et piquante.

Depuis fort peu, des rumeurs circulent dans la communauté que le pasteur fréquente une jeune femme seule ayant un enfant qu’il prétend aider dans ses différentes courses car nouvellement arrivée, il veut l’assister dans son intégration au pays d’accueil. Il utilise sa voiture familiale pour le déplacement de cette femme encore étrangère dans la ville. La curiosité prend des allures d’interrogations et pasteur Théodore fait semblant de ne rien n’entendre et voir ses yeux qui se posent et s’agrippent sur le corps de leur relation. Il se la coule douce chez Maribel. Il en fait sa deuxième maison, il y passe plusieurs fois par jour. Et la dulcinée se donne le luxe du meilleur service à table et à la satisfaction des désirs les plus mordants qu’apprécient le pasteur et qu’il aime savourer dans sa vie pastorale. Il ne se gêne pas malgré les conseils d’abandon qui viennent de cette fréquentation que la commune renommée juge peu honorable en sa qualité d’homme d’église.

Au-delà de petites bouderies, sa femme jeannette le défend à corps perdu qu’il en est pas un infidèle de mari car c’est un pasteur pleins de mérites et de respect. De nombreuses langues se délient mais cette dernière défend bec et ongle son amour qu’il est un homme de foi et ne peut se permettre de tomber dans la luxure.

A côté de l’appartement de Maribel, vit un autre couple de la même communauté et des membres de celle-ci s’y rendent au vu du stationnement de la voiture familiale du pasteur Théodore qui prend parfois la précaution des regards indigestes pour le coin arrière. Quand des visiteurs sont assis dans le salon principal – dans la causerie amicale avec Maribel; l’arrivée consignée du pasteur s’exprime toujours en excuses volontaires du propriétaire de maison qui se lève de sa stature imposante pour recevoir le pasteur qui est servi dans la cuisine, mangeant copieusement son bon poulet kedjounou et sa sauce graine avec du bon foutou manioc qu’il malaxe entre ses doigts. La vie est belle dit-il souvent à Maribel.

Mais un jour, une femme de la communauté sentant le besoin d’uriner remplir sa vessie et désirant se diriger aux seules toilettes de la maison découvre confortablement assis à table le pasteur qui délectait son bon plat servi dans la grande joie d’une vie élégamment partagée entre deux ménages. Elle s’écriait :  «  Ah! Pasta ! ». La réponse éclair est un pincement de clin d’œil suivi de l’index posé verticalement au milieu des lèvres huilées de sa fine bouche de prédicateur.

Au comble de toute surprise, Maribel tombe enceinte du pasteur. Il lui demande de démenager et de changer de quartier pour aller vivre très loin dans la plus grande discrétion afin d’éviter tous ces yeux hagards qui s’intéressent à leur vie de couple. A l’église, une sanction a été prise au directoire consistant à suspendre le pasteur de prêcher dorénavant afin de conserver la dignité, la sérénité mais aussi la cohésion et l’harmonie au sein des fidèles.

Depuis peu, le pasteur Théodore a confié toute la charge pastorale à son fils Mathieu pour le remplacer en lieu et place. Devant la tentation de la chair, le corps est faible, le pasteur a succombé même si Maribel n’est pas membre de son église mais seulement de la communauté ayant le même dessein d’établissement dans le pays d’accueil.

La rumeur de la grossesse qui s’enfle et prend des proportions de diffusion et de communication de bouche en bouche éclate dans la communauté. Des enquêtes confirment que le déménagement a été fait sans tambour ni trompette à la cloche de bois vers 1h00 du matin quand tous les voisins plongeaient dans un sommeil profond d’été.

Furieuse de la grande honte qui défraie la chronique dans toutes les maisons de la communauté, la femme du pasteur maman Jeannette informe sa maisonnée et de concert avec tous les enfants, ils ont décidé d’expulser leur père, plaçant sa petite valise à la porte, lui ravissant son téléphone portable et sa voiture familiale afin de cesser toutes communications avec Maribel et de ne plus faire ses courses. Le pasteur a trouvé un logis d’infortune dans un garage abandonné du même quartier en attendant sa nouvelle destination.

Certains enfants devant le comportement peu honorable de la descente dans la disgrâce de leur père ont préféré quitter le toit familial car la maman menace de changer de ville pour une paix plus digne devant le nouvel amour et l’arrivée du nouveau-né alors que le pasteur compte déjà dans sa filiation sept enfants. Et de source concordante, le pasteur ne payait pas la maison préférant dépenser l’argent dans ses sorties au restaturant pour mieux satisfaire les désirs de Maribel, la nouvelle conquête qui a troublé son cœur devant la vieille marmite de Jeannette, la mère supérieure maintenant bonne pour servir de l’éducation et de la garde du foyer.

Que deviendra la vie du Pasteur, de celle de Maribel ainsi que de Jeannette dans ce décor sentimental planté de désordre dans la communauté en panne de morale qui était distillée par l’homme d’église?

Bernard NKOUNKOU

Brésil: la grossesse d’une femme à 61 ans soulève une polémique

septembre 27, 2011

RIO DE JANEIRO-AFP) – Une Brésilienne de 61 ans donnera le jour en novembre à son premier enfant, après l’implant d’un ovule fécondé en laboratoire avec des spermatozoïdes de son mari, une technique qui à cet âge peut présenter des risques pour la mère et le bébé, mettent en garde les médecins.

« J’étais déjà ménopausée (…) . Mon mari (de 38 ans) voulait être père. Je voulais aussi être mère. Je suis en très bonne santé (…) et j’ai été soumise à des examens médicaux très poussés », a déclaré au quotidien O Globo de dimanche cette Carioca (habitante de Rio) dont l’identité n’a pas été révélée.

Elle a souligné ne pas avoir l’intention de dire à sa future fille qu’elle était née grâce à un don d’ovule.

Au Brésil, ce cas de grossesse tardive n’est pas le premier. Le plus récent date du 9 septembre quand une femme de 52 ans, mariée depuis 23 ans à un homme de 88 ans -déjà arrière grand-père- a été mère pour la première fois de jumeaux.

Des spécialistes du Conseil fédéral de médecine ont dit au journal être « inquiets » de ces grossesses tardives, mais la dernière résolution du Conseil n’a pas fixé de limite d’âge à l’insémination ou fécondation de femmes « à partir du moment où il n’y a pas de risques graves pour la mère ou le bébé ».

D’après Adelino Amaral, président de l’Association brésilienne de reproduction assistée, le Conseil fédéral avait pensé limiter l’âge à 50 ans, mais la décision n’a pas été unanime.

« On conseille de respecter la physiologie de l’organisme féminin. En moyenne une femme est ménopausée à 53 ou 54 ans et cesse d’ovuler. Faire une insémination ou fécondation à cet âge n’est pas raisonnable », a-t-il estimé.

Il y des risques d’hypertension grave et de diabète pour la femme et celui d’un accouchement prématuré, selon lui.

AFP

Carla Bruni raconte comme Nicolas Sarkozy l’a draguée

septembre 27, 2011

« Il est président et il connaît tout des fleurs »

Carla Bruni très enceinte dans Vivement Dimanche Carla Bruni doit accoucher très bientôt : la Première dame est revenue sur sa grossesse « inespérée » et son coup de cœur pour Nicolas Sarkozy.

Qu’on se le dise, Carla Bruni est une femme très secrète. Tellement même que la Première dame de France a mis beaucoup, beaucoup de temps avant de se confier sur l’heureux événement qui se prépare : son bébé doit naître très prochainement, courant octobre. Mais à quelques jours de la naissance, on ne l’arrête plus : Carla a accordé deux interviews, la première à Michel Drucker dans Vivement Dimanche sur France 2, la seconde à Christine Ockrent (en anglais) pour la BBC World Service, diffusée demain. C’est ça, la discrétion à la française.

« Je me sens un peu grosse et très heureuse comme toutes les femmes. C’est un grand bonheur, mais c’est un peu banal », explique l’ex-top model à Mimi. Quant au papa, il « se porte très bien ». « On n’est pas les jeunes mariés de l’année quand même dans le sens où on a déjà eu des enfants avant. Mais oui, on est inquiets, bien sûr. Et puis on va rester inquiets pendant trente, quarante ans », ajoute-t-elle jurant que les interviews sont désormais terminées : « C’est un moment où on a envie de se cacher. C’est un moment un peu privé au fond ». Mais qu’elle souhaite quand même partager avec la terre entière.

Car pour sa dernière interview d’avant-accouchement, Carla Bruni a accordé un long entretien à Christine Ockrent, qui sera diffusé demain sur la BBC World Service. « Je suis superstitieuse et donc, j’ai été très prudente… C’est pourquoi je n’en parlais pas, mais il n’y a pas grand-chose à en dire. Il y a des tas de femmes qui attendent un enfant, ce n’est pas très intéressant pour les Français », juge-t-elle. C’est mal nous connaître.

Au cours de cette longue interview, Carla Bruni est revenue sur son coup de cœur pour Nicolas Sarkozy. Ce qui l’a fait craquer, ce sont les connaissances en botanique du chef de l’État. « Quand je l’ai revu, marchant dans les jardins du Palais de l’Élysée, il m’a donné tous les noms des fleurs. Il connaît tous les noms en latin, tous les détails à propos des roses et des tulipes. Je me suis dit : “Mon Dieu, je dois épouser cet homme. Il est le président et il connaît tout des fleurs aussi. C’est incroyable” », s’est-elle extasiée à l’époque. Le plus surprenant pour tous ceux qui la connaissent, à commencer par elle-même, a été son mariage avec Nicolas Sarkozy : « Me marier avec lui a été quelque chose de très rock’n’roll pour quelqu’un comme moi. Être capable de changer votre style de vie du jour au lendemain, c’est très rock’n’roll. Beaucoup de gens n’auraient pas accepté ce genre de transformation ». Pour l’amour d’un homme (et des fleurs), Carla est prête à tout.

Voici.fr par M-A.K.

Céline Dion prête à retomber enceinte

septembre 22, 2011

C’est le 23 octobre que les jumeaux de Céline Dion Nelson et Eddy souffleront leur première bougie. Ces enfants, elle les a tant attendus, qu’ils représentent pour la maman de René Charles, 10 ans, une véritable bénédiction, elle qui a eu recours de nombreuses fois sans succès à la procréation médicalement assistée. Depuis leur naissance, Céline n’a jamais été aussi heureuse et épanouie !

Alors qu’elle a repris son show à Las Vegas sur la scène du mythique Caesars Palace depuis mars, la chanteuse québécoise avouait récemment toujours allaiter ses bébés de dix mois après leur naissance. L’instinct maternel, elle l’a ! A tel point que Céline Dion ne serait pas contre la possibilité d’avoir un autre enfant !

En effet, alors qu’elle donnait un concert à Central Park avec Andrea Bocelli le 15 septembre, Céline Dion était hier matin, mardi 20 septembre, dans l’émission Good Morning America sur ABC, émission durant laquelle elle a abordé la question d’un nouvel enfant.

A 43 ans, elle a confié : « Avoir un enfant, c’est le plus beau cadeau que l’on puisse s’offrir. »

Alors que le documentaire 3 Boys and a New Show, produit par Les Productions J, sera diffusé le 2 octobre sur la chaîne d’Oprah Winfrey, OWN, Céline a affirmé être prête à être à nouveau enceinte. « Je ne peux pas croire que j’ai trois enfants. C’est la chose dont je suis le plus fière », a-t-elle ajouté.

Céline Dion, bientôt enceinte ? A suivre…

Purepeople.om

Carla Bruni « n’en peut plus », elle a hâte d’accoucher

septembre 21, 2011

Très envie d’une clope et d’un verre

Carla Bruni « n’en peut plus », elle a hâte d’accoucher Carla Bruni est impatiente d’accueillir son deuxième enfant. Du coup, elle se dit qu’avec un peu de chance, il arrivera un peu en avance, comme Aurélien l’a fait il y a dix ans.

Carla Bruni est une femme comme les autres : une grossesse c’est ce qu’il y a de plus formidable dans la vie, sentir ce petit être grandir à l’intérieur de soi, c’est magique. Sauf qu’il met neuf mois pour arriver ce bébé et neuf mois de privation, c’est long. Plus d’alcool ni de cigarettes, une mobilité réduite et ce corps qui grossit chaque jour un peu plus, il arrive un moment où l’on a qu’une envie : le voir sortir et le sentir tout contre soi. Carla Bruni en est là.

Alors qu’elle rencontrait des élèves boursiers de sa fondation il y a quelques jours, la première dame de France leur a fait quelques révélations, reprises par le Parisien : « Franchement, je n’en peux plus : je dois rester assise ou allongée la plupart du temps. Ne plus fumer ni boire. J’ai hâte que ça se termine. À partir du 1er octobre, ça peut arriver n’importe quand. D’ailleurs, mon premier enfant, Aurélien, est arrivé avant terme. C’est long. Mais j’en avais tellement envie ».

Mais à 43 ans, il est normal de redoubler de précautions. Alors pour passer le temps, « Carla continue de jouer de la musique, de composer. Elle lit, regarde des films, téléphone longuement à ses amis », a précisé un proche de l’épouse de Nicolas Sarkozy, ajoutant que « normalement, elle doit accoucher autour du 30 octobre ». Inutile d’attendre quelques mots de l’Elysée pour annoncer la grande nouvelle : « C’est un événement d’ordre privé », assure un conseiller du chef de l’État. Comme Carla qui a annoncé qu’aucune photo du bébé ne filtrerait, « la naissance ne sera d’ailleurs pas annoncée officiellement, aucun communiqué n’est prévu ». Mais les bruits de couloir seront assez forts pour être entendus et faire la Une.

Voici.fr par M-A.K.