Posts Tagged ‘Guy Romain Kinfoussia’

Congo-Vie des partis : Bonaventure Mbaya marque son retour à l’UDR-Mwinda

juillet 10, 2021

Cofondateur et premier secrétaire général de l’Union pour la démocratie et la république (UDR-Mwinda), Bonaventure Mbaya, qui animait jusque-là la Convergence citoyenne, a regagné le parti laissé par André Milongo, le 10 juillet au cours d’une cérémonie solennelle organisée à Brazzaville.

Guy Romain Kinfoussia posant avec les membres de la Convergence citoyenne

Le retour du président de la Convergence citoyenne à l’UDR-Mwinda s’inscrit dans le cadre de la campane de réconciliation lancée depuis quelques mois. « Au moment où l’on observe ici et là des soubressauts déstabilisateurs qui gangrènent plusieurs formations politiques dont la nôtre, c’est avec un grand plaisir que nous procédons à l’intégration collective au sein de notre parti des membres de l’ex-Convergence citoyenne », a indiqué le président de l’UDR-Mwinda, Guy Romain Kinfoussia.

Remettant le règlement intérieur et le logo aux nouveaux venus, Guy Romain Kinfoussia, a rappelé que l’UDR-Mwinda est un parti d’opposition à obédience social-démocratie travaillant à l’émergence d’un vivre ensemble en paix avec comme instrument le « dialogue de bonne intelligence ». « Votre arrivée va ainsi amplifier notre capacité de proposition alternative au discours ambiant. La classe politique constructive est à un carrefour de son histoire. Elle est vivante et respire encore, mais elle doit se réveiller et redevenir une force de proposition crédible… », a poursuivi le président de l’UDR-Mwinda.

Bonaventure Mbaya qui parle de la fusion de son parti avec l’UDR-Mwinda s’est, quant à lui, félicité de la relance de la réconciliation et la réunification des forces politiques. « Ce samedi 10 juillet 2021 sera donc un jour historique pour nous et pour la Convergence citoyenne qui s’engage ainsi dans cette fusion avec l’UDR-Mwinda, un allié de taille dans la vie politique nationale », a-t-il indiqué.

Guy Romain Kinfoussia et Bonaventure Mbaya/Adiac

Selon lui, ce regroupement permettra à chacun d’eux de relever sa tête et de reprendre la marche démocratique engagée, pendant la transition en 1992. La fusion de ces deux partis était, a-t-il dit, depuis de longue date.

« J’adresse mes compliments déférents au président Guy Romain Kinfoussia, pour cette initiative … qui doit engager, à n’en point douter, la réhabilitation de la vision de notre très regretté grand leader, André Milongo Nsatouabantou. A partir d’aujourd’hui, les militants et sympathisants de la Convergence citoyenne Sangu pourront donc se réunir avec ceux de l’UDR-Mwinda pour réactiver et relancer cette dynamique unitaire qui avait déjà permis un premier regroupement à travers la création de l’UDH-Yuki », a conclu Bonaventure Mbaya.

Avec Adiac-Congo par Parfait Wilfried Douniama

Congo-Politique nationale : Guy Romain Kinfoussia veut accompagner Denis Sassou N’Guesso

avril 10, 2021

Présentant, à l’occasion d’une conférence de presse le 10 avril à Brazzaville, le mode opératoire du dialogue de bonne intelligence, le président de l’Union pour la démocratie et la République (Udr-Mwinda), Guy Romain Kinfoussia, a relevé que son plaidoyer correspond aux propositions faites par le candidat Denis Sassou N’Guesso dans son projet de société intitulé : « Ensemble, poursuivons la marche ».

Guy Romain Kinfoussia délivrant son mot liminaire

Nous avons découvert avec satisfaction la primauté du vivre-ensemble dans le projet du président de la République, a-t-il déclaré dès l’entame de sa conférence de presse. Ce projet doté de neuf axes, a-t-il poursuivi, a comme clef de voûte le premier intitulé : « la consolidation des fondements du vivre-ensemble » qui conditionne la réussite des huit autres axes.

« C’est ici l’occasion de féliciter le président de la République pour sa nouvelle démarche qui remet le souverain primaire au cœur du développement de notre pays. Ce qui rejoint nos préoccupations contenues dans notre plaidoyer du dialogue de bonne intelligence. Nous voici donc au pied du mur pour bâtir le nouvel édifice congolais dont le socle reposera sur le vivre-ensemble en paix qui a comme instrument le dialogue de bonne intelligence », a noté Guy Romain Kinfoussia.

A la question de savoir si le dialogue de bonne intelligence qui promeut la démocratie participative va mettre fin à la démocratie représentative, Guy Romain Kinfoussia a indiqué que les deux modes de fonctionnement de l’Etat vont coexister. Selon lui, le peuple souverain est consulté pour des questions de santé, d’éducation, du sport, d’environnement, de culture, d’agriculture, de l’élevage, d’érection des passerelles et autres. L’Etat, quant à lui, garde son monopole dans les réalisations structurantes, c’est-à-dire les grands travaux.

Par ailleurs, le conférencier a évoqué la nécessité de former des délégués capables de mener des campagnes de sensibilisation au dialogue de bonne intelligence. A propos de la question sur la date exacte du début de ces consultations, Guy Romain Kinfoussia a indiqué qu’il ne formule que des propositions au chef de l’Etat, seul maître du calendrier national et unique personne habilitée par la Constitution à décider de l’organisation d’un tel dialogue.

En outre, il a rendu un hommage mérité au candidat à l’élection présidentielle des 17 et 21 mars, Guy Brice Parfait Kolelas, décédé au lendemain du scrutin. « Cet excellent virtuose de la politique pour qui j’avais une affection paternelle s’en est allé précocement au moment où sa famille, ses amis et son parti politique étaient pleins d’espoir pour le combat qu’il menait », a-t-il conclu.

Avec Adiac-Congo par Roger Ngombé