Posts Tagged ‘Hainan’

Chine : 80 000 touristes coincés sur une île après des cas de COVID-19

août 7, 2022
Un agent de santé prélève un échantillon par écouvillonnage sur un homme afin de le tester pour le coronavirus COVID-19.

Dimanche, 483 cas de coronavirus ont été signalés dans la cité balnéaire de Sanya, qui compte plus d’un million d’habitants, sur l’île de Hainan (archives). Photo : Getty Images

Plus de 80 000 touristes sont coincés sur l’île de Hainan, dans le sud de la Chine, après la détection de cas de COVID-19 qui ont poussé les autorités à annuler tous les vols et trains desservant la cité balnéaire de Sanya.

Dimanche, 483 cas de coronavirus ont été signalés dans la cité balnéaire de Sanya, qui compte plus d’un million d’habitants, sur l’île de Hainan, surnommée le Hawaï chinois.

Tous les vols au départ de Sanya, un endroit prisé notamment des surfeurs, ont été annulés durant le week-end, et la vente de billets de train a été suspendue.

Les touristes souhaitant en partir doivent avoir eu cinq tests PCR négatifs au cours des sept derniers jours, ont indiqué les autorités sanitaires.

Les hôtels de la ville doivent offrir à leurs clients une réduction de 50 % jusqu’à la levée des restrictions de voyage, a indiqué un représentant des autorités lors d’un point presse samedi.

À Sanya, les lieux publics de divertissement comme les spas, les bars karaoké et les bars sont fermés depuis la semaine dernière, mais les services essentiels comme les supermarchés et les pharmacies restent ouverts.

La Chine est la seule grande économie qui continue d’appliquer une stratégie zéro COVID, imposant des confinements et de longues quarantaines qui pénalisent le tourisme local.

Les frontières du pays sont presque totalement fermées depuis début 2020, empêchant l’entrée de visiteurs étrangers.

Par Radio-Canada avec AFP

Chine : un homme poignarde 10 élèves dans une école puis se suicide

février 29, 2016

Un homme armé d'un couteau a poignardé 10 enfants dans le sud de la Chine avant de se suicider. 

Un homme armé d’un couteau a poignardé 10 enfants dans le sud de la Chine avant de se suicider.  Reuters
Un assaillant a poignardé lundi des élèves dans une cour d’école en Chine, avant de se suicider. Dix enfants ont été blessés.

Le drame s’est produit dans une école de Haikou, capitale de la province insulaire de Hainan (sud).

Les écoliers se mettaient en rangs et s’apprêtaient à rentrer chez eux après la session de cours matinale, lorsque l’homme a surgi, frappant plusieurs enfants avant de s’enfuir, selon un témoin cité par l’agence officielle China News Service.

Une passante, citée par l’agence, a confié avoir aperçu plusieurs élèves au visage ensanglanté et blessés à la tête, et des personnes en train de leur poser des bandages. Au total, six garçons et quatre filles ont été touchés dans cet établissement scolaire de Haikou, deux étant grièvement blessés mais hors de danger. «J’imaginais que mon enfant était en sécurité à l’école. Je ne pensais pas que quelque chose comme cela arriverait», a déclaré au portail d’information Nanhai Online la mère de Liu Qiang, un élève de 7 ans.

L’agresseur, Li Sijun, 45 ans, s’est ensuite suicidé, selon la presse, qui a ajouté que le motif de l’attaque n’était pas connu. La police de Haikou a confirmé les faits et déclaré qu’aucun enfant n’était mort.


Six garçons et quatre filles ont été blessés dans cet établissement scolaire de Haikou, capitale de la province insulaire de Hainan (sud). (Photo : Reuters.)



Le nombre des crimes violents augmente en Chine, où le développement économique a creusé le fossé entre riches et pauvres et exacerbe les frustrations. Des études décrivent par ailleurs une augmentation des pathologies mentales, très mal prises en charge par le système de santé chinois, en grande partie dépourvu des moyens nécessaires.

En 2014, un homme armé d’un couteau avait tué trois élèves et un enseignant et blessé plusieurs autres dans une école primaire qui avait refusé d’inscrire sa fille. L’année précédente, un homme avait tué deux proches avant de poignarder 11 personnes, dont six enfants, devant une école de Shanghai (est). Ces attaques ont poussé les autorités à renforcer la sécurité aux abords des établissements scolaires et entraîné plusieurs appels à mener des études sur les racines de ces actes.

Leparisien.fr