Posts Tagged ‘Haut-Katanga’

RDC: destitution d’un gouverneur de province dans le Sud-Est

avril 18, 2017

Lubumbashi (RD Congo) – Le gouverneur du Haut-Katanga, province du sud-est de la République démocratique du Congo (RDC), a été destitué mardi, à la colère de l’opposition qui accuse le pouvoir de manoeuvres pour retarder l’organisation des élections au-delà de la fin 2017.

Lors d’une motion de censure à l’Assemblée provinciale du Haut-Katanga à Lubumbashi, les « 24 députés présents ont voté à l’unanimité pour la destitution du gouverneur Jean-Claude Kazembe », pour mauvaise gestion, a déclaré son président Dieudonné Mwelua, lors d’une séance publique en l’absence du concerné.

La loi électorale congolaise prévoit l’élection d’un nouveau gouverneur par les députés provinciaux dans les trente jours, lors d’un scrutin que devra organiser la commission chargée des élections en RDC.

« Nous sommes toujours dans la même stratégie de la majorité et du président (de RDC Joseph) Kabila qui font du temps une arme et du glissement du calendrier électoral une finalité », a réagi à l’AFP le député Christophe Lutundula, l’un des dirigeants du Rassemblement, la coalition de la majeure partie de l’opposition congolaise.

Il a qualifié cette destitution « de manoeuvre pour retarder la tenue des élections au-delà de la date convenue dans l’accord du 31 décembre » 2016 entre pouvoir et opposition, destiné à sortir le pays de la crise née du maintien au pouvoir de M. Kabila au-delà de la fin de son mandat le 20 décembre 2016.

L’accord prévoit l’élection d’un successeur à M. Kabila – à qui la Constitution interdit de se représenter – lors d’une présidentielle prévue fin 2017, et la formation d’ici là d’un gouvernement élargi, dirigé par un Premier ministe issu de l’opposition.

Interrogé, un responsable de la majorité a indiqué que d’autres gouverneurs pourraient « être destitués, mais au cas par cas ».

Le Haut-Katanga est issu du découpage de l’ex-Katanga (grand comme l’Espagne) en quatre nouvelles provinces. Fin mars 2016, à l’issue d’un processus contesté de démembrement des provinces, la majorité et ses alliés avaient raflé quasiment tous les postes de gouverneur.

Dans le cadre de l’accord de sortie de crise, M. Kabila a nommé le 7 avril un nouveau Premier ministre, Bruno Tshibala, exclu du Rassemblement quelques jours auparavant.

Romandie.com avec(©AFP / 18 avril 2017 19h39)

RDC/Lubumbashi : arrivée de plusieurs troupes accompagnées d’un armement lourd dont des chars d’assaut

avril 3, 2016

Photo d'archive pour illuster l'article

En RDC, à quelques mois de la date prévue pour la présidentielle, la population de Lubumbashi s’inquiète de l’arrivée dans la ville de plusieurs hommes de troupe accompagnés d’un armement lourd dont des chars d’assaut. L’affaire est relayée sur les réseaux sociaux d’autant que, selon l’opinion publique, la forte militarisation de l’ex-province du Katanga a commencé depuis mi-septembre 2015, au lendemain de l’exclusion des partis du G7 de la majorité présidentielle.

Pour Lambert Mende Omalanga, c’est normal qu’un gouvernement équipe son armée et qu’il envoie des militaires se familiariser avec le nouvel armement. Il n’y a donc pas lieu de s’alarmer, estime le porte-parole du gouvernement qui dit ne pas comprendre pourquoi et comment du matériel de combat destiné à la défense du pays devrait susciter l’émoi au sein de la population.

Car l’arrivée de plusieurs chars d’assaut à Lubumbashi – dix-huit de ces engins ont été aperçus à la gare ferroviaire de la ville- est diversement interprétée. Sur les réseaux sociaux, on parle d’une forte militarisation de l’ex-province du Katanga, particulièrement la nouvelle province du Haut-Katanga qui, peut-on lire sur Twitter, aurait reçu également près de 2000 militaires venus renforcer les effectifs déjà sur place.

Il n’y a pas de conflit armé dans cette partie de la République, explique, pour sa part, le désormais opposant Moïse Katumbi Chapwe, plébiscité par le G7 comme son candidat à la prochaine présidentielle. Pour l’ancien gouverneur du Katanga, joint au téléphone depuis Bruxelles, l’ex-Katanga dans son ensemble est en paix. C’est plutôt vers l’est du pays que le matériel de guerre devrait être dirigé pour faire face à l’insécurité qui y règne.

RFI / Africa243