Posts Tagged ‘Havane’

Arrivée à Cuba du premier navire de croisière américain en un demi-siècle

mai 2, 2016

La Havane – Cuba a accueilli lundi son premier navire de croisière américain en un demi-siècle, à la faveur du rapprochement diplomatique entre Washington et La Havane, a constaté un journaliste de l’AFP.

Peu avant 10H30 (14H30 GMT), le paquebot Adonia de la compagnie Fathom, filiale du groupe américain Carnival, a accosté dans le port de la Havane, sous un ciel ensoleillé et devant une foule de curieux agitant des drapeaux des deux pays.

Avec 700 passagers à son bord, le bateau était parti de Miami, bastion de la diaspora cubaine aux Etats-Unis, dimanche après-midi.

Son arrivée lundi matin à La Havane a été accueillie avec émotion parmi les Cubains ayant suivi son entrée dans le port, en ce lundi férié sur l’île.

Pour moi, ceci est incroyable, c’est très émouvant, a ainsi confié à l’AFP Yaney Cajigal, une danseuse de 32 ans venue assister à l’arrivée du bateau, sur lequel voyage sa nièce.

Ces passagers du paquebot, nous les accueillons avec les drapeaux de Cuba et des Etats-Unis pour que tout soit union, paix et tranquillité, a-t-elle ajouté.

Carnival est la première entreprise à être autorisée, à la fois par les Etats-Unis et par Cuba, à naviguer entre les deux pays qui avaient interdit ces voyages après la révolution cubaine de 1959.

Ces deux anciens ennemis de la Guerre froide ont rétabli leurs relations diplomatiques en 2015, mais leurs échanges commerciaux et touristiques restent limités en raison l’embargo américain en vigueur depuis 1962, malgré les protestations de La Havane.

Certaines de ces restrictions ont toutefois été levées, permettant la reprise des vols commerciaux, de la livraison du courrier postal et des croisières.

Romandie.com avec(©AFP / 02 mai 2016 17h13)

La messe du Souverain pontife attire la foule à La Havane

septembre 20, 2015

Le pape François est allé dimanche à la rencontre du peuple cubain à La Havane. Lors d’une messe festive, il a appelé les chrétiens à « servir » les plus fragiles tout en rejetant le « service idéologique ».

Sur la place de la Révolution, haut lieu de la révolution cubaine, liesse et émotion étaient au rendez-vous. Parmi les centaines de milliers de personnes présentes, certaines ont raconté avoir passé la nuit sur place pour ne pas manquer l’arrivée du pape argentin et cette messe célébrée en musique sous un ciel voilé bienvenu en cet été caribéen.

Le Souverain pontife n’a pas abordé directement la situation politique sur l’île ou les relations avec les Etats-Unis. Il a toutefois lancé un appel pressant à un succès des négociations de paix entre le gouvernement colombien et les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc).

« S’il vous plaît, nous n’avons pas le droit de nous permettre un échec de plus sur ce chemin de paix et de réconciliation », a-t-il lancé en référence aux pourparlers de paix en cours à Cuba. Il a exhorté les Colombiens à conclure « une paix durable » après plus de 50 ans de conflit.

Servir son prochain
François a par ailleurs mis en garde les fidèles contre l’ambition personnelle et le chacun pour soi à une époque de transition économique et politique. « Le chrétien est toujours invité à laisser de côté ses aspirations, ses envies, ses désirs de toute puissance, en voyant concrètement les plus fragiles », a-t-il déclaré.

A travers les tâches à assumer en tant que citoyens, « servir signifie prendre soin de la fragilité (…) Les personnes en chair et en os, avec leur vie, leur histoire et spécialement leur fragilité, sont celles que nous sommes invités par Jésus à défendre, à protéger, à servir », a-t-il insisté.

Jorge Bergoglio a aussi rendu hommage à « un peuple qui a le sens de la fête, de l’amitié, de la beauté (…) C’est un peuple qui a des blessures, comme tout peuple, mais qui sait ouvrir les bras, qui marche avec espérance, parce que sa vocation a de la grandeur », a-t-il lancé à la foule.

« Emotion unique »
« C’est un moment très émouvant », s’enthousiasmait Maria Eugenia Paulina Prieto. Agée de 56 ans, elle a participé au choeur « Jean Paul II » qui a chanté durant la messe.

« C’est une émotion énorme, unique. On espère de sa Sainteté des changements spirituels », a confié pour sa part Sandro Garcia, fonctionnaire municipal de 39 ans.

Trois interpellations
Le Souverain pontife n’a pas semblé s’apercevoir d’un incident se déroulant dans son dos, juste avant la messe. Trois membres d’un groupe dissident cubain ont été arrêtés après avoir tenté de s’approcher du cortège papal en scandant « Liberté, liberté! ».

En 1998, pour la venue de Jean Paul II à La Havane, un million de personnes s’étaient rassemblées au même endroit, contre 300’000 avec Benoît XVI 14 ans plus tard.

Rencontre avec Raul Castro
Dans la soirée de dimanche, après des vêpres dans la cathédrale, François devait échanger avec des jeunes Cubains, une génération en difficulté sur une île en pleine transition économique. Il devait les encourager à résister à la tentation de l’émigration massive.

François rencontrera aussi au palais présidentiel Raul Castro. Ce dernier devrait le remercier pour son rôle de facilitateur dans le rapprochement en cours avec les Etats-Unis.

Romandie.com

Départ du Saint-Père pour Cuba et les Etats-Unis

septembre 19, 2015

Le pape François est parti samedi matin peu après 10h30 de l’aéroport de Rome-Fiumicino pour La Havane, première étape de son dixième voyage à l’étranger. Celui-ci le conduira aussi aux Etats-Unis.

Lors de ce voyage, le plus long de son pontificat, le pape doit rencontrer pendant trois jours le peuple et les autorités cubaines à La Havane, Holguin et Santiago, avant de rejoindre Washington mardi.

Pendant son étape américaine, d’importants rendez-vous l’attendent au Congrès, à la Maison Blanche et devant les Nations unies. Il achèvera son voyage par une rencontre mondiale des familles à Philadelphie.

Romandie.com