Posts Tagged ‘Hillary Clinton’

États-Unis: Donald Trump rend un hommage appuyé à Hillary Clinton devant les élus du Congrès

janvier 20, 2017

Washington – Le nouveau président américain Donald Trump a rendu vendredi un hommage appuyé à Hillary Clinton, sa rivale battue à la présidentielle, lors d’un déjeuner au Congrès, en présence de Bill et Hillary Clinton, qui ont assisté à la cérémonie d’investiture du 45e président des Etats-Unis.

« J’ai été honoré d’apprendre que l’ancien président Bill Clinton et Hillary Clinton allaient venir aujourd’hui et je voudrais que vous vous leviez », a déclaré Donald Trump devant des invités qui ont applaudi, debout, le couple Clinton, à la fin du déjeuner de parlementaires et de dignitaires organisé au Congrès après la prestation de serment du nouveau chef de l’exécutif américain.

« J’ai beaucoup de respect pour ces deux personnes, merci à tous d’être là, nous allons avoir quatre grandes années, espérons-le, de paix et de prospérité », a ajouté le président Trump, dans un bref discours au ton apaisé et conciliant.

Après une campagne particulièrement acrimonieuse et la défaite électorale de Hillary Clinton le 8 novembre, l’ancienne secrétaire d’Etat a fait quelques apparitions publiques remarquées.

En assistant à la prestation de serment de Donald Trump avec son mari ex-président, l’ancienne Première dame a fait preuve d’un indéniable fair-play et a signé son retour devant les caméras du monde entier.

Lors de la cérémonie sur les marches du Capitole, Hillary Clinton était visiblement tendue et M. Trump ne l’a pas mentionnée dans son discours d’investiture d’un peu plus d’un quart d’heure.

Applaudie en revanche à la demande du président Trump lors du déjeuner du Congrès, l’ancienne candidat démocrate a arboré un large sourire.

« Que vous soyez un républicain ou un démocrate, cela ne fait aucune différence, nous allons bien nous entendre et c’est un honneur », a conclu M. Trump devant des élus des deux bords politiques.

Romandie.com avec(©AFP / 20 janvier 2017 21h45)

États-Unis: Le Wisconsin va procéder à un recompte des voix

novembre 26, 2016

 20160201_PostCaucus_Trump_02

Donald Trump: « Je trouve ça ridicule. Je trouve ça ridicule. »

La Commission électorale du Wisconsin a accepté vendredi soir de procéder à un recompte complet des bulletins de vote exprimés lors de l’élection présidentielle du 8 novembre. Le président élu Donald Trump a qualifié cette opération de « ridicule ».

La candidate écologiste Jill Stein, à l’origine de cette requête, explique qu’elle ne veut pas remettre en cause la victoire du milliardaire mais vérifier la qualité et la fiabilité des procédures informatisées de totalisation des voix.

Le Green Party, qui a lancé une opération de financement participatif pour couvrir les frais de ces recours, entend également obtenir un recompte en Pennsylvanie et dans le Michigan. Dans ces trois Etats, Donald Trump a devancé Hillary Clinton le 8 novembre dernier.

« C’est une arnaque de la part du Green Party », a déclaré le président élu samedi soir dans un communiqué. « Les résultats de cette élection devraient être respectés au lieu d’être contestés », a-t-il ajouté en soulignant qu’Hillary Clinton avait reconnu sa défaite.

Donald Trump a estimé que cette opération n’était qu’une manière pour Jill Stein, « qui a obtenu moins de 1% du vote national et ne figurait même pas sur les bulletins dans de nombreux Etats, de remplir ses coffres avec de l’argent dont elle ne dépensera même pas la plus grande part pour ce recompte ridicule ».

Dans le Wisconsin, la commission électorale a précisé que le mouvement lancé par Jill Stein avait versé la somme nécessaire à cette procédure. Les quelque trois millions de bulletins de vote exprimés le 8 novembre vont être examinés à la main, sans doute à partir de la fin de la semaine prochaine.

Participation de l’équipe Clinton
L’équipe de campagne d’Hillary Clinton a fait savoir qu’elle comptait participer à l’opération.

Marc Elias, conseiller de campagne de la candidate démocrate, a déclaré que son équipe avait mené ses propres investigations sans trouver la preuve d’un piratage des systèmes de vote. « Mais maintenant qu’un recompte a été lancé dans le Wisconsin, nous avons l’intention de participer afin de nous assurer que l’opération se déroule de manière équitable pour toutes les parties », a-t-il dit.

L’Etat du Wisconsin a jusqu’au 13 décembre, date butoir fédérale, pour boucler ce nouveau décompte. La Commission s’attend donc à un travail d’arrache-pied dans les 72 comtés de l’Etat qui désigne 10 des 538 grands électeurs du Collège électoral.

La procédure pourrait coûter au final quelque 1,1 million de dollars. Stein affirme avoir réuni déjà au moins 5,8 millions de dollars depuis qu’elle a lancé son appel, mercredi dernier. L’objectif est de parvenir à 7 millions de dollars pour pouvoir aussi financer d’éventuels recomptes en Pennsylvanie (20 grands électeurs) et dans le Michigan (16).

Romandie.com avec(ats / 26.11.2016 22h06)             

Présidentielle américaine: vers un recomptage des voix dans le Wisconsin

novembre 25, 2016

L'équipe de campagne de Jill Stein évoque des... (photo D. Ross Cameron, archives AP)

 

L’équipe de campagne de Jill Stein évoque des « anomalies » pour demander un nouveau décompte dans le Wisconsin ainsi que dans deux autres États-clés, la Pennsylvanie et le Michigan, remportés de justesse par Donald Trump.photo D. Ross Cameron, archives AP

Une ancienne candidate indépendante à la Maison-Blanche, l’écologiste Jill Stein, a levé les 1,1 million de dollars nécessaires pour demander un nouveau décompte des voix de l’élection présidentielle dans l’État américain du Wisconsin, a annoncé son équipe de campagne.

Situé dans le nord des États unis, le Wisconsin figure parmi les États très disputés de la présidentielle, remportée le 8 novembre à la surprise générale par le républicain populiste Donald Trump face à la démocrate Hillary Clinton.

L’équipe de campagne de Jill Stein évoque des « anomalies » pour demander un nouveau décompte dans le Wisconsin ainsi que dans deux autres États-clés, la Pennsylvanie et le Michigan, remportés de justesse par Donald Trump.

« Il faut enquêter sur les résultats inattendus de cette élection et les anomalies recensées avant que l’élection 2016 ne soit validée », fait valoir l’ancienne candidate du Green Party sur son site.

« Félicitations pour avoir levé l’argent nécessaire au nouveau décompte des voix dans le Wisconsin », a écrit l’équipe de Mme Stein sur son site internet.

Ce recompte des voix dans le Wisconsin pourrait relancer la controverse sur la légitimité du scrutin présidentiel américain, indirect à un tour, même si Hillary Clinton a concédé sa défaite au terme d’une campagne particulièrement acrimonieuse.

Le Wisconsin a basculé le 8 novembre dans l’escarcelle des républicains pour la première fois depuis la réélection de Ronald Reagan en 1984.

Pour recompter les voix en Pennsylvanie, il faut lever 500 000 $ avant le 28 novembre, et dans le Michigan il faut réunir 600 000 $ d’ici le 30 novembre.

L’équipe de campagne de Mme Stein a levé jusqu’à présent 2,7 millions de dollars, sur un objectif de 4,5 millions.

Hillary Clinton a recueilli 2 millions de voix de plus que son rival républicain, selon les calculs de sources officielles du Cook Political Report.

Mais cette avance de 1,5 point de pourcentage de la démocrate ne change rien au résultat de l’élection, Donald Trump ayant remporté la majorité des grands électeurs, porte d’entrée pour la Maison-Blanche.

Lapresse.ca avec Agence France-Presse

Chap­paqua (USA) Menacée de mort à cause de sa photo avec Clinton

novembre 16, 2016

 

Peu après les élections, Margot Gerster croisait Hillary Clinton par hasard, lors d’une balade, et en publiait une photo sur Facebook. Elle le regrette amèrement.

 

La fameuse photo qui vaut quelques ennuis à Margot Gerster.

La fameuse photo qui vaut quelques ennuis à Margot Gerster. Image: Facebook/Margot Gerster

La semaine dernière, deux jours après les élections, Margot Gerster se baladait en forêt, non loin de Chap­paqua (une petite ville située à une cinquan­taine de kilo­mètres au nord de New York) avec sa fille, lorsqu’elle a eu la surprise de tomber nez-à-nez avec Hillary et Bill Clinton promenant leur chien.

L’ancien président des Etats-Unis a alors pris un cliché de Margot avec l’infortunée candidate démocrate à la Maison Blanche. Une photo que la jeune femme de 30 ans a postée sur Facebook. Bien mal lui en a pris.

Depuis, la pauvre reçoit des menaces de mort de partisans de Donald Trump, précise-t-elle. Car ces derniers sont persuadés qu’il s’agit d’une manoeuvre d’Hillary Clinton pour faire de l’ombre au président élu…

«Je ne veux pas en discuter plus que ça, explique Margot Gerster au site Raw Story. Je n’ai jamais voulu créer la polémique avec cette photo. C’était juste un moment fantastique que j’ai voulu partager.» (Le Matin)

Lematin.ch par Laurent Siebenmann(Créé: 16.11.2016, 07h18)

États-Unis: Emails Hillary Clinton s’en prend au chef du FBI

novembre 12, 2016

 

L’ex-candidate démocrate a accusé samedi James Comey d’avoir porté un coup à sa campagne électorale.

 

Hillary Clinton a perdu le Wisconsin, une première pour le camp démocrate depuis 1984.

Hillary Clinton a perdu le Wisconsin, une première pour le camp démocrate depuis 1984. Image: Keystone

 

Hillary Clinton a estimé samedi, dans une conversation téléphonique avec les principaux donateurs de sa campagne électorale, que le directeur du FBI était responsable de sa défaite à la présidentielle américaine. James Comey avait porté un coup dur à la candidate démocrate en révélant avoir découvert de nouveaux emails.

Pour la candidate démocrate, la lettre adressée par James Comey à des parlementaires américains, dans laquelle il annonce que le bureau fédéral va rouvrir son enquête dans le dossier des emails de l’ex-secrétaire d’Etat, a été le tournant de la campagne.

La décision de James Comey de faire connaître publiquement sa décision, à onze jours du scrutin, a provoqué une érosion des soutiens démocrates dans le Midwest, précisent trois personnes connaissant le contenu de l’entretien téléphonique.

Hillary Clinton a notamment perdu le Wisconsin, une première pour le camp démocrate depuis 1984. Et le Michigan, dont le décompte n’est toujours pas connu, semble pencher du côté républicain qui n’avait plus soutenu ce camp depuis 1988.

Une semaine après son annonce, James Comey a précisé que le FBI jugeait qu’il n’était pas nécessaire de rouvrir une enquête contre l’ancienne secrétaire d’Etat. Mais le mal était déjà fait. La lettre du directeur a favorisé Donald Trump et lui a fourni des arguments pour critiquer son adversaire, a estimé Hillary Clinton. (ats/nxp)

Lematin.ch(Créé: 12.11.2016, 22h23)

PHOTO – Hillary Clin­ton surprise par une fan dans les bois prome­nant son chien au lende­main de sa défaite

novembre 11, 2016

Une rencontre fortuite avec une admi­ra­trice

PHOTO – Hillary Clin­ton surprise par une fan dans les bois prome­nant son chien au lende­main de sa défaite

Alors que Donald Trump rencon­trait Barack Obama à la Maison-Blanche ce jeudi matin (heure améri­caine), Hillary Clin­ton se ressourçait près de sa maison de campagne. En effet, la candi­date déchue vient de poser avec une jeune femme au milieu des bois alors qu’elle était en train de prome­ner son chien.

 

Le lende­main de l’élec­tion qui a vu Donald Trump deve­nir le 45ème président des Etats-Unis, Hillary Clin­ton est partie se mettre au vert avec son mari. En témoigne une photo (ci-dessous) rapi­de­ment deve­nue virale où la candi­date défaite à la prési­den­tielle améri­caine appa­raît dans les bois de Chap­paqua, petite ville située à une cinquan­taine de kilo­mètres au nord de New York, où le couple Clin­ton possède une maison depuis près de 17 ans.

L’image a été parta­gée sur Face­book par Margot Gers­ter qui sur le réseau social a expliqué le comment du pourquoi : J’avais le cœur brisé par les résul­tats des élec­tions. J’ai donc décidé d’al­ler me ressour­cer un peu et me prome­ner avec mes filles. Je me suis diri­gée vers un de mes coins favo­ris à Chap­paqua“, a-t-elle écrit en légende de la photo.

Alors que nous étions en train de partir, j’ai entendu comme un bruis­se­ment qui venait vers moi. J’ai conti­nué mon chemin et elle était là: Hillary Clin­ton accom­pa­gnée de Bill et de leurs chiens, en train de faire la même chose que moi !“

La jeune femme explique alors qu’elle a pu enla­cer et discu­ter avec la candi­date déchue. “Je lui ai dit qu’un des moments qui m’a rendue le plus fière en tant que maman est d’avoir pu aller voter pour elle en compa­gnie de ma fille Phoebe. Elle m’a remer­ciée avant de plai­san­ter un peu et de reprendre son chemin. Habi­tuel­le­ment, je ne crois pas aux signes, mais je prends celui-ci sans problème. Je suis si fière.“

Sa publi­ca­tion a suscité de nombreux commen­taires. Plusieurs personnes se sont demandé qui prenait la photo. Ce à quoi la jeune mère de famille a répondu que c’était bien Bill Clin­ton qui avait pris le cliché, regret­tant qu’au­cun agent de sécu­rité ne soit dans le secteur pour que l’an­cien président soit aussi sur la photo.

Gala.fr par Mathieu BonisMathieu Bonis

États-Unis: Défaite par Trump, Clinton a pourtant remporté le scrutin populaire

novembre 9, 2016

Plus de 180.000 bulletins séparent Donald Trump d'Hillary Clinton.

Plus de 180.000 bulletins séparent Donald Trump d’Hillary Clinton.

Le républicain est désormais certain d’être le 45e président américain même si son adversaire démocrate l’a devancé de plus de 180.000 voix. Explications.

Il s’est posé en adversaire du système et c’est pourtant ce système qui permet à Donald Trump de devenir président des Etats-Unis. Alors qu’il a remporté plus de 270 grands électeurs, soit plus que la majorité absolue nécessaire pour être élu, Hillary Clinton, qui a reconnu ce soir sa défaite, a pourtant obtenu davantage de voix dans les urnes: 59.483.240 pour la candidate démocrate contre 59.294.288 pour le Républicain.

Une situation qui peut surprendre de ce côté de l’Atlantique, mais qui n’en est pas moins parfaitement légale: pour devenir président des États-Unis, le 12e amendement de la Constitution américaine stipule qu’un candidat doit remporter l’assentiment d’au minimum 270 grands électeurs composant le «Collège électoral», soit les 538 grands électeurs répartis à travers les 51 États américains et le district de Columbia. En revanche, la Constitution ne contraint pas le candidat à obtenir la majorité dans les urnes. Ce système de suffrage universel indirect nécessite alors de remporter 51 % des scrutins dans de grands États tels que la Californie, le Texas, ou la Floride, pour rafler la totalité des grands électeurs, soit respectivement 55, 38 et 29 électeurs.

Ce système électoral, critiqué par certains, dont Donald Trump lui-même en 2012, comme étant anti-démocratique, a permis à quatre reprises d’ériger un candidat en président sans qu’il détienne pour autant la majorité des voix. Au cours du XIXe siècle d’abord, ce «décalage» a été observé lors des élections disputées de Rutherford B. Hayes en 1876, de Benjamin Harrison en 1888 et de John Q. Adams en 1820, ce dernier étant devenu président suite à un vote du Congrès, n’ayant obtenu une majorité absolue au collège électoral.

Plus récemment, en 2000, George W. Bush a remporté l’élection face au candidat démocrate Al Gore alors même que ce dernier disposait d’une avance de 550.000 voix sur l’ensemble du territoire américain. Cette situation, qui s’était traduite par une bataille judiciaire acharnée entre les deux adversaires, avait débuté suite à la demande d’Al Gore de recompter les voix dans l’Etat de Floride, l’un des fameux «Swing States». Alors que la Cours Suprême de Floride, majoritairement démocrate, avait autorisé le recomptage des bulletins, elle avait été déboutée par la Cour suprême américaine au motif qu’il était impossible de procéder à un recomptage dans les délais imposés par la Constitution américaine. La Floride, dont le gouverneur de l’époque n’était autre qu’un certain Jeb Bush, avait donc été remportée par George W. Bush, lui permettant d’accéder à la Maison-Blanche. Ultérieurement, des recomptages indépendants concluraient pourtant à une courte victoire d’Al Gore en Floride.

Si la remise en cause du scrutin, et donc un recomptage, n’est pas envisagé par le clan démocrate, Donald Trump devra prendre en compte le paradoxe de son élection où, avec une faible participation de 54,2%, sa victoire est issue du vote du collège électoral et non du vote populaire.

Lefigaro.fr par Esther Paolini

Wall Street prudente avant le résultat de la présidentielle

novembre 8, 2016

New York (awp/afp) – Wall Street a ouvert en légère baisse mardi, la prudence régnant alors que les Américains votent pour choisir entre la démocrate Hillary Clinton et le républicain Donald Trump comme prochain président: le Dow Jones perdait 0,14% et le Nasdaq 0,23%.

Vers 14H40 GMT, l’indice vedette Dow Jones Industrial Average cédait 25,13 points à 18.234,47 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 12,00 points à 5.154,17 points. L’indice élargi S&P 500 reculait de 5,02 points, soit 0,24%, à 2.126,50 points.

Lundi, la Bourse de New York avait bondi face à une actualité jugée favorable à Mme Clinton, les investisseurs préférant largement la candidate démocrate: le Dow Jones avait pris 2,08% à 18.259,60 points et le Nasdaq 2,37% à 5.166,17 points.

Désormais, Wall Street se replie un peu à l’image de « marchés mondiaux évoluant prudemment au moment où les électeurs américains se déplacent aux urnes pour choisir leur prochain président », ont résumé dans une note les experts de la maison de courtage Charles Schwab, rappelant que les élections législatives pour le Congrès américain avaient aussi lieu mardi.

A l’issue d’une campagne sans précédent depuis plusieurs décennies en raison de la personnalité singulière de M. Trump, candidat extérieur au monde politique, les derniers sondages donnaient Mme Clinton légèrement favorite mais les investisseurs évitaient tout pari risqué.

« On ne connaîtra pas les résultats avant que la soirée soit bien avancée », a écrit Patrick O’Hare, de Briefing. « Mais on sait déjà comment la Bourse vote ».

Autrement dit, les investisseurs préfèrent largement la stabilité représentée par une présidence Clinton, comme en a témoigné le bond de lundi après que le FBI a renoncé à poursuivre la candidate pour l’emploi d’une messagerie privée lors de son passage au secrétariat d’Etat. Mais ils penchent pour une majorité républicaine au Congrès afin d’éviter la mise en oeuvre d’un programme assez agressif en matière de régulations chez les démocrates.

En attendant, « la séance boursière du jour ne devrait pas rester dans les annales tant les volumes seront vraisemblablement faibles », ont conclu les experts de Mirabaud Securities Genève.

Le marché obligataire avançait très légèrement, le rendement des bons du Trésor à 10 ans baissant à 1,822% contre 1,824% lundi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,586%, contre 2,602% précédemment.

Romandie.com avec (AWP / 08.11.2016 15h54)

USA: la candidate démocrate à la présidentielle Hillary Clinton a voté

novembre 8, 2016

clinton

Chappaqua (Etats-Unis) – La candidate démocrate à la présidentielle Hillary Clinton a voté mardi peu après 08H00 du matin (13H00 GMT) dans une école près de son domicile de Chappaqua, dans l’Etat de New York.

Attendue depuis plus d’une heure par une foule enthousiaste d’environ 150 personnes, elle a voté en compagnie de son époux, l’ancien président Bill Clinton.

Tellement de gens comptent sur le résultat de cette élection, ce que ça signifie pour notre pays, et je ferai de mon mieux si j’ai la chance de gagner aujourd’hui, a-t-elle dit en sortant du bureau de vote.

Elle a alors passé plusieurs minutes à serrer les mains de ses supporteurs, semblant en reconnaître certains. A un journaliste qui lui demandait si elle était nerveuse, la première femme candidate à la présidentielle américaine pour un grand parti a répondu: Je suis vraiment heureuse, juste tellement heureuse. Tous mes amis et voisins… ça me rend vraiment heureuse.

Les électeurs américains se sont pressés dès le petit matin devant les bureaux de vote des premiers Etats à voter après une longue campagne pour la Maison Blanche pleine de rebondissements, qui a opposé Hillary Clinton au républicain Donald Trump.

Le colistier de Hillary Clinton et candidat à la vice-présidence Tim Kaine a lui aussi voté dès potron-minet dans une résidence pour personnes âgées de son fief de Richmond, en Virginie.

Il a voté en compagnie de son épouse Anne Holton et la présidente de l’association des résidents, une vieille dame de 99 ans, lui a apposé un petit autocollant I voted (J’ai voté) sur la veste. Cet autocollant aux couleurs du drapeau est porté fièrement par des dizaines de millions d’électeurs après qu’ils ont accompli leur devoir électoral.

Le vice-président Joe Biden a aussi rempli son devoir de citoyen de bon matin.

Dès 06H00 locales (11H00 GMT), les électeurs avaient pu commencer à déposer leurs bulletins dans les urnes de neuf Etats: Connecticut, Indiana, Kentucky, Maine, New Hampshire, New Jersey, New York, Vermont et Virginie.

Dans le hameau de Clifton en Virginie, des électeurs ont fait la queue dans le froid dès 05H30 pour pouvoir aller voter avant le travail. La file d’attente sortait d’une Eglise presbytérienne jusque dans la rue, quelque 150 personnes attendant à l’ouverture, soit plus que le responsable du bureau de vote disait avoir jamais vu.

Je suis content, je ne peux pas croire que je vais enfin pouvoir voter, disait à l’AFP José Maria Molleda, 63 ans, devenu citoyen américain seulement l’an dernier. Ce petit bastion républicain est proche de la capitale Washington, terre démocrate.

La Virginie est l’un des Etats cruciaux pour l’élection. Longtemps républicain, il était passé démocrate en 2008 et 2012, avec l’élection de Barack Obama, pour la première fois depuis 1964.

A 07H00 (12H00 GMT), les bureaux ont ouvert dans plusieurs autres Etats de l’Est américain dont la Floride, terrain de bataille décisif pour l’issue du scrutin.

J’ai voté Hillary parce que ce pays a besoin +d’une femme qui porte la culotte+, confiait en espagnol Leonor Perez, 74 ans, dans le quartier à majorité cubaine de Hialeah, à Miami. Trump? Ce vieux est fou, lançait-elle. L’électorat hispanique pourrait faire basculer l’élection en Floride.

Les électeurs collaient aussi fièrement des autocollants J’ai voté sur leurs vestes en sortant d’un bureau de vote installé près d’une école à Palmetto Bay, au sud de Miami, où quelque 20 personnes ont voté dès l’ouverture.

Les Américains votent également pour le Congrès et divers référendums locaux.

Romandie.com avec(©AFP / 08 novembre 2016 14h43)

Plus de 40.000 personnes au meeting Clinton/Obama, un record pour la candidate

novembre 7, 2016

Philadelphie (Etats-Unis) – Plus de 40.000 personnes se pressaient lundi soir au meeting de Hillary Clinton à Philadelphie, où la candidate à la Maison Blanche doit retrouver son mari, mais aussi Barack et Michelle Obama et Bruce Springsteen.

Chat with President Obama -- load images.

Jon Bon Jovi avait déjà commencé à chauffer le public en attendant l’arrivée de la candidate.

C’est une affluence record pour Hillary Clinton, selon un membre de son équipe de campagne. La démocrate a encore une réunion publique juste avant minuit à Raleigh, en Caroline du Nord.

Elle y sera rejointe par Lady Gaga, avant de s’envoler vers l’Etat de New York. Elle y attendra le résultat du scrutin de mardi qui l’oppose au milliardaire républicain Donald Trump et qui pourrait faire d’elle la première femme présidente des Etats-Unis.

Romandie.com avec(©AFP / 08 novembre 2016 02h09)