Posts Tagged ‘homme de paix’

Côte d’Ivoire: Messe de requiem du Nonce apostolique Mgr Ambrose Madtha

décembre 14, 2012

Avant son inhumation aujourd’hui en Inde son pays d’origine : l’Église catholique et la nation ont rendu hier un vibrant hommage au Nonce apostolique Mgr Ambrose Madtha.

Le chef de l`Etat, SEM Alassane Ouattara a assisté à la messe de requiem du Nonce apostolique, Mgr Ambrose Madtha.

Jeudi 13 décembre 2012. Abidjan. Cathédrale Saint-Paul, Plateau. Levée de corps du Nonce apostolique, Mgr Ambrose Matha, en présence du chef de l`Etat, SEM Alassane Ouattara.

L’hommage de l’église et de la nation à Mgr Madtha

Le Nonce apostolique, Mgr Ambrose Madtha, est désormais commandeur dans l’ordre du mérite national à titre posthume. Celui que le peuple abbey a baptisé ‘’Viagnon’’ qui signifie ‘’l’Agneau’’, a reçu hier l’hommage de l’église et de la nation à la cathédrale Saint-Paul du Plateau.

Avant que la Grande chancelière, Henriette Dagri-Diabaté, ne l’élève à ce rang, le chef de l’Etat Alassane Ouattara et la première Dame, Dominique Ouattara, le Premier ministre Daniel Kablan Duncan, les membres du gouvernement, les présidents d’institutions, les représentants du corps diplomatique, l’archevêque d’Accra, les évêques, les prêtres et les responsables des autres confessions religieuses, se sont tous inclinés devant la dépouille du disparu.

Les fidèles ont accouru de toutes les paroisses pour pleurer leur guide de proximité. La chancelière retient de lui, un homme de paix : «c’était un privilège d’avoir un doyen du corps diplomatique jeune et dynamique. Que son martyre mette fin aux souffrances des peuples de l’Ouest». Pour la vice-doyenne du corps diplomatique, Isabelle Iboula N’Gangueli, ambassadeur de la République du Congo, le représentant du Saint Siège était «un homme d’une grande simplicité et d’humilité. C’était un homme gai plein d’humour aussi. Il a contribué à la réconciliation et il a posé de nombreuses actions sociales.»

L’inhumation du regretté a lieu aujourd’hui en Inde, son pays d’origine, toujours en présence de membres du gouvernement et des représentants de l’Église catholique de Côte d’Ivoire.

Dans son homélie au cours de la messe de requiem, Mgr Jean-Pierre Kutwa, archevêque d’Abidjan, a invité à la réconciliation pour laquelle le défunt a toujours œuvré. « Décidons, en mémoire de celui que nous pleurons, de nous mettre ensemble, d’accepter nos différences, de regarder plutôt ce qui peut nous unir et d’ignorer ce qui pourrait mettre à mal notre cohésion», a exhorté le responsable du diocèse d’Abidjan. Aux fidèles, il a recommandé de ne pas se laisser abattre car, a-t-il argumenté, Jésus est la résurrection et la vie ; celui qui croit en lui vivra, même s’il meurt. «Nous croyons que notre frère Ambrose Madtha ressuscitera. Qu’il repose auprès de Dieu, là où il n’y a ni pleurs, ni douleurs, ni souffrance », est convaincu Mgr Jean-Pierre Kutwa.

Les pères Norbert Abékan, curé de la paroisse Notre Dame de la Tendresse de la Riviera et Jérémie Alofa, secrétaire général de la conférence épiscopale, de même que Martial Eba, un laïc engagé, ont rendu, la veille, un témoignage rempli d’émotions sur la disponibilité du prélat. Les obsèques du chauffeur, Oussény Compaoré, qui a aussi péri au cours de l’accident ayant emporté le Nonce samedi dernier, ont lieu ce matin à Treichville.

Nord-Sud

Sarkozy: une « très bonne nouvelle pour l’Afrique » et le Sénégal

mars 26, 2012

Le président Nicolas Sarkozy a salué lundi l’élection  présidentielle au Sénégal, qui a porté Macky Sall à la tête du pays, « une très  bonne nouvelle pour l’Afrique en général et pour le Sénégal en particulier »,  qualifié de « modèle de démocratie ».

Le Sénégal, « un pays considérable d’Afrique », a été un « modèle de démocratie »  et que « les choses se passent aussi dignement, il faut que (le président  sortant) Abdoulaye Wade en soit félicité », ainsi que Macky Sall, a ajouté  Nicolas Sarkozy sur France Info.

« Quand on voit ce qui se passe au Mali (où un coup d’Etat vient d’avoir lieu,  ndlr), eh bien, c’est un facteur d’espérance pour toute l’Afrique », a conclu le  président.

Dans un courrier au nouveau président rendu public par l’Elysée, Nicolas  Sarkozy se dit « convaincu » que le Sénégal et la France sauront « entretenir et  faire fructifier » leurs liens « exceptionnels » et leur « amitié profonde ».

« Au moment où débute votre mandat, sachez que vous trouverez toujours en moi  un ami fidèle, et en la France un partenaire loyal, attentif à vos  préoccupations et soucieux de se faire, partout où sa voix porte, l’écho de vos  attentes et de vos efforts », poursuit-il.

Dans un courrier distinct au président sortant, Nicolas Sarkozy rend hommage  à l’action d’Abdoulaye Wade « en faveur du réglement des conflits et des crises,  notamment sur le continent africain ».  « Vous laisserez, dans le mémoires et dans  les coeurs, le souvenir d’un Africain engagé, d’un homme de paix et de  dialogue », poursuit-il.

Macky Sall, ancien Premier ministre, est devenu dimanche le nouveau chef de  l’Etat sénégalais en battant au second tour de la présidentielle son rival  Abdoulaye Wade, qui a reconnu sa défaite avant même les résultats officiels d’un  scrutin qui s’est déroulé pacifiquement.

« Le scrutin du second tour s’est déroulé dans le calme et la sérénité, démontrant la très grande vitalité démocratique du Sénégal qui est un exemple pour l’Afrique toute entière », a déclaré de son côté, le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé qui a également félicité Macky Sall et « salué l’attitude digne du président Wade ».

« Le nouveau chef de l’Etat sénégalais, M.  Macky Sall, pourra compter sur le  soutien de la France qui est déterminée à accompagner, comme elle l’a toujours  fait, le Sénégal sur la voie du progrès, de la paix et du développement », a  ajouté Alain Juppé.  Il devait s’entretenir ce lundi par téléphone avec M.  Sall  ainsi qu’avec le président sortant.

Jeuneafrique.com avec AFP