Posts Tagged ‘Homosexuel’

France/Strasbourg : un couple homosexuel insulté et menacé par plusieurs individus

février 3, 2021

Un mineur a été interpellé et a reconnu les faits en garde à vue.

Un couple homosexuel a été pris à partie en raison de son orientation sexuelle, dimanche 31 janvier, à Strasbourg. Ce jour-là, un couple de deux jeunes hommes, connu sur les réseaux sociaux, se promène sur la place Kléber lorsqu’il est insulté et menacé par un groupe de jeunes, explique au Figaro une source policière.

Présente à proximité des lieux de l’agression, la patrouille de l’Unité Canine de la police nationale du Bas-Rhin a interpellé l’un des agresseurs, tandis que le reste de la bande a pris la fuite.

L’individu interpellé – Mohamed M., né en 2005, de nationalité espagnole -, a reconnu les faits en garde à vue. Il a été déféré et convoqué au mois de mars devant le délégué du procureur de Strasbourg du chef d’injure publique discriminatoire.

Avec Le Figaro par Guillaume Poingt

Autriche: il n’agit « pas comme un gay », l’asile refusé à un Afghan

août 15, 2018

Vienne – Les autorités autrichiennes ont rejeté la demande d’asile d’un Afghan se disant homosexuel, car il n' »agissait » ou ne « s’habillait » pas comme une personne gay, selon l’hebdomadaire Falter.

Un fonctionnaire de Basse-Autriche (Etat du nord) a estimé que cet Afghan de 18 ans n’encourait pas de représailles dans son pays en raison de son orientation sexuelle, détaille le média autrichien.

« Ni la façon dont vous marchez, ni la manière dont vous agissez ou vous êtes habillé ne révèlent que vous pouvez être homosexuel », a écrit le responsable dans son rapport justifiant le rejet de la demande d’asile.

Le responsable a également souligné un « potentiel d’agression » chez l’homme auquel on « ne s’attendrait pas de la part d’un homosexuel », car l’adolescent s’était battu avec d’autres personnes du centre d’hébergement où il logeait.

Le jeune Afghan avait apparemment peu d’amis et aimait passer du temps seul ou accompagné de petits groupes, ce qui a amené, selon l’hebdomadaire, le fonctionnaire à s’interroger : « les homosexuels ne sont-ils pas plus sociables ? « .

L’Afghan a raconté avoir pris conscience de sa sexualité à l’âge de 12 ans, mais le responsable a trouvé que cela était « plutôt précoce », et donc peu probable, particulièrement dans une société comme l’Afghanistan où « il n’existe pas de stimulation sexuelle publique à travers la mode et la publicité ».

L’homme, arrivé seul en Autriche lorsqu’il était mineur, a fait appel de cette décision, d’après Falter.

Le ministère de l’Intérieur a expliqué mercredi qu’il ne pouvait pas commenter ce cas spécifique, mais qu’il ne reflétait pas la (plus large) réalité ». Quelque 120.000 demandes d’asile ont été traitées en Autriche ces deux dernières années.

« Les demandeurs d’asile doivent justifier les raisons de leur fuite. Il n’y a pas de règles concernant les preuves mais les autorités doivent montrer si et pourquoi une demande d’asile est infondée », ajoute le ministère dans un communiqué.

« Il est très important de prendre des mesures pour sensibiliser (les responsables)… Ce cas se distingue par son intensité, mais il y a régulièrement des déclarations, questions, idées et hypothèses (émises) sur la manière dont la personne devrait se comporter », a pour sa part déclaré à l’AFP Marty Huber, du groupe Queer Base qui soutient quelque 400 demandeurs d’asile LGBT.

En Afghanistan, l’homosexualité est considérée comme un comportement sexuel déviant, interdit par l’islam.

Romandie.com avec(©AFP / 15 août 2018 13h24)                                                        

Afrique du Sud: La fille de Desmond Tutu renonce à la prêtrise dans l’Eglise anglicane après son mariage gay

mai 24, 2016

Johannesburg – La fille du prix Nobel de la paix Desmond Tutu a été contrainte de renoncer à la prêtrise dans l’Eglise anglicane sud-africaine après avoir épousé une femme, a-t-elle confié mardi à l’AFP.

La révérende Mpho Tutu-van Furth ne peut plus présider la communion, ni célébrer de mariages, baptêmes et obsèques, l’Eglise anglicane ne reconnaissant pas le mariage homosexuel. En revanche, l’Afrique du Sud a légalisé les unions civiles homosexuelles dès 2006.

L’ancien archevêque anglican Desmond Tutu, héros de la lutte contre l’apartheid, est triste mais pas surpris de la nouvelle, a confié Mpho Tutu-van Furth à l’AFP. Il s’était déjà prononcé en faveur du mariage homosexuel dans le passé.

Selon le droit canonique de l’Eglise sud-africaine, le mariage est l’union d’une femme et d’un homme, a expliqué Mpho Tutu-van Furth dans un courrier électronique.

Après mon mariage (…), on a conseillé à l’évêque de Saldanha Bay (dans l’est de l’Afrique du Sud) de révoquer ma licence. J’ai proposé de la rendre plutôt que de lui imposer de me la reprendre, a ajouté cette cinquantenaire.

Mpho et sa compagne Marceline Tutu-van Furth, qui sont divorcées d’une première union et ont chacune des enfants, se sont officiellement mariées en décembre aux Pays-Bas.

Elles ont organisé une deuxième cérémonie en mai près du Cap, à laquelle Desmond Tutu, 84 ans et à la santé fragile, a assisté. Elles sont actuellement en voyage de noces sur l’île indonésienne de Bali.

Un responsable de l’Eglise anglicane dans le diocèse de Saldanha, Bruce Jenneker, a expliqué à l’AFP avoir reçu avec tristesse la licence de Mpho Tutu-van Furth. C’est vraiment dommage que ce soit arrivé, a-t-il ajouté.

Mon épouse et moi-même accumulons les différences. Certaines de ces différences sont évidentes: elle est grande et blanche, tandis que je suis noire et courte sur pattes, a ironisé Mpho Tutu-van Furth dans le journal sud-africain City Press.

Marceline Tutu-van Furth est professeur en infections pédiatriques basée à Amsterdam.

C’est ironique de constater que notre similitude, le fait que nous soyons toutes les deux des femmes, est aujourd’hui la cause de notre peine, alors que dans le passé les différences étaient un instrument de division, a-t-elle dit en référence au régime sud-africain de l’apartheid, qui a officiellement pris fin en 1994.

Romandie.com avec(©AFP / 24 mai 2016 18h24)