Posts Tagged ‘Hongrie’

Mort du prix Nobel de littérature hongrois Imre Kertesz

mars 31, 2016

L’écrivain hongrois Imre Kertész, survivant d’Auschwitz et prix Nobel de littérature 2002, est décédé jeudi à l’âge de 86 ans. Le comité Nobel avait récompensé son oeuvre en qualifiant de « vérité ultime » la description qu’il avait faite des camps de la mort.

L’auteur de « Etre sans destin » est mort à l’aube à son domicile de Budapest des suites d’une longue maladie, a indiqué Krisztian Nyary, directeur des éditions Magveto, cité par l’agence de presse hongroise MTI.

Persécuté par les nazis, Imre Kertész avait commencé sa carrière d’écrivain sous le régime communiste, utilisant un style direct et délicat pour décrire les souffrances humaines du XXe siècle. Son « écriture traduit l’expérience de l’individu face à une histoire barbare et arbitraire », avait estimé l’académie Nobel.

Œuvre refusée
L’expérience vécue lors de sa détention dans le camp d’extermination d’Auschwitz revenait régulièrement dans ses romans. « Il est l’une des rares personnes qui a réussi à décrire cela d’une manière immédiatement accessible pour tous, pour ceux qui n’ont pas vécu cette expérience », précisait Horace Engdahl, secrétaire permanent de l’Académie Nobel, en 2002.

Son premier roman « Etre sans destin » (Sorstalansag), rédigé entre 1960 et 1973, relate à la première personne la vie d’un enfant survivant d’un camp de concentration.

D’abord refusé par le régime communiste hongrois, il est finalement publié en 1975 sans connaître le succès. C’est seulement après sa réédition en 1985 qu’il connaît le succès.

Journaliste
Né à Budapest en 1929, Kertész fut déporté à Auschwitz en 1944 puis au camp de concentration de Buchenwald dont les prisonniers furent libérés par les troupes américaines en 1945. De retour en Hongrie, il travailla comme journaliste avant de perdre son emploi lorsque sur son journal fut repris en main par le Parti communiste.

Premier écrivain hongrois à être récompensé par le Nobel de littérature, Imre Kertész était revenu s’installer à Budapest après quelques années passées à Berlin. Souffrant de la maladie de Parkinson, il quittait rarement son domicile.

Romandie.com

Migrant abattu: Sofia regrette un incident tragique

octobre 16, 2015

Sofia – Le président bulgare Rossen Plevneliev a déploré vendredi un incident tragique après la mort dans la nuit d’un migrant afghan touché par une balle tirée par un policier alors qu’il venait de franchir la frontière en venant de Turquie.

Cet incident tragique, qui marque une date dans la grave crise migratoire en Europe, me donne l’occasion d’appeler à des mesures européennes communes rapides, a-t-il déclaré dans un communiqué.

Le drame, survenu dans la nuit de jeudi à vendredi, est le premier cas connu de tir mortel de forces de l’ordre depuis le début de la crise qui a vu affluer plus de 600.000 migrants en Europe, confrontant les gouvernements occidentaux à un défi sans précédent.

Le jeune Afghan a été mortellement touché par un tir de sommation dont la balle a ricoché, selon la police bulgare. Il faisait partie d’un groupe de 54 migrants qui avaient refusé de s’arrêter comme le leur intimait la police après avoir franchi illégalement la frontière turque.

Le drame, survenu près de Sredets (sud-est), a coïncidé avec l’adoption à Bruxelles d’un plan d’action commun entre l’UE et la Turquie pour endiguer les flux migratoires.

Romandie.co avec(©AFP / 16 octobre 2015 12h40)      

La Hongrie a terminé sa frontière de barbelés avec la Croatie

septembre 19, 2015

Budapest – La Hongrie a terminé la pose d’une clôture de barbelés sur 41 km de sa frontière avec la Croatie, visant à endiguer le flux de migrants voulant rejoindre l’Europe de l’Ouest et du Nord, a annoncé un porte-parole du ministère de la Défense.

la clôture a été terminée dans la nuit de vendredi à samedi, a indiqué à l’AFP Attila Kovacs. Budapest a décidé d’installer les barbelées sur 41 km de terre ferme, le reste des 330 km de la frontière entre les deux pays étant délimitée par la rivière Drave, difficile à traverser.

Budapest, partisan d’une ligne dure contre les migrants, avait déjà érigé une telle clôture sur les 175 km de sa frontière avec la Serbie, qu’il a entrepris ensuite de renforcer en dressant une palissade de quatre mètres de haut.

Le pays veut aussi poser une clôture sur une partie de sa frontière avec la Roumanie, à l’est.

La veille, la Croatie a acheminé quelque 4.400 migrants en Hongrie, par bus ou par le train.

Le pays a accusé les autorités croates d’encourager les migrants à franchir illégalement sa frontière. Mais la Croatie, devenue la nouvelle route d’exil des migrants de Syrie notamment depuis la fermeture complète de la frontière serbo-hongroise, a affirmé dans la soirée avoir convenu avec Budapest que la Hongrie laisserait entrer les migrants vulnérables.

Romandie.com avec(©AFP / 19 septembre 2015 10h51)

La Croatie achemine des milliers de migrants vers la Hongrie

septembre 19, 2015

La Croatie, débordée par l’arrivée massive de migrants sur son territoire, a acheminé vendredi une partie des candidats à l’exil en car et en train vers la Hongrie. Budapest devait terminer de clôturer sa frontière avec la Croatie dans la nuit de vendredi à samedi.

Pour la seule journée de vendredi, 4400 migrants sont entrés en Hongrie, selon un recensement effectué en milieu de soirée, a annoncé le conseiller du gouvernement hongrois György Bakondi. Il a également indiqué que 28 kilomètres de clôture de barbelés avaient été posés à la frontière croato-hongroise sur les 41 kilomètres prévus. Il a estimé que la pose de cette clôture devait être achevée vendredi à minuit grâce au travail de 500 soldats.

Budapest a accusé les autorités croates d’encourager les migrants à franchir « illégalement » sa frontière. Mais la Croatie, devenue la nouvelle route d’exil des migrants de Syrie et d’Irak depuis la fermeture complète de la frontière serbo-hongroise, a affirmé vendredi soir avoir convenu avec Budapest que la Hongrie laisserait entrer les migrants « vulnérables ». Budapest avait auparavant nié tout accord sur le franchissement de sa frontière.

Policiers croates sur sol hongrois
Cet acheminement a paru susciter des tensions entre les deux pays, notamment quand un train transportant 800 migrants en Hongrie était escorté par 40 policiers croates armés. La présence de ces agents en armes sur le territoire hongrois a été qualifiée par M. Bakondi d' »incident de frontière sans exemple ». Les policiers ont été désarmés et brièvement arrêtés, selon des informations de la presse croate, ce qui a été démenti par les autorités de Zagreb.

Les policiers voyageaient avec les migrants pour assurer le maintien de l’ordre, en accord avec la Hongrie, a déclaré au quotidien Jutarnji List le ministre croate de l’Intérieur Ranko Ostojic. La Hongrie a manifestement décidé de « truquer et détourner » cet accord, a-t-il dit.

Dans la journée, la Croatie avait confirmé avoir entamé l’acheminement des migrants vers la frontière avec la Hongrie, se disant débordée. Depuis mercredi, Zagreb a compté plus de 17’000 migrants entrés en Croatie par la Serbie. Les autorités croates ont décidé jeudi de fermer « jusqu’à nouvel ordre » sept des huit passages frontaliers avec la Serbie.

Romandie.com

Hongrie: la nouvelle loi sur les migrants pourrait conduire au chaos

septembre 8, 2015

Budapest – La nouvelle loi antimigrants votée vendredi par la Hongrie et qui doit entrer en vigueur la semaine prochaine pourrait conduire au chaos a averti mardi le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), appelant à une meilleure coordination entre tous les acteurs.

Il est important que l’application de cette législation soit bien pensée (…) Sinon, cela pourrait conduire au chaos à la frontière après le 15 septembre (date prévue d’entrée en vigueur de la loi), a estimé le directeur du HCR pour l’Europe, Vincent Cochetel.

M. Cochetel a estimé qu’il fallait une meilleure coordination entre tous les acteurs : la police, les services de l’immigration, l’armée, les autorités locales et les agences humanitaires à la frontière.

Cette loi, votée vendredi par le parlement hongrois, sur proposition du Premier ministre populiste Viktor Orban, renforce notamment les possibilités de déploiement de l’armée aux frontières et rend l’immigration illégale passible d’une peine allant jusqu’à trois ans de prison.

La frontière entre la Hongrie et la Serbie est devenue ces derniers mois l’un des principaux points de passage empruntés par les dizaines de milliers de migrants, dont de nombreux Syriens fuyant la guerre, pour gagner l’Union européenne.

Plus de 160.000 migrants ont franchi illégalement la frontière hongroise depuis le début de l’année, dont 2.706 pendant la seule journée de lundi, selon Budapest.

Environ 42.000 personnes supplémentaires pourraient arriver en Hongrie depuis la Grèce, la Macédoine et la Serbie dans les dix prochains jours, a estimé M. Cochetel.

Pour faire face à cet afflux, la Hongrie a par ailleurs érigé une clôture provisoire de barbelés le long des 175 km de frontière avec la Serbie, doublée d’un mur haut de quatre mètres qui devrait être terminé avant fin octobre. M. Orban, a indiqué mardi que les travaux en cours pour ce mur doivent être accélérés.

Romandie.com avec(©AFP / 08 septembre 2015 19h19)

Hongrie: au moins 500 migrants entament une nouvelle marche depuis Budapest

septembre 5, 2015

Budapest – Au moins 500 migrants, bloqués en Hongrie depuis plusieurs jours, ont entamé samedi une nouvelle marche depuis la gare centrale de Budapest vers la frontière autrichienne, distante de 175 km, a rapporté un journaliste de l’AFP.

Vendredi, quelque 1.200 migrants s’étaient mis en marche vers la frontière avec l’Autriche, poussant les autorités hongroises à conduire des milliers d’autres à bord de quelque 90 bus à la frontière.

Aucun bus n’était cependant visible samedi et il n’a pas été possible dans l’immédiat d’obtenir une réaction officielle.

Samedi vers 12H30 (10H30 GMT), près de 6.500 migrants avaient déjà franchi à pied la frontière entre la Hongrie et l’Autriche, après avoir été conduits dans des bus à la frontière, a annoncé le ministère autrichien de l’Intérieur. Les autorités autrichiennes s’attendent à l’arrivée de 10.000 personnes.

Les migrants doivent être transportés dans des bus et des trains affrétés par le gouvernement autrichien à Vienne et Salzbourg, où la plupart entendent changer de train pour se rendre en Allemagne.

L’Allemagne et l’Autriche avaient donné leur accord vendredi pour accueillir les milliers de migrants bloqués depuis plusieurs jours en Hongrie.

Romandie.com avec(©AFP / 05 septembre 2015 13h00)

L’Allemagne attend 5.000 à 7.000 migrants venus de Hongrie samedi

septembre 5, 2015

Berlin – L’Allemagne s’attend à accueillir 5.000 à 7.000 migrants venus de Hongrie via l’Autriche samedi, principalement par le train mais aussi par la route, a annoncé la police fédérale à l’AFP.

Les premiers trains partis d’Autriche, avec des centaines d’hommes, femmes et d’enfants à bord, devraient arriver à la mi-journée en Bavière (sud), tandis que d’autres atteindront par la suite Francfort (ouest), selon la même source.

Des bus sont également en route, bien que leur nombre et leur destination soient pour l’heure inconnus, a précisé un porte-parole de la police fédérale.

Vienne ayant annoncé attendre 10.000 migrants venus de Hongrie pour la seule journée de samedi, un total de 5.000 à 7.000 passant dans la foulée en Allemagne n’est pas irréaliste, bien que la situation soit confuse, a averti ce porte-parole.

Les forces de l’ordre se sont préparées et ont organisé des cellules dans toute l’Allemagne pour accueillir et enregistrer les nouveaux arrivants.

L’Allemagne et l’Autriche avaient donné leur accord vendredi pour accueillir les milliers de migrants bloqués depuis plusieurs jours en Hongrie.

Une centaine de bus ont été affrétés tôt samedi par le gouvernement hongrois pour prendre en charge les migrants massés dans la principale gare de Budapest, ainsi que quelque 1.200 migrants qui avaient entrepris de rallier l’Autriche à pied depuis la Hongrie, une scène d’exode inédite qui illustre la pire crise migratoire en Europe depuis 1945.

Romandie.com avec(©AFP / 05 septembre 2015 12h32)

Autriche : des citoyens veulent chercher les migrants bloqués en Hongrie

septembre 4, 2015

Vienne – Quelque 2.000 personnes avaient souscrit vendredi matin sur le réseau social Facebook à une initiative citoyenne proposant de former un convoi de voitures particulières pour chercher, à partir de dimanche, des milliers de migrants bloqués en Hongrie.

Les temps des appels à l’Union européenne et aux responsables politiques est révolu, nous devons désormais agir, soulignent les animateurs de la page Convoi Budapest-Vienne, qui comptait 2.000 participants virtuels vendredi matin.

Un premier convoi doit partir dimanche matin de Vienne pour conduire autant de réfugiés que possible de Budapest à Vienne et de là, si possible, en Allemagne.

Les organisateurs précisent réagir à la décision des autorités hongroises de suspendre cette semaine les liaisons ferroviaires à destination de l’Europe de l’Ouest, y compris pour les migrants disposant de billets valables.

Quatre militants autrichiens soupçonnés d’avoir voulu conduire des migrants en Autriche ont par ailleurs été interpellés vendredi à Budapest, un délit passible de 5 ans de prison en Hongrie.

A la suite d’une intervention de son homologue autrichien, Sebastian Kurz, le chef de la diplomatie hongroise, Peter Szijjarto, a assuré que ces militants seraient relâchés sans délai.

Ces personnes vont être relâchées. Nous nous trouvons dans une situation très difficile, nous n’avons pas besoin que des gens viennent s’amuser à envenimer la situation, a-t-il déclaré depuis Bruxelles.

Le ministère autrichien de l’Intérieur avait pour sa part rappelé jeudi que l’aide gratuite à l’immigration illégale constituait une infraction passible au maximum de 5.000 euros d’amende dans ce pays.

L’initiative Convoi Budapest-Vienne, qui cite en exemple le précédent d’un train de migrants affrété la semaine dernière par la compagnie nationale autrichienne de chemins de fer ÖBB, assure prévoir une assistance juridique pour les participants.

Plusieurs milliers de migrants souhaitant rejoindre les pays riches d’Europe de l’Ouest, à commencer par l’Allemagne, restaient bloqués vendredi matin dans des gares de Hongrie, notamment à Budapest-Keleti. Certains ont entrepris à la mi-journée de rejoindre à pied la frontière autrichienne.

Romandie.com (©AFP / 04 septembre 2015 14h29)

Drame du camion de migrants en Autriche: arrivée des suspects au tribunal en Hongrie

août 29, 2015

Kecskemét (Hongrie) – Les quatre suspects dans la mort de 71 migrants, découverts jeudi dans un camion abandonné sur une autoroute autrichienne, sont arrivés samedi au tribunal de Kecskermét (Hongrie) où ils devaient être entendus, a rapporté un journaliste de l’AFP.

Les suspects, trois Bulgares et un Afghan, sont arrivés en convoi dans des voitures séparées au Palais de justice de Kecskermét, à quelque 90 km au sud de Budapest.

Le parquet a demandé que les quatre hommes, dont deux sont âgés d’une trentaine d’années et les deux autres sont quinquagénaires, soient maintenus en détention en raison de la nature exceptionnelle du crime, des morts consécutives à un trafic d’êtres humains, et pour s’être livré à une activité criminelle de trafic d’êtres humains à la manière d’un business.

Il a requis leur maintien en détention pour une durée d’un mois, le temps de faire la lumière sur le drame. Selon les premiers éléments de l’enquête, les 71 morts — 59 hommes, huit femmes et quatre enfants, vraisemblablement syriens — sont probablement morts asphyxiés dans le camion retrouvé abandonné sur la bande d’arrêt d’urgence d’une autoroute de l’est de l’Autriche, près de la Hongrie.

Les suspects sont soupçonnés, par la police autrichienne, d’être les petites mains (…) d’un gang bulgaro-hongrois de trafic d’êtres humains.

Romandie.com avec(©AFP / 29 août 2015 14h08)