Posts Tagged ‘Hospitalisation’

Coronavirus : un haut dirigeant palestinien hospitalisé en Israël

octobre 18, 2020

Le secrétaire général de l’Organisation de libération de la Palestine Saëb Erakat est dans un état grave.

Le secrétaire général de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) Saëb Erakat, infecté par le nouveau coronavirus, a été hospitalisé dimanche 18 octobre dans un établissement israélien après une dégradation de son état de santé.

Saëb Erakat «a été transféré à l’hôpital Hadassah de Jérusalem», a rapporté l’OLP dans un communiqué, après avoir précédemment affirmé qu’il devait être hospitalisé dans un établissement de Tel-Aviv. «Après avoir contracté le Covid-19 et en raison de problèmes respiratoires chroniques, Dr Erakat nécessite désormais d’être suivi médicalement dans un hôpital», a indiqué l’organisation.

«Son état n’est pas bon», a confirmé à l’AFP son frère Saber Erakat.

Atteint de fibrose pulmonaire, M. Erakat – l’une des personnalités palestiniennes les plus connues à l’étranger – a subi en 2017 une greffe de poumon dans un hôpital américain avant de reprendre ses activités.

L’OLP a annoncé le 9 octobre que le dirigeant de 65 ans avait été contaminé par le nouveau coronavirus et qu’il faisait une pause dans ses engagements au vu des circonstances. Proche du président Mahmoud Abbas, il a participé, en tant que négociateur en chef côté palestinien, à de nombreuses discussions dans le cadre du processus de paix avec Israël, aujourd’hui au point mort. Il a multiplié ces dernières semaines les déclarations contre la normalisation des relations entre Israël et des pays du Golfe, effectuée sans paix préalable entre les Palestiniens et l’Etat hébreu.

Par Le Figaro avec AFP

                                      

Afrique du Sud: hospitalisation de deux ministres ayant contracté le Covid-19

juillet 21, 2020

Deux ministres sud-africains qui ont contracté le Covid-19 ont été hospitalisés, a annoncé mardi le gouvernement alors que l’Afrique du Sud est le cinquième pays au monde le plus touché par la pandémie en terme de cas confirmés.

«Le ministre de l’Emploi et du Travail, M. Thembelani Thulas Nxesi, a été admis à l’hôpital la nuit dernière (lundi) à cause du Covid-19. Le ministre avait été testé positif il y a environ une semaine et était jusqu’à hier soir (lundi) en quarantaine à domicile», selon un communiqué du gouvernement publié mardi. «Il a été admis à l’hôpital sur les conseils de ses médecins afin d’avoir accès à (…) un suivi approprié», a ajouté le gouvernement, précisant que le ministre, âgé de 61 ans, «est le second membre du gouvernement à être admis à l’hôpital».

Le ministre de l’Energie, Gwede Mantashe, âgé de 65 ans, a également été hospitalisé lundi «sur les conseils de (son) médecin de famille pour être mieux suivi», selon un autre communiqué du gouvernement. Lui et son épouse avaient été «testés positifs au Covid-19 il y a environ une semaine». Cette dernière continuera sa quarantaine à domicile, a précisé le gouvernement qui a souhaité aux deux ministres «un prompt rétablissement».

373.000 cas confirmés

L’Afrique du Sud compte à ce jour plus de 373.000 cas confirmés de Covid-19, dont 5173 décès, selon le ministre de la Santé. Elle est le cinquième pays au monde le plus touché en terme de cas confirmés de Covid-19, après les Etats-Unis, le Brésil, l’Inde et la Russie, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Le pic de la pandémie y est attendu dans les semaines qui viennent. Les autorités avaient imposé fin mars un confinement très strict, qui a depuis été assoupli pour éviter un effondrement de l’économie de la première puissance industrielle du continent.

Par Le Figaro avec AFP

Coronavirus: record d’hospitalisations à Los Angeles, la crise s’aggrave en Floride

juillet 20, 2020

Le nombre de malades du Covid-19 hospitalisés à Los Angeles a atteint un nouveau record ce week-end, les autorités sanitaires de la mégalopole s’inquiétant particulièrement du taux d’infection élevé des jeunes adultes.

En Floride, autre foyer de l’épidémie sur le sol américain, la crise sanitaire a continué de s’aggraver et il ne restait plus lundi que 18% des lits disponibles dans les services de soins intensifs. Le comté de Los Angeles, qui représente dix millions d’habitants à lui seul, a recensé dimanche 2.216 malades hospitalisés après avoir contracté le nouveau coronavirus, contre 2.193 le 15 juillet, date du précédent record. Parmi les patients actuellement hospitalisés, 26% se trouvent dans une unité de soins intensifs et 19% ont été placés sous respirateur, soulignent les autorités sanitaires.

«Nous continuons à atteindre des niveaux préoccupants», a déclaré la directrice de la santé publique du comté, Barbara Ferrer. «En ce moment, les jeunes adultes sont hospitalisés à un rythme encore jamais vu», a-t-elle relevé, avant de mettre en garde cette catégorie de population. «Aussi jeunes que vous soyez, vous êtes vulnérables à ce virus». D’après les chiffres officiels, plus de la moitié de 2.848 nouveaux cas de Covid-19 recensés dimanche concernaient des malades de 40 ans ou moins.

Le record d’hospitalisations s’est accompagné en Floride d’une série de cas de syndrome inflammatoire sévère touchant des enfants. Quinze d’entre eux ont été diagnostiqués la semaine dernière après avoir développé ce syndrome inflammatoire multisystémique, lié à l’infection par le nouveau coronavirus. Au niveau national, ce syndrome a déjà provoqué la mort de six enfants.

Des réouvertures trop rapides

Le maire de Los Angeles Eric Garcetti a renouvelé dimanche ses avertissements face à la pandémie, répétant une fois de plus que la ville était «au bord» d’un nouveau confinement en raison de la flambée de cas de Covid-19 ces dernières semaines. Le maire a également estimé que la Californie avait levé trop tôt les restrictions sanitaires qu’elle avait pourtant été le premier Etat à imposer dès la fin du mois de mars. «Les maires n’ont souvent aucun contrôle sur ce qui rouvre ou pas, ça se joue au niveau de l’Etat ou du comté, et je reconnais que ces réouvertures sont arrivées trop rapidement», a dit Eric Garcetti sur la chaîne CNN.

En Floride, plus de 9.500 personnes souffrant du Covid-19 étaient à l’hôpital lundi, avec plus de 10.300 nouveaux cas recensés en 24 heures, et plus de 5.000 décès au total depuis le début de la pandémie. Critiqué pour sa gestion de la crise sanitaire et notamment son refus d’ordonner le port du masque généralisé, le gouverneur de Floride Ron DeSantis a appelé ses administrés à faire un test sérologique et à donner leur plasma s’ils possédaient des anticorps. Selon certains experts, cette transfusion de plasma pourrait aider les patients atteints par les formes les plus graves du Covid-19 à lutter contre l’infection.

Par Le Figaro avec AFP

Coronavirus en France: 1 décès, 4 guéris, 6 hospitalisés

février 15, 2020

Le nombre de morts a dépassé le cap des 1500 en Chine. La France a, elle, annoncé un premier décès sur son territoire.

L'hôpital Bichat à Paris, où le patient chinois atteint du coronavirus est décédé.
L’hôpital Bichat à Paris, où le patient chinois atteint du coronavirus est décédé. Christophe ARCHAMBAULT / AFP

Après le décès d’un patient chinois âgé de 80 ans infecté par le nouveau coronavirus et l’annonce de plusieurs guérisons, il reste six personnes hospitalisées en France : une Chinoise à Paris et cinq Britanniques contaminés par un même compatriote dans la région lyonnaise.

Un octogénaire décédé

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé le décès vendredi 14 février au soir d’un ressortissant chinois de 80 ans, en réanimation depuis plusieurs jours à l’hôpital Bichat à Paris.

Arrivé en France le 23 janvier, cet homme originaire de la province de Hubei avait dans un premier temps consulté les urgences de l’hôpital européen Georges Pompidou le samedi 25 janvier mais n’avait pas été repéré comme un cas suspect car il ne correspondait pas aux critères. Il avait de la fièvre mais ni toux ni signe respiratoire et ne venait pas de Wuhan, épicentre de l’épidémie, mais d’une ville à 400 km au nord.

Il a ensuite développé des problèmes respiratoires qui ont motivé un changement de son classement et le test s’est révélé positif le 28 janvier. «Son état s’était rapidement dégradé et il était depuis plusieurs jours dans un état critique», a indiqué samedi 15 février la ministre de la Santé.

Quatre guérisons

Quatre patients contaminés par le nouveau coronavirus sont guéris et ont pu quitter les hôpitaux où ils étaient pris en charge en isolement.

Il s’agit d’abord d’un couple de chinois, qui avaient fait partie des premiers cas annoncés le 24 janvier, sortis de l’hôpital Bichat mercredi. L’homme de 31 ans et la femme de 30 ans originaires de Wuhan étaient arrivés en France le 18 janvier.

Jeudi 13 février, un patient chinois de 48 ans a pu sortir à son tour après 22 jours d’hospitalisation à Bordeaux. Cet homme, rentré en France le 22 janvier à bord d’un avion en provenance de Chine, était notamment passé par Wuhan. Il avait été hospitalisé le lendemain après s’être présenté à SOS-Médecins avec toux et fièvre. La confirmation de sa contamination avait été annoncée le 24 janvier. L’équipe médicale a annoncé ce vendredi 15 février que ce patient avait été traité avec du remdesivir, un antiviral «prometteur».

Un médecin hospitalisé à la Pitié-Salpêtrière, à Paris, est aussi sorti vendredi 14 février, selon Agnès Buzyn. Ce premier cas avéré de transmission sur le sol français avait été annoncé le 30 janvier: il s’agit d’un médecin libéral qui a été contaminé par un patient chinois, parti ensuite pour Taïwan où il a déclaré la maladie. Le chef de service des maladies infectieuses de cet hôpital, le professeur Eric Caumes, a indiqué à France 2 que ce patient suivait un traitement expérimental, basé sur des molécules utilisées «dans d’autres maladies virales».

Les critères de sortie des patients guéris répondent à un «protocole extrêmement sûr» qui fait l’objet d’un «consensus international»: les symptômes (fièvre, toux…) doivent avoir disparu et «on exige deux tests négatifs» dans un intervalle de 24h pour s’assurer qu’ils ne sont plus contagieux, a décrit cette semaine le directeur général de la Santé Jérôme Salomon. Ils ne nécessitent aucun suivi particulier.

Six patients encore hospitalisés

Six personnes restent hospitalisées mais leur «état n’inspire pas d’inquiétude», selon Agnès Buzyn. La fille du patient décédé, une femme chinoise de 50 ans dont la contamination avait été annoncée le 29 janvier «devrait pouvoir sortir prochainement» de Bichat, a annoncé la ministre. On ne sait pas si elle était arrivée en France déjà malade ou si le virus lui a été transmis par son père sur le sol français.

Les derniers cas en date, annoncés le 8 février, sont cinq Britanniques – quatre adultes et un enfant de 9 ans – hospitalisés à Lyon pour deux d’entre eux et Grenoble pour les trois autres.

Ils ont été contaminés par le même homme: un compatriote de retour de Singapour, qu’ils avaient côtoyé dans un chalet des Contamines-Montjoie (Haute-Savoie) où il avait séjourné quelques jours fin janvier.

Une autre personne infectée dans le chalet par ce même homme a ensuite été hospitalisée sur l’île espagnole de Majorque. Après son séjour en France, le Britannique à l’origine des autres cas était retourné au Royaume-Uni, où il est lié à au moins cinq autres cas de coronavirus.

En Haute-Savoie, 61 tests ont été réalisés pour s’assurer que d’autres personnes n’avaient pas été contaminées. Tous se sont avérés négatifs.

Par Le Figaro avec AFP

France: Catherine Deneuve hospitalisée à Paris après un malaise

novembre 6, 2019

 

L’actrice Catherine Deneuve, âgée de 76 ans, a été hospitalisée après avoir été victime d’un malaise dans la nuit de mardi à mercredi, selon les informations du journal Le Parisien .

«Elle a été prise en charge au sein d’un établissement parisien dans un état sérieux, qui nécessite des examens approfondis», rapporte nos confrères. L’actrice est depuis octobre en tournage en région parisienne pour le dernier film d’Emmanuelle Bercot, «De son vivant», avec Benoît Magimel.

Par Le cFigaro.fr avec Reuters

Tunisie: hospitalisation du président Essebsi après un «grave malaise»

juin 27, 2019

FILES-TUNISIA-POLITICS

Le président tunisien Beji Caid Essebsi, le 25 février 2019à Genève. Fabrice COFFRINI / AFP

 

Âgé de 92 ans, il a été transféré à l’hôpital militaire de Tunis alors que deux attentats suicides viennent de frapper la capitale.

Le président tunisien Béji Caïd Essebsi, âgé de 92 ans, a été hospitalisé jeudi après avoir été victime d’un «grave malaise», a annoncé la présidence. «La situation du président est critique», a indiqué son conseiller Firas Guefrech, sur Twitter.

Béji Caïd Essebsi, «victime d’un grave malaise, a été transféré à l’hôpital militaire de Tunis», a écrit la présidence sur sa page Facebook, alors que deux attentats suicides viennent de frapper la capitale, tuant un policier et faisant au moins huit blessés selon les autorités.

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, qui s’est rendu dans le centre de Tunis, n’a quant à lui pas souhaité répondre aux questions de la presse concernant l’état de santé du président. Béji Caïd Essebsi avait déjà été hospitalisé en fin de semaine dernière, un des conseillers de la présidence assurant alors qu’il s’agissait d’examens de routine, tandis qu’un autre évoquait un souci de santé mineur.

Le climat politique s’est tendu en Tunisie ces derniers mois à l’approche d’élections présidentielle et législatives, prévues en octobre et novembre.

Par Lefigaro.fr avec AFP

Russie: le journaliste inculpé pour trafic de drogue est hospitalisé

juin 8, 2019

 

La police a annoncé ce samedi l’hospitalisation à Moscou du journaliste d’investigation russe Ivan Golounov, inculpé dans le cadre d’une affaire de trafic de drogue dont ses soutiens disent qu’elle a été montée de toutes pièces par les autorités.

La police moscovite a fait savoir dans un communiqué qu’Ivan Golounov, qui a été arrêté jeudi dans le centre de la capitale russe, officiellement en possession de près de quatre grammes d’une drogue de synthèse, avait été admis dans un hôpital après s’être «plaint de se sentir mal» pendant sa détention. «Après avoir été examiné par des auxiliaires médicaux, la décision a été prise d’envoyer le détenu dans un établissement médical pour une évaluation» de son état de santé, selon la même source.

Son avocat Pavel Tchikov avait auparavant écrit sur Telegram que les médecins soupçonnaient que son client de 36 ans souffrait de côtes cassées et de contusions. Le Conseil présidentiel russe pour les droits humains, qui conseille Vladimir Poutine, a diffusé vendredi soir une déclaration après que l’un de ses membres, Mme Eva Merkatcheva, eut rendu visite à Ivan Golounov en détention. «Il a dit qu’il n’avait pas dormi depuis 24 heures et qu’il se sentait mal. Il n’a pas mangé non plus», a souligné Mme Merkatcheva, ajoutant qu’il racontait avoir reçu deux coups de poing et que des policiers s’étaient tenus debout sur sa poitrine.

L’ONG Reporters sans frontières a averti que cette arrestation pourrait marquer «une escalade significative dans la persécution» des journalistes indépendants en Russie.

Par Le Figaro.fr avec AFP

Le président moldave hospitalisé après un accident de la route

septembre 9, 2018

Chisinau – Le président moldave, Igor Dodon, a été hospitalisé dimanche après avoir été légèrement blessé dans un accident de la route, ont indiqué son porte-parole et le service chargé de sa protection.

« Les voitures du cortège du président ont heurté un camion qui a enfreint les règles de circulation en déboîtant sur la voie opposée » pour un dépassement, a affirmé sur les réseaux sociaux le porte-parole de M. Dodon, Maxime Lebedinski, ajoutant que le président moldave se sentait « bien » malgré ses blessures.

« Igor Dodon a été hospitalisé. Une deuxième voiture qui l’escortait a également été impliquée dans l’accident », a pour sa part indiqué à l’AFP le service de protection des hauts responsables.

Les blessures du président moldave sont des éraflures et des hématomes, selon la même source.

La mère du président moldave et l’un de ses trois fils, qui voyagaient avec lui, ont également été blessés et se trouvent dans un état satisfaisant, a indiqué à l’AFP Mikhaï Chekan, l’un des médecins de l’hôpital où est soigné M. Dodon.

Un garde du corps a aussi été blessé dans la collision.

Proche de Moscou, Igor Dodon a remporté en novembre 2016 la présidentielle dans cette ex-république soviétique ébranlée par une profonde crise politique.

Romandie.com avec(©AFP / 09 septembre 2018 14h17)                                                        

L’opposant russe Oudaltsov, en grève de la faim, hospitalisé

août 19, 2018

L’opposant russe d’extrême gauche Sergueï Oudaltsov, à Moscou, le 8 mai 2018 à l’occasion d’une rencontre avec le dirigeant de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon / © AFP/Archives / Alexander NEMENOV

L’opposant russe d’extrême gauche Sergueï Oudaltsov, qui a entamé une grève de la faim après avoir été emprisonné pour une peine de 30 jours, a été hospitalisé, a indiqué dimanche un militant russe des droits de l’Homme.

M. Oudaltsov, qui a été condamné pour avoir brûlé des portraits de dirigeants russes lors d’une manifestation contre le relèvement de l’âge de la retraite, « a été hospitalisé pour des raisons médicales », a indiqué le militant Ivan Melnikov, cité par l’agence officielle TASS.

« Un médecin lui a mesuré la tension en notre présence, fait une analyse de sang (…) et a décidé de l’hospitaliser d’urgence », a précisé M. Melnikov, membre d’une commission publique de surveillance des prisons, qui a pu rendre visite à l’opposant dimanche dans sa cellule.

« Il a été aussitôt emmené par une ambulance », a-t-il ajouté.

M. Oudaltsov, déjà emprisonné de 2012 à 2016 à la suite de manifestations anti-Poutine, a été interpellé mardi puis jugé et condamné à 30 jours de détention.

L’opposant, qui a qualifié d' »arbitraires » les poursuites à son encontre, a ensuite entamé une grève de la faim, en refusant de manger et de boire.

Les faits reprochés à Sergueï Oudaltsov remontent au 28 juillet, quand des dizaines de milliers de Russes ont manifesté dans toute la Russie à l’appel du Parti communiste contre un projet de hausse de l’âge du départ à la retraite.

Sergueï Oudaltsov a été libéré en août 2017 après avoir purgé une peine de quatre ans et demi de prison pour avoir organisé des « troubles massifs » lors des manifestations du 6 mai 2012, à la veille de l’investiture de Vladimir Poutine pour un troisième mandat présidentiel.

Sa formation, le Front de gauche, peine à se faire entendre au sein de l’opposition ces dernières années. Celle-ci a notamment soutenu l’annexion de la Crimée par la Russie.

Romandie.com avec(©AFP / (19 août 2018 17h36)

Congo: Jacques Joachim Yombi Opango hospitalisé en France

juin 19, 2018

 

Jacques Joachim Yombi Opango, le patriarche d’Owando
L’ancien président de la République populaire du Congo et du Comité Militaire du Parti (CMP) au lendemain de la mort du président Marien Ngouabi, et président fondateur du Rassemblement pour la Démocratie et le Développement (RDD), Jacques Joachim Yombi Opango est hospitalisé au CHU de Rennes en France, a-t-on appris auprès d’une source proche de la famille.

Âgé de 78 ans, le « patriarche d’Owando » s’était depuis quelques mois effacé de la scène publique, sa dernière apparition remontant à la présidentielle où il avait, devant les caméras, accompli son devoir civique.

Déjà, on sentait en lui un homme affaibli, marqué par le poids de l’âge qui supportait une santé précaire dont l’état était à peine dissimulé.

Sentant ses forces à mener les combats politiques l’abandonner, Jacques Joachim Yombi Opango s’était déchargé il y a quelques mois à peine de la présidence active du RDD, au profit de son fils Jean- Jacques Yombi Opango.

L’état de santé du battant qu’a toujours été Jacques Joachim Yombi Opango, par-delà les épreuves, demeure tout de même inquiétant.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo Brazzaville