Posts Tagged ‘Hôtel Radison’

Prise d’otages à Bamako: 125 clients et 13 employés toujours retenus dans l’hôtel à Bamako mais sept Algériens exfiltrés

novembre 20, 2015

 

Au total 125 clients et 13 employés étaient toujours dans l’immeuble de l’hôtel Radisson de Bamako où une prise d’otage était en cours vendredi, a indiqué dans l’après-midi le groupe hôtelier Rezidor à Londres.

Selon nos toutes dernières informations, 125 clients et 13 employés sont toujours dans l’immeuble de l’hôtel Radisson Blu de Bamako, a dit un porte-parole du groupe à 13H50 GMT.

De son côté, la télévision publique malienne a annoncé qu’environ 80 otages avaient été libérés. Nos forces spéciales ont libéré une trentaine d’otages et d’autres ont pu s’échapper tout seuls, a déclaré à l’AFP le ministre de la Sécurité, le colonel Salif Traoré.

Les forces spéciales maliennes ont donné l’assaut à l’hôtel, théâtre de cette prise d’otages massive dans laquelle 170 personnes ont été retenues, selon le groupe hôtelier.

Trois otages ont été tués, a indiqué le ministère malien de la Sécurité intérieure, sans révéler leur nationalité, ni les circonstances dans lesquelles ils ont été tués, mais le colonel Salif Traoré, a ensuite indiqué à l’AFP qu’il s’agissait d’étrangers.

Selon le ministère de la Sécurité, les assaillants sont au nombre de deux ou trois, des témoins faisant état d’une dizaine d’assaillants armés.

Le groupe hôtelier a de son côté mis en place des lignes téléphoniques dédiées pour venir en aide aux familles des clients et des employés.

Sept Algériens, dont six membres d’une délégation officielle, hébergés à l’hôtel Radisson de Bamako théâtre vendredi d’une prise d’otages, ont été libérés, a annoncé le ministre algérien des Affaires étrangères cité par l’agence APS.

La libération de cette délégation, composée notamment de diplomates, est intervenue grâce à l’action des forces combinées de la Mission des Nations unies au Mali (Minusma) et des forces armées maliennes, a indiqué Ramtane Lamamra ajoutant qu’un septième ressortissant algérien, cadre dans une entreprise française, avait été également exfiltré lors de cet assaut.

M. Lamamra a précisé que, dès l’annonce de la prise d’otage, il était en contact permanent avec son homologue malien Abdoulaye Diop ainsi qu’avec le chef de la Minusma, le Tunisien Mongi Hamdi, pour s’enquérir de la situation de la délégation algérienne et réaffirmer le soutien et la solidarité totale de l’Algérie au Mali. Il a également réitéré la ferme condamnation de l’Algérie de tout acte terroriste en tout lieu et en toutes circonstances.

Les forces spéciales maliennes ont donné vendredi l’assaut à l’hôtel Radisson Blu, théâtre d’une prise d’otages massive.

La télévision publique malienne a annoncé qu’environ 80 otages avaient été libérés. Le groupe hôtelier Rezidor à Londres a fait état de son côté de 125 clients et 13 employés toujours retenus dans l’immeuble dans l’après-midi.

Romandie.com avec (©AFP / 20 novembre 2015 15h30)

Mali/Bamako: ce que l’on sait de l’attaque de l’hôtel Radisson

novembre 20, 2015

un-membr6319

Une fusillade a eu lieu ce vendredi dans un hôtel de Bamako (photo d’illustration). afp.com/Habibou Kouyate

MALI – Au moins trois personnes ont été tués lors d’une prise d’otages dans un hôtel de Bamako, fréquenté par de nombreux étrangers. Près de 170 personnes, dont plusieurs Français, seraient détenues par les assaillants.

Une « prise d’otages » est en cours ce vendredi à l’hôtel Radisson de Bamako au Mali, avec « 140 clients et 30 employés » retenus par deux ou trois assaillants, a annoncé le groupe hôtelier Rezidor. L’assaut des forces de l’ordre a débuté. Au moins trois otages sont morts.

Un assaut mené à l’aube

La prise d’otage aurait commencé entre 6h et 7h du matin, selon un employé d’une ONG américaine située dans le quartier de l’hôtel Radisson. Deux ou trois assaillants sont rentrés dans l’enceinte de l’hôtel au même moment qu’une voiture munie d’une plaque diplomatique, sur laquelle ils ont ouvert le feu, et non à bord de ce véhicule, selon le ministère de la Sécurité malien, rectifiant une précédente information. Ils seraient « lourdement armés », rapporte Jeune Afrique, qui cite le propriétaire de l’établissement.

Des tirs d’armes automatiques ont été entendus de l’extérieur de l’hôtel, situé dans le centre de la capitale. « Ça se passe au septième étage, des djihadistes sont en train de tirer dans le couloir », a déclaré dans la matinée une source de sécurité.

Un témoin, présent sur place au moment des faits, raconte à RFI ce qu’il a vu les gardiens de l’hôtel se faire tuer par les auteurs de l’attaque. Selon Reuters, les assaillants auraient crié « Allahu Akbar » (« Dieu est grand » en arabe) lors de leur entrée dans l’hôtel. Pour l’heure, leur identité n’est pas encore connue avec précision.

Lexpress.fr