Posts Tagged ‘Immeuble’

États-Unis/Immeuble effondré en Floride: les chances de retrouver des survivants « proches de zéro »

juillet 5, 2021
Immeuble effondre en Floride: les chances de retrouver des survivants "proches de zero"
Immeuble effondré en Floride: les chances de retrouver des survivants « proches de zéro »© AFP/Giorgio VIERA

Les opérations de recherches, interrompues le temps de la démolition du reste de l’immeuble qui s’était partiellement effondré à Surfside, ont repris lundi matin, même si les chances de retrouver des survivants sont « proches de zéro », selon un responsable.

A l’approche de la tempête Elsa et des vents violents qu’elle pourrait amener avec elle, les autorités avaient choisi d’accélérer la destruction du bâtiment, jugé trop instable.

La destruction « contrôlée » a eu lieu tard dimanche, et les recherches ont repris quelques heures plus tard dans les gravats, selon les médias locaux. La maire du comté de Miami-Dade, Daniella Levine, avait jugé « essentiel de faire tomber le bâtiment » pour « étendre » la zone accessible aux secouristes.

La majeure partie de l’édifice, baptisé Champlain Towers South, s’était écroulée en pleine nuit le 24 juin, faisant au moins 24 morts et 121 disparus, l’une des plus graves catastrophes urbaines de l’histoire des Etats-Unis.

Onze jours après l’effondrement, les chances de retrouver des survivants dans les décombres sont « proches de zéro », a affirmé Golan Vach, expert qui dirige une des équipes de recherche israélienne présentes sur place, à la chaîne Local 10.

« Nous essayons d’être optimistes, mais aussi réalistes », a-t-il ajouté.

« Les circonstances qu’on a vues sont trop difficiles pour dire, de façon professionnelle, qu’on pense avoir de bonnes chances de retrouver quelqu’un vivant », a déclaré M. Vach.

Un seul rescapé – un adolescent – a été extrait des décombres, aux premières heures des opérations de secours. Aucun autre survivant n’a été retrouvé malgré la mobilisation des sauveteurs, venus de partout aux Etats-Unis, et même d’Israël et du Mexique.

Parmi les personnes manquant à l’appel, des dizaines de Latino-Américains originaires d’Argentine, de Colombie, du Paraguay, du Chili et d’Uruguay.

L’effondrement reste encore largement inexpliqué, même s’il y a des questionnements sur l’entretien et la structure du bâtiment, sur des travaux de construction à proximité et sur la montée des eaux.

Un rapport notait dès 2018 des « dommages structurels majeurs », ainsi que des « fissures » dans le sous-sol du bâtiment, selon des documents publiés par la ville de Surfside.

Par Le Point avec AFP

États-Unis: La Floride redoute le pire en fouillant les décombres d’un immeuble effondré

juin 25, 2021
La Floride redoute le pire en fouillant les decombres d'un immeuble effondre
La Floride redoute le pire en fouillant les décombres d’un immeuble effondré© AFP/Eva Marie UZCATEGUI

L’Amérique redoutait un bilan catastrophique vendredi après l’effondrement spectaculaire d’un immeuble résidentiel près de Miami, le nombre de morts comme celui des personnes manquantes s’étant alourdis, et les secouristes poursuivant leur course contre la montre pour retrouver d’éventuels survivants dans les décombres.

Au moins quatre personnes ont trouvé la mort dans cette catastrophe pour l’heure inexpliquée, survenue aux premières heures de jeudi. Les corps ont été évacués dans des housses mortuaires jaunes, et transportés pour que la police puisse confirmer leur identité et informer les familles.

En tout « 120 personnes ont été localisées (…) mais le nombre de personnes dont nous sommes sans nouvelles est monté à 159 », a déclaré lors une conférence de presse Daniella Levine Cava, la maire du comté de Miami-Dade.

« Nous confirmons une hausse du bilan des morts qui est désormais de quatre », a-t-elle ajouté tout en assurant que les recherches se poursuivaient dans les décombres car les autorités ont « encore un espoir de retrouver des personnes vivantes ».

Une opération de secours dangereuse

Pompiers, unités cynophiles et grues s’activaient ainsi sans relâche vendredi, en dépit des conditions météorologiques difficiles, dans les ruines de cet immeuble situé au sein du complexe Champlain Towers South dans la ville de Surfside, en Floride, dans le sud-est des Etats-Unis.

Des bruits ont été entendus émanant des gravats, sans que les sauveteurs n’aient la certitude qu’ils étaient d’origine humaine.

Les secouristes « sont extrêmement motivés par la perspective de retrouver des gens. Il nous faut les obliger à effectuer leurs rotations, cela montre combien leur motivation est forte », a insisté Daniella Levine Cava.

« Les opérations sont effectuées avec un très fort risque pour ces individus. Des débris leur tombent dessus alors qu’ils font leur travail », a-t-elle précisé.

Une tempête s’est déclenchée vers 22H00 locales dans la nuit de jeudi à vendredi charriant de fortes pluies, sans que les recherches s’interrompent. Un incendie a aussi dû être maîtrisé au niveau du côté nord de l’immeuble. De fortes précipitations continuaient à tomber vendredi sur le site de l’effondrement d’où émanaient des odeurs de caoutchouc et de plastique brûlé.

Le président Joe Biden a déclaré l’état d’urgence vendredi afin de fournir une assistance fédérale pour les opérations de secours et de relogement d’urgence des rescapés.

Selon le sénateur républicain de Floride Marco Rubio, « presque un tiers des disparus (…) sont étrangers ».

Figurent notamment parmi les personnes manquantes, neuf Argentins, trois Uruguayens et six Paraguayens, dont la soeur de la Première dame du Paraguay.

Les recherches pourraient durer « au moins une semaine », a estimé jeudi Andrew Hyatt, un autre responsable de Surfside.

La ville accueille une importante communauté juive et des rabbins ont été mobilisés pour apporter du soutien aux résidents juifs évacués et à leurs proches.

« Nous avons été durement frappés, mais il y a encore de l’espoir », a confié à l’AFP Zalmi Duchman, 41 ans.

L’homme, qui vit à Surfside depuis 20 ans, est venu apporter son aide aux résidents frappés par la tragédie.

« Nous, les Juifs, nous croyons très fort aux miracles et nous n’abandonnons jamais, nous sommes résistants et nous essayons de rester positifs dans les temps difficiles », explique-t-il.

Recherches d’explications

L’effondrement des douze étages de ce complexe donnant sur l’océan, qui a touché environ 55 appartements, s’est déroulé vers 01H30 du matin (05H30 GMT) jeudi, dégageant selon des témoins un grand nuage de poussière sur plusieurs pâtés de maisons.

« J’étais dans un sommeil profond, et j’ai entendu un grand fracas, que j’ai pris pour un crash et de la foudre. Mais ça a continué, pendant 15-20 minutes je dirais », a témoigné Barry Cohen, 63 ans, un habitant de l’immeuble effondré.

Les causes de l’écroulement de ce complexe résidentiel étaient toujours inconnues vendredi mais les hypothèses se multipliaient.

« Je ne sais pas si l’effondrement était prévisible mais nous avons détecté que l’immeuble bougeait dans les années 1990 », a expliqué sur CNN Shimon Wdowinski, professeur spécialisé dans l’environnement à la Florida International University (FIU).

M. Wdowinski est l’un des auteurs d’une étude de 2020 montrant que cet immeuble a subi un affaissement au moins dans les années 1990, à une vitesse d’environ 2 millimètres par an entre 1993 et 1999. L’étude ne dit pas si l’affaissement s’est poursuivi.

« En soi, l’affaissement des sols ne causerait pas l’effondrement d’un immeuble », explique toutefois la FIU dans un communiqué.

L’immeuble a été construit en 1981 et comprenait plus de 130 appartements.

Des travaux visant à mettre le bâtiment aux normes étaient en cours, notamment sur le toit, ont précisé plusieurs responsables, estimant néanmoins peu probable qu’ils soient la cause de l’effondrement.

L’enquête pour déterminer les causes exactes de ce sinistre risque de prendre des semaines, a prévenu un autre expert de la FIU, Atorod Azizinamini, spécialiste en infrastructure.

« Dans ce genre de cas, les ingénieurs spécialistes des structures (…) examinent les plans, la façon dont l’immeuble a été construit, prélèvent des échantillons d’acier, de ciment, examinent les signes de corrosion », a-t-il détaillé.

Par Le Point avec AFP

États-Unis/Floride : au moins un mort dans l’effondrement d’un immeuble, lourd bilan redouté

juin 24, 2021

Un immeuble résidentiel de 12 étages s’est effondré dans la nuit de mercredi à jeudi près de Miami. Les secours craignent un bilan humain « catastrophique ».

L'effondrement de toute une aile de ce complexe donnant sur l'ocean a touche environ 55 appartements.
L’effondrement de toute une aile de ce complexe donnant sur l’océan a touché environ 55 appartements.© JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Au moins une personne a trouvé la mort et les autorités étaient sans nouvelles de dizaines d’autres jeudi 24 juin, après l’effondrement spectaculaire d’un immeuble résidentiel près de Miami, où une opération de recherches massive était en cours, les secours redoutant un bilan catastrophique. «  Nous avons transporté au moins deux personnes à l’hôpital ce matin et l’une d’entre elles est décédée  », a déclaré sur NBC Charles Burkett, le maire de la ville de Surfside, où se trouve le complexe Champlain Towers South auquel appartenait l’immeuble en Floride, dans le sud-est des États-Unis.

Les douze étages se sont écroulés vers 1 h 30 du matin (5 h 30 GMT), dégageant, selon des témoins, un grand nuage de poussière sur plusieurs pâtés de maisons. On ignore pour l’heure la cause du sinistre. «  Un côté de l’immeuble est tombé, il n’existe plus  », a raconté à l’Agence France-Presse Nicolas Fernandez, un Argentin vivant à Miami et dont des amis logeaient dans le complexe. «  Je n’ai pas de nouvelles d’eux. Je ne sais pas s’ils sont vivants ou si…  » a balbutié le jeune homme de 29 ans.

« Nous nous préparons à recevoir de mauvaises nouvelles  »

Les services de secours craignent pour la vie de 51 personnes «  censées habiter  » dans la partie effondrée de l’immeuble et n’ayant «  ni appelé (pour signaler être en sécurité) ni demandé à quelqu’un d’appeler  » à leur place, a indiqué sur CNN Sally Heyman, une administratrice du comté de Miami-Dade. «  Mais on ne sait jamais, entre les vacances et autres… Donc, on continue d’attendre. Et malheureusement, même s’il en reste, l’espoir s’amenuise.  » «  Nous nous préparons à recevoir de mauvaises nouvelles, étant donné la destruction à laquelle nous avons assisté  », a prévenu le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, qui a salué la «  réponse rapide  » des secours, ce qui a, selon lui, «  sauvé des vies  ».

L’effondrement de toute une aile de ce complexe donnant sur l’océan a touché environ 55 appartements, a précisé lors d’une conférence de presse Ray Jadallah, chef adjoint des services de secours du comté de Miami Dade, qui a ajouté que 35 personnes avaient été évacuées de l’immeuble, dont certaines de la partie effondrée.

«  Comme un tremblement de terre  »

Le ministère argentin des Affaires étrangères a confirmé jeudi matin la présence d’au moins quatre ressortissants argentins dans l’immeuble, trois adultes et une fillette de 6 ans, portés disparus. «  Nous avons soigné dix personnes sur place  », a indiqué le maire de Surfside, précisant que les unités canines n’avaient détecté aucune victime sous les gravats. Les recherches pourraient durer «  au moins une semaine  », a estimé lors de la même conférence de presse Andrew Hyatt, un autre responsable de Surfside.

Un habitant du quartier, Santo Mejil, a indiqué que sa femme, une aide à domicile, se trouvait dans l’immeuble au moment de son effondrement. «  Elle a dit qu’elle a entendu une grosse explosion. C’était comme un tremblement de terre  », a-t-il confié au quotidien Miami Herald, les larmes aux yeux alors que sa femme le rappelait pour lui dire qu’elle était en train d’être évacuée.

Causes encore inconnues

Les causes de l’écroulement de ce complexe résidentiel étaient toujours «  inconnues  » jeudi matin, a confié au Miami Herald Daniella Levine Cava, une autre administratrice du comté. Des travaux visant à le mettre aux normes étaient en cours, notamment sur le toit de l’immeuble, ont précisé plusieurs responsables, estimant néanmoins peu probable qu’ils soient la cause de l’effondrement.

Les services d’urgence ont dépêché près de 80 unités d’intervention sur les lieux, près de la plage. La police de Miami Beach a indiqué que ses agents étaient venus en aide à la ville de Surfside. Des médias locaux ont rapporté que l’immeuble avait été construit en 1981 et comprenait plus de 130 appartements.

Par Le Point avec AFP

Nigeria: deux morts et huit blessés dans l’effondrement d’un immeuble à Lagos

juillet 11, 2020

 

Un immeuble résidentiel de deux étages en rénovation s’est effondré dans la nuit de vendredi à samedi à Lagos, la capitale économique du Nigeria, faisant deux morts et huit blessés, ont annoncé samedi les services de secours.

«L’incident s’est produit vers 02H00 du matin. Le bâtiment était en cours de rénovation par un promoteur immobilier lorsqu’il s’est effondré», a déclaré à l’AFP Ibrahim Farinloye de l’Agence nationale de gestion des urgences (NEMA). «Nous avons récupéré deux corps et sauvé huit personnes qui ont été gravement blessées par les débris», a-t-il précisé.

  1. Farinloye a estimé que le nombre de morts aurait été plus élevé si l’immeuble avait été entièrement occupé. «Seuls quelques habitants se trouvaient à l’intérieur du bâtiment quand il s’est effondré, les autres l’ayant quitté pour faciliter la rénovation», a-t-il expliqué.

Les effondrements de bâtiments sont fréquents au Nigeria, le pays le plus peuplé d’Afrique, où des millions de personnes vivent dans des immeubles délabrés et où la législation concernant la construction est régulièrement bafouée.

Par Le Figaro avec AFP

Suède: une explosion touche un immeuble dans le centre de Stockholm

janvier 13, 2020

Une explosion d’origine indéterminée a frappé un immeuble résidentiel du centre de Stockholm dans la nuit de dimanche à lundi, sans faire de blessés, ont annoncé lundi les autorités en Suède qui connaît depuis plusieurs mois une vague d’explosions criminelles.

Des images diffusées dans la nuit montrent une façade d’immeuble dégradée, sa porte d’entrée démolie et des vitres explosées. Plusieurs voitures à proximité de bâtiment ont également été touchées par la déflagration dans le très huppé quartier d’Östermalm. «A ce stade, il n’est pas possible de dire si l’explosion s’est produite à l’intérieur ou à l’extérieur de l’immeuble», a déclaré une porte-parole de la police aux médias locaux.

Les autorités ont reçu l’alerte vers 01h00 locales et ont ensuite évacué l’immeuble. Une enquête préliminaire a été ouverte pour déterminer les causes de l’explosion. Peu après l’incident, une autre explosion s’est produite vers 03h00 locales à Uppsala, à 70 kilomètres au nord de Stockholm. Aucun lien n’a été établi pour l’heure entre les deux événements.

Classée parmi les nations plus riches et les plus prospères du monde, la Suède connaît un niveau de violences faible par rapport aux autres pays occidentaux. Mais le royaume scandinave est aux prises avec une relégation croissante de certaines catégories sociales et les écarts socio-économiques se creusent plus que dans n’importe quel autre Etat membre de l’OCDE. Dans les grandes villes, et de plus en plus dans les villes moyennes, des bandes souvent liées au trafic de drogues sévissent et se livrent une guerre sanglante.

Outre les fusillades qui font chaque année plusieurs dizaines de morts et de blessés, les groupes rivaux utilisent désormais de façon quasi ordinaire des engins explosifs, grenades à main ou thermos bourrés de poudre. Entre janvier et octobre 2019, les démineurs sont intervenus pour 99 explosions, soit le double par rapport à l’année précédente à la même époque, et 76 engins non explosés.

Par Le Figaro avec AFP

 

Spectaculaires effondrement d’un immeuble à Istanbul après des pluies

juillet 24, 2018

Des agents municipaux et les forces de l’ordre ont juste eu le temps d’évacuer les habitants de cet édifice situé à Sütlüce, dans le district de Beyoglu sur la rive européenne d’Istanbul, avant qu’il ne s’effondre le 24 juillet 2018. / © Demiroren News Agency/AFP / –

Un immeuble résidentiel de quatre étages s’est effondré mardi dans le centre d’Istanbul après être resté plusieurs heures en équilibre au bord d’un ravin provoqué par un glissement de terrain, selon des images spectaculaires diffusées par les médias.

La base de l’immeuble s’est retrouvée sur plusieurs mètres en suspension au-dessus du vide à la suite d’un glissement de terrain provoqué par un violent orage accompagné de pluies diluviennes qui ont touché la ville pendant la nuit.

Des agents municipaux et les forces de l’ordre ont juste eu le temps d’évacuer les habitants de cet édifice situé à Sütlüce, dans le district de Beyoglu sur la rive européenne d’Istanbul, avant qu’il ne s’effondre.

Alors que les chaînes de télévision diffusaient en direct des images de la scène, l’immeuble s’est mis à vaciller avant de dévaler la pente et de s’écraser quelques mètres plus bas dans un nuage de poussière.

Aucun blessé n’était à déplorer, mais les télévisions turques montraient un tas de gravats fumants qui témoigne de la force de l’impact.

Selon les médias turcs, l’immeuble s’est écrasé dans un trou profond et large de plusieurs mètres qui avait été creusé pour la construction d’un hôtel.

Le maire de Beyoglu, Ahmet Misbah Demircan, a affirmé que les résidents de l’immeuble seraient rapidement relogés, a rapporté l’agence de presse étatique Anadolu, précisant que le bâtiment datait de 1994.

L’incident illustre une nouvelle fois l’état de fragilité dans lequel se trouvent certains immeubles résidentiels à Istanbul face au risque de tremblement de terre, ou même face aux fragilisations provoquées par de simples chantiers alentour.

Romandie.com avec(©AFP / 24 juillet 2018 16h57)

Pologne: 4 morts, 21 blessés dans l’effondrement d’un immeuble, selon un nouveau bilan

mars 4, 2018

Varsovie – Quatre personnes sont mortes et 21 autres ont été blessées dimanche dans un immeuble d’habitation de trois étages qui s’est effondré à Poznan, dans l’ouest de la Pologne, probablement à la suite d’une explosion de gaz, ont annoncé la préfecture et les pompiers.

« Selon les informations les plus récentes, quatre personnes sont mortes et 21 autres ont été blessées », a déclaré le porte-parole du préfet de Poznan, Tomasz Stube, cité par l’agence PAP.

Les pompiers poursuivaient leurs fouilles mais ont estimé que ce bilan pourrait être définitif.

« Selon nos calculs, nos appareils de mesure et nos équipes de sauvetage, il ne devrait plus y avoir personne dans les gravats », a déclaré le chef national des pompiers, Leszek Suski.

Selon lui, 40 personnes au total se trouvaient dans l’immeuble avant qu’il ne s’effondre à 07h50 locales (06h50 GMT).

« Etant donné le niveau des destructions, il a été admis provisoirement qu’il pouvait s’agir d’une explosion de gaz », a déclaré à la télévision TVN24 le porte-parole national des pompiers.

Interrogée par l’AFP, une porte-parole de la police de Poznan a indiqué qu’une enquête avait été lancée suite à la mort de trois personnes « dans l’effondrement d’un bâtiment ».

Romandie.com avec(©AFP / 04 mars 2018 17h47)                                            

France: 5 morts, dont 4 enfants, dans l’incendie « probablement criminel » d’un immeuble

octobre 2, 2017

Strasbourg – Cinq personnes, dont quatre enfants, ont trouvé la mort dans l’incendie « très probablement d’origine criminelle » d’un immeuble social (HLM) survenu dans la nuit de dimanche à lundi à Mulhouse (est de la France).

« On a un incendie qui est très probablement d’origine criminelle. Tout le laisse à croire », a expliqué lundi le procureur de la République, Dominique Alzeari, au cours d’une conférence de presse.

« Une personne a été mise en garde à vue lundi à 02H40 (locales). Un homme âgé de 28 ans qui a des antécédents pour des faits de dégradations par incendie », a-t-il ajouté.

L’incendie, qui a également fait huit blessés, dont trois dans un état grave, s’est déclaré dimanche soir vers 23H30 dans les sous-sols d’un immeuble HLM (habitation à loyer modéré) de cinq étages.

L’enquête, ouverte lundi, porte sur « des faits de destruction volontaires ayant entraîné la mort, et pour des faits de destructions ayant entraîné des blessures graves pour les personnes », a précisé le magistrat.

Les fumées sont la cause du bilan très lourd du sinistre, selon les premiers éléments de l’enquête.

L’âge des enfants tués dans l’incendie n’a pas été précisé.

« C’est terrible, toute la ville est secouée par ce drame », a déclaré à l’AFP le maire de Mulhouse, Jean Rottner.

L’immeuble touché, qui compte dix appartements, est situé dans une zone de sécurité prioritaire au nord de Mulhouse. Sa façade n’a pas été endommagée, a constaté un journaliste de l’AFP. « C’est un immeuble en très bon état, situé dans une cité apaisée, où il n’y a pas de difficultés particulières », a assuré le maire.

Interrogés par l’AFP, des voisins ont décrit des scènes de « panique ».

« Mon ami habite dans l’immeuble, sa femme et son fils de 8 ans sont grands brûlés. Il était sur place quand le feu a démarré », a raconté Leila, habitante d’un immeuble voisin. « Il a descendu sa femme et sa fille en premier, puis en descendant il a été intoxiqué par les fumées qui étaient encore dans les couloirs. (…) On est tous choqués ».

« Je pense que le feu s’est déclaré vers 23H35, on y était 10 minutes après. On a sauvé ce qu’on pouvait. C’était l’enfer… On a pu sauver 4 ou 5 personnes », a expliqué un autre riverain, Bekir, déplorant que « les secours aient mis 35 minutes à venir ».

Romandie.com avec(©AFP / 02 octobre 2017 17h37)                                            

Inde: 18 morts dans l’effondrement d’un immeuble à Bombay

août 31, 2017

Les sauveteurs fouillent les décombres de l’immeuble écroulé à Bombay, le 31 août 2017 / © AFP / PUNIT PARANJPE

Au moins dix-huit personnes sont mortes jeudi dans l’effondrement d’un immeuble à Bombay, ont indiqué les autorités de la mégapole indienne.

Le bâtiment de quatre étages, situé dans la zone densément peuplée de Bhendi Bazaar au cœur de la mégapole, s’est écroulé jeudi matin vers 08h40 locales (03h10 GMT).

En fin de journée, les sauveteurs s’affairaient toujours dans les débris à la recherche de survivants. Les autorités estiment qu’une quarantaine de personnes se trouvaient à l’intérieur au moment de l’accident.

« Dix-huit personnes sont mortes. Douze autres ont été admises à l’hôpital », a déclaré à l’AFP Vijay Khabale-Patil, un porte-parole de la municipalité.

Les effondrements d’édifices sont fréquents en Inde, particulièrement durant la période de mousson qui s’étend de juin à septembre dans le sous-continent.

Sur place, les résidents de ce quartier encombré, l’un des plus anciens de Bombay, tentaient d’aider les secouristes dans leurs opérations.

« Il y a eu un énorme bruit et nous avons tous accouru », a raconté à l’AFP Naseem Mogradia, qui habite à deux rues de là.

La zone de Bhendi Bazaar fait l’objet d’un important plan de réhabilitation urbaine pour remplacer ses immeubles âgés de plusieurs décennies. Le bâtiment qui s’est effondré jeudi était d’ailleurs ancien de près de 120 ans et devait être détruit, ont indiqué des responsables.

« La plupart des bâtiments de Bhendi Bazaar sont vieux et en mauvais état. Nous vivons dans la peur qu’ils ne s’effondrent pendant la mousson », a témoigné Mohammed Shaikh, un résident de 63 ans.

Des pluies particulièrement violentes ont paralysé cette semaine Bombay, entraînant un arrêt forcé de l’activité bouillonnante de la capitale économique de l’Inde et tuant au moins 10 personnes.

En 2013, 60 habitants avaient péri dans un effondrement dans un quartier résidentiel, l’une des pires tragédies de ce type à Bombay.

Romandie.com avec(©AFP / 31 août 2017 15h01)

Italie/Un petit immeuble s’effondre près de Naples: huit disparus

juillet 7, 2017

Des secouristes cherchent des disparus après l’effondrement d’un immeuble à Torre Annunziata, près de Naples, en Italie, le 7 juillet 2017 / © AFP / Renato Esposito

Les secouristes continuaient vendredi de fouiller les décombres à mains nues, et sous un soleil de plomb, à la recherche de huit disparus dans l’effondrement d’un petit immeuble à Torre Annunziata, au pied du Vésuve, ont annoncé les pompiers italiens.

Selon les médias, les voisins n’ont entendu aucune explosion, seulement le grondement de l’effondrement, quand deux des quatre étages de l’immeuble se sont écroulés vers 6H30 (4H30 GMT).

Des témoins ont évoqué le passage d’un train de marchandises sur la voie ferrée longeant le bâtiment juste avant l’effondrement, d’autres des travaux de rénovation en cours dans les étages inférieurs, mais aucune piste n’était privilégiée pour l’instant. Le parquet de Torre Annunziata a ouvert une enquête.

Une trentaine de pompiers ainsi que des dizaines de volontaires et des proches des disparus fouillaient les décombres. Les pompiers ont annoncé que deux des leurs avaient été légèrement blessés pendant les fouilles.

Selon les déclarations du maire de la commune à la presse, les disparus sont un couple et leurs enfants de 8 et 11 ans, un autre couple et leur fils de 25 ans ainsi qu’une femme de 65 ans qui vivait seule.

Les secouristes s’arrêtaient régulièrement, pour l’instant en vain, pour faire silence afin d’entendre d’éventuels appels à l’aide. Des équipes cynophiles étaient également sur place pour rechercher les disparus.

Par mesure de sécurité, la circulation sur la voie ferrée a été interrompue.

Romandie.com avec(©AFP / 07 juillet 2017 15h34)