Posts Tagged ‘inna shevchenko’

Les locaux des Femen à Paris endommagés par un incendie

juillet 21, 2013

PARIS (France) – Les locaux des Femen situés dans un quartier populaire de Paris ont été détruits dans la nuit de samedi à dimanche par un incendie pour lequel la police privilégie la piste accidentelle, alors que le groupe féministe évoque des coïncidences troublantes.

Ces jeunes activistes seins nus, dont la chef de file ukrainienne Inna Shevchenko a récemment obtenu l’asile en France, est au coeur de plusieurs polémiques.

Le feu a pris peu avant 05H00 du matin (03H00 GMT), dans la chambre d’Inna Shevchenko, qui n’était alors pas présente, alors que plusieurs membres du groupe dormaient dans les locaux situés au deuxième et dernier étage du bâtiment qui abrite aussi une salle de spectacle.

Je dormais profondément (…), toutes les lumières étaient éteintes et tout d’un coup, le feu. On a entendu un bruit de verre et des crépitements, a raconté à l’AFP Pauline Hillier, qui se trouvait dans la pièce où le feu a pris.

Cette jeune femme, ainsi que Marguerite Stern également présente dans les locaux, avaient été détenues près d’un mois en Tunisie pour une action seins nus le 29 mai à Tunis en soutien à la jeune Femen tunisienne Amina Sbouï arrêtée le 19 mai. Elles ont été condamnées en appel à quatre mois et un jour de prison avec sursis.

Pour la police, aucun élément ne permet de déterminer l’origine du sinistre. Mais nous retenons à ce stade l’hypothèse d’un départ de feu accidentel, a déclaré une source policière à l’AFP.

Aucun blessé n’est à déplorer, selon les pompiers.

On est choquées, on est troublées, on aimerait savoir ce qui s’est réellement passé, a dit Pauline Hillier.

On trouve qu’il y a beaucoup de coïncidences: ça arrive une semaine après la polémique du timbre, a-t-elle ajouté.

Récemment, la sortie d’un timbre-poste à l’effigie de Marianne, symbole de la République française, dont les traits ont été inspirés par le visage d’Inna Shevshenko, a suscité la polémique.

Le Printemps français, une nébuleuse d’opposants au mariage homosexuel pour la plupart liés à l’Église catholique, a dénoncé cette nouvelle Marianne christianophobe, haineuse et idéologue!.

Inna Shevchenko avait aussi soulevé la colère d’internautes musulmans, au début du mois du Ramadan, pour un tweet diffusé le 9 juillet dans lequel elle demandait: Qu’est ce qui peut être plus stupide que le Ramadan? qu’est ce qui peut être plus laid que cette religion?

Les Femen ont beaucoup d’ennemis qui essaient de nous arrêter depuis longtemps, a déclaré dimanche Inna Shevchenko, pour qui l’incendie pourrait être lié à des raisons politiques.

On reçoit des messages de mort tous les jours. Hier, on a reçu un message sur le portable des Femen qui disait +Burn witches+ (brûlez, sorcières), a raconté Pauline Hillier.

Romandie.com avec (©AFP / 21 juillet 2013 14h33)

Tunisie : la première action des Femen dans le monde arabe fait scandale

mai 30, 2013
Les forces de sécurité interpellent l’une des militantes Femen à Tunis, le 29 mai 2013. Les forces de sécurité interpellent l’une des militantes Femen à Tunis, le 29 mai 2013. © AFP

Trois militantes Femen européennes ont été arrêtées, le 29 mai, à Tunis, lors de leur première action seins nus dans le monde arabe pour réclamer la libération d’une militante tunisienne et dénoncer la condition de la femme dans le pays.

Face à une foule de journalistes réunis devant le palais de Justice, trois jeunes femmes, deux Françaises et une Allemande, ont protesté, le 29 mai, seins nus, en hurlant « Free Amina », la militante Femen emprisonnée dans l’attente de son procès jeudi à Kairouan (centre) pour port illégal d’un spray lacrymogène. Elles ont été interpellées sans ménagement par les policiers qui les ont mises au sol avant de les traîner au commissariat. Les forces de l’ordre ont aussi empêché une foule scandalisée et en colère de s’en prendre aux militantes.

« C’est la première action que nous menons dans le monde arabe », a affirmé à l’AFP Inna Shevchenko, dirigeante de Femen à Paris. « Ces pays (arabo-musulmans) et ces régimes totalitaires s’en prennent aux femmes. On ne fait pas attention à ce genre de choses (le risque d’emprisonnement) », a-t-elle ajouté, réitérant aussi son soutien à Amina.

>> Lire aussi « Tunisie : trois Femen arrêtées après une action seins nus à Tunis. »

La jeune Femen tunisienne, connue sous le pseudonyme d’Amina Tyler, a été arrêtée le 19 mai à Kairouan après qu’elle eut peint sur un muret proche d’un cimetière le mot Femen. Son avocat a indiqué à l’AFP qu’il restait confiant pour le procès de jeudi, estimant que l’action des Femen ne compliquerait pas le dossier de sa cliente. « Je ne pense pas que cela fera du mal à Amina parce qu’elle est poursuivie dans une affaire de droit commun et elle ne s’est pas déshabillée », a indiqué maître Souheib Bahri.

Les Femen en Tunisie : une provocation inutile ? Décryptage de notre journaliste Laurent de Saint-Périer

« Elles vont bien »

Les trois Femen interpellées devant le Palais de justice « seront placées en état d’arrestation et traduites en justice », a déclaré à l’AFP le porte-parole du ministère de la Justice, Adel Riahi, sans préciser les accusations qui pourraient être retenues, alors que l’attentat à la pudeur est passible de six mois de prison.

En début de soirée, les jeunes filles n’avaient pas été libérées et les autorités n’ont donné aucune information sur leur lieu de détention ni sur les procédures en cours. La Consul de France, Martine Gambard-Trébucien, a pu les rencontrer en début d’après-midi : « Elles vont bien », a-t-elle déclaré.

La Tunisie, dirigée depuis la fin 2011 par un gouvernement dominé par les islamistes d’Ennahdha, dispose de la législation la plus libérale du monde arabe concernant les droits des femmes mais l’égalité n’y est pas consacrée. Le parti au pouvoir avait même fait scandale durant l’été 2012 en proposant que la future loi fondamentale évoque la « complémentarité » des sexes, un projet abandonné depuis.

Dans le dernier brouillon du projet de Constitution, daté d’avril, l’article 6 stipule désormais que « tous les citoyens et citoyennes ont les mêmes droits et devoirs ». Et l’article 42 souligne que l’État protège « les droits de la femme et soutient ses acquis (…), garantit l’égalité des chances entre la femme et l’homme (…) et garantit l’élimination de toutes les formes de violence à l’égard de la femme ».

Jeuneafrique.com avec AFP

Tunisie : trois Femen arrêtées après une action seins nus à Tunis

mai 29, 2013
L'action seins nus devant le Palais de Justice de Tunis, le 29 mai. L’action seins nus devant le Palais de Justice de Tunis, le 29 mai. © Capture d’écran Youtube/Nawaat

Trois militantes Femen ont été interpellées dans la matinée du mercredi 29 mai après une action seins nus devant le Palais de Justice à Tunis. Cette première action dans un pays arabe visait à soutenir Amina, la Femen tunisienne détenue en prison depuis une dizaine de jours.

Lundi matin, trois Femen ont protesté seins nus devant le Palais de Justice à Tunis pour soutenir Amina, la Tunisienne arrêtée il y a dix jours à Kairouan pour port d’un spray lacrymogène et profanation d’un cimetière, actes pour lesquels elle sera jugée demain, jeudi 30 mai. Amina s’était surtout rendue célèbre il y a quelques semaines pour avoir posté sur des photos d’elle seins nus sur Internet.

Face à de nombreux journalistes, les trois jeunes femmes, deux Françaises de 23 et 27 ans et une Allemande de 19 ans, ont hurlé « Free Amina » et brandi des pancartes avec des slogans féministes. D’après l’AFP, elles ont été interpellées sans ménagement par les policiers qui les ont traînées à l’intérieur du tribunal.

 

Cette première action sein nu, marque de fabrique de l’association féministe, est la première du genre dans un pays arabe. « Nous avons franchi l’étape de la nudité et nous n’allons pas nous arrêter là, assène fièrement Inna Shevchenko, leader des Femen en France. Nous voulons être le détonateur d’un ‘printemps des femmes’ dans le monde arabe. » D’après elle, cette opération coup de poing a été soigneusement préparée dans le local de l’organisation à Paris, pendant une semaine, dans le plus grand secret.

Les trois activistes ont pris l’avion hier pour Tunis. Militantes de longue date, elles avaient participé à plusieurs actions seins nus, du Vatican à Davos en passant par Paris. Une des Françaises avait notamment pris part aux protestations visant le président tunisien, Moncef Marzouki, à l’Institut du monde arabe, à Paris, le mois dernier.

« Maintenant qu’elles ont été arrêtées par la police, la décision judiciaire sur leur sort va être hautement politique, souligne Inna Shevchenko. On est prêtes à tout et on réagira en tant que Femen, avec d’autres actions. » En Tunisie, l’attentat à la pudeur est passible de six mois de prison ferme. L’affaire est d’autant plus compliquée qu’elle concerne trois ressortissantes étrangères.

Jeuneafrique.com par Benjamin Roger