Posts Tagged ‘Inondation’

Pouvoir en déluge

décembre 18, 2019

 

Dans l’inondation sale du pouvoir

Aucun ministre n’émerge du perchoir

Chacun sonne et prépare son départ furtif

Empochant avidement l’argent frais sur le vif

 

Spectateurs avertis de la contestation universelle

Ils surveillent le ras-le-bol de la jeunesse mondiale

Comme une puce affamée qui leur pince les oreilles

Au point de mettre déjà à l’abri leurs victuailles

 

Ayant émergé dans la mauvaise gestion et la corruption

Le cœur battant la chamade d’une éventuelle punition

Ils sont devenus des amis des féticheurs aigris des gris-gris

Leur permettant à temps de s’enfuir à l’assaut du moindre cri

 

Bernard NKOUNKOU

Russie: 16 portés disparus après l’inondation d’une mine de diamants

août 4, 2017

La mine de diamants d’Alrosa à Mirny, en Sibérie, en septembre 2006 / © AFP/Archives / LUCIE GODEAU

Au moins 16 personnes étaient toujours portées disparues vendredi après l’inondation d’une mine de diamants en Sibérie du premier producteur mondial, Alrosa, où se trouvaient 151 mineurs.

L’accident s’est produit vers 16H30, heure locale (07H30 GMT) dans la mine souterraine « Mir » sur un gisement exploité depuis 1958 en République Sakha, nom officiel de l’immense région de Iakoutie, en Extrême Orient russe à plus de 4.000 kilomètres à l’est de Moscou.

A 12H00 GMT, 133 mineurs sur les 151 présents étaient remontés à la surface, a indiqué dans un communiqué le ministère des Situations d’urgence, qui a déployé plus de 100 secouristes sur place.

« Des recherches sont en cours pour 16 personnes », a indiqué Alrosa dans un communiqué. Pour sa part, le ministère des Situations d’urgence a assuré avoir établi le contact avec 134 mineurs au total, suggérant ainsi n’avoir aucune nouvelle de 17 personnes.

Selon les services de secours, l’eau qui s’est engouffrée dans la mine provient d’une carrière abandonnée contenant environ 300.00 m3 d’eau.

La télévision publique a diffusé des images issues des réseaux sociaux montrant d’impressionnants volumes d’eau crayeuse grisâtre s’engouffrant dans une salle de bureaux, ainsi que des trombes d’eau ruisselant du plafond de sombres couloirs souterrains.

Mir (« Paix » en russe), gisement exploité depuis 1958, était d’abord une carrière profonde de 1,3 kilomètre et d’un diamètre de plus de 500 mètres jusqu’à l’arrêt de la production à ciel ouvert en 2001.

Cet immense cratère a connu une seconde vie avec l’ouverture d’une mine souterraine en 2009, qui produit désormais un million de tonnes de minerai par an.

– Enquête –

Le directeur général d’Alrosa Sergueï Ivanov, le ministre des Situations d’Urgence Vladimir Poutchkov ainsi que le dirigeant de la région Iegor Borissov étaient attendus sur place. Le président Vladimir Poutine, actuellement en visite en Sibérie, a été informé des événements, a indiqué son porte-parole Dmitri Peskov à l’agence TASS.

Le parquet de la région a indiqué enquêter pour établir les circonstances de l’accident. L’antenne locale du Comité d’enquête, organisme dépendant directement du Kremlin et chargé des principales enquêtes, a ouvert une procédure pour « violation des normes de sécurité pour des travaux miniers ».

La dernière catastrophe minière meurtrière en Russie remonte à février 2016, quand deux coups de grisou ont fait 36 morts dans la mine de charbon Severnaïa dans le Grand Nord russe, près de la ville de Vorkouta.

En novembre 2014 dans l’Oural, une mine de potasse (minerai à la base des engrais agricoles) du groupe russe Uralkali avait été inondée sans faire de victime, perturbant sa production pendant de nombreux mois.

Premier producteur mondial de diamants, Alrosa a formellement été créée en 1996 pour réunir les entreprises de ce secteur actif depuis le XVIIIe siècle en Russie. Des pierres précieuses ont été trouvés pour la première fois à la fin des années 1940 en Iakoutie, immense région de plus de trois millions de kilomètres carrés frappée par un froid extrême en hiver.

La mine Mir représente près de 9% de la production totale d’Alrosa qui s’est élevée en 2016 à 37 millions de carats. Le groupe, contrôlé par les pouvoirs publics russes et coté à la Bourse de Moscou, a enregistré l’an dernier un chiffre d’affaires de 317 milliards de roubles soit 4,4 milliards d’euros au taux actuel, pour un bénéfice net de 133 milliards de roubles (1,9 milliard d’euros).

Romandie.com avec(©AFP / 04 août 2017 15h49)                

VIdéo/USA: L’ouragan Irène en Virginie

août 28, 2011

Inondations au Japon: un premier mort

juillet 30, 2011

Les inondations au Japon ont fait un premier mort et près de 300.000 personnes ont été invitées à quitter leur maison en raison des intempéries, déjà responsables de la mort de dizaines de personnes dans la péninsule coréenne. Le corps d’une première victime japonaise, un homme de 67 ans, a été retrouvé mort noyé samedi à Tokamachi, dans la région de Niigata (centre).

« Nous avons trouvé une voiture tombée la nuit dernière dans la rivière Nakasawa (…) et le corps de son conducteur un peu plus en aval ce matin, » a indiqué la police. Quatre autres personnes sont portées disparues dans cette région, dont une femme de 93 ans qui a été emportée par les eaux de la rivière et un jeune homme de 25 ans dont la voiture est probablement tombée dans la rivière en crue.

Les autorités ont fait appel aux Forces d’auto-défense pour participer à la recherche des disparus et aux secours des personnes bloquées par les glissements de terrain et les inondations. Un homme de 63 ans est porté disparu à Fukushima (nord-est) où plus de 40 personnes ont été secourues, après avoir passé la nuit dans des voitures et des bus bloqués par les eaux et les coulées de boues.

Les autorités locales de la région montagneuse de Niigata et de Fukushima déjà frappé par le tsunami ont recommandé aux habitants d’évacuer la région après une alerte maximum de la météo annonçant l’arrivée de fortes pluies, des risques d’inondations et de coulées de boue. 296.000 personnes ont été invitées à évacuer leur domicile aujourd’hui, selon la chaîne publique NHK, mais sans qu’aucun ordre d’évacuation obligatoire n’ait été donné malgré la hausse du niveau des eaux des rivières, les digues emportées et les maisons inondées.

Lefigaro.fr avec AFP