Posts Tagged ‘Interdiction’

Coronavirus: la France interdit les rassemblements de 1000 personnes pour freiner la propagation

mars 9, 2020

 

Le gouvernement a musclé sa réponse pour tenter de freiner la propagation du coronavirus, interdisant tous les rassemblements de plus de 1000 personnes sur l’ensemble du territoire, alors que la barre du millier de cas a été franchie dimanche dans l’Hexagone. «A l’échelle nationale, tous les rassemblements de plus de 1.000 personnes sont désormais interdits», a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran, à l’issue d’un Conseil de Défense à l’Elysée, le troisième depuis l’apparition du virus en décembre.

Jusqu’ici, seuls les rassemblements de plus de 5000 personnes avaient été interdits, ce qui avait déjà entraîné de nombreuses annulations de salons (Mondial du tatouage prévu à l’origine du 13 au 15 mars à Paris, Salon du Livre prévu du 20 au 23 mars), concerts, spectacles et représentations sportives.

Un arrêté publié samedi avait ramené la durée d’interdiction au 15 avril, contre le 31 mai initialement. Le ministre n’a pas précisé dimanche les modalités de cette interdiction renforcée, qui pourrait mettre en péril la tenue normale du match de Ligue des Champions PSG-Dortmund mercredi et de celui du Tournoi des Six nations, opposant la France à l’Irlande, samedi au Stade de France.

Des exceptions seront prévues, a-t-il souligné: les manifestations, les concours et le recours aux transports en commun. Il reviendra aux préfets et aux ministères de faire «remonter une liste d’événements considérées comme utiles à la vie de la nation».

Par Le Figaro avec AFP

Interdire l’homosexualité n’a rien d’homophobe, dit le président sénégalais à Trudeau

février 12, 2020

 

Le président Macky Sall a déclaré mercredi que l’interdiction de l’homosexualité au Sénégal relevait de la spécificité culturelle de son pays et n’avait «rien à voir» avec l’homophobie, en présence du Premier ministre canadien Justin Trudeau, qui a «brièvement» évoqué le sujet avec lui.

«Je suis toujours à la défense des droits humains et j’amène toujours ces enjeux-là partout où je vais», a dit lors d’un point presse commun à Dakar M. Trudeau, connu pour son engagement en la matière. «Le président Macky Sall connaît très bien mes perspectives là-dessus et on en a parlé brièvement», a-t-il ajouté. Il a mis en contrepoint le fait que le Sénégal est, selon lui, «un leader en matière de démocratie, en terme de valeurs. On a tous du travail à faire encore».

«Seulement, les lois de notre pays obéissent à des normes qui sont le condensé de nos valeurs de culture et de civilisation», a-t-il dit. «Cela n’a rien à voir avec l’homophobie. Ceux qui ont une orientation sexuelle de leur choix ne font pas l’objet d’exclusion», a-t-il insisté. Apostrophé par une journaliste qui lui demandait en quoi des lois interdisant l’homosexualité ne relevaient pas de l’homophobie, M. Sall s’est gardé d’expliquer. Mais il n’a pas exclu une évolution.

«On ne peut pas non plus demander au Sénégal de dire: +Demain, on légalise l’homosexualité, et, demain, c’est la gay parade, etc+», a-t-il ajouté, en référence aux Gay Pride ou «marches des fiertés» organisées dans d’autres régions du monde. «Ca, c’est pas possible parce que notre société ne l’accepte pas. La société, elle va évoluer, ça prendra le temps que ça prendra», a dit le président sénégalais. «Chaque pays a son propre métabolisme», a-t-il insisté quant au rythme de cette évolution.

Par Le Figaro.fr avec AFP

Hongkong : le directeur de Human Rights Watch interdit d’entrée

janvier 12, 2020

Le directeur exécutif de Human Rights Watch Kenneth Roth.

Le directeur exécutif de Human Rights Watch Kenneth Roth. François BOUCHON / Le Figaro 

Le directeur de Human Rights Watch, Kenneth Roth a annoncé dimanche que les autorités de Hongkong lui avaient interdit l’entrée sur le territoire, où il devait présenter le rapport annuel de l’ONG de défense des droits de l’Homme après des mois de manifestations prodémocratie.

«J’avais espéré pouvoir mettre en lumière les attaques de plus en plus fortes menées par Pékin contre les efforts internationaux pour soutenir les droits de l’Homme», a-t-il déclaré dans un communiqué. «Ce refus de me laisser entrer à Hongkong en est une illustration éclatante».

Par Le Figaro.fr avec AFP

Les Etats-Unis dévoilent une interdiction partielle des e-cigarettes aromatisées

janvier 2, 2020

Le but de l’interdiction est de prévenir le vapotage des jeunes.

La plupart des cartouches aromatisées de cigarettes électroniques seront interdites aux Etats-Unis.
La plupart des cartouches aromatisées de cigarettes électroniques seront interdites aux Etats-Unis. STEPHANIE KEITH / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Le gouvernement de Donald Trump a annoncé jeudi l’interdiction prochaine de la plupart des cartouches aromatisées de cigarettes électroniques, sans aller jusqu’à l’interdiction totale promise en septembre.

L’agence des médicaments, la Food and Drug Administration (FDA), a annoncé que les cartouches aux arômes autres que tabac et menthol seraient interdites. Le but est de prévenir le vapotage des jeunes.

Par Le Figaro avec AFP

L’ONU s’unit pour réaffirmer l’interdiction des armes chimiques

novembre 22, 2019

 

Les 15 membres du Conseil de sécurité de l’ONU ont approuvé vendredi une déclaration sur l’interdiction de l’emploi d’armes chimiques, retrouvant un consensus longtemps mis à mal par la guerre en Syrie et les affaires Skripal en Angleterre ou Kim Jong-nam en Malaisie.

«Le Conseil réaffirme que l’emploi d’armes chimiques constitue une violation du droit international et condamne dans les termes les plus vigoureux l’emploi d’armes chimiques», souligne cette déclaration adoptée à l’unanimité à l’initiative du Royaume-Uni.

«L’emploi d’armes chimiques en tout lieu, à tout moment, par quiconque, en quelque circonstance que ce soit, est inacceptable et représente une menace pour la paix et la sécurité internationales». «Le Conseil se déclare fermement convaincu que les personnes responsables de l’emploi de ces armes doivent répondre de leurs actes», précise la déclaration.

En février 2017, l’agent neurotoxique VX avait été trouvé sur le demi-frère du dirigeant de la Corée du Nord assassiné à Kuala Lumpur. Mais l’affaire ayant le plus divisé l’ONU avait opposé un peu plus d’un an plus tard le Royaume-Uni à la Russie après l’empoisonnement au neurotoxique Novitchok en mars 2018 d’un ex-espion russe, Sergueï Skripal, et de sa fille Ioulia, à Salisbury en Angleterre.

Ces dernières années, les Occidentaux se sont aussi souvent opposés à la Russie, notamment au Conseil de sécurité, sur l’utilisation d’armes chimiques en Syrie.

Dans sa déclaration, le Conseil de sécurité «exhorte tous les Etats qui ne l’ont pas encore fait à devenir sans tarder parties» à la Convention sur l’interdiction de la mise au point, de la fabrication, du stockage et de l’emploi des armes chimiques et sur leur destruction.

Cette Convention de 1993 est entrée en vigueur en 1997. La Syrie l’a rejointe en 2013. Israël l’a signée mais pas ratifiée tandis que la Corée du Nord, l’Egypte et le Soudan du Sud n’en font pas partie.

L’ambassadeur français à l’ONU, Nicolas de Rivière, a espéré que l’adoption de la déclaration permettrait de revenir à une «trajectoire de désarmement complet» en Syrie.

Par la voix de son ambassadeur adjoint, Dmitri Polyanskiy, la Russie a souligné de son côté la nécessité d’interdire à «des groupes terroristes» de pouvoir recourir à des armes chimiques.

Par Le Figaro.fr avec AFP

États-Unis: le Massachusetts interdit toutes les cigarettes électroniques

septembre 25, 2019

 

Trump pourrait décider au niveau fédéral d’interdire les cigarettes électroniques aromatisées. Fotolia

INFOGRAPHIE – Le pays connaît une vague de maladies pulmonaires parmi les utilisateurs, dont sept sont morts ces dernières semaines.

Le Massachusetts est devenu officiellement mardi le premier État américain à interdire, temporairement, la vente de toutes les cigarettes électroniques, allant plus loin que le Michigan et New York, qui n’avaient suspendu que les produits aromatisés.

L’interdiction prend effet immédiatement et court jusqu’au 25 janvier, soit quatre mois, a indiqué le gouverneur Charlie Baker, qui a déclaré l’état d’urgence sanitaire. Si le Massachusetts est le premier État à prononcer l’interdiction totale de commercialisation, la ville californienne de San Francisco avait déjà adopté une mesure similaire début juillet.

Le gouverneur, cité dans un communiqué, a voulu cette suspension «pour que nous puissions travailler avec nos experts médicaux afin d’identifier ce qui rend les gens malades et comment mieux réglementer ces produits pour protéger la santé de nos administrés». Depuis plusieurs semaines, les Etats-Unis connaissent une vague de maladies pulmonaires contractées par des utilisateurs de cigarettes électroniques.

Bientôt une mesure au niveau fédéral

Selon le dernier point des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), quelque 530 cas, confirmés ou probables, ont été répertoriés, ainsi que sept décès. Dans le Massachusetts, trois cas confirmés et deux probables ont été signalés, mais une cinquantaine d’autres malades sont en cours d’analyse. L’Agence de contrôle des produits alimentaires et des médicaments (FDA) étudie actuellement des échantillons suspects mais n’a pas encore identifié quelles substances pourraient être à l’origine de ces maladies pulmonaires aigües.

Jusqu’ici, les Etats du Michigan et de New York s’étaient contentés d’interdire les cigarettes électroniques aromatisées, inquiets des récents cas de maladies pulmonaires mais aussi de la propension de ces produits à rendre les jeunes dépendants à la nicotine. Selon une étude publiée en 2017, 20% des lycéens du Massachusetts vapotaient et 41% ont déjà essayé la cigarette électronique. La vente de ces produits était pourtant interdite aux moins de 18 ans jusque fin 2018, date à laquelle l’âge a été relevé à 21 ans.

Mardi, le conseil du comté de Los Angeles a adopté un texte suspendant la commercialisation des cigarettes électroniques aromatisées. Ces interdictions interviennent quelques jours seulement après que Donald Trump a annoncé, le 11 septembre, qu’une mesure similaire sur les cigarettes électroniques aromatisées serait prise dans les prochains mois au niveau fédéral.

Ailleurs dans le monde, six pays ont complètement interdit la cigarette électronique: la Corée du Nord, le Népal, le Sri Lanka, la Thaïlande, Timor-Est et dernièrement l’Inde. Mi-septembre, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a salué cette décision de New Delhi. Dans un récent rapport, l’organisme international considère les cigarettes électroniques comme «incontestablement nocives».

Par Le Figaro.fr avec AFP

Canada: Trudeau promet d’interdire les fusils d’assaut s’il est réélu

septembre 20, 2019

 

Le premier ministre canadien sortant, Justin Trudeau, a promis vendredi d’interdire les fusils d’assaut et d’aider les villes à restreindre l’accès aux armes de poing s’il est réélu lors des législatives d’octobre.

Cette annonce fait suite à une recrudescence des crimes liés aux armes à feu au Canada, dont une vague de fusillades survenues récemment à Toronto, où le premier ministre a annoncé ces mesures lors d’une conférence de presse.

«Vous n’avez pas besoin d’une arme d’assaut de type militaire, une arme conçue pour tuer le plus grand nombre de personnes en un minimum de temps, pour abattre un cerf», a souligné Justin Trudeau, qui a fait état en 2017 de «2500 victimes de violence par armes à feu de plus qu’en 2013» au Canada.

Programme de rachat

Si les libéraux de Justin Trudeau sont réélus le 21 octobre, les fusils d’assaut, tels les AR-15, seront interdits et un programme de rachat de ces armes de type militaire déjà en circulation sera mis en place, a promis le Premier ministre sortant.

Les armes de poing comme les pistolets et revolvers ne seront cependant pas interdits, mais les municipalités auront davantage de pouvoirs pour en restreindre l’accès, a précisé Justin Trudeau, faisant état d’une approche «mesurée et basée sur les faits».

Le dernier gouvernement conservateur, sous Stephen Harper, avait fait abolir en 2012 l’obligation pour les Canadiens d’enregistrer leurs carabines et leurs fusils de chasse. Justin Trudeau a promis de ne pas remettre en place ce registre fédéral afin de «respecter les fermiers et chasseurs canadiens».

Par Le Figaro.fr avec AFP

Espèces menacées: des députés européens demandent l’interdiction de la chasse aux trophées

août 18, 2019

 

Plus de 50 députés européens et une cinquantaine d’organisations de défense de la nature ont appelé dimanche les parties à la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) à interdire la chasse aux trophées ciblant des animaux en danger comme les rhinocéros et les éléphants.

La CITES interdit tout commerce de plus de 1000 espèces végétales et animales considérées comme en danger d’extinction, qui sont recensées dans son annexe 1.

Dans une lettre adressée à la secrétaire générale de la CITES Ivonne Higuero, les signataires déplorent que la chasse aux trophées, ayant un caractère récréatif et considérée comme «non commerciale», ait échappé à cette interdiction.

La lettre a été rendue publique au moment où sont réunis à Genève des milliers de délégués venus de plus de 180 pays, défenseurs de l’environnement et responsables politiques, qui doivent discuter de 56 propositions visant à modifier le degré de protection accordé aux animaux et aux plantes sauvages par la Convention. La question des trophées de chasse ne figure toutefois pas à l’ordre du jour de la conférence.

«Un nombre considérable de trophées d’espèces (relevant) de l’annexe 1 (du traité) sont commercialisés chaque année, dont les trophées d’espèces figurant sur la liste rouge de l’IUCN (Union internationale pour la conservation de la nature) en tant qu’espèces ne subsistant plus à l’état sauvage, gravement menacées (ou) en danger d’extinction, vulnérables ou proches des seuils de menace», souligne la lettre.

Les signataires appellent les parties à la Convention à «traiter les trophées de chasse de la même manière que les autres formes de commerce de la vie sauvage», et à «appliquer un moratoire immédiat sur les importations de toutes les espèces (recensées) dans l’annexe 1»

Un grand nombre d’espèces sont convoitées par les chasseurs, dont les éléphants, les rhinocéros noirs et blancs, les girafes, les crocodiles, les perroquets gris, les guépards mais aussi les primates comme les chimpanzés. Les Etats-Unis sont les plus gros importateurs de trophées de chasse, suivis par la Chine.

La chasse aux trophées est légale dans de nombreuses régions d’Afrique. Les touristes payent pour tirer sur un petit nombre d’animaux sélectionnées.

Par Le Figaro.fr avec AFP

RDC : interdiction des marches politiques à Kinshasa cette semaine

juillet 21, 2019

 

Les autorités de la capitale de la République démocratique du Congo ont interdit l’organisation «cette semaine» de toute marche politique à Kinshasa à cause «du climat tendu» entre les partisans du président Félix Tshisekedi et ceux de son prédécesseur Joseph Kabila, a annoncé dimanche la police.

«Compte tenu du climat tendu dans la capitale, Son Excellence M. le gouverneur a interdit toutes les marches» à caractère politique sur les rues de Kinshasa «pendant cette semaine», a déclaré à la télévision d’État le chef de la police de la capitale congolaise, le général Sylvano Kasongo. «Il a instruit la police de prendre des mesures idoines. Toute personne qui osera marcher ou troubler l’ordre public pendant cette semaine va trouver la police sur son chemin», a-t-il ajouté.

L’escalade a commencé mardi, lorsque des jeunes du parti du président Tshisekedi, l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), ont annoncé pour lundi une marche contre la candidature de l’ancien ministre de la Justice Alexis Thambwe, considéré comme un dur de l’ancien régime, à la présidence du Sénat. «Nous ne voulons plus voir les mêmes visages diriger les institutions du pays ou figurer dans l’équipe gouvernementale», avait déclaré lors d’une conférence de presse Fils Mukoko, l’un des porte-parole des jeunes de l’UDPS. En réaction, les jeunes pro-Kabila, les bérets rouges, ont promis eux aussi d’organiser ce même lundi une contre-marche pour soutenir la candidature de l’ancien garde des sceaux à la présidence du Sénat, en brandissant une autorisation du gouverneur de Kinshasa, un pro-Kabila.

Le Sénat est contrôlé par des partisans de Joseph Kabila. Le ticket présenté par le FCC pour les sept postes du bureau du Sénat ne compte aucun membre de Cap pour le changement (Cach), la coalition du président Tshisekedi. Cap pour le changement a signé un accord de coalition avec le Front commun pour le Congo (FCC) de l’ancien président Kabila, largement majoritaire à l’Assemblée nationale, aux assemblées provinciales et au Sénat. Six mois après l’investiture du président Tshisekedi et plus d’un mois après la nomination de son Premier ministre Ilunga Ilunkamba, proposé par l’ancien président Kabila, les négociateurs de Cach et du FCC peinent à se mettre d’accord sur la composition du gouvernement.

Par Le Figaro.fr avec AFP

RDC: L’interdiction de la marche de l’opposition ce 30 juin signe l’échec de la démocratie

juin 30, 2019

Suivez la réaction de Martin Fayulu !

 

Publiée le 30 juin 2019 par Satellite Congolais TV