Posts Tagged ‘inventions’

Le président du Venezuela tord le cou à une rumeur sur sa nationalité

juillet 31, 2013

GUAYAQUIL (Equateur / Guayas) – Le président du Venezuela, Nicolas Maduro, a tordu le cou à une rumeur qui lui attribuait la nationalité colombienne, accusant mardi l’opposition d’avoir colporté ces inventions démentes afin de le déstabiliser.

La droite vénezuélienne n’a pas pu vaincre la révolution, a lancé M. Maduro lors d’un sommet régional à Guayaquil, en Equateur. Elle ne le pourra ni avec des putschs et des contre-putschs, elle ne l’a jamais pu avec les élections et maintenant elle se livre à des inventions démentes, a-t-il ajouté.

Le président vénézuélien a démenti les informations d’un ancien ambassadeur panaméen auprès de l’OEA (Organisation des Etats Américains) Guillermo Cochez, à l’origine des rumeurs. Ce dernier avait diffusé un soi-disant certificat de naissance de M. Maduro issu de la localité colombienne de Cucuta, à la frontière avec le Venezuela.

Je me sentirais fier si j’étais né à Cucuta, fier d’être Colombien (…) mais je suis né à Caracas, a poursuivi le chef de l’Etat vénézuélien.

Le même jour, un responsable de l’administration colombienne chargé des registres des naissance, Carlos Arias, a confirmé que le document présenté par l’ancien ambassadeur était un faux, qui ne présentait pas les mêmes caractéristiques que les certificats colombiens.

L’affaire a en tout cas suscité une forte polémique au Venezuela. Le dirigeant de l’opposition, Henrique Capriles, qui conteste toujours sa défaite lors de la présidentielle d’avril dernier, avait réagi en affirmant que si cette information était avérée, l’élection devrait être invalidée.

Nicolas, je te le demande: où es-tu né ? Les Vénézuéliens ont un doute, avait lancé M. Capriles, en exhortant le chef de l’Etat à montrer son certificat de naissance.

Des rumeurs avaient déjà circulé sur la nationalité colombienne de M. Maduro, héritier politique du défunt dirigeant charismatique de la gauche Hugo Chavez, lors de la campagne de l’élection présidentielle, organisée après la mort de son mentor.

Romandie.com avec (©AFP / 31 juillet 2013 10h53)

Congo: La génération future appelée à faire preuve de créativité

avril 26, 2013

 

Dans une déclaration rendue publique le 25 avril à Brazzaville dans le cadre de la 13ème journée mondiale de la propriété intellectuelle, célébrée le 26 avril de chaque année, le gouvernement a appelé les jeunes congolais à faire preuve de créativité et d’innovation pour un futur meilleur. La déclaration a été lue par la directrice de l’antenne nationale de la propriété industrielle, Mme Bernadette Oniangué.


La génération future appelée à faire preuve de créativité
Cette journée a été célébrée sous le thème : «Créativité-prochaine génération». Le Congo entend mettre à profit cette journée, à travers des activités de sensibilisation et de promotion, comme le Salon national des inventions, des produits de l’industrie et de l’artisanat, qui est le prochain rendez-vous de la créativité et de l’artisanat et, partant, de la prochaine génération qui a lourde mission de continuer à faire face aux nouveaux défis.

La génération future est celle qui portera sur elle toutes les réalisations d’aujourd’hui. «La capacité de création et d’innovation de l’humanité étant sans limite, la jeunesse actuelle est frappée par le même trait commun : la curiosité de tout ce qui est nouveau, différent et inédit. Il importe que les activités créatrices des enfants soient encouragées dès que possible lorsqu’ils ont toute capacité d’utiliser leur créativité», a dit Bernadette Oniangué.

Elle a rappelé aux prochaines générations que l’homme a inventé les lettres et les chiffres pour pouvoir rassembler et livrer les connaissances par écrit. Il a aussi inventé le téléphone, la télévision et l’ordinateur permettant de stocker et de diffuser les connaissances. Autant de créations merveilleuses qui balisent la voie vers le progrès, a insisté Mme Oniangué.

En effet, afin de mieux comprendre ce qu’est véritablement la propriété intellectuelle, les Etats membres de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) ont décidé que le 26 avril, date d’entrée en vigueur de la Convention instituant l’OMPI en 1970, devienne la journée mondiale de la propriété intellectuelle.

Cette journée spéciale a pour but de sensibiliser davantage le public à la façon dont les brevets, le droit d’auteur, les marques de commerce et les dessins industriels influent sur la vie quotidienne de l’homme ; de faire mieux comprendre comment la protection des droits de propriété intellectuelle (PI) favorise la promotion de la créativité et de l’innovation ; de célébrer la créativité, ainsi que la contribution des créateurs et des innovateurs au développement de sociétés dans le monde entier ; et d’encourager le respect des droits de PI des tiers.

«La faculté de créer est le fondement de l’évolution de la race humaine toute entière. C’est elle qui nous a donné les instruments qui nous permettent de cultiver le sol, de tirer l’eau des puits, de produire de l’énergie électrique. C’est cette faculté que nous avons de créer des choses nouvelles et de résoudre des problèmes qui sont à la base même de notre bien-être et le développement de celle-ci en dépend. Quant à notre réceptivité, elle nous donne la possibilité de nous souvenir de la façon dont nous avons résolu nos problèmes et de communiquer ces connaissances à nos contemporains et la prochaine génération», a indiqué Mme Oniangué.

 

Cngo-site.com par Diane Ondélé

Mon corps au sommet de Rio

juin 19, 2012

Mon corps interdit d’amour au soleil de Rio

Refusant les Chefs qui ne sont pas des bio

Car ailleurs dans le monde la faim demeure

Et l’absence d’eau devient un risque majeur

 

Longtemps ils ont toujours pollué notre beau monde

Avec des usines et des inventions qui nous inondent

Ils ne veulent pas assumer à temps leurs responsabilités

Pour le grave préjudice causé actuellement à l’humanité

 

Ils se promènent à chaque sommet de la terre

La cravate au cou avec leur mallette en fer

Ne trouvant toujours pas des solutions à l’indigné

Et au pauvre qui souffre d’ingratitude résignée

 

Parfois sur le perron ils ont les mains dans les poches

Avec des dossiers et projets fatigués dans les sacoches

Plastronnant et se photographiant sur les aires des sommets

Dans une humanité qui souffre sans roupies et duvets

Bernard NKOUNKOU