Posts Tagged ‘Isaac Drogba’

Angleterre : Drogba fils dans la gueule du loup

mars 4, 2015

L'Angleterre est réputée pour son championnat... et ses supporteurs racistes.
L’Angleterre est réputée pour son championnat… et ses supporteurs racistes. © Glez/J.A.

S’il devenait footballeur professionnel, le fils de Didier Drogba, Isaac, voudrait représenter l’Angleterre, berceau du foot et… des supporters racistes.

« Je veux faire comme papa, mais pas comme papa ». Isaac Drogba, fils aîné de Didier, envisage de suivre les traces de son paternel sur les pelouses du football professionnel. Né en 1999, il inspire déjà des commentaires élogieux dans les équipes de jeunes qu’il fréquente. S’il devait vivre de ses pieds, se poserait à lui la question de l’équipe nationale susceptible de l’accueillir. Didier Drogba fut capitaine des Éléphants, mais son rejeton, né à Paris, possède également la nationalité française. Pourtant, ni la Côte d’Ivoire ni la patrie des anciens colonisateurs n’attirent le jeune footeux. C’est plutôt son expérience britannique qui guiderait ses crampons.

Dans une interview de « Sports Illustrated », l’attaquant de Chelsea indique avoir interrogé son fils sur la nationalité qu’il privilégierait au cas où il deviendrait joueur professionnel. Déjà en contact avec des équipes de jeunes des Blues, Isaac rêve de jouer pour l’Angleterre… Pour l’heure, les Internautes ivoiriens font preuve d’une grande retenue dans leurs réactions à cette vocation anglaise de l’enfant de leur idole. « Le fils de Drogba à raison… Son père a été humilié par les Ivoiriens », écrit sans ambages un commentateur anonyme. Peut-être plus cynique, un autre tranche : « S’il veut, qu’il joue avec la Chine ». Chacun retiendra le niveau de lecture qui lui semble opportun. Chacun déterminera librement si ce post est un blanc-seing ou une critique envers le fils de celui qui joua dans le club chinois de Shangai Shenshua…

Le haut du pavé raciste

Bien sûr, l’Angleterre est le berceau du football. Mais la nation est aussi le couffin des supporters au comportement singulièrement raciste. C’est d’ailleurs le club de Chelsea qui tient, sur ce point, le haut du pavé. Lundi 2 mars, ses supporteurs faisaient à nouveau parler d’eux, la police britannique annonçant une enquête sur un nouvel incident. Juste après la victoire des Blues dans la Coupe de la Ligue anglaise, des aficionados de Chelsea déversaient leurs « comportements racistes et abusifs » dans un train reliant Londres et Manchester. Car si le club est un berceau des bébés hooligans, les transports en commun sont leur bac à sable.

Le 17 février, quelques heures avant le  match contre le Paris Saint-Germain, c’est dans le métro parisien qu’on s’en prenait à un passager noir, l’empêchant de monter dans une rame et chantant « nous sommes racistes, nous sommes racistes et on aime ça ». Quelques supporters, interdits temporairement de stade, encourent une interdiction définitive. Dans le domaine du football anglais, entre le mois d’août et le 28 décembre 2014, 184 plaintes pour discrimination ont été déposées auprès de l’association de lutte contre les discriminations « Kick It Out », contre 136 sur la même période de l’année précédente. Deux tiers de ces plaintes concernent des incidents racistes. Le bon côté des choses, c’est que le choix d’Isaac Drogba pourrait booster le marché de la banane ivoirienne.

Jeuneafrique.com par Damien Glez