Posts Tagged ‘Islamabad’

Le Pakistan prévoit d’exécuter 500 condamnés à mort ces prochaines semaines

décembre 22, 2014

Islamabad – Le Pakistan prévoit d’exécuter 500 condamnés à mort ces prochaines semaines, a-t-on appris lundi auprès du ministère de l’Intérieur, quelques jours après le massacre par un commando taliban de 149 personnes, dont 133 écoliers, à Peshawar.

Au lendemain de cette attaque qui a choqué le pays, Islamabad avait annoncé la reprise des exécutions de peine capitale, suspendues depuis 2008, pour les affaires de terrorisme.

Six condamnés à mort par des tribunaux anti terroristes ont déjà été exécutés depuis, avec l’apparente approbation d’une large partie de l’opinion publique.

Le ministère de l’Intérieur a finalisé la liste des 500 condamnés qui ont épuisé tous les recours possibles. Leurs demandes de grâce ont été refusée par le président et ils seront exécutés dans les prochaines semaines, ont indiqué à l’AFP plusieurs responsables du ministère.

Près de 8.000 condamnés à mort croupissent aujourd’hui dans les prisons au Pakistan, géant de 200 millions d’habitants.

La fin du moratoire sur les exécutions de peine capitale, annoncée par le Premier ministre Nawaz Sharif, concerne ceux qui ont été condamnés par des tribunaux anti terroristes.

Romandie.com avec(©AFP / 22 décembre 2014 11h01)

Des opposants au gouvernement pakistanais attaquent la télévision

septembre 1, 2014

 

Des centaines de manifestants antigouvernementaux pakistanais ont fait irruption lundi dans les locaux de la télévision d’Etat. Ils ont interrompu la diffusion de la chaîne, avant d’être refoulés par l’armée. La crise politique s’aggrave.

« Des manifestants sont entrés dans les bureaux de PTV (Pakistan TV), ils ont débranché les fils, nous sommes en état de siège, ils sont en train de pirater notre diffusion », a pu déclarer un présentateur sur PTV, peu avant que la chaîne cesse d’émettre.

Les manifestants, munis de gourdins, ont aussi détruit des installations de la chaîne et décroché des affiches du Premier ministre Nawaz Sharif.

Une demi-heure plus tard, l’armée et des paramilitaires évacuaient sans heurts les locaux de la télévision d’Etat, qui a pu reprendre sa programmation. Les manifestants ont plus de respect pour l’armée que pour la police, qu’ils affrontent depuis samedi.

Démission exigée

La capitale Islamabad vit depuis mi-août au rythme des manifestations des opposants se déclarant d’Imran Khan, ancienne vedette de cricket reconverti en homme politique nationaliste, et de Tahir ul-Qadri, chef religieux établi au Canada. Les deux exigent la démission de Nawaz Sharif.

Ils accusent le Premier ministre d’avoir bénéficié de fraudes massives lors des élections législatives de mai 2013. Le scrutin avait porté au pouvoir sa Ligue Musulmane (PML-N) à la tête d’un gouvernement majoritaire. Il avait été jugé crédible malgré des irrégularités constatées par les observateurs internationaux.

Heurts à Islamabad
Les manifestations étaient restées pacifiques jusqu’à samedi soir. Les deux opposants avaient alors appelé leurs partisans à se rendre devant la résidence du Premier ministre, sur l’avenue de la Constitution, près de l’enclave où sont établies les principales ambassades.

Devant l’afflux de milliers de manifestants, la police pakistanaise avait eu recours au gaz lacrymogène et à des balles en caoutchouc, pour la première fois depuis le début de la crise.

Ces affrontements entre policiers et manifestants se poursuivaient lundi dans le centre-ville d’Islamabad.

Romandie.com

Pakistan: l’électricité coupée à la présidence… pour factures impayées

avril 29, 2014

Islamabad – Les autorités pakistanaises, à l’origine d’une campagne contre les mauvais payeurs d’électricité, se sont vues imposer leur propre médecine mardi lorsque des responsables ont coupé le courant au parlement, à la présidence et au gouvernement pour des millions de dollars de factures impayées.

Le Pakistan est affligé au quotidien par des coupures de courant dues en partie au non-paiement de factures, y compris par le gouvernement, ce qui créé un manque à gagner important qui empêche les centrales électriques d’acheter du fioul pour alimenter les centrales.

Dans certaines régions du pays, les coupures avoisinent 18 heures par jour pendant l’été, où le mercure dépasse facilement les 40 degrés Celsius.

Le ministre de l’Energie, Abid Sher Ali, a lancé une vaste offensive pour recouvrer des millions de dollars en factures impayées, menaçant de couper le courant à tous les mauvais payeurs sans exception.

J’ai donc ordonné de couper le courant aux résidences du parlement, au parlement et au secrétariat de la présidence pour non-paiement de millions de roupies de factures d’électricité, a-t-il déclaré mardi.

A la demande du ministre, les entreprises d’électricité ont coupé le courant dans une centaine d’édifices gouvernementaux de la capitale Islamabad.

L’Autorité de développement de la capitale (CDA), équivalent de la mairie, responsable du paiement les factures d’électricité du siège du gouvernement, doit 24 millions de dollars à la compagnie locale d’électricité Iesco, a indiqué le ministre.

Le Premier ministre Nawaz Sharif, qui avait promis de résoudre la crise énergétique lors des élections de mai dernier, et a multiplié au cours des derniers mois les projets pour doper la production du pays, ne sort pas tout à fait indemne de cette chasse aux mauvais payeurs.

La compagnie publique de gaz naturel a coupé l’approvisionnement aux bureaux du Premier ministre pour des factures impayées.

Romandie.com avec(©AFP / 29 avril 2014 15h01)