Posts Tagged ‘Jean Gustave Ntondo’

Congo: Plaidoirie de Jean Gustave Ntondo en faveur de Ghys Fortuné Dombe Bemba

janvier 13, 2017

 

 

Mon statut officiel de négociateur de paix me permet-il de solliciter, ouvertement, auprès du procureur de la République, la relaxation de Mr Ghys Fortuné Dombe Bemba?

Si c’était le cas, je paramètrerai mon argumentation de la façon suivante : « Nul n’est censé ignorer la loi ». Cette citation de Jules Renard devenue un adage populaire m’autorise à dire quelques mots sur une discipline qui n’est pas mienne, et sans apparaître comme celui qui veut apprendre son métier à l’homme de loi.

L’arrestation mercredi matin, le 11 janvier 2017 de Mr Ghys Fortuné Dombe Bemba, qui est ’’ soupçonné d’avoir commis des faits de complicité d’atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat en relation avec Bintsamou Frédéric alias « Pasteur Ntumi », ne me semble pas justifiée.

Mr Ghys Fortuné Dombe Bemba est journaliste. Son métier consiste à apporter l’information, toute l’information aux citoyens, pourvu qu’elle ne soit insultante. Il lui faut mener un travail d’investigation, autrement dit, son information doit être fouillée, contradictoire, libre et indépendante. Face à un tel postulat, je recommanderais au représentant de la loi d’agir dans le calme, sachant qu’il y a souvent plus de sévérité que de justice.

A ma connaissance, le révérend pasteur Bintsamou Ntumi Frédéric, si c’est bien de lui qu’il s’agit, n’a jamais été jugé par quelques tribunaux que ce soit, et selon le bon droit il est présumé innocent. Pour cette raison, à mon humble avis, je ne perçois pas la justification de la mise sous verrous d’un citoyen, journaliste de son Etat un métier si délicat. Ce journaliste a rapporté notamment des informations du camp adverse, et par-dessus le marché en rapport avec un présumé innocent. Ne nous précipitons pas, au risque de justifier la force, ne pouvant fortifier la justice. La loi qui est la plus belle invention de la raison est faite aussi pour protéger, assurer la liberté des honnêtes gens et non la diminuer, sur de simples soupçons.

Quand à ce que Mr Ghys Fortuné Dombe Bemba a écrit, – puisqu’il a été arrêté le mercredi 11 janvier 2017, après la parution du N° 439 du lundi 9 janvier 2017 du journal  »TALASSA » dont il est le directeur général, – cela c’est son point de vue. Libre à lui. Ce point de vue peut être contredit, le débat est ouvert. Nous sommes en démocratie.
Je crois que le journaliste, dont le métier consiste à brasser toutes sortes d’informations, nous appelle effectivement au débat : Un dialogue autour d’une table aujourd’hui, dans un pays comme le nôtre en pleine traversée d’une crise essentiellement politique.
Ainsi, l’arrestation de Mr Ghys Fortuné Dombe Bemba me semble contredire les efforts consentis par les deux camps en présence dans notre pays, quant à la recherche des solutions idoines pour la paix, la sécurité et l’unité nationale.

C’est pourquoi, si ma sollicitation était permise, je demanderais au procureur de la République Mr André Oko Ngakala, la remise en liberté de Mr Ghys Fortuné Dombe Bemba, en attendant une enquête judiciaire.

A Brazzaville, le 12 janvier 2017

 Jean-Gustave N’TONDO, négociateur.

 

Avec Zenga-mambu.com