Posts Tagged ‘Jeffrey Epstein’

Jeffrey Epstein aurait agressé sexuellement des mineures jusqu’en 2019, selon une procureure

janvier 16, 2020

Le recours déposé par la procureure des Iles Vierges, Denise George, est un prolongement des poursuites engagées au pénal contre le financier, qui ont été abandonnées après son décès, le 10 août 2019.

Pour cacher ces activités, Jeffrey Epstein aurait utilisé un montage complexe impliquant une série de sociétés et de fondations, selon la procureure.
Pour cacher ces activités, Jeffrey Epstein aurait utilisé un montage complexe impliquant une série de sociétés et de fondations, selon la procureure. AFP

La procureure des Iles Vierges a saisi mercredi la justice pour demander la saisie des biens du financier défunt Jeffrey Epstein, qu’elle accuse d’avoir agressé sexuellement des mineures dans l’archipel jusqu’en 2019. Inculpé en juillet 2019 d’agressions sexuelles par le procureur fédéral de Manhattan, le sexagénaire s’est pendu dans sa cellule le 10 août, à New York.

Le recours déposé par la procureure des Iles Vierges, Denise George, est un prolongement des poursuites engagées au pénal contre le financier, qui ont été abandonnées après son décès. Le millionnaire possédait, en effet, deux îles privées dans l’archipel des Iles Vierges, Little St. James et Great St. James. Les Iles Vierges sont un territoire américain mais ne font pas officiellement partie des Etats-Unis.

Cette nouvelle action en justice constitue un développement important car le gestionnaire de fortune n’avait jusqu’ici jamais été inculpé pour des faits postérieurs à 2005. Le recours déposé mercredi couvre une période allant de 2001 à 2019. Lors d’une conférence de presse mercredi, Denise George a indiqué avoir ordonné une enquête sur Jeffrey Epstein peu après sa prise de fonctions, en mai 2019.

Montage complexe

D’après la procureure, l’enquête a montré que le financier avait organisé un «vaste réseau de traite d’être humains, et d’abus sexuels de jeunes femmes et de mineures ici, aux Iles Vierges». Les plus jeunes victimes présumées seraient âgées de 12 ans, a précisé la procureure. Pour cacher ces activités, Jeffrey Epstein aurait utilisé un montage complexe impliquant une série de sociétés et de fondations, toujours selon Denise George. La procureure demande la saisie de tous les biens ayant pu servir, dans son «entreprise criminelle», à cet homme dont la fortune personnelle, aux origines mystérieuses, atteindrait plus de 500 millions de dollars.

Plusieurs actions en justice ont déjà été entamées au civil, principalement par des victimes présumées de Jeffrey Epstein, qui réclament des dommages et intérêts. Parallèlement, plusieurs enquêtes sont en cours pour tenter d’établir d’éventuelles complicités.

La justice américaine s’intéresse notamment à l’ancienne compagne de Jeffrey Epstein, Ghislaine Maxwell, accusée par plusieurs victimes présumées d’avoir joué un rôle déterminant dans l’organisation du réseau présumé d’exploitation de mineures.

Par Le Figaro avec AFP

Le financier Jeffrey Epstein, soupçonné d’agressions sexuelles, s’est suicidé en prison

août 10, 2019

Fi

Le financier américain Jeffrey Epstein lors de son incarcération. REUTERS/Shannon Stapleton

L’homme, ancien proche de Donald Trump, attendait son procès pour agressions sexuelles sur des mineures.

Le financier américain Jeffrey Epstein s’est suicidé dans la prison de New York où il attendait son procès pour agressions sexuelles sur des mineures, ont rapporté samedi plusieurs médias américains.

Selon le New York Times, qui cite des responsables sous couvert d’anonymat, le financier déchu âgé de 66 ans s’est pendu dans sa cellule et son corps sans vie a été retrouvé samedi matin vers 07h30. Le bureau du médecin légiste a confirmé son décès, sans en préciser la cause.

Le FBI a ouvert une enquête, a indiqué le ministère de la Justice.

Jeffrey Epstein a été inculpé le 8 juillet d’exploitation sexuelle de mineures et d’association de malfaiteurs en vue d’exploiter sexuellement des mineures, deux chefs d’accusation passibles au total de 45 années d’emprisonnement. Selon l’acte d’accusation, il aurait fait venir des mineures – certaines âgées de 14 ans seulement – dans ses résidences de Manhattan et de Palm Beach (Floride), entre 2002 et 2005 au moins, «pour se livrer à des actes sexuels avec lui, après quoi il leur donnait des centaines de dollars en liquide».

Le financier dont la fortune est estimée à plus de 500 millions de dollars avait été débouté, le 18 juillet, d’une demande de remise en liberté sous caution.

Epstein avait fait l’objet d’une première enquête en 2005 après que la police de Palm Beach eut été alertée par des accusations d’abus sexuels sur mineures à son encontre. Il s’était défendu en déclarant que ses victimes présumées étaient consentantes et qu’il pensait qu’elles étaient majeures.

En 2007, l’homme d’affaires était menacé d’une mise en accusation fédérale pour avoir abusé sexuellement de plusieurs dizaines de mineures entre 1999 et 2007, selon les documents judiciaires publiés à l’époque. Il avait cependant conclu un accord de plaider-coupable pour une seule charge, celle d’avoir sollicité les services de prostituées mineures, et n’avait écopé que d’une peine de 13 mois de prison.

Par Le Figaro.fr avec AFP

Double démenti de Buckingham dans une affaire d' »esclavage sexuel »

janvier 4, 2015

Le palais de Buckingham a démenti par deux fois ce week-end les accusations d’une femme. Dans une plainte déposée en Floride, elle affirme avoir été contrainte à des rapports sexuels avec le prince Andrew alors qu’elle était mineure, rapporte la presse britannique dimanche.

« Les allégations sont fausses et sans fondement. » Dans un nouveau communiqué en réponse aux salves de la presse dominicale, Buckingham « nie catégoriquement que le duc d’York ait eu une quelconque forme de contact ou relation sexuelle » avec la femme , alias « Jane Doe #3 », ayant cité le prince Andrew dans le cadre de cette plainte.

Buckingham avait déjà fait savoir vendredi que « toute allégation selon laquelle des actes inconvenants ont été commis avec une mineure » était « catégoriquement fausse ».

Menace potentielle
Deux démentis coup sur coup est chose rarissime de la part du Palais de Buckingham qui garde généralement le silence dans de telles circonstances. « C’est assez remarquable », note le correspondant royal de la BBC, Peter Hunt, en soulignant que la situation « pouvait potentiellement nuire sérieusement au prince Andrew et à l’institution qu’il représente ».

La plaignante, dite « Jane Doe #3″ pour préserver son anonymat, affirme qu’un homme d’affaires du nom de Jeffrey Epstein l’a contrainte à avoir des rapports sexuels avec le Duc d’York, deuxième fils de la reine Elizabeth II, en trois occasions, à Londres, à New York et sur une île privée des Caraïbes. Les faits se seraient déroulés, à une date non précisée, lors d' »une orgie avec un certain nombre d’autres jeunes filles mineures ».

Ancienne photo
La plainte de « Jane Doe #3 » s’inscrit dans le cadre d’une affaire civile contre l’Etat américain qui remonte à 2008. Elle concerne les droits de plusieurs femmes disant avoir été victimes de Jeffrey Epstein. Ce dernier a été reconnu coupable dans plusieurs affaires d’agressions sexuelles sur personnes mineures aux Etats-Unis.

Samedi, certains journaux britanniques ont publié une ancienne photographie du prince Andrew, aujourd’hui âgé de 54 ans, tenant la jeune femme par la taille alors qu’elle était âgée de 17 ans.

Romandie.com