Posts Tagged ‘johnny hallyday’

La sépulture de Johnny à Saint-Barthélemy est menacée par le sable et les crabes

décembre 26, 2019

Cette annonce donne des arguments à la femme de Johnny dans la bataille autour du transfert du cercueil qui l’oppose à Laura Smet.

A Saint-Barth, la tombe de Johnny est menacée.
A Saint-Barth, la tombe de Johnny est menacée. Valentine AUTRUFFE / AFP

La sépulture de Johnny Hallyday à Saint-Barth est menacée par «le sable de mer, très corrosif» et par les nombreux «crabes de terre» du cimetière, alerte l’avocat de la veuve du chanteur qui demande l’autorisation de déplacer le cercueil dans un caveau adjacent.

Dans une lettre adressée ce jeudi au président de la collectivité Bruno Magras, Maître Gilles Gauer rappelle que Johnny Hallyday, décédé le 5 décembre 2017, «avait demandé à reposer au cimetière marin de Lorient à Saint-Barthélemy, dans un caveau à construire». Il réclame que le transfert du cercueil dans le caveau que Laeticia Hallyday a fait construire à moins d’un mètre ait enfin lieu au nom du «respect de la volonté de Johnny», mais aussi de «l’impératif de la protection de la dignité de sa sépulture et de son corps». Depuis son inhumation le 11 décembre 2017 sur la petite île antillaise, le rockeur repose dans un cercueil qui «a été de manière provisoire enseveli directement dans le sable, dans l’attente de son déplacement».

Mais le 18 décembre, le fossoyeur en chef des cimetières de Saint-Barthélemy a écrit à la veuve pour avertir des « »risques de laisser (le cercueil) plus longtemps à même le sable ». En effet, le sable de mer, très agressif et très corrosif (…) pourrait altérer de façon significative le bois du cercueil, ce à quoi nous pouvons ajouter le danger des gros crabes de terre très nombreux dans le cimetière de Lorient», explique l’avocat, citant le fossoyeur. «Il existe à ce jour une obligation juridique et une urgence éthique à ce que ce déplacement puisse être autorisé et accompli sans délai», insiste Maître Gauer, évoquant une «urgence absolue».

Le chanteur avait demandé à reposer au cimetière marin de Lorient à Saint-Barthélemy.

Le chanteur avait demandé à reposer au cimetière marin de Lorient à Saint-Barthélemy. Helene Valenzuela / AFP

Laeticia Hallyday a fait construire un caveau familial depuis plusieurs mois juste à côté de la première tombe. Mais l’exhumation et le transfert du cercueil ont été suspendus par la Collectivité début octobre à la demande de la fille du chanteur, Laura Smet, qui estimait n’avoir pas été préalablement consultée sur ce transfert. La veuve de Johnny, dont les relations avec les enfants aînés du chanteur, David Hallyday et Laura Smet, sont tendues depuis le décès de l’icône, s’était alors engagée à les tenir informés sur la construction de ce caveau. Elle a partagé «toutes les informations dont elle avait connaissance» et «a immédiatement reçu l’approbation» de David Hallyday, ajoute l’avocat. «Deux ans après l’inhumation provisoire de Johnny, l’opposition individuelle de Madame Laura Smet ne peut bloquer ce que le droit et la dignité imposent», ajoute le conseil.

Par Le Figaro.fr avec AFP

Johnny Hallyday bientôt au Panthéon ?

juillet 21, 2018
Johnny Hallyday, bientôt au Panthéon ?
 Johnny Hallyday

Pierre Ragottaz, fan du Taulier, souhaite lancer une pétition pour que le rockeur fasse son entrée au Panthéon. Il a récemment expliqué son projet au Figaro et à Closer.

Voltaire, Rousseau, Hugo, Zola, Pierre et Marie Curie, Simone et Antoine Veil… Toutes ces personnalités ont une chose en commun, en plus d’avoir marqué l’histoire de la France : celle d’être inhumées au Panthéon de Paris. A ce jour, on y compte 78 hommes et 5 femmes. La dernière entrée en date ? Celle de Simone et Antoine Veil, le 1er juillet 2018. Un an plus tôt, lors de l’hommage rendu à Simone Veil aux Invalides, le président de la République Emmanuel Macron avait annoncé son entrée au Panthéon, au côté de son mari. Johnny Hallyday pourrait-il, lui aussi, reposer place des Grands Hommes ?

Une pétition circule déjà sur la Toile pour que le rockeur le plus célèbre de France fasse son entrée au Panthéon, aux côtés de toutes ces figures historiques, par le biais d’une plaque.  Mais cela ne suffit pas à Pierre Ragottaz, professeur d’histoire à la retraite  à l’origine de la statue érigée en son honneur dans l’Ardèche, qui souhaite sa panthéonisation véritable et veut, pour cela, lancer une autre pétition. Son argument principal, soutenu par de nombreux fans du Taulier ? Johnny Hallyday est enterré trop loin de ses admirateurs, à Saint-Barthélemy. « Le Panthéon est à Paris et c’est beaucoup moins loin que Saint-Barth pour la plupart des Français qui ne pourront jamais aller se recueillir là-bas », explique-t-il ainsi au Figaro. Il rappelle, auprès de Closer, que le rockeur « appartenait au monde des arts et de la culture. »

Comme le précisent nos confrères du Figaro, « les panthéonisations » répondent toutefois « à un protocole » bien précis. Haute marque de reconnaissance de la Patrie, elle doit en effet être approuvée par le président, en l’occurrence Emmanuel Macron. Un protocole qui ne semble pas effrayer Pierre Ragottaz, qui espère que le chef de l’Etat entendra sa requête. Ne resterait alors plus qu’à convaincre la famille Hallyday qui, à tout moment, peut s’opposer à cette entrée au Panthéon… et son départ de Saint-Barthélemy, île que l’artiste aimait tant. Une famille qui, actuellement, est toujours occupée à se battre par avocats interposés pour l’affaire du testament.

Femmeactuelle.fr

Les fans de Johnny Hallyday mobilisés pour boycotter son album

mars 20, 2018

Les fans de Johnny Hallyday mobilisés pour boycotter son album
Johnny Hallyday

« Madame attend l’argent qui va rentrer grâce à tous ceux qui vont acheter cet album », lâche Géraldine. « Moi, j’étais une fan mais je n’achèterai pas cet album », lui répond Annick. Odile, de son côté, approuve : « Idem, dégoûtée. » Il suffit de lire les premiers commentaires sous la publication d’un article lié à l’album posthume de Johnny Hallyday sur Facebook pour se faire une idée : de nombreux fans affirment ne pas vouloir l’acheter, « écoeurés » par le scandale autour du l’héritage du Taulier. Sur les comptes Instagram des aînés de Johnny, Laura Smet et David Hallyday, c’est la même rengaine. Sous leurs photos, nombreux sont les internautes qui appellent au boycott de l’ultime disque. Des comptes de soutien dédiés aux premiers enfants du rockeur ont même été créés. À demi-mot (ou pas, d’ailleurs), tous critiquent une seule et même personne : la veuve du Taulier.

C’est en effet l’épouse de Johnny, Laeticia, qui a été désignée comme directrice artistique de ce disque posthume. Elle doit ainsi superviser l’élaboration de l’album, du choix de la pochette aux enregistrements en studios réalisés avec les musiciens Maxim Nucci [qui l’a produit, supervisé et arrangé] et Yarol Poupaud, à Los Angeles et à Suresnes. Selon Jérôme Verme­lin, jour­na­liste Culture à LCI, si Laeti­cia Hally­day a été choi­sie pour cette mission, c’est parce qu’elle connais­sait les souhaits du Taulier. « Peut-être que Laeti­cia va donner des images de son inti­mité, qu’elle va super­vi­ser le package, a-t-il récemment expliqué. « C’est la preuve aussi que Johnny faisait confiance à Laeti­cia, pour la sauve­garde de son héri­tage artis­tique. »

En réalité, plus que cette nomination, c’est surtout l’affaire de l’héritage de leur Taulier qui révolte les fans. Début février, Laura Smet et David Hallyday déposaient une assignation devant la justice française afin de contester les modalités de succession de leur père Johnny Hallyday, rédigées en Californie. Ils estiment que son testament les « déshérite » – un terme contesté par Laeticia Hallyday – et demandent que la succession soit soumise aux règles de dévolution légales françaisesIls ont par ailleurs saisi en référé le TGI de Nanterre dans le but de prendre connaissance du projet d’album posthume de leur père.

Lors de la première audience du 5 mars dernier, l’avocat de Laeticia Hallyday, Maître Ardavan Amir-Aslani, demandait à ce que l’on « mette fin à la campagne médiatique orchestrée par David et Laura qui dénigrent sa cliente. » Et de poursuivre, selon France Inter : « Vous voulez asphyxier ma cliente, la priver des revenus que cet album pourrait lui rapporter. » Trop, c’est trop pour de nombreux admirateurs de la famille Hallyday. Impossible, pour eux, d’« enrichir » de quelque manière que ce soit Laeticia Hallyday en laissant de côté David et Laura.  Jeudi dernier, le tribunal a finalement décidé de renvoyer l’affaire au vendredi 30 mars à 14 heures, acceptant la requête des aînés. Reste à savoir si les premiers enfants de Johnny auront le droit de regard qu’ils attendent tant sur cet album.

Femmeactuelle.fr

David et Laura, les deux aînés de Johnny Hallyday réclament chacun près de 20% du patrimoine du rocker

mars 14, 2018

Une distri­bu­tion à parts égales

Obtien­dront-ils gain de cause ? David Hally­day et Laura Smet demandent près de 20% du patri­moine de leur père – 18,75%, préci­sé­ment. Selon les dernières dispo­si­tions testa­men­taires de Johnny Hally­day, ils n’ont actuel­le­ment droit à aucun héri­tage : l’inté­gra­lité en revient à Laeti­cia Hally­day.

On en sait plus sur les demandes de David Hally­day et Laura Smet, qui contestent le testa­ment de leur père. On savait déjà que le procès du 15 mars porte­rait sur l’album post­hume de Johnny Hally­day, et sur le droit de regard qu’aime­raient obte­nir ses deux aînés ; L’Express, sur des infor­ma­tions de l’AFP, va plus loin et précise comment frère et sœur envi­sagent le partage de l’héri­tage du Taulier. Actuel­le­ment, et selon son dernier testa­ment, l’inté­gra­lité revient à Laeti­cia Hally­day.

« Les deux aînés réclament que 25% du patri­moine de la star revienne à Laeti­cia Hally­day et 18,75% à chacun des quatre enfants, confor­mé­ment au droit français », peut-on lire sur L’Express. Ainsi, David Hally­day et Laura Smet ne veulent pas plus que Jade et Joy – dont certains obser­va­teurs s’inquiètent d’ailleurs qu’elles ne touchent jamais l’héri­tage de leur père avec les dispo­si­tions testa­men­taires actuelles.

Le procès du 15 mars se dérou­lera dans un climat parti­cu­lier : ni Laura Smet, ni Laeti­cia Hally­day n’y seront présentes, et il est possible que David Hally­day ne fasse pas non plus le dépla­ce­ment. La justice devra toute­fois tran­cher ; les aînés de Johnny ont donné « un délai de 48 heures » à la mère de Jade et Joy pour accé­der à leurs demandes.

Gala.fr par  Saeptem

Johnny Hallyday, enregistré en train de dicter son testament: la preuve qui va tout changer pour l’hériritage

mars 9, 2018

La riposte de Laeti­cia

Jeudi 15 mars, David Hally­day et Laura Smet contes­te­ront le testa­ment laissé par leur père Johnny devant le tribu­nal de grande instance de Nanterre. En atten­dant, chacun des deux camps préparent sa contre-attaque. Celle de Laeti­cia Hally­day s’annonce surpre­nante.

Le bras de fer judi­ciaire s’annonce explo­sif. Le 15 mars prochain, David Hally­day et Laura Smet contes­te­ront le testa­ment de leur père Johnny au tribu­nal de grande instance de Nanterre. En atten­dant la date du procès, Laeti­cia four­bit ses armes. Avec son avocat, maître Arda­­­van Amir-Aslani, Laeti­cia prépare la riposte. Et les pièces présen­tées à l’audience ne manque­ront pas de faire sensa­tion.

L’avocat de Laeti­cia Hally­day « compte produire l’enre­gis­tre­ment audio du rockeur, dictant pendant trois heures ses dernières volon­tés à son notaire, histoire de prou­ver que Johnny était bien sain d’esprit au moment de la rédac­tion de son testa­ment«  peut-on lire dans les colonnes de Public en kiosques ce vendredi 9 mars.  »Un rendez-vous qui s’est déroulé devant deux témoins » précise le maga­zine. De plus ce rendez-vous se serait déroulé « sans Laeti­cia ».

Une défense du clan Laeti­cia Hally­day qui promet de faire des étin­celles. Tout sera mis en œuvre pour prou­ver que le rockeur n’a pas été mani­pulé. Attaquée de toutes parts, quali­fiée de « veuve noire » ou encore de « mani­pu­la­trice », la veuve du chan­teur prouve ainsi qu’elle ne compte pas se lais­ser faire. Le procès risque de prendre des mois voire des années. Le clan Hally­day n’a pas fini de se déchi­rer.

Gala.fr par Marion Rouyer

« Renfermé et fuyant »: Grégory Boudou, le petit frère de Laeticia Hallyday, ce n’était « pas trop la tasse de thé » de Johnny

mars 7, 2018

Il a pour­tant été nommé « exécu­teur testa­men­taire »

 

Nommé « exécu­teur testa­men­taire », le frère cadet de Laeti­cia Hally­day est cité sur le testa­ment de la star décé­dée d’un cancer à l’âge de 74 ans. Mais Johnny Hally­day ne semblait pas appré­cier le person­na­ge…

Alors que les deux aînés du clan, Laura Smet et David Hally­day ont été tota­le­ment mis à l’écart et rayés du testa­ment de leur père, décédé le 5 décembre dernier, plusieurs membres de la famille Boudou (celle de Laeti­cia Hally­day) sont cités sur le docu­ment offi­ciel signé sous l’égide de la loi cali­for­nienne. C’est le cas de Grégory Boudou, le frère cadet de la dernière épouse de la star. Très discret, il est désor­mais l’un des acteurs majeurs de cette bataille judi­ciaire.

Alors que la tempête fami­liale entre les deux clans conti­nue de faire rage, le portrait de cet homme d’affaires se dessine. Le gérant de la boîte de nuit l’Amne­sia au Cap-d’Agde et l’époux de Mary­line, l’ancienne nounou de Jade et Joy, ne semblait pas être très appré­cié : « Toute la famille Boudou est citée sur le testa­ment, jusqu’au frère que Johnny ne suppor­tait pas, tandis que David et Laura, artistes eux-mêmes, se voient refu­ser ne serait-ce que le droit d’écou­ter le projet d’album post­hume de leur père », a ainsi commenté Natha­lie Baye dans un commu­niqué envoyé à la rédac­tion du jour­nal Le Figaro.

Ce mercredi 7 mars, le Pari­sien a égale­ment donné plus de détails au sujet de la person­na­lité de celui qui a été nommé « exécu­teur testa­men­taire » : « Je ne sais pas si Johnny le détes­tait, en tout cas, ils n’étaient pas plus proches que ça. Grégory est du genre renfermé et fuyant, pas trop la tasse de thé de Johnny », a confié un ami de la famille au jour­nal.

Gala.fr par Marine Madelmond

Laeticia Hallyday aurait décidé de ne plus revenir à Paris, même quand elle pourra quitter les États-Unis

mars 2, 2018

Dégoû­tée par les attaques

Pour ne pas subir l’agres­si­vité d’une opinion française chauf­fée à blanc par l’affaire de l’héri­tage de Johnny Hally­day, Laeti­cia Hally­day aurait décidé de prendre du champ avec son pays. En juin prochain, elle devrait donc retrou­ver sa chère île de Saint-Barthé­lémy.

Passée soudai­ne­ment du statut de « veuve-courage » à celui de « veuve-indigne », Laeti­cia Hally­day souf­fri­rait énor­mé­ment de la violence des critiques qu’elle subit quoti­dien­ne­ment. Elle aurait donc pris la déci­sion, forte, de quit­ter l’Hexa­gone pour un bon moment.

Jusqu’au 15 juin prochain, Laeti­cia ne peut pas quit­ter le terri­toire améri­cain sans perdre son statut de rési­dente. En revanche, ensuite, elle est tout à fait libre d’aller où elle veut. Pour­tant, selon Closer – quand ses filles, Jade et Joy, auront terminé leur année scolaire dans le lycée français de Los Angeles où elle sont inscrites – elle ne s’envo­lera pas pour la France mais pour Saint-Barthé­lémy.

Derniè­re­ment, la veuve de Johnny Hally­day a bien pris des vacances mais sans partir des Etats-Unis. Avec ses enfants, elle a passé quelques jours à New York auprès de sa grande amie Hélène Darroze. Mais le vrai choix du coeur pour l’Héraul­taise consiste à partir pour Saint-Barthé­lémy. C’est sur cette île para­di­siaque, dans sa maison fraî­che­ment réno­vée après l’oura­gan Irma, qu’elle se ressource réel­le­ment comme en témoignent les nombreuses images que Laeti­cia poste sur les réseaux sociaux.

Sans comp­ter que, loin des mesqui­ne­ries pari­siennes, elle et ses filles pour­ront, quand elles le veulent, rendre visite à la tombe de Johnny qui repose au cime­­tière de Lorient. Un récon­fort quoti­dien ines­ti­mable avant, certai­ne­ment, de reve­nir en France dans quelques mois.

Gala.fr

« Tel père, telle fille »: André Boudou, le père de Laeticia Hallyday, méchamment insulté sur les réseaux sociaux

mars 1, 2018

Les inter­nautes se déchaînent

 

André Boudou aurait peut-être préféré rester dans l’ombre. Le père de Laeti­cia Hally­day est la cible de nombreuses insultes sur Inter­net, comme a pu l’être sa fille depuis la mort de Johnny Hally­day.

« Rends les sous de Johnny », « Des bikers ont dit qu’ils t’attendent au virage si tu redonnes pas l’argent que vous volez à la famille de Johnny, toi et ta famille vous êtes des voleurs« , « Tu es aussi voleur que ta fille ! Pauvre Johnny, il a rien vu venir de la famille de rapaces que vous êtes. Honte à vous ». Sur la page Face­book d’André Boudou, le père de Laeti­cia Hally­day, les insultes fleu­rissent. Comme sa fille quelques jours plus tôt, l’ancien ami de Johnny fait l’objet de nombreuses attaques de la part des inter­nautes.

André Boudou et sa fille étaient fâchés depuis deux ans lorsque Johnny Hally­day est décédé ; le père de Laeti­cia était pour­tant bien présent lors de la céré­mo­nie hommage au rockeur. Des témoins ont même rapporté qu’il avait menacé David Hally­day lors de l’événe­ment, sans appor­ter plus de préci­sions : peut-être parlait-il déjà de l’héri­tage à venir, à moins qu’il n’ait fait réfé­rence aux réti­cences premières de David et Laura Smet, qui avaient refusé d’être présents à l’église de la Made­leine à Paris. Sans l’inter­ven­tion d’Emma­nuel et Brigitte Macron, les aînés de Johnny Hally­day ne se seraient proba­ble­ment pas rendus à l’hommage popu­laire fait à leur père, le 9 décembre dernier.

L’ancienne cuisinière de Johnny Hallyday raconte comment Laeticia a isolé son mari

février 20, 2018

L’ancienne cuisinière de Johnny Hallyday raconte comment Laeticia a isolé son mari

capture d’écran BFMTV

Depuis que Laura Smet a publié sa lettre quant au testament de Johnny Hallyday, les réactions pleuvent. Les langues se délient et dévoilent la face cachée de Laeticia Hallyday. Face aux caméras de BFMTV, Jacqueline, l’ancienne cuisinière du rockeur livre un témoignage accablant.

Le 6 décembre dernier, lorsque Johnny Hallyday a cessé de vivre, on a bien vu combien la France était touchée. Son testament, le chaos qu’il sème au sein de sa famille, ne laisse pas non plus les Français insensibles. Lorsque Laura Smet, 34 ans, la fille du chanteur a expliqué avoir été évincée du testament de son père, nombreux ont été ceux qui, comme Dominique Besnehard, lui ont témoigné leur soutien, dévoilant au fur et à mesure un tableau familial que l’on n’imaginait pas. Laeticia Hallyday, tout de suite mise en cause, ne cesse d’être critiquée et dépeinte sous un nouveau jour.

Parmi ceux qui se sont laissés aller à quelques confidences sur la famille Hallyday, Jacqueline, l’ancienne cuisinière de l’Idole des jeunes. Chaleureuse, pleine d’une généreuse bonhomie, on devine facilement quelle place familière a pu prendre Jacqueline auprès du rockeur et de ses proches. Cela n’a pas duré pourtant. Au bout de 6 ans de bonheur, elle a été poussée vers la sortie par Laeticia Hallyday.

« Elle était particulière. Peut-être, petite enfant gâtée. Et pas si innocente que sa physionomie pouvait le laisser penser. Elle a réussi à me faire partir, comme beaucoup d’autres personnes également, qui étaient proches de Johnny(…) Tout le monde a été obligé de s’en aller. » Jacqueline n’y va pas par quatre chemins. Pour elle, les intentions de Laeticia Hallyday ont toujours été claires. « Tout ça c’était des manipulations (…) au profit de son petit bien à elle, comme le reste. C’était sa technique sans doute, de manipuler et d’arriver à ce qu’elle voulait. »

Car l’ancienne cuisinière, qui ne cache pas sa compassion pour Laura Smet, en est certaine, Johnny Hallyday n’aurait pas pû déshériter ses enfants. « Ce n’est pas possible. C’est incompréhensible. Il aimait beaucoup ses enfants. »

Femmeactuelle.fr

Enterrement de Johnny Hallyday à Saint-Barthélemy

décembre 12, 2017