Posts Tagged ‘Kangourous’

Sanctuaire de bestiaire

décembre 23, 2019

 

Terre rouge et ciel bleu d’Australie

Désert aux escarpements sans pluie

De ton souffle méridional tu gémis

Dans la chaleur suffocante des incendies

 

Sol poussiéreux aux espèces fantastiques

Berceau de kangourous et de varans uniques

Paradis des folies tropicales de bestiaire

Ta biodiversité est un précieux sanctuaire

 

Ô Australie, géant vert du pays des Koalas

Longtemps immense territoire du Gondwana

Aux peluches fétiches et aux émeus curieux

Tes incendies récurrents sont très monstrueux

 

Bernard NKOUNKOU

 

Plus d’un million de kangourous seront tués en 2017 en Australie

février 18, 2017

 

Jared Kushner s’est plaint de CNN à un patron de Time Warner
© Fournis par Metrotime (fr)
Les kangourous sont tellement nombreux dans certaines régions d’Australie que le gouvernent procède à un abatage massif de l’espèce.

 

Ce n’est pas pour rien que le kangourou est le symbole national de l’Australie. Comme l’émeu, le koala et de nombreuses autres espèces, le kangourou est endémique à l’Australie. À l’état sauvage, il ne se trouve que là-bas. Mais les Australiens sont confrontés à la prolifération de l’espèce. Les autorités estiment la population des kangourous en Australie est comprise entre 30 et 60 millions d’individus. Et ce chiffre ne cesse d’augmenter. Si bien que depuis quelques années, le gouvernent autorise des abattages de masse.

© Fournis par Metrotime (fr) AFP PHOTO / Élodie Raitière

 

Les statistiques de l’année 2016 ne sont pas encore disponibles, mais selon les chiffres officiels, plus de 1,5 million de kangourou ont été tués en 2015. Brad Smith, secrétaire de Upper Hunter Valley, une association de bénévoles qui s’occupe de réhabiliter les animaux sauvages blessés ou orphelins, estime que ce chiffre est en réalité bien plus élevé. « Il y a les stats officielles, mais ils ne connaissent pas le nombre exact de kangourous tués chaque année car cela est souvent fait de manière illégale », a-t-il expliqué à The Independent.

En 2017, le pays prévoit d’abattre plus d’un million de kangourous et cela afin de protéger les prairies et les autres espèces sauvages. Mais plusieurs associations de défense de la nature critiquent ce plan. Elles estiment que l’abattage autorisé par le gouvernement combiné à celui, illégal, effectué par des fermiers et des chasseurs pourrait avoir un impact très négatif sur la population de kangourous et entrainer leur disparition.

Metrotime.fr