Posts Tagged ‘Katmandou’

Népal: au moins 27 morts dans le crash d’un accident d’avion bangladais

mars 12, 2018

Des équipes de secours autour des débris d’un avion qui s’est écrasé près de l’aéroport de Katmandou, le 12 mars 2018 au Népal / © AFP / Prakash MATHEMA

Au moins 27 personnes ont été tuées lundi dans l’accident d’un avion la compagnie bangladaise US-Bangla Airlines qui s’est écrasé, avec 71 personnes à son bord, peu avant son atterrissage à l’aéroport de Katmandou, a annoncé un responsable.

« Les chances de retrouver quiconque vivant sont minces car l’avion a été sévèrement brûlé », a ajouté le porte-parole de l’armée Gokul Bhandaree. Un autre responsable avait auparavant fait état de 20 blessés hospitalisés.

L’avion, qui provenait de Dacca, transportait 67 passagers et quatre membres d’équipage.

L’appareil était un Bombardier Dash 8 Q400 turbopropulseur vieux de 17 ans, selon le site basé en Suède de suivi des vols en temps réel Flightradar24. Il a précisé que l’aéroport de Katmandou était fermé en raison de l’accident et que les vols à l’arrivée étaient déroutés sur d’autres villes.

De la fumée pouvait être vue s’élevant du terrain de football où l’appareil a chuté à l’est de l’unique aéroport international du pays, tandis que les pompiers tentaient d’éteindre les flammes et de porter assistance aux personnes à bord.

« Nous venons de retirer des cadavres et des personnes blessées des débris », a déclaré à l’AFP le porte-parole du gouvernement népalais, Narayan Prasad Duwadi.

Auparavant, le porte-parole de l’aéroport Prem Nath Thakur avait affirmé que 20 personnes avaient été hospitalisées.

« La police et l’armée tentent d’entrer dans l’avion pour sauver les autres », avait-il ajouté. « Il y avait 67 passagers et quatre membres d’équipage à bord. »

Des images en direct postées sur Facebook montraient la colonne de fumée noire s’élevant derrière la piste d’atterrissage, où un autre appareil était en attente.

Des véhicules des services d’urgence semblaient foncer dans la fumée tandis que des témoins de l’accident filmaient la scène avec leur téléphone portable.

Le Népal a subi plusieurs catastrophes aériennes ces dernières années, qui ont porté des coups sévères à son industrie du tourisme. La plupart de ces accidents ont été imputés à l’inexpérience des pilotes ainsi qu’à des problèmes de maintenance et de gestion.

En février 2016, un Twin Otter de la compagnie aérienne Tara Air s’était écrasé dans le district reculé de Myagdi, dans l’Himalaya, à environ 4.900 mètres d’altitude, tuant les 23 passagers et membres d’équipage à bord.

US-Bangla Airlines est une compagnie privée lancée en juillet 2014 dont le premier vol international fut à destination de Katmandou en mai 2016. La compagnie opère des vols à destination de l’Asie du Sud et du Sud-Est ainsi que du Moyen-Orient.

Romandie.com avec(©AFP / 12 mars 2018 12h32)                

Népal: Violentes répliques, le bilan continue de s’alourdir

avril 26, 2015

De violentes répliques ont secoué dimanche le Népal et sa capitale Katmandou, déjà très durement éprouvés, au lendemain du séisme dévastateur qui a fait plus de 2400 morts. La communauté internationale accélère pour sa part son assistance au pays himalayen.

La réplique la plus forte a atteint la magnitude 6,7 dans une zone située au nord-ouest de Katmandou, non loin de la frontière chinoise, selon l’Institut américain de géophysique (USGS).

Selon le centre national des opérations d’urgence népalais, le tremblement de terre de magnitude 7,8 a fait 2430 morts et plus de 6000 blessés au Népal même, le plus meurtrier depuis 80 ans, selon un bilan encore provisoire dimanche soir.

En Inde, les autorités ont fait état de 67 morts, en majorité dans l’Etat oriental du Bihar. Dix-huit personnes ont trouvé la mort au Tibet, selon la presse officielle chinoise. Le tremblement de terre a aussi touché le Bangladesh.

Effondrement d’une tour
« Nous avons dépêché des hélicoptères dans les zones reculées. Nous fouillons les décombres des immeubles effondrés pour voir s’il y a des survivants », a déclaré le porte-parole de la police nationale, Kamal Singh Bam.

A Katmandou, des centaines d’immeubles ont été rasés et une partie de la ville est privée d’électricité. Le choc a provoqué l’effondrement de la tour historique de Dharhara, l’une des attractions touristiques majeures de la capitale, où environ 150 personnes devaient se trouver au moment du séisme, selon la police.

Une trentaine de corps ont été extraits des ruines ainsi qu’une vingtaine de blessés, a dit un responsable de la police locale, Bishwa Raj Pokharel.

Mobilisation internationale
Les Etats-Unis ont annoncé l’envoi d’une équipe de secouristes et promis le déblocage immédiat d’une aide d’un million de dollars pour « répondre aux besoins urgents ». L’Inde a de son côté envoyé des avions militaires avec du matériel médical et des équipes de sauveteurs à bord.

Deux avions russes transportant des sauveteurs devaient quitter la Russie dimanche, selon le ministère des Situations d’urgence. Des experts de l’Union européenne sont en train de se rendre dans les zones affectées.

Berlin, Londres, Paris et Madrid ont aussi promis leur aide, la Norvège annonçant pour sa part le déblocage de 3,5 millions d’euros (environ 3,4 millions de francs suisses). Enfin, six membres du Corps suisse d’aide humanitaire se sont envolés dimanche matin pour le Népal.

Le FMI s’est dit prêt à envoyer une équipe au Népal « dans les plus brefs délais afin d’aider le gouvernement à évaluer la situation macroéconomique et à déterminer les besoins financiers », en coordination avec la Banque mondiale et la Banque asiatique de développement (BAD) notamment.

Inquiétude de la Croix-Rouge
Les hôpitaux de ce pays de 28 millions d’habitants ont été rapidement saturés. Par ailleurs, les répliques sismiques ont conduit les responsables des structures de soins à ordonner des évacuations de patients, regroupés dans des tentes dressées à l’extérieur.

La Croix-Rouge s’inquiète du sort des villageois des zones rurales isolées proches de la zone de l’épicentre.

Romandie.com

Le centre de Katmandou endeuillé par un séisme dévastateur au Népal ayant fait 1.805 morts, selon un nouveau bilan

avril 25, 2015

Katmandou – Le bilan du séisme de magnitude 7,8 qui a dévasté samedi le Népal s’élève à 1.805 morts, a annoncé dimanche le gouvernement.

Le bilan est de 1.805 morts et d’au moins 4.718 blessés, a déclaré à l’AFP le porte-parole du ministère de l’Intérieur Laxmi Prasad Dhakal.

Le séisme a eu des répercusions jusque dans le nord de l’Inde, en Chine et au Bangladesh, déclenchant aussi une avalanche meurtrière sur le mont Everest.

Les habitants de la capitale népalaise ravagée ont été réveillés par des répliques après avoir été contraints pour nombre d’entre eux à passer la vie dehors.

Le tremblement de terre a provoqué l’effondrement de la tour historique de Dharhara, l’une des attractions touristiques de Katmandou, selon des témoins. Une dizaine de corps ont été extraits des ruines, selon un photographe de l’AFP

Elle a été ressentie jusqu’en Inde et a déclenché des avalanches sur le mont Everest.

Un diplomate népalais en poste à New Delhi a fait état de « centaines de morts » probables. « Nous avons reçu des informations selon lesquelles il y a eu d’importantes pertes de vies humaines et de biens matériels au Népal », notamment dans la capitale et dans la ville touristique de Pokhara, a expliqué Krishna Prasad Dhakal, le numéro deux de l’ambassade du Népal.

Tour Bhimsen
Selon les médias locaux, au moins cinquante personnes ont été prises au piège sous les décombres de la tour Bhimsen, ou Dharahara, un monument du XIXe siècle haut de huit étages ouvert aux visiteurs depuis dix ans, qui s’est effondré sous la secousse.

Le séisme a aussi provoqué des dégâts à l’aéroport international de Katmandou qui a été fermé « pour raisons de sécurité », selon son directeur Birendra Prasad Shrestha.

Les autorités craignent un bilan important en raison de la fragilité des habitations de la ville, qui compte de nombreux temples hindous en bois. En 1934, un séisme de magnitude 8,3 avait fait plus de 8500 morts dans la capitale népalaise.

Des photographies postées sur Internet montrent des bâtiments détruits, de larges fissures dans les rues et des habitants angoissés assis dehors, certains avec leur bébé dans les bras.

« Priez pour nous tous »
Le séisme s’est produit à 08h11, heure suisse, à 80 kilomètres au nord-ouest de Katmandou, selon l’USGS, l’institut américain de veille géologique, qui a évalué la magnitude à 7,8 sur l’échelle de Richter. Le tremblement de terre a été ressenti jusque dans la région du mont Everest, où il a provoqué des avalanches.

« Enorme séisme sur le camp de base de l’Everest et énorme avalanche sur le Pumori. Suis sorti de ma tente en courant pour sauver ma vie. Sain et sauf. Beaucoup de gens sur la montagne », a tweeté un alpiniste roumain, Alex Gavan, du mont Pumori, situé à 8 kilomètres environ à l’ouest de l’Everest.

Un autre alpiniste, Daniel Mazur, a déclaré que le camp de base de l’Everest a été « gravement endommagé » et que son groupe est pris au piège. « Priez pour nous tous », a-t-il dit sur Twitter.

New Delhi ébranlée
La secousse a également été ressentie à New Delhi et dans d’autres villes du nord de l’Inde, rapportent des témoins. Cependant, le ministre de l’Intérieur, Rajnath Singh, a déclaré à l’agence de presse PTI qu’aucun dommage important n’a pour l’instant été signalé dans le pays.

« Vous pouvez voir des images de nos studios de Delhi, où les fenêtres ont tremblé et tout a été secoué pendant un très long moment, peut-être une minute ou plus », a dit une présentatrice sur la chaîne indienne NDTV.

Romandie.com