Posts Tagged ‘kim kardashian’

Kim Kardashian : sa fille North accusée de plagiat pour ses débuts musicaux

mars 3, 2020
Kim Kardashian : sa fille North accusée de plagiat pour ses débuts musicaux
© New Media Images/Splash News/ABACA Kim Kardashian : sa fille North accusée de plagiat pour ses débuts musicaux

La fille de Kim Kardashian et Kanye West, North, a fait une performance musicale remarquée le lundi 2 mars au cours du défilé Yeezy saison 8, présenté par son père en clôture de la Fashion Week de Paris. Cependant la polémique n’a pas tardé à s’établir, aussi infondée soit-elle…

La famille Kardashian-West continue de retourner Paris ! Cette fois-ci c’est au tour de la fille aînée, North West, de faire le show dans la capitale.

Kim Kardashian n’a pas pu apprécier très longtemps son sentiment de fierté maternelle après la première représentation musicale publique de sa fille. D’autres voix se sont rapidement élevées contre elle.

Les parents de Zaza, jeune chanteuse dont North West s’est inspirée lors de sa prestation, ont immédiatement dénoncé l’absence de crédit.

Ils ont publié un commentaire sur Instagram : « Nous tirons beaucoup de fierté dans la créativité et croyons qu’elle mérite le respect et l’honneur, qu’elle provienne d’un enfant ou d’un adulte ! Ce que font Kim Kardashian et Kanye West avec leur fille… en s’inspirant de Zaza et notre famille ne pose pas problème… nous ne leur en voulons pas mais SVP montrez votre amour et votre soutien pour l’originale d’abord !!! » Si la famille de Zaza compte parmi les admirateurs de Kanye West, ils ont craint, face à cette appropriation très médiatisée, que « le parcours de leur fille dans le monde du divertissement ne soit compromis ».

La petite Zaza a cependant un bel avenir devant elle. L’apprentie star a accumulé plus d’un million d’abonnés depuis ses débuts dans la musique en 2019.

Elle a notamment fait une représentation sur le plateau du célèbre talk show d’Ellen DeGeneres.

Kim Kardashian : agente de talents émergents

Kim Kardashian a rapidement réagit sur Instagram : « On vous adore et North est une très grande fan, elle enregistre en studio tout le temps avec son père et est inspirée par Zaza, elle adore aussi Lay Lay ! »

Pour anticiper sur toute autre critique concernant sa fille, Kim K n’a pas manqué de souligner le caractère spontané de la prestation de North : « La performance d’aujourd’hui où on a pu voir le Remix de Zaza de North a été quelque chose qu’elle a demandé à la dernière minute et une complète surprise. Je n’ai pas eu l’intention de ne pas mentionner les crédits alors qu’ils étaient de rigueur. J’adorerais que les filles se rencontrent bientôt ». Et bien voilà un coup de pub qui devrait porter ses fruits.

Avec Voici par Yéléna Uzan

Kim Kardashian a un nouveau visage: transformée, elle fait sensation !

juillet 30, 2018

Kim Kardashian pose pour la campagne de sa marque de cosmétiques KKW Beauty, le 29 juillet 2018.
Kim Kardashian
Kim Kardashian pose pour la campagne de sa marque de cosmétiques KKW Beauty, le 29 juillet 2018.
La bombe consolide son statut d’icône mode et beauté sur Instagram. Elle y a dévoilé ce week-end un nouveau look. Avec son jolie carré plongeant, Kim Kardashian régale ses près de 115 millions de followers…

Si Kim Kardashian est l’une des célébrités les plus suivies sur les réseaux sociaux, c’est en grande partie grâce aux superbes photos d’elle qu’elle publie. La superstar en a partagé de nouvelles ce week-end. Elle y dévoile sa nouvelle coupe de cheveux et séduit ses millions de followers

Ce week-end, la marque KKW BEAUTY a publié les images d’une campagne pour la gamme de maquillage « Classic Collection ». Kim Kardashian, qui y figure, a de longs cheveux noirs ondulés. En réalité, en ce moment, la bombe de 37 ans affiche une coupe au carré.

Elle l’a présentée à ses plus de 114 millions d’abonnés Instagram dans sa story du dimanche 29 juillet.

Kim Kardashian et son nouveau look ont fait leur première apparition publique samedi soir. Accompagnée de son mari Kanye West, Kim a assisté au vernissage de l’exposition du photographe Marcus Hyde.

La maman de North, Saint et Chicago West a fait sensation dans un look entièrement argenté, composé d’un body Versace et d’une mini-jupe fendue.

Purepeople.com

Serena Williams se marie, discrètement, à la Nouvelle-Orléans

novembre 17, 2017

La Nouvelle-Orléans (Etats-Unis) – Les célébrités affluaient jeudi à la Nouvelle-Orléans pour le mariage de la joueuse de tennis Serena Williams dans un musée de la ville, une cérémonie très privée pour laquelle un pâté de maison de la ville du jazz et de la fête a été entièrement fermé.

La chanteuse Beyoncé, la papesse de la mode Anna Wintour, Kim Kardashian et l’actrice Eva Longoria ont été aperçues devant le Contemporary Arts Center pour une cérémonie dont le thème doit être « la Belle et la Bête », selon le site de divertissement ETonline.

Serena Williams, 36 ans, la star du tennis mondial, épouse le cofondateur de Reddit, Alexis Ohanian, 34 ans, avec qui elle a eu une petite fille, Alexis Olympia, le 1er septembre.

Malgré la frénésie médiatique, le couple n’a donné que peu de détails sur leur mariage. People Magazine et le Daily Mail assurent que 250 invités doivent assister à la cérémonie.

Plus tôt dans la journée, le marié était arrivé au musée en chemise et en short, avec des chaussures de costume à la main, tandis que des ouvriers s’affairaient à préparer les lieux pour le mariage.

Serena Williams et Alexis Ohanian ont annoncé leurs fiançailles en décembre après s’être rencontrés en 2015, à Rome.

Venus Williams, la soeur de Serena, avait été vue mercredi soir quittant le musée, tandis que le parking à côté du bâtiment était rempli de tentes et de camions déchargeant des fleurs, des tables, des tapis, des costumes et des musiciens.

Le coût de la cérémonie est estimé à plus de 1 million de dollars selon le Daily Mail et les invités auraient pour consigne de ne pas apporter leurs téléphones portables, car un accord d’exclusivité pour les photos a été signé avec le magazine Vogue.

A la Nouvelle-Orléans, les habitants se disaient enthousiastes à l’idée du mariage de la championne dans leur ville.

« On l’adore! », s’exclamait Mary Huber, qui faisait partie d’un petit groupe observant la scène.

« Nous sommes si heureux qu’elle ait trouvé le bonheur. Le petit bébé Alexis est si mignon! »

Linda Davis et Cora Riley ont conduit pendant quatre heures depuis la petite ville de DeRidder en Louisiane pour tenter d’apercevoir la championne de tennis.

« Nous l’aimons. Elle a la classe. Venus et elle, elles ne se plaignent jamais », a dit Cora Riley à l’AFP.

Serena Williams a remporté l’Open d’Australie 2017 alors qu’elle était enceinte, et devrait défendre son titre à Melbourne en 2018, quatre mois et demi après la naissance de sa fille.

Romandie.com avec(©AFP / 17 novembre 2017 03h20)                   

Ce que Kim Kardashian a dit à la juge à propos de son agression à Paris

mars 18, 2017

« Le Monde » a pris connaissance de l’audition de la vedette américaine devant la juge d’instruction française qui enquête sur le braquage dont elle a été victime à Paris.

Kim Kardashian West, en mai 2016.

Kim Kardashian West, en mai 2016. MIKE SEGAR / REUTERS
New York, 2 février, 9 h 55. Kim Kardashian a pénétré quelques instants plus tôt dans les bureaux du procureur fédéral. Accompagnée de ses deux avocats parisiens, dont le pénaliste réputé Jean Veil, la vedette américaine fait face à Armelle Briand, la juge d’instruction française chargée de l’enquête sur l’agression et le vol dont elle a été victime à Paris dans la nuit du 2 au 3 octobre 2016. Près de 9 millions de dollars de bijoux lui ont été dérobés. Débute alors une audition qui va durer toute la journée et dont Le Monde a pu prendre connaissance.

Kim Kardashian n’a pas souhaité revenir à Paris. « Je sens que ce n’est pas un endroit pour moi, je parle de Paris. Ce n’est pas un endroit pour moi sur le plan émotionnel », justifie-t-elle en préambule. Elle est bien évidemment au courant des interpellations qui ont eu lieu dans la capitale le 9 janvier. « Je me suis sentie soulagée et très fière du système judiciaire français, dit-elle. Ça ne m’a pas donné pour autant un sentiment de sécurité dans le monde et cette expérience m’a ouvert les yeux sur le fait que le monde n’était plus un endroit sûr. »

« Ils étaient au courant de mes déplacements »

Après avoir donné le détail des personnes qui l’accompagnaient lors de son séjour parisien, la vedette de la télé-réalité se souvient avoir eu un pressentiment avant de quitter Los Angeles où elle réside, pour se rendre à la Fashion Week. « Cela faisait quinze jours déjà que nous avions peur d’être victimes d’un attentat terroriste en sortant du pays, et pas seulement en allant à Paris. Quand Kourtney [sa sœur] a eu un problème de passeport, je me suis dit que quelque chose de mauvais allait arriver. J’ai eu ce pressentiment. Je tenais à vous le dire parce que c’était un sentiment tellement profond : tous les soirs, à Paris, je faisais une prière en remerciant que rien ne nous soit arrivé. » Affirme-t-elle ça parce qu’elle est aujourd’hui convaincue, comme elle le dit, que c’était un « coup monté » à partir d’un « renseignement [qui] venait de l’intérieur » ?

Devant la juge, Kim Kardashian souligne que ses soupçons portent sur Michaël et son frère Gary Madar appartenant à l’équipe de chauffeurs qui s’occupait d’elle et de son mari, le rappeur Kanye West, quand ils venaient à Paris. Et cela depuis au moins quatre ans. « Quelques semaines avant notre arrivée, ils ont envoyé un texto à mon assistante Stephanie S. pour proposer un service de transport gratuit, ce qu’ils n’avaient jamais fait auparavant. (…) J’ai trouvé ça bizarre. »

Gary Madar a été mis en examen le 12 janvier pour complicité de vol avec arme en bande organisée, complicité d’enlèvement et séquestration et association de malfaiteurs. Mais contrairement aux neuf autres personnes mises en cause dans ce dossier, il a été remis en liberté sous contrôle judiciaire et reste présumé innocent, comme l’ensemble des mis en examen. Contacté, son avocat, Me Arthur Vercken n’a pas donné suite. « Ils étaient au courant de mes déplacements, indique-t-elle pourtant. Nous avions confiance en eux. »

« J’ai compris que quelque chose n’allait pas »

Traumatisée par son agression, Kim Kardashian en a gardé un souvenir très précis qu’elle livre ensuite en détail au magistrat français.

Alors que ses amis étaient partis en boîte, Kim Kardashian raconte avoir entendu des gens monter l’escalier qui mène à sa chambre. « Ils faisaient vraiment du bruit avec leurs pieds. (…) Je croyais que ma sœur et Stephanie rentraient ivres et faisaient du vacarme. J’ai dit “hello”. Je pensais que c’était elles mais comme personne n’a répondu, j’ai compris que quelque chose n’allait pas ». (…). C’est alors qu’elle voit deux hommes en tenue de police entrer avec le concierge.  « Ils étaient agressifs (…). Je croyais qu’il s’agissait de terroristes venus pour m’enlever.«  Dans la panique elle tente de se saisir de son téléphone, en vain.  »Je me souviens que j’avais un sentiment indescriptible, comme le cœur qui sort de la poitrine. Je comprenais que j’allais mourir. » Très vite, les deux hommes disent « ring, ring ». Ils font référence à la bague estimée à 4 millions de dollars avec laquelle Kim Kardashian a posé sur plusieurs photos qu’elle a elle-même postée sur les réseaux sociaux.

« Quand le grand a pris la bague, il l’a mise dans la lumière de la fenêtre pour vérifier que c’était bien la bague. Il a dit quelque chose en français que je n’ai pas compris mais on voyait qu’il était content ». Elle pense à fuir mais balaie finalement l’idée de peur qu’ils lui tirent dessus. L’un des deux hommes dit  « money, money, money ». L’autre sans doute agacée par les cris de leur victime sort du ruban adhésif et des « serre-flex » en plastique pour lui lier les poignets.

« Je me suis tournée vers le concierge pour lui demander si nous allions mourir et leur dire de ne pas nous tuer (…). Le concierge m’a dit “shut up”, il m’a dit de me taire, qu’il ne savait pas ce qui allait nous arriver, qu’il avait aussi des enfants, qu’il fallait que je me taise ». L’un des deux agresseurs lui met du ruban sur la bouche et lui attache les poignets. « J’étais certaine qu’il allait me violer », confie-t-elle. Elle précisera plus tard lors de l’audition qu’elle n’a pas été agressée sexuellement.

« Il a ensuite vu mon sac à bijoux. (…) Il était tellement excité lorsqu’il a vu mes bijoux. (…) Il y avait tellement de choses, c’était un grand coffret, il y avait vingt articles, tout ce que je possédais, trois montres. (…)  Le butin récupéré, l’un des deux hommes la porte jusque dans la salle de bains. Ils prennent ensuite la fuite par la porte principale.

En bas, les deux hommes retrouvent trois complices et quittent les lieux à pied et à vélos. Alertée, la police arrive à l’hôtel de la rue Tronchet (8e arrondissement) qui s’était fait une spécialité d’accueillir les stars en toute discrétion. « J’avais très peur (…) car ils avaient la même tenue que les autres, et je me demandais qui étaient les vrais agents », explique-t-elle.

Son garde du corps a été remercié

Son récit corrobore les éléments réunis par les policiers de la brigade de répression du banditisme (BRB). Sur les dix personnes mises en examen, trois ont reconnu les faits dont Aomar Ait Khedache, considéré comme l’un des organisateurs du braquage par les enquêteurs. Il a toutefois assuré qu’aucune arme n’avait été exhibée, allant même jusqu’à dire que « ce n’était pas un truc violent ».

Lors de son audition, Kim Kardashian a assuré que beaucoup de choses ont changé pour elle depuis son agression. « Je pense que ma perception des bijoux a changé, je n’y tiens plus comme avant. Je n’ai plus les mêmes sentiments. En fait, je trouve que c’est devenu un fardeau de posséder des bijoux aussi chers. (…) Aucun objet n’a de valeur sentimentale qui peut être comparée au fait de rentrer chez soi et de retrouver ses enfants, sa vie de famille. » Une allusion aux nombreuses photos qu’elle avait l’habitude de poster sur les réseaux sociaux où il était facile de voir qu’elle portait des bijoux de grande valeur.

Lors de son audition, M. Ait Khedache avait lui même souligné que toutes les informations se trouvaient sur Internet. Autre changement, son garde du corps – qui n’a pourtant pas été mis en cause – a été remercié. « J’ai senti que les gens pourraient croire que je suis une cible facile s’il était encore auprès de moi », justifie-t-elle.

Contacté par Le Monde, son avocat, Me Jean Veil, n’a pas donné suite.

Lemonde.fr par  Simon Piel , Journaliste au Monde

France/Paris: Kim Kardashian victime d’un gang de seniors du braquage

janvier 11, 2017

Une famille de malfaiteurs originaire d’Algérie déjà connue pour plusieurs agressions à domicile et un septuagénaire proche de Tony Cossu dit l’«Anguille», une icône de la pègre marseillaise, sont soupçonnés d’avoir fait partie des malfaiteurs qui ont attaqué la star début octobre. Selon nos informations, les bijoux volés ont été écoulés dans les jours suivant le vol.

Le filet se resserre sur les auteurs et complices présumés de l’agression spectaculaire dont avait été victime à Paris la star de téléréalité américaine Kim Kardashian. Après avoir remis en liberté mardi soir trois des dix suspects interpellés lundi, parmi lesquels comme l’a révélé Europe 1 le chauffeur de 30 ans qui avait convoyé la star dans Paris à l’occasion de la «fashion week», les enquêteurs de la Brigade de répression du banditisme explorent le profil des principaux protagonistes présumés de l’attaque. Les contours d’un gang de «seniors du braquage» se précisent. Deux d’entre eux, voyous d’envergure âgés de plus de 60 ans, ont notamment été identifiés grâce des traces génétiques retrouvées sur des liens plastifiés de type «serflex» qui entravaient la star.

Selon nos informations, cinq voire six des individus entendus sont soupçonnés d’avoir participé directement à l’agression, parmi lesquels trois membres d’une même famille originaire d’Algérie. Vivant dans le Val-de-Marne, ils sont déjà connus pour plusieurs agressions, notamment de particuliers à domicile. Le père, 56 ans, a été arrêté à Vincennes tandis que ses deux fils ont été appréhendés à Créteil.

Parmi les suspects, la BRB entend aussi M., 64 ans, membre de la communauté des gens du voyage. Interpellé dans un camp situé à Saint-Augustin en Seine-et-Marne, il serait quant à lui un de possibles receleurs de la marchandise partie à Anvers, plaque tournante européenne du négoce de diamants. Une source proche du dossier précise au Figaro que les «bijoux ont selon toute vraisemblance été écoulés dans les jours qui suivaient» le vol. Plus de 200.000 euros, peut être liés à une revente partielle, ont été retrouvés à au moins trois endroits différents lors des perquisitions.

Un des «affidés» de Tony Cossu, icône de la pègre marseillaise

Les policiers n’excluent pas aussi que Pierrot B., dit «Pierrot», doyen de l’équipe, fasse partie du commando qui s’est introduit dans l’hôtel particulier dans la nuit du 2 au 3 octobre avant de repartir avec les 9 millions de dollars en bijoux. Né en septembre 1944 et donc âgé de 72 ans, «Pierrot» a été interpellé dans son pavillon de Grasse (Alpes Maritime) par des policiers qui le considèrent comme une «vieille connaissance». Originaire de la région parisienne, il aurait notamment été impliqué en 2006 dans une affaire portant sur deux kilos de cocaïne. Il a en outre été vu régulièrement aux côtés de «figures» du grand banditisme azuréen. Toujours selon nos informations, il est décrit en particulier comme un des «affidés» de Tony Cossu, icône de la pègre marseillaise surnommé l’«Anguille» en raison de son goût prononcé pour les évasions. Enfin, un Français de 62 ans lui aussi fiché pour agressions et arrêté lundi à Montauban, fermerait le «premier cercle» constituant l’équipe des braqueurs.

Par ailleurs, les policiers ont maintenu en garde à vue le frère du chauffeur de Kim Kardashian. L’équipe bien renseignée au moment de passer à l’action, aurait en effet pu bénéficier de l’appui sinon d’une «taupe» ou du moins de très regrettables indiscrétions.

Les quatorze gardes à vue qui se poursuivent pourraient en théorie s’achever jeudi soir.

Lefigaro.fr par Christophe Cornevin et Vincent-Xavier Morvan

Braquage de Kim Kardashian à Paris : 16 interpellations

janvier 9, 2017

Paris – Seize personnes ont été interpellées lundi en région parisienne et en province dans le cadre de l’enquête sur le braquage de la célébrité américaine Kim Kardashian à Paris en octobre dernier, a-t-on appris de sources policières, confirmant des informations de presse.

Dans la nuit du 2 au 3 octobre, la vedette ultramédiatisée de 35 ans s’était fait braquer dans une discrète résidence hôtelière de luxe à Paris par des hommes armés qui, après l’avoir ligotée et bâillonnée, lui avaient volé pour neuf millions d’euros de bijoux, soit le plus important vol de bijoux à un particulier en France depuis plus de 20 ans.

De l’argent et des documents ont notamment été retrouvés lors de différentes perquisitions qui se poursuivaient lundi matin, a précisé une source policière.

Cette opération menée sous la direction de la Brigade de répression du banditisme (BRB) de Paris, simultanément en région parisienne et dans le sud de la France, est le fruit de plusieurs semaines d’investigations permises notamment par l’exploitation des traces ADN retrouvées sur le lieu du braquage, a précisé une autre source.

Une des traces a +matché+ avec un individu connu des services de police pour des faits de braquage et des affaires de droit commun, et considéré comme un voyou de grande envergure, a expliqué cette source.

Les braqueurs, masqués et portant des blousons de police, avaient menacé avec une arme la star venue à Paris pour assister à la Fashion Week, avant de la ligoter, de la bâillonner, et de l’enfermer dans la salle de bains. Les voleurs, dont certains sont venus et repartis à vélo, ont emporté une bague d’une valeur de quatre millions d’euros et un coffret de bijoux pour un montant de cinq millions.

Dans leur fuite, les malfaiteurs ont également perdu un pendentif serti de diamants, d’une valeur estimée à environ 30.000 euros, appartenant à la jeune femme. Le bijou, ramassé par une passante dans la rue à proximité des lieux du vol quelques heures après le braquage, a été remis aux enquêteurs.

Romandie.com avec(©AFP / 09 janvier 2017 08h54)             

Kim Kardashian: Epouse dévouée, elle prend la pose en soutien à Kanye

novembre 28, 2016

 

La bimbo s’est laissée prendre en photo vêtue de pièces de la collection imaginée par son mari, Kanye West. Lequel ne va pas mieux.

Si Kim Kardashian s’est (un peu) rangée des réseaux sociaux, cela ne l’empêche pas de se prêter à des séances photos. Ainsi vient-elle de poser pour le magazine allemand 032c, avec sa sœur Khloé, en soutien à son homme, hospitalisé depuis le 21 novembre dernier, en raison d’une grave psychotique.

Sur ces clichés, les deux sœurs portent des pièces de la collection Yeezy Season 3, imaginée par Kanye West, le mari de Kim K. Une manière de le soutenir, donc, dans cette épreuve. A ce propos, le rappeur de 39 ans devait sortir aujourd’hui mais son état de santé ne s’améliorant pas, ceci devrait être compro­mis.

«Kim est formidable»

De fait, le rappeur, styliste et produc­teur Kanye West souffre de paranoïa et d’une profonde dépression et, en plein délire de persé­cu­tion, il serait impos­sible de le toucher. A noter que Kim se montre très dévouée, comme l’a confié un proche de la famille au magazine Us Weekly: «Kim est formidable. Elle savait qu’il ne pouvait pas continuer de cette façon. Depuis le début, elle reste à son chevet et l’aide à se nourrir, s’allonge à ses côtés . Elle refuse de le quitter, si ce n’est pour voir les enfants. Elle est tout le temps à l’hôpital et garde un œil sur lui, refusant que les gens viennent le déranger. Beaucoup de personnes ont appelé et envoyé des fleurs, mais elle s’assure avant tout qu’il se repose et qu’il se remette. »»

(Le Matin.ch Créé: 28.11.2016, 15h47)

Kim Kardashian : La star a trouvé une mère porteuse !

novembre 18, 2016

 

Kim Kardashian a peut-être trouvé la solution à l’un de ses problèmes majeures. Et pour ça, elle peut remercier son amie Chrissy Teigen.

Kim Kardashian : La star a trouvé une mère porteuse !

© abaca Kim Kardashian : La star a trouvé une mère porteuse !
Peu importe l’épreuve difficile qu’elle peut traverser, Kim Kardashian pourra toujours compter sur sa famille et sur quelques amies fidèles pour lui venir en aide.

Déjà mère de deux enfants, North et Saint, Kim K. a révélé qu’elle aimerait un troisième enfant pour agrandir un peu plus son clan mais un problème se pose.

Une nouvelle grossesse pourrait engendrer de graves complications pour la star de 36 ans car elle pourrait souffrir à nouveau « placenta accreta ».

Alors pour pouvoir pouponner à nouveau, la femme du rappeur Kanye West va avoir recours à une mère porteuse comme elle le confiait à sa mère Kris Jenner dans un épisode de L’In­croyable Famille Karda­shian. « J’en suis venue à la conclu­sion que j’al­lais penser à une mère porteuse ». 

Et son appel à l’aide a été entendu par l’une de ses copines, la femme du chanteur John Legend, Chrissy Teigen.

Selon Access Hollywood, la maman de Luna Simone Stephens, née en avril dernier, serait prête à se dévouer pour une de ses amies les plus proches. « J’ac­cepte immé­dia­te­ment, a-t-elle répondu. J’ai vrai­ment adoré la gros­sesse, vrai­ment. Je dirais oui ».

Un tel dévouement montre la solidité des liens qui unissent les deux jeunes femmes au cas où certains sceptiques en douteraient…

Public.com par JB

Kim Kardashian poursuit en diffamation le site mediatakeout.com

octobre 11, 2016

Kim Kardashian a poursuivi en diffamation mardi le site internet Mediatakeout.com. Des articles accusent la star de téléréalité d’avoir mis en scène son agression à main armée à Paris et le vol de neuf millions d’euros de bijoux.

La plainte a été déposée au tribunal de Manhattan à New York. « Après avoir été victime d’un vol à main armée horrible et traumatisant en France, Kim Kardashian est revenue aux Etats-Unis pour y être cette fois victime d’un site en ligne de potins qui a publié une série d’articles début octobre la qualifiant de menteuse et de voleuse », y déclare la vedette de 35 ans.

Le texte ajoute que les allégations du site internet ne sont étayées par aucun fait et constituent « un acte de diffamation ». Les articles accusent l’épouse du rappeur Kanye West d’avoir « fait semblant d’être victime d’un vol, menti sur la violente attaque dont elle a fait l’objet puis fait une réclamation mensongère auprès de son assurance ».

Kim Kardashian demande un procès ainsi que des dommages et intérêts.

Ligotée et bâillonnée
Dans la nuit du 2 au 3 octobre, la voluptueuse sex-symbol, vedette de l’émission de téléréalité « L’incroyable famille Kardashian », a été victime d’un cambriolage dans une résidence de luxe à Paris, où elle assistait à la Semaine de la mode.

Elle a été ligotée et bâillonnée par les membres d’une équipe de cinq malfaiteurs. Ces derniers lui ont notamment dérobé une bague de fiançailles valant quatre millions d’euros et un coffret de bijoux pour plus de cinq millions, soit le plus important vol de bijoux commis sur un particulier en France depuis plus de 20 ans.

Une source proche du dossier a par ailleurs appris à l’AFP mardi que plusieurs ADN avaient été retrouvés dans l’appartement où a eu lieu le braquage. Ils sont actuellement « en cours d’exploitation ».

Celle qui a pour habitude de chroniquer ses moindres allées et venues sur internet est silencieuse sur les réseaux sociaux depuis cet incident. Des porte-parole de Mme Kardashian West n’ont pas répondu aux demandes de commentaires de l’AFP mardi.

Romandie.com avec(ats / 12.10.2016 03h39)

Cléopâtre ferait-elle un meilleur exemple que Kim Kardashian ?

octobre 6, 2016

Cléopâtre et Kim Kardashian

C’est une étrange injonction, proférée par la directrice du lycée de Wimbledon, à Londres, et largement reprise par la presse britannique, qui en a fait le point de départ d’un débat sur le féminisme moderne.

Pour Jane Lunnon, les filles devraient prendre exemple sur les grandes héroïnes tragiques, ces femmes qui « exercent du pouvoir dans un monde d’hommes », plutôt que sur Kim Kardashian. Son école a lancé un projet, en collaboration avec la troupe Royal Shakespeare Company, pour encourager les élèves à imaginer les héroïnes de Shakespeare dans un environnement contemporain.

L’idée lui est venue après les résultats d’un sondage auprès des élèves du lycée montrant que beaucoup d’adolescentes considéraient Taylor Swift et Kim Kardashian comme des exemples.

« J’ai trouvé ça un peu inquiétant », a dit Jane Lunnon lors d’un congrès des directeurs d’écoles des plus grandes institutions privées. L’histoire ne dit pas si cette relecture féministe des héroïnes de Shakespeare lui a été inspirée par la ville qui accueillait le congrès : Stratford-upon-Avon, ville d’origine du célèbre dramaturge.

Féminismes, pouvoir et téléréalité

Shakespeare is watching.

Shakespeare is watching. © Dylan Martinez / Reuters / REUTERS

L’argumentation de Jane Lunnon n’est pas binaire. Elle pense que le « problème n’est pas tellement que Kim Kardashian soit un exemple pour les jeunes filles, mais qu’elle devienne le seul exemple ». « L’absence de variété dans les modèles à suivre pour les jeunes filles dans la société occidentale a été largement documentée », dit-elle. D’où l’idée d’aller chercher des histoires de femmes fortes et indépendantes ailleurs que sur les écrans. Dans la littérature, par exemple.

Car comme Cléopâtre, Kim Kardashian utilise son image pour réussir : « Cléopâtre vend le mythe de Cléopâtre et Kim Kardashian fait peu ou prou la même chose. » La différence cruciale, selon Jane Lunnon, se situe dans le fait d’être capable d’incarner le pouvoir. Cléopâtre est aussi la reine d’Egypte, « au-delà de son amour pour les hommes », Jules César puis Marc Antoine.

A cette démonstration, le contre-argument est simple. Kim Kardashian, qui a accédé à la notoriété par l’émission de téléréalité L’incroyable famille Kardashian, ne se contente pas d’être l’épouse du rappeur Kanye West. C’est aujourd’hui une richissime businesswoman qui a su jouer sur son statut d’icône populaire pour devenir l’une des femmes les plus influentes du monde (à tel point que son braquage à Paris est une information reprise partout). En montrant sa plastique parfaite et en investissant à fond l’image de la femme-objet ? Certes.

Un certain courant du féminisme admet un argument que l’on pourrait résumer ainsi : l’hyperféminité, dans un monde dominé par les hommes, est aussi une façon de retourner le rapport de domination à son avantage. A condition d’user du pouvoir ainsi gagné. C’est un peu ce qui s’est produit pour Beyoncé, artiste maîtrisant parfaitement les mécanismes à l’œuvre dans sa propre ascension, si réducteurs soient-ils, qui a attendu d’avoir atteint l’apogée de sa carrière pour assumer un point de vue politique, notamment en faveur de l’égalité raciale.

Cordelia, jouée par Pauline Knof à Vienne en 2013...

Cordelia, jouée par Pauline Knof à Vienne en 2013… © Heinz-Peter Bader / Reuters / REUTERS

Une image plus complexe de la féminité

... et Beyoncé.

… et Beyoncé. © Andrew Kelly / Reuters / REUTERS

Autre argument de Jane Lunnon : l’image standardisée d’un corps féminin est érigée en modèle par les jeunes filles, alors que les héroïnes shakespeariennes, elles, offraient une image plus complexe de la féminité, avec ses défauts, et ses forces.

Elle évoque Béatrice, dans Beaucoup de bruit pour rien, Rosalinde dans Comme il vous plaira, et Viola dans La Nuit des Rois.

« Leur capacité à affronter les défis, les dilemmes, la douleur, leur capacité à aimer, à être vigoureuses et à trouver de la ressource, leur capacité de résilience (…) c’est un message très fort. »

Il y a cependant un léger problème, c’est que cette « résilience » se révèle justement face aux terribles épreuves auxquelles font face les héroïnes shakespeariennes, qui, pour la plupart, finissent plutôt mal.

Un internaute s’est chargé de dresser une liste assez édifiante. Ophélie de Hamlet se noie. Juliette se plante un couteau dans le cœur car la famille de Roméo ne veut pas d’elle. Cordelia (Le Roi Lear) est assassinée, Desdémone (Othello) est tuée par son propre mari, et la fameuse Cléopâtre, reine d’Egypte, femme de pouvoir, se suicide en se faisant mordre par un serpent. Un rêve d’avenir.

Lemonde.fr par  Violaine Morin, Journaliste au Monde