Posts Tagged ‘Kinsoundi’

Congo/Brazzaville: Assassinat d’un jeune à Kinsoundi

juin 17, 2017

Les miliciens de Denis Sassou Nguesso viennent d’abattre un jeune homme sans motif: il a été confondu à un Ninja. Voilà la vraie réalité que subissent les jeunes des quartiers sud de Brazzaville. Il s’appelait KAPO et vivait à Kinsoundi.

Un jeune arbitrairement abattu gratuitement – sans raison – à Kinsoudi par les miliciens de Ndenguet à 15h 45.

Photo de BrazzaNews.
Photo de BrazzaNews.Photo de BrazzaNews.
Avec Brazzanews.fr

Congo/Brazzaville: Des camp de fortune sur certains axes de la ville

avril 23, 2017

Brazzaville: Le régime est aux abois installe des mini camps militaires partout entre le Château d’eau, Kinsoudi et Mfilou.

Le tronçon Château d’eau-Kinsoudi est devenu un « munua ngandu » bis. Pas moins de deux compagnies, soit entre 200 et 240 éléments, y séjournent en permanence. Ces 2 compagnies de la GR sont dirigées par un capitaine.

Un premier groupe avec 2 blindés légers de fabrication chinoise est installé juste au rond- point à l’intérieur du château d’eau dans la cour intérieure avec des armes en tout genre.

Un second groupe est installé au sein de la station Total du Château d’eau.

Un troisième groupe est installé juste à quelques encablures de l’arrêt Mitoko, en allant à Kinsoudi.

Un quatrième groupe est localisé juste à la montée du virage jouxtant l’ancien abattoir de Ngangouoni.

Après ces positions, juste en diagonale de l’ex-usine textile de Kinsoudi, se tient une position appartenant à la gendarmerie nationale.

Par ailleurs au niveau du quartier PK à la frontière Mfilou Pk, une position importante des éléments de la GR à été placée.

Il est de notoriété pour les chauffeurs de bus et taxi communaux qu’à cet endroit tout le monde doit s’acquitter du « madesso ya bana », (monnaie de corruption), au risque de voir son véhicule cassé par les miliciens de monsieur 8%.

Au niveau du quartier Télévision, plus précisément à Moutabala, une pièce d’artillerie avec des servants de batterie ont été installés.

Objectif de la mission de ces troupes? Personne ne le sait. Il semblerait que le pouvoir craigne une infiltration de Ninjas dans toute cette zone.

Le régime est en mode « panique ».

Avec Brazzanews.fr

Congo/Faits divers: Scène cocasse de malade mental et de crépitement d’armes à Brazzaville

avril 8, 2015

Un malade mental tente de s’emparer de la moto d’un policier

C’est une scène cocasse, qui s’est passée l’après-midi du mardi 31 mars 2015, sur l’avenue de l’O.u.a, vers le marché Total, à Bacongo, dans le deuxième arrondissement de Brazzaville.

Un agent de la circulation routière a pris en chasse un taximan ayant commis une infraction, semble-t-il. Quand il a réussi à le coincer à un endroit, l’agent est descendu, mais a oublié d’enlever les clés de la moto.

Pendant qu’il s’entretenait avec le chauffeur du taxi, le malade mental est monté sur sa moto et a tenté de l’allumer, provoquant l’hilarité des passants et de l’agent en question. Il faut le faire!

Crépitement d’armes légères de guerre à Kinsoundi

Kinsoundi, un quartier de Makélékélé, le premier arrondissement de Brazzaville, était en relief, mardi 31 mars 2015, vers 13h.

Des crépitements d’armes légères étaient entendus dans le périmètre de l’ex-ferme Nzoko, alors que les gens vaquaient paisiblement à leurs occupations. Ce qui a provoqué quelque débandade.

Renseignements pris:  des  gendarmes étaient en train de poursuivre cinq malfrats, vêtus de l’uniforme militaire, roulant dans  un taxi. Ces derniers auraient braqué un domicile, de l’autre côté de la rivière Djoué, emportant de l’argent et des appareils électroménagers. Ils ont embarqué, ensuite, dans une pirogue, pour gagner la rive de Kinsoundi.

D’après un témoin, les gendarmes ont été alertés par le neveu du propriétaire du domicile visité. Après avoir repéré le taxi emprunté par les malfrats, ils l’ont pris en chasse, en tirant des coups de feu en l’air.

Rattrapés,  quatre malfrats ont réussi à prendre la fuite, mais le cinquième, portant les galons de sergent-chef, a été appréhendé. L’infortuné a été conduit au poste de gendarmerie de Kinsoundi, avant d’être transféré au commandement de la gendarmerie nationale, en face du Lycée Pierre Savorgnan De Brazza, à Bacongo, le deuxième arrondissement de la ville-capitale.

Ouf! Malgré tout, les habitants de Kinsoundi ont eu des sueurs froides.

La semaineafricaine.net