Posts Tagged ‘Kirghizstan’

Kirghizstan: 24 morts dans un glissement de terrain

avril 29, 2017

Bichkek (Kirghizstan) – Un glissement de terrain a tué samedi matin 24 personnes dont 9 enfants dans un village du sud du Kirghizstan, a annoncé à l’AFP le ministère kirghiz des Situations d’urgence.

« Vingt-quatre citoyens du Kirghizstan, avec parmi eux neuf enfants, sont morts au total dans le glissement de terrain dans le sud du pays », a déclaré la porte-parole du ministère, Elmira Cheripova.

Selon elle, 266 sauveteurs, y compris des médecins et des militaires, ont été mobilisés et sont sur place.

Le glissement de terrain a frappé le village d’Ayouou dans la région d’Och (sud) vers 06H40 locales (00H40 GMT), emportant six maisons et ses habitants, a précisé le ministère dans un communiqué.

Il y a « deux ou trois jours », les familles habitant dans cette zone rurale avaient reçu l’ordre de quitter leurs maisons, a affirmé le président Almazbek Atambaïev.

« J’en appelle à mes compatriotes: la vie d’une personne, notamment d’un enfant, est bien plus importante que toute propriété ou bétail », a-t-il déclaré, demandant aux habitants d’évacuer la zone.

En mars, 34 familles avaient suivi l’ordre d’évacuation et avaient alors quitté leurs maisons, a déclaré à des médias locaux un responsable du district, Alicher Bakichev, ajoutant que certaines personnes étaient depuis revenues habiter dans leurs maisons.

Le ministre des Situations d’urgences Koubatbek Boronov s’est rendu sur place sur ordre du président, selon un communiqué sur le site internet de la présidence.

M. Boronov est chargé notamment d’organiser l’évacuation de 40 familles vivant près de la zone frappée par la catastrophe en raison des risques de nouveaux glissements de terrain, selon le communiqué du ministère des Situations d’urgence.

Les avalanches et glissements de terrain sont fréquents au Kirghizstan, dont le territoire est à 95% montagneux. En avril 2004, un glissement de terrain avait tué au moins 33 personnes dans la région d’Och après un glissement de terrain à l’automne qui avait tué une quarantaine de personnes, également dans le sud.

Romandie.com avec(©AFP / 29 avril 2017 14h55)

Russie: au moins 16 morts dans l’incendie d’un entrepôt à Moscou

août 27, 2016

Moscou – Au moins 16 travailleurs, la plupart originaires du Kirghizstan, ont trouvé la mort dans l’incendie d’un entrepôt à Moscou samedi matin, ont annoncé les autorités russes.

Les secours sont arrivés sur les lieux à 05H00 GMT pour maîtriser l’incendie qui s’est déclaré dans cet entrepôt d’une zone industrielle au nord de la capitale et ont découvert les 16 corps, a rapporté l’agence officielle TASS, citant le ministère des Situations d’urgence.

Le feu, qui a ravagé 200 mètres carrés du bâtiment de quatre étages appartenant à une imprimerie, a été éteint vers 07h00 GMT.

Alors qu’ils combattaient les flammes, les pompiers ont découvert une pièce isolée par le feu. Ils ont alors abattu le mur et découvert 16 corps, a précisé TASS.

Ilia Denisov, responsable du ministère des Situations d’urgence, a expliqué que ces victimes étaient des travailleurs immigrés venus du Kirghizstan. Selon lui, le sinistre a été provoqué par une lampe qui s’est cassée dans une pièce contenant une grande quantité de produits inflammables et d’éléments en papier.

Le feu s’est propagé du premier étage, par l’ascenseur, jusqu’à la pièce où se trouvaient les personnes qui ont été tuées, a-t-il précisé, cité par l’agence Interfax.

Le ministère des Affaires étrangères du Kirghizstan a confirmé que 14 des 16 travailleurs tués dans l’incendie étaient des citoyens kirghizes. Un représentant de la communauté kirghize à Moscou, Toursounbaï Kourbatbekov a indiqué à l’agence TASS qu’une fille de 16 ans se trouvait parmi les victimes.

Plusieurs dizaines de travailleurs immigrés se sont réunis samedi devant l’entrepôt, certains d’entre eux attendant des nouvelles des personnes présentes lors du sinistre, a constaté un journaliste de l’AFP.

Le maire de Moscou Sergueï Sobianine a indiqué sur Twitter que les blessés dans l’incendie avaient été emmenés à l’hôpital. Un enquête a été ouverte pour déterminer si l’incendie est d’origine criminelle ou du à une négligence.

Tous les ans, de nombreuses personnes périssent dans des incendies en Russie, qui souffre d’infrastructures en piteux état datant de l’ère soviétique et de mesures de sécurité laxistes.

En décembre 2015, l’incendie d’un hôpital neuropsychiatrique avait fait 23 morts et 24 blessés dans le sud-ouest du pays.

En septembre 2013, 37 patients avaient déjà péri dans l’incendie d’un hôpital psychiatrique dans le nord-ouest de la Russie.

Romandie.com avec(©AFP / 27 août 2016 15h06)

Kirghizstan: un Britannique arrêté pour avoir traité de pénis de cheval un plat traditionnel

janvier 3, 2016

Bichkek (Kirghizstan) – Un Britannique travaillant dans une mine d’or au Kirghizstan a été arrêté dimanche et risque jusqu’à cinq ans de prison pour avoir qualifié de pénis de cheval un met traditionnel kirghize.

Michael Mcfeat, qui occupe un poste intermédiaire au sein de la société canadienne Centerra Gold, propriétaire de la mine de Kumtor, a été arrêté tôt dimanche matin, accusé d’incitation à la haine raciale.

Il risque trois à cinq ans de prison pour avoir posté jeudi sur Facebook une image de ses collègues kirghizes à table et expliqué qu’à l’occasion des fêtes de fin d’année, certains Kirghizes faisaient la queue pour obtenir une friandise spéciale, le pénis de cheval, a indiqué à l’AFP un porte-parole du ministère.

Il s’agit en réalité du tchoutchouk, une saucisse de cheval, animal dont la viande est très recherchée par les Kirghizes et leurs voisins Kazakhes qui remettent les traditions nomades à l’honneur depuis la chute de l’URSS.

Son message a froissé les employés de la mine, qui ont observé en guise de protestation une grève de samedi à dimanche.

Plus de 120 employés de la mine de Kumtor, qui représente 10% de la production économique du Kirghizstan, ont signé une pétition pour que le Britannique soit arrêté, a affirmé le ministère dans son communiqué.

Peu avant son arrestation, M. Mcfeat avait cependant publié un message pour présenter ses excuses aux Kirghizes.

L’ambassade de la Grande-Bretagne est en contact avec les autorités locales et Centerra, et s’apprête à fournir l’aide consulaire nécessaire à M. Mcfeat, a-t-elle annoncé dans un communiqué.

Le Kirghizstan voudrait revoir le statut de la mine de Kumtor, opérée entièrement par Centerra, dont il détient 32,7%. Il avait récemment proposé d’échanger ses parts dans Centerra contre une part de 50% dans la mine de Kumtor, mais a rompu les négociations le 22 décembre, annonçant qu’il ferait prochainement une nouvelle proposition.

Romandie.com avec(©AFP / 03 janvier 2016 16h58)