Posts Tagged ‘la Guinée Equatoriale’

CAN: le Ghana en demi-finale, comme d’habitude

février 1, 2015

CAN: le Ghana en demi-finale, comme d'habitude
CAN: le Ghana en demi-finale, comme d’habitude © AFP

Le Ghana n’a eu aucun mal à dominer la Guinée (3-0), avec notamment deux buts de Christian Atsu, pour s’inviter pour la 5e fois d’affilée en demi-finale de la Coupe d’Afrique des nations, dimanche à Malabo.

Les Black Stars défieront jeudi au même endroit la Guinée Equatoriale, le pays-hôte, vainqueur samedi de la Tunisie au terme d’une rencontre entachée d’une énorme faute d’arbitrage (2-1, a. p. ).

Jamais inquiétés par le Syli National, les Ghanéens ont fait la différence dès la 4e minute de jeu par Atsu avant de sécuriser définitivement leur avance grâce à Kwesi Appiah, qui a profité d’une grossière erreur de relance du malheureux défenseur Mohamed Sankoh (44e), Atsu s’offrant un doublé sur un centre-tir en seconde période (61e).

La Guinée a même terminé la rencontre à dix après l’exclusion du gardien Naby Yattara pour une charge violente dans le temps additionnel sur Asamoh Gyan, qui se présentait seul devant lui (90e+2).

L’aventure se termine de manière abrupte pour la Guinée, qualifiée pour le Top 8 aux dépens du Mali après un tirage au sort qui a fait couler beaucoup d’encre. Les troupes de Michel Dussuyer auront tout de même mis un peu de baume au coeur à un pays durement touché par le virus Ebola et leur beau parcours aura au moins eu le mérite de faire découvrir un joueur de la trempe d’Ibrahima Traoré, qui ne restera peut-être pas longtemps à Moenchengladbach.

Pour le Ghana, un habitué du dernier carré et qui est monté en puissance au fil des rencontres, tous les espoirs sont désormais permis, la Guinée Equatoriale n’étant pas de taille, sur le papier, à rivaliser avec cette grande puissance du football africain, quadruple lauréate de la CAN.

Pour le moment, aucune équipe dans la compétition n’a affiché une telle maîtrise, et la défaite concédée d’entrée face au Sénégal dans le temps additionnel (2-1) n’est plus qu’un lointain souvenir, les joueurs d’Avraham Grant, ex-entraîneur de Chelsea, ayant enchaîné avec trois succès probants contre l’Algérie (1-0), l’Afrique du Sud (2-1) et la Guinée.

Le Syli National n’a d’ailleurs jamais existé au cours de la rencontre, subissant la mainmise collective du Ghana et ne parvenant pas à se créer la moindre opportunité devant les buts adverses.

Le Ghana, dont le dernier titre date de 1982 en Libye, n’est désormais plus qu’à une marche de la finale, où il n’est plus apparu depuis 2010 en Angola. A lui de ne pas rater cette occasion en or.

Jeuneafrique.com avec AFP

CAN: « Suspendre cet arbitre pour sauver le tournoi » réclame Leekens

février 1, 2015

Georges Leekens, sélectionneur de la Tunisie, demande la suspension de l’arbitre mauricien Rajindraparsad Seechurn pour « sauver » la CAN-2015, après la polémique sur le penalty égalisateur de la Guinée équatoriale (vainqueur 2-1 a. p. en quart), dimanche dans un entretien à l’AFP.

Q: Que reste-t-il de ce match ?

R: « J’en veux à l’arbitre. C’est un scandale, et je le dirai le restant de ma vie. Je suis dans le football depuis 45 ans, et je n’avais jamais vu ça. On ne peut pas accepter cette décision. J’ai demandé la veille du match un arbitre correct, honnête. Je ne demande pas de faveur, mais on ne peut pas être victime comme ça. Je suis content pour la Guinée équatoriale, mais on méritait de passer. Un homme a foutu la fête en l’air. Je suis le premier pour soutenir les arbitres, c’est un métier difficile, mais ça, c’était trop facile. Le moment choisi, et le fait que le joueur n’ait pas été touché: il a trouvé le penalty. C’est malhonnête.  »

Q: Vous aviez déjà croisé cet arbitre. . .

R: « On l’a eu contre le Sénégal (1-0 en qualifications, ndlr). Il avait fait un match correct. Hier (samedi), je n’ai pas compris. C’est à lui de dire la vérité. Je crois qu’il vaut mieux qu’il ne vienne plus en Tunisie. Peut-il encore regarder ses enfants dans les yeux? Ce n’est pas bien non plus pour son pays. Moi, je n’irai plus à l’île Maurice, pour mon honneur.  »

Q: Vos joueurs soulignent le fait que l’arbitre (44 ans) est proche de la limite d’âge (45 ans). . .

R: « Que ce soit son premier ou son dernier match, je m’en fous. Je soutiens les arbitres, mais celui-là, je ne le soutiendrai jamais. Mais il y a une justice dans la vie, de la part de Dieu, d’Allah, il sera puni. On a été touché dans notre coeur. Mes joueurs sont mes enfants, on ne peut pas faire quelque chose à mes enfants. Quand ils font des erreurs, je suis le plus sévère. On peut toucher les jambes à gauche à droite, mais là on a été touché au fond du coeur. Psychologiquement, il nous a tués! Je suis le premier à reconnaître des fautes. Mais là, on n’a pas fait de faute.  »

Q: Que pensez-vous de l’arbitrage en général dans cette CAN?

R: « On ne peut pas généraliser. J’ai vu de bons arbitres.  »

Q: Mais vous auriez pu aussi marquer plus de buts. . .

R: « A chaque fois on devait se retirer, chaque contact était sifflé pour l’autre côté. On a dit à nos joueurs de faire attention dans les 16 mètres. Il sifflait faute contre nous dès les premières minutes.  »

Q: Cette affaire ternit-elle l’image du foot africain?

R: « Je ne suis pas un homme négatif, au contraire. Espérons que ce sera encore une fête. Ce tournoi n’est pas seulement montré en Afrique, mais dans le monde entier, et on montre ça ?! Qu’est-ce qu’on va dire du football africain ?! On perd notre premier match de compétition, à cause de qui ? A cause d’un arbitre. On est là pour un meilleur foot, un foot correct. Je ne demande rien à la CAF, seulement de regarder, analyser. Je ne suis pas là pour détruire, mais pour construire. Même maintenant. Je demande seulement la justice. Il faut suspendre cet arbitre pour sauver le tournoi ».

Q: Craignez-vous des sanctions disciplinaires après que vos joueurs ont essayé de molester l’arbitre?

R: « On était sous le coup de l’émotion. On a une fierté, aussi. On a tout accepté, les coupures d’eau et d’électricité, le bus sans air conditionné, tout ça ce n’est rien. Mais ça fait une grosse frustration. On est sortis à cause de lui, on est déjà punis. On est éliminés, mais la tête haute.  »

Jeuneafrique.com avec AFP

CAN: la Fédération tunisienne dénonce les « manigances » de la CAF

février 1, 2015

CAN: la Fédération tunisienne dénonce les « manigances » de la CAF © AFP

La Fédération tunisienne (FTF) a critiqué dimanche les « manigances » de la Confédération africaine (CAF), accusée d’avoir désigné un « arbitre maison » pour « satisfaire l’équipe locale », la Guinée équatoriale vainqueur la veille du quart de finale de la CAN-2015 (2-1 a. p. ).

« Ce n’est pas un vol, c’est pratiquement un viol », a déclaré à l’AFP Hichem Ben Omrane, chef de la délégation tunisienne à Bata et membre du bureau exécutif de la FTF. « Il y a une sorte de hold-up pour satisfaire l’équipe locale. La CAF a désigné un arbitre maison, qu’elle désigne à chaque fois pour ses sales besognes. Il est malhonnête, sans foi ni loi. Il faut que la CAF arrête ses manigances.  »

L’arbitre mauricien Rajindraparsad Seechurn a sifflé un penalty très litigieux en faveur de la Guinée équatoriale dans les arrêts de jeu du temps règlementaire, transformé par Balboa (90+3) et entraînant une prolongation où le même joueur a fait la décision sur un coup franc.

« La Guinée équatoriale a organisé la CAN, a fait des concessions avec des difficultés et des risques, sûrement que la CAF doit la soutenir », a aussi avancé M. Ben Omrane. « On est attaqués par la CAF gratuitement, il y a des intérêts personnels au comité exécutif.  »

Interrogé sur d’éventuelles suites disciplinaires à l’encontre des joueurs tunisiens qui ont essayé de molester l’arbitre, M. Ben Omrane a répondu: « Ils (la CAF) savent que l’arbitre a fait des gaffes, s’il y a des sanctions, elles seront seulement financières. Les nerfs ont flanché, c’est vrai, mais il y a eu tout au long du match des décisions arbitrales fausses, les joueurs se sentent lésés. Avec, cerise sur le gâteau, ce penalty à la 92e minute.  »

« On va écrire un rapport à la Fifa pour mettre un terme à ce genre de manigances, parce que c’est le foot africain qui est perdant, ils ont touché à l’image de marque du foot africain », a-t-il aussi avancé.

Afin de montrer son mécontentement, selon son entourage, le président de la FTF, Wadie Jary, « a présenté ce jour sa démission de la Commission d’organisation de la CAN de la CAF dont il est membre depuis le mois de mai 2013 », a annoncé la Fédération tunisienne dans un communiqué lapidaire.

Jeuneafrique.com avec AFP

Congo/Guinée-équatoriale: La présence du président Sassou-Nguesso à Bata n’a-t-elle pas retenu l’attention des commentateurs de Canal+?

janvier 20, 2015
Le président congolais Denis Sassou Nguesso. © Baudouin MOUANDA pour Jeune Afrique

Le président congolais Denis Sassou Nguesso. © Baudouin MOUANDA pour Jeune Afrique

Denis Sassou-Nguesso, était invité par son homologue de la Guinée Equatoriale, pour assister, samedi 17 janvier 2015, à l’ouverture de la Coupe d’Afrique des nations de football qui se déroule dans ce pays, et en a profité pour encourager ses compatriotes, les Diables-Rouges. Cette cérémonie protocolaire a été retransmise par plusieurs chaînes de télévision, dont Canal Plus.

Les réalisateurs ont fait des gros plans sur les deux chefs d’Etat et aussi sur le président de la Caf (Confédération africaine de football), Issa Hayatou,  mais fait curieux, à aucun moment le commentateur et le consultant de la chaîne française n’ont annoncé la présence remarquée par tous du président congolais, ni cité son nom.

Des téléspectateurs ont vite fait d’interpréter ce fait comme étant la manifestation, ces derniers temps, de l’attitude critique des médias hexagonaux à l’égard du président Sassou-Nguesso.

Lasemaineafricaine.net avec Jeuneafrique.com