Posts Tagged ‘lac mégantic’

Canada: acquittement des trois cheminots de la tragédie de Lac-Mégantic

janvier 19, 2018

Montréal – Les trois cheminots inculpés pour négligence dans une des pires tragédies ferroviaires de l’histoire du Canada, qui avait fait 47 morts à Lac-Mégantic au Québec en juillet 2013, ont été acquittés vendredi par un jury au terme de plus de trois mois de procès.

L’ancien conducteur du train de la société Montréal, Maine & Atlantic (MMA), Thomas Harding, le contrôleur Richard Labrie et leur supérieur Jean Demaître avaient plaidé non coupable des 47 chefs d’accusation auxquels ils faisaient face chacun pour « négligence criminelle » ayant causé la mort.

Les accusés étaient passibles, au maximum, d’une peine d’emprisonnement à perpétuité.

Le verdict de non culpabilité est tombé au neuvième jour des délibérations des douze jurés, qui avaient demandé de nombreux éclaircissements au juge.

A l’arrêt au haut d’une colline, le convoi de 72 wagons-citernes remplis de pétrole s’était progressivement mis en branle dans la nuit du 6 juillet 2013 avant de prendre de la vitesse et de dérailler au coeur de Lac-Mégantic.

Presque tous les wagons avaient explosé, soufflant également une trentaine de bâtiments et forçant l’évacuation du tiers des 6.000 habitants de cette localité des Appalaches, située à 250 km à l’est de Montréal.

Principal inculpé, le conducteur du train, Thomas Harding, n’a pas immédiatement réagi au verdict. « Je pense qu’il doit se sentir libéré », a déclaré à la presse l’un de ses avocats, Thomas Walsh, au tribunal de Sherbrooke (Québec).

« Cela fait quatre ans et demi qu’il porte ça sur ses épaules. Il est très soulagé. Il est content de tourner la page », a-t-il dit.

« C’est un verdict juste », a souligné Me Walsh en insistant sur le fait que le ministère public n’avait pas pris « une approche plus globale » pour examiner « tous les facteurs qui ont contribué à cette tragédie ».

Dans le box des accusés tout au long du procès, Jean Demaître s’est dit « soulagé » à la sortie du tribunal.

« A tous les gens de Lac-Mégantic, j’espère que vous avez eu les réponses que vous demandiez avec ce procès », a commenté Richard Labrie, le troisième acquitté en éclatant en sanglots.

« Je n’avais pas prévu de pleurer, mais cela a été dur, ça a été long. Mais maintenant, c’est terminé. J’espère juste qu’on puisse facilement tourner la page », a-t-il ajouté en espérant « retourner dans l’anonymat ».

A l’inverse, le ministère public n’a pas caché sa déception face au verdict. « Vous comprendrez que ce n’est pas nécessairement la décision qu’on attendait », a déclaré l’avocate Véronique Beauchamp.

Un autre procès, tout aussi attendu, doit débuter en avril pour déterminer la responsabilité de la société américaine MMA, qui s’est déclarée en faillite juste après la catastrophe.

L’enquête du Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) avait permis d’établir que le conducteur, Thomas Harding, n’avait actionné les freins que sur cinq locomotives et deux wagons lorsqu’il avait stationné le convoi à une dizaine de kilomètres de la ville.

Les enquêteurs avaient aussi pointé du doigt le laxisme du ministère canadien des Transports dans sa surveillance de la société ferroviaire.

La MMA avait « une faible culture de sécurité et n’avait pas de système de gestion de la sécurité fonctionnel pour gérer les risques », selon le rapport des enquêteurs. De plus, les systèmes de freinage de quatre des cinq locomotives n’étaient pas conformes à la réglementation.

Romandie.com avec(©AFP / 19 janvier 2018 21h40)                                            

Canada: un convoi de wagons-citernes déraille et explose dans un village

juillet 6, 2013

MONTREAL – Un convoi de wagons-citernes chargés de pétrole brut a déraillé samedi matin dans le centre d’une petite ville du Québec, provoquant plusieurs explosions détruisant une trentaine de bâtiments, et plusieurs personnes manquaient à l’appel.

Les pompiers ont expliqué lors d’un point de presse tenu au petit matin qu’ils commençaient tout juste à pénétrer dans la zone du sinistre et qu’ils n’étaient pas en mesure dans l’immédiat de dresser un bilan humain de l’accident, des wagons risquant encore d’exploser.

Des témoins ont raconté aux télévisions que le convoi de la compagnie Montreal Maine & Atlantic arrivait à toute vitesse dans la ville de Lac-Mégantic, à environ 250 km à l’est de Montréal, lorsque qu’il est sorti des rails, vers 01H20 du matin (05H20 GMT).

Au moins quatre des 72 wagons ont explosé et un périmètre d’évacuation d’un kilomètre a été mis en place. Au moins 1.000 des 6.000 habitants de Lac-Mégantic ont été évacués de leurs domiciles, a indiqué l’agence gouvernementale Urgence Québec.

L’accident a créé un spectaculaire champignon de feu, suivi par un brasier, qui n’était toujours pas contrôlé plusieurs heures après l’accident. Quelque 120 sapeurs-pompiers combattaient les flammes, dont certains venus de l’Etat américain du Maine, situé à 25 km au sud de la ville.

Plusieurs bâtiments du centre-ville étaient toujours la proie des flammes.

Nous avons déployé toutes les ressources pour s’assurer que nous pouvons soutenir nos citoyens, a déclaré la maire de Lac-Mégantic, Colette Roy-Laroche, visiblement émue.

Je suis abasourdi, ce que je viens de voir, ça frappe, a déclaré le député fédéral de la région à Ottawa et ministre canadien de l’Industrie, Christian Paradis.

Des témoins ont raconté avoir entendu jusqu’à six explosions majeures pendant la nuit.

La Sûreté du Québec (police provinciale) ne pouvait déterminer si les personnes qui manquaient à l’appel étaient sur les lieux au moment du drame, mais plusieurs témoins affirmaient être sans nouvelles de proches habitant à quelques dizaines de mètres du lieu de l’accident.

Le pétrole brut, qui était acheminé vers le littoral américain, s’est déversé dans la rivière traversant le centre-ville. On ignore dans l’immédiat l’étendue de la pollution.

Romandie.com avec (©AFP / 06 juillet 2013 17h08)