Posts Tagged ‘leader mondial’

Côte d’Ivoire : la piraterie informatique coûte 16 millions de dollars à Microsoft

mars 8, 2013

Microsoft a organisé le 6 mars à Abidjan, sa journée traditionnelle baptisée « Play It Safe ». DR

Rien qu’en Côte d’Ivoire, la piraterie informatique aurait coûté 16 millions de dollars au géant de l’informatique américain. Pour l’ensemble de l’Afrique occidentale et centrale, les dommages s’élèveraient à 28 millions de dollars.Bien que le fléau du piratage informatique soit un phénomène mondial, l’Afrique au Sud du Sahara, hors Afrique du Sud, semble de plus en plus préoccuper les professionnels du secteur. Et ce n’est pas l’américain Microsoft, leader mondial de l’informatique, qui dira le contraire. En 2012, l’entreprise fondée par Bill Gates a enregistré une perte de 14 milliards de francs CFA, soit 28 millions de dollars dans 19 pays d’Afrique de l’Ouest et du centre, à cause du piratage de ses logiciels de la suite Office et du système d’exploitation Windows. Et la Côte d’Ivoire récolte la palme d’or dans ce palmarès avec des préjudices évalués à 8 milliards FCFA (16 millions de dollars).

Play it safe

Pour sensibiliser les professionnels et les consommateurs ivoiriens sur les dangers de ce phénomène, qui impacte notamment la compétitivité des entreprises, Microsoft a organisé le 6 mars à Abidjan, sa journée traditionnelle baptisée « Play It Safe », une initiative mondiale pour inciter les consommateurs à « jouer la carte de la prudence » en utilisant des logiciels authentiques. Selon une étude commandée à l’International Data Corporation (IDC), par Microsoft, les logiciels pirates sont particulièrement vulnérables aux virus et autres infections des systèmes informatiques.

Ces virus font perdre aux consommateurs 1,5 milliard d’heures et 22 milliards de dollars en coût d’identification et de réparation des dommages causés. Toujours selon cette étude, au niveau mondial, les entreprises dépensent 114 milliards de dollars pour combattre les cyber-attaques.

Jeuneafrique.com par Baudelaire Mieu, à Abidjan

Nestlé rachète la nutrition infantile de Pfizer

avril 23, 2012

Le groupe suisse l’emporte sur Danone dans une opération dont le montant s’élève à plus de 11 milliards de dollars.

Nestlé a coiffé Danone au poteau. Après plusieurs mois d’enchères, les deux groupes avaient remis vendredi leur ultime offre au laboratoire pharmaceutique Pfizer pour lui racheter sa division nutrition infantile. Lors d’un conseil d’administration tenu ce week-end, Pfizer a, selon nos informations, préféré le géant suisse, leader mondial de l’agroalimentaire, au groupe français.

Danone avait pourtant mis sur la table un peu plus de 11 milliards de dollars pour avoir l’opportunité de renforcer sa branche nutrition infantile (Blédina, Dumex) en Asie et en Amérique latine. Pour l’emporter, le groupe dirigé par Franck Riboud ne s’était finalement pas allié au spécialiste américain du lait infantile Mead Johnson, comme il en avait eu un temps le projet. Désireux de ne pas se surendetter et de ne pas avoir à céder ses eaux en bouteille pour financer cette acquisition, Danone s’était toutefois associé à des fonds d’investissement pour une partie de l’activité rachetée à Pfizer et comptait céder des actifs dans la nutrition infantile en Europe (hors France), en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Trois fois plus gros que Danone, Nestlé s’est appuyé sur son trésor de guerre pour l’emporter. En déboursant 11,85 milliards de dollars –selon le communiqué publié par le groupe ce lundi– pour une activité de 2,1 milliards, le groupe suisse va notamment pouvoir rattraper une partie de son retard dans ce secteur en Chine.

Lefigaro.fr par Ivan Letessier