Posts Tagged ‘Léopards’

Classement Fifa : la RDC descend à la 60e place mondiale

novembre 28, 2020

Les Léopards de la RDC

La Fédération internationale de football association (Fifa) a actualisé son classement mensuel pour le mois de novembre. Et la République démocratique du Congo a perdu une place au niveau mondial, quittant la 59e place en octobre pour la 60e en novembre 2020. Cependant, elle garde sa 11e position au niveau de l’Afrique. Ce petit décalage au classement est certainement dû aux deux derniers matchs contre l’Angola à Kinshasa le 14 novembre (nul de zéro but partout) et à Luanda le 17 novembre (victoire d’un but à zéro), en troisième et quatrième journées des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) reportée en 2022 au Cameroun.

Notons que le Sénégal (20e rang mondial) garde la première position continentale, devant la Tunisie (26e rang mondial), l’Algérie (31e rang mondial et championne d’Afrique en titre), le Nigéria et le Maroc (ex aequo au 35e rang mondial) qui ferment le top 5 en Afrique. L’Egypte est 49e rang mondial, devant le Cameroun (50e rang mondial), le Ghana (52e rang mondial), le Mali (57e rang mondial) et le Burkina Faso (58e rang mondial) clôturant le top 10.

Avec Adiac-Congo par Martin Enyimo

RDC-Disparition: inhumation de Victor Kilasu Massamba le 11 juillet

juillet 6, 2020

L’ancien Léopard, Victor Kilasu Massamba, s’en est allé le 25 juin. Il aurait eu 71 ans en novembre de cette année 2020.

 

Kilasu Massamba

Ancien défenseur international champion d’Afrique des nations 1974 en Egypte et mondialiste la même année en Allemagne avec les Léopards de l’ex-Zaïre, Victor Kilasu Massamba dit « Pelé » est décédé, le jeudi 25 juin , le même jour qu’un autre international de la fin des années 1990, Emeka Esanga Mamale. Selon Me Alain Makengo de la Ligue sportive pour la promotion et la défense des droits de l’Homme (Lisped) et avocat-conseil des anciens Léopards, cet ancien joueur du Daring Club Motema Pembe (ex-Imana) et de l’AS Dragons/Bilima sera conduit à sa dernière demeure le samedi 11 juillet. Il a été malade pendant un moment jusqu’à succomber à l’Hôpital général kimbanguiste dans la commune de Kimbanseke à Kinshasa.

Né en novembre 1949, Kilasu a évolué dans l’AS Dragons/Bilima, avant d’intégrer le Daring Club Motema Pembe (DCMP), Imana à l’époque. Au cours d’une interview qu’il a accordée en 2013 à un média congolais, Kilasu racontait son départ de Bilima pour DCMP. Il a indiqué qu’il avait pris l’équipe en charge pendant deux ans après avoir suspendu les dirigeants du club parce qu’ils n’avaient pas payé les salaires de ses coéquipiers alors qu’il était en voyage avec la sélection. Après, ce fut le comité qui l’avait révoqué. Et il avait même perdu son emploi dans une société automobile de l’époque, Azda. Il est arrivé au DCMP comme joueur libre de tout contrat, avant de s’affirmer en défense.

Joueur offensif à ses débuts jusqu’à être surnommé Pelé, Kilasu Massamba a été transformé en défenseur par l’entraîneur Tambwe Lea à Bilima où il a joué avec des légendes du club comme Zumbel, Mokili Saio, Kabeya, Durango, etc. Et c’est comme défenseur qu’il a été convoqué chez Les Léopards de l’ex-Zaïre pour la campagne de la Coupe d’Afrique des nations et pour le Mondial 1974. C’est lui, alors en Allemagne, qui a suscité l’attention ses coéquipiers pour les primes qu’ils devraient recevoir, mais qui ont été détournés par les autorités du pays, selon ses révélations. Notons que Kilasu Massamba Victor n’a pas quitté la sélection jusqu’à la fin de sa carrière. C’est donc l’un des monuments du football congolais qui s’en va, quasiment dans l’anonymat. Il sera mis en terre le samedi 11 juillet à Kinshasa.

 

Adiac-Congo par Martin Enyimo

Léopards Football : le sélectionneur adjoint Oualembo s’exprime sur les binationaux

avril 12, 2020

 

Christopher Nkunku, Nordi Mukiele et Axel Tuanzebe sont dans le collimateur du staff technique national de la République démocratique du Congo qui s’active pour ramener ses trois joueurs binationaux à intégrer la sélection nationale du Congo Kinshasa, eux qui sont tous nés à l’étranger. Le sélectionneur adjoint Christopher Oualembo s’est exprimé à leur sujet.

 

Dans une interview récemment accordée au site du football leopardsfoot.com, Christopher Oualembo, sélectionneur adjoint des Léopards de la République démocratique du Congo, a largement parlé des binationaux qui pourraient venir renforcer la sélection rd-congolaise pour des futures échéances.

L’ancien vice-capitaine de l’Académica Coimbra au Portugal, promu sélectionneur adjoint a clairement suscité de l’espoir pour la sélection A du Congo Kinshasa. Le premier nom cité a été celui du jeune talentueux Christopher Nkunku qui réalise une saison exemplaire avec Leipzig en Allemagne, avec 4 buts et 14 passes décisives en 23 matchs dont 15 titularisations.

Selon Christopher Oualembo, le milieu offensif de 22 ans « ne ferme pas la porte aux Léopards », lui que les supporters congolais voudraient tant le voir avec la sélection congolaise. Le sélectionneur adjoint qui porte le même prénom que le joueur a paru rassurant à ce sujet : « Evidemment, nous le suivons. C’est un très bon joueur, d’origine congolaise, qui réalise une très grosse saison en Bundesliga. On est directement en contact avec lui, via son agent. Il se montre sensible à l’intérêt du Congo, et ne ferme pas la porte pour le moment, loin de là ».

Certes, le joueur formé par Paris Saint Germain ne va pas choisir dans un avenir proche. Et Oualembo d’ajouter par rapport à tous ces jeunes binationaux :« Ils ont besoin de temps, et c’est normal. Demain, si l’équipe de France se manifeste pour Nkunku, ça va être compliqué de rivaliser ». L’on encore fait en mémoire le cas du défenseur central du PSG Presnel Kimpembe ou très celui du joueur de Lille Jonathan Ikone.

Et à propos du jeune latéral droit congolais de souche Nordi Mukiele, coéquipier de Nkunku à Leipzig, Christopher Oualembo a indiqué qu’il y a aussi un contact direct avec le joueur, et il y aussi de tentative le rapprochement pour la sélection par personne interposée.

Et au sujet d’un autre défenseur, Axel Tuanzebe de Manchester United, le sélectionneur adjoint a fait savoir : « Guy Bukasa m’a transmis les coordonnées de son papa, avec qui j’ai discuté. C’est une famille très patriote qui s’est dite honorée de l’intérêt du Congo ». Et il a assuré : « Son père est séduit par le projet que nous lui avons présenté, mais souhaite laisser du temps, notamment qu’il s’installe en club ».

Le staff technique a aussi tenté un rapprochement avec Eduardo Camavinga de Rennes avant que la jeune pépite n’obtienne sa nationalité française en novembre 2019. « Sa mère était très contente de l’intérêt de la RDC, mais le joueur réfléchissait encore », a confié le sélectionneur adjoint à Leopardsfoot. Né en Angola, Eduardo Camavinga qui est d’origine de la République démocratique du Congo semble aujourd’hui inaccessible pour les Léopards, étant très suivi par la France et aussi intéresse de grosses écuries européennes.

L’adjoint du sélectionneur Christian N’sengi Biembe a également donné de bonnes nouvelles sur Axel Disasi de Reims et Streli Mamba de Paderborn en Allemagne. « Axel Disasi aurait dû faire ses débuts avec les Léopards en mars contre l’Angola », a-t-il dit. Pré-convoqué par Christian Nsengi, le défenseur Rémois de 22 ans a clairement opté pour les Léopards de la RDC. Titulaire indiscutable, il fait partie de la meilleure défense de la Ligue 1, après le Paris Saint Germain, avec seulement 21 buts encaissés à l’arrêt du championnat à cause de la pandémie du Coronavirus.

La deuxième bonne nouvelle d’Oualembo, c’est l’attaquant Streli Mamba, auteur de six buts avec Paderborn pour sa première saison en Bundesliga. Le joueur de 25 ans est quasi prêt à enfiler le maillot de la RDC après des contacts avancés avec le sélectionneur Christian Nsengi, a rassuré Christopher Oualembo.

 

Avec Adiac-Congo par Martin Enyimo

RDC : le sélectionneur des Léopards, Florent Ibenge, quitte ses fonctions

août 8, 2019

L’ex- sélectionneur de la RDC, Florent Ibenge. © Giuseppe CACACE/AFP

 

Florent Ibenge, qui avait succédé à Claude Le Roy en 2014 à la tête de la sélection congolaise, a quitté son poste après une CAN jugée décevante, ont annoncé mercredi 7 août l’intéressé et la Fédération nationale.

Un mois après l’élimination des Léopards de la Coupe d’Afrique des nations, le sélectionneur Florent Ibenge, 57 ans, quitte son poste. « Je souhaite bon vent à mon successeur. J’ai fait cinq années et beaucoup de gens savaient que c’était ma dernière CAN », a déclaré l’ex-sélectionneur au siège de la Fédération congolaise de football (Fécofa).

Appel à candidature lancé

« Après échange avec le président de la Fecofa, Florent Ibenge a décidé de se retirer de la sélection de la RD Congo, ne souhaitant pas renouveler son contrat », a expliqué Emmanuel Kande, porte-parole de la Fécofa. « Florent Ibenge a fait part de sa disponibilité à servir encore le football congolais.Mais pour le moment, on s’est séparé avec lui et tout son staff technique », a-t-il encore ajouté.

« Un appel à candidature pour le recrutement d’un nouvel entraîneur sera lancé officiellement. Le directeur technique national fait déjà son travail dans ce sens », a assuré le porte-parole de la Fécofa.

Une CAN décevante

Cette annonce faite suite à l’élimination des Léopards lors de la CAN en Égypte. Présentés comme favoris du groupe A, derrière l’Égypte ( pays organisateur), les Léopards sans griffes ont déçu dès le premier match en s’inclinant face à l’Ouganda (0-2).

Il aura fallu une victoire face au Zimbabwe pour que l’équipe obtienne son ticket pour les huitièmes de finale. Le match de trop : les Léopards s’étaient finalement inclinés au tir au but face à une équipe malgache en puissance.

Par Jeune Afrique avec AFP