Posts Tagged ‘les avions’

Nouveaux bombardements aériens contre les shebab en Somalie

mai 20, 2014

Mogadiscio – La force de l’Union africaine en Somalie (Amisom) a mené mardi de nouvelles frappes aériennes, les deuxièmes en trois jours, sur la localité méridionale de Jilib, base des islamistes somaliens shebab, ont annoncé l’Amisom et des témoins.

Ce (mardi) matin, poursuivant son offensive militaire, les forces de l’Amisom ont continué leurs frappes aériennes sur des bastions des shebab, a annoncé l’Amisom sur son compte twitter.

La cible était le haut commandement des shebab et des combattants étrangers dans les faubourgs de la localité de Jilib, a poursuivi l’Amisom, assurant que cette frappe avait tué 50 combattants islamistes.

Ce bilan n’a pu être confirmé de source indépendante et a été démenti par les islamistes somaliens.

Les affirmations de l’Amisom sont sans fondement, c’est de la pure propagande basée sur des mensonges, a affirmé le porte-parole militaire des shebab, Abdulaziz Abu Musab, joint par l’AFP, accusant les avions de l’Amisom, kényans, d’avoir bombardé une zone agricole sans rapport avec les shebab.

Selon le porte-parole shebab, cinq civils ont été blessés.

Des habitants de Jilib ont confirmé qu’une base shebab près de Jilib avait été touchée et fait état de blessés parmi les civils, sans pouvoir donner de détails sur les éventuelles pertes dans les rangs des islamistes.

Nous avons entendu de très fortes explosions alors que des avions militaires survolaient la localité. Deux des bombes ont atterri près du village (voisin) de Faragurow, blessant quatre civils, a déclaré à l’AFP Moalim Hassan, un habitant.

Nous ne savons pas s’il y a eu d’autres victimes, a-t-il ajouté.

Selon Idle Ahmed, un autre habitant, les avions ont visé une base militaire des shebab, mais nous ne savons pas s’ils ont subi des pertes, les shebab ayant interdit aux habitants d’approcher.

Jilib, située à environ 320 km au sud-ouest de Mogadiscio et base des shebab liés à Al-Qaïda contre lesquels la force de l’Union africaine en Somalie (Amisom) a lancé mi-mars une nouvelle offensive d’ampleur, avait déjà été bombardée dimanche par des avions de combat.

La nouvelle offensive de l’Amisom vise à continuer de reprendre du terrain aux shebab qui, depuis qu’ils ont été chassés de Mogadiscio en 2011, ont essuyé une série ininterrompue de défaites militaires et ont dû abandonner l’essentiel de leurs bastions dans le centre et le sud de la Somalie.

L’Amisom, forte depuis janvier de 22.000 hommes, a déjà repris plusieurs localités aux shebab qui continuent de contrôler néanmoins de vastes zones rurales.

Romandie.com avec(©AFP / 20 mai 2014 17h05)

Un avion de chasse F16 israélien s’écrase en mer, l’équipage sain et sauf

juillet 7, 2013

JERUSALEM – Un avion de chasse F16 israélien s’est écrasé en mer Méditerranée dimanche en raison d’une défaillance technique, mais les deux membres de l’équipage ont été récupérés sains et saufs, a indiqué un porte-parole de l’armée.

Un avion de combat F16 s’est écrasé aujourd’hui en mer après une avarie moteur, a déclaré ce porte-parole à l’AFP.

Selon des médias israéliens, il s’est écrasé au large de la bande de Gaza.

Le pilote et le co-pilote se sont éjectés et ils ont été transportés à l’hôpital, a précisé le porte-parole militaire.

A la suite de cet incident, le commandant de l’aviation israélienne, le général Amir Eshel, a ordonné que tous les avions F15 et F16 restent au sol jusqu’à plus ample information.

En novembre 2010, deux soldats de l’armée de l’air israélienne avaient été tués quand leur F16 s’étaient écrasé lors d’une mission d’entraînement dans le sud du pays.

Romandie.com avec (©AFP / 07 juillet 2013 17h45)

Algérie: fin de l’opération de l’armée sur le site gazier

janvier 17, 2013

Algérie: fin de l'opération de l'armée sur le site gazier Algérie: fin de l’opération de l’armée sur le site gazier © AFP

L’assaut mené par les forces spéciales de l’armée algérienne pour libérer les otages d’un groupe islamiste depuis mercredi sur un site gazier du centre-est de l’Algérie, a pris fin jeudi soir, selon la préfecture régionale citée par l’agence nationale APS.

Aucun bilan sur cette opération n’a été donné de source officielle.

Des centaines de travailleurs algériens et une quarantaine d’étrangers avaient été pris en otages mercredi par un groupe lié à Al-Qaïda sur le site d’In Aménas, dans le centre-est de l’Algérie.

Le ministre de la Communication Mohamed Saïd avait annoncé deux heures plus tôt (vers 18H00 GMT) que plusieurs personnes avaient été tuées lors de l’opération et de nombreux otages libérés.

Selon le ministre, cette attaque est l’oeuvre d’une « multinationale terroriste qui vise à impliquer » l’Algérie dans le conflit malien, « déstabiliser » l’Etat algérien, et « détruire son économie » qui tire son financement des recettes des hydrocarbures.

Le groupe ayant revendiqué la prise d’otage a indiqué notamment dans un communiqué qu’il agissait en représailles à l’intervention contre les islamistes armés au Mali par l’armée française, dont les avions ont été autorisés par l’Algérie à survoler son territoire.

Le ministre a également indiqué que le gouvernement algérien était en « contact permanent » avec les pays dont des ressortissants étaient entre les mains des ravisseurs, pour les « tenir informés » de l’évolution de la situation.

Plusieurs grandes puissances, dont des ressortissants se trouvaient sur le site, ont critiqué l’opération de l’armée algérienne ou exprimé leur vive inquiétude.

Jeuneafrique.com avec AFP