Posts Tagged ‘les églises’

Irak: 100.000 chrétiens déplacés, les jihadistes enlèvent les croix des églises

août 7, 2014

Kirkouk (Irak) – Les jihadistes qui se sont emparés jeudi de plusieurs villes du nord de l’Irak ont poussé à la fuite 100.000 chrétiens, et ont retiré les croix des églises, a déclaré jeudi le patriarche chaldéen Louis Sako, évoquant un désastre humanitaire.

Il y a 100.000 déplacés chrétiens qui ont fui avec rien d’autre que leurs vêtements sur eux, certains à pieds, pour se rendre dans la région du Kurdistan, a expliqué à Kirkouk le patriarche chaldéen Louis Sako à l’AFP.

C’est un désastre humanitaire. Les églises (des villes prises) sont occupées, leurs croix ont été enlevées, a-t-il ajouté. De plus, 1.500 manuscrits ont été brûlés.

Des jihadistes se sont emparés jeudi de Qaraqosh, la plus grande ville chrétienne d’Irak avec 50.000 habitants, et d’autres zones de la province de Ninive, dont Mossoul (nord) est la capitale.

Les combattants de l’État islamique (EI) ont pris position dans la nuit, après le retrait des forces kurdes, ont expliqué des habitants.

Je sais maintenant que les villes de Qaraqosh, Tal Kayf, Bartella et Karamlesh ont été vidées de leurs habitants et sont maintenant sous le contrôle des insurgés, a déclaré à l’AFP Mgr Joseph Thomas, archevêque chaldéen de Kirkouk et Souleimaniyeh.

Des combattants de l’EI ont attaqué hier (mercredi) soir la plupart des villages des plaines de Ninive, en tirant au mortier et en s’emparant de plusieurs d’entre eux, a expliqué le patriarche Sako.

Le gouvernement comme les autorités kurdes sont incapables de défendre notre peuple. Il faut qu’ils travaillent ensemble, avec un soutien international et un équipement militaire moderne, a-t-il ajouté.

Aujourd’hui, nous lançons un appel avec beaucoup de douleur et de tristesse, au conseil de sécurité de l’ONU, à l’Union européenne et aux organisations humanitaires, pour qu’ils aident ces gens en danger de mort, a-t-il insisté.

J’espère qu’il n’est pas trop tard pour éviter un génocide, a ajouté le patriarche.

Romandie.com avec(©AFP / 07 août 2014 12h09)

Nigeria : des islamistes présumés attaquent des églises, des « dizaines » de morts

juin 29, 2014

Des membres présumés du groupe islamiste armé Boko Haram ont attaqué dimanche des églises près de Chibok, ville du nord-est du Nigeria où plus de 200 lycéennes avaient été enlevées mi-avril, selon des témoins qui évoquent des « dizaines » de morts.

« D’après ce que j’ai rassemblé (comme informations), des dizaines de fidèles, hommes, femmes et enfants, ont été tués », a déclaré un habitant de Chibok joint par téléphone, Timothy James. Aucune des sources interrogées par l’AFP n’a pu fournir de bilan précis et l’armée nigériane n’a pu être jointe.

D’après des habitants de la région, des hommes armés s’en sont pris à des villages situés à une dizaine de kilomètres de Chibok, dont ils ont visé les églises. « Les assaillants se sont rendus dans les églises avec des bombes et des armes à feu », a ajouté M. James. Un responsable de Chibok, Enoch Mark, a confirmé ces informations et précisé à l’AFP que l’attaque était toujours en cours. « Au moment où nous parlons, nous sommes attaqués », a-t-il dit. « Nous ne pouvons pas dire combien il y a de cadavres », a expliqué M. Mark. « On m’a dit que les assaillants avaient brûlé au moins trois églises jusqu’aux fondations ».

Selon lui, les militaires nigérians n’ont pas répondu aux appels de détresse de la population lorsque les attaques ont commencé. « Ils sont simplement partis et se sont cachés dans la brousse », a-t-il affirmé.

Le nord-est du Nigeria, et plus précisément l’État de Borno où ont lieu ces attaques, est l’épicentre de l’insurrection de Boko Haram, commencée il y a 5 ans. Dans le cadre d’une opération militaire de longue haleine contre les islamistes, l’état d’urgence y a été déclaré l’an dernier mais les attaques n’ont fait que s’intensifier depuis, faisant douter de la capacité de l’armée et du pouvoir politique de venir à bout de l’insurrection.

Jeuneafrique.com avec AFP