Posts Tagged ‘Lesbiennes’

La France débloque 10 millions pour soutenir les PD et les Lesbiennes du Congo

décembre 9, 2022

L’État Congo­lais de­vrait in­ter­pel­ler l’am­bas­sade de France pour se ren­contre avec les or­ga­ni­sa­tions LGTB qui a eu lieu à Braz­za­ville ayant abouti à un ap­puie fi­nan­cier de 10 mil­lions cfa pour les per­mettre de vul­ga­ri­ser cette pra­tique contraire aux mœurs du Congo. Si en France, la po­ly­ga­mie est un dé­lit, l’ho­mo­sexua­lité de­vrait en être un au Congo. Il est im­pos­sible dans le res­pecte de la charte di­plo­ma­tique de Ro­dolph Adada en­cou­rage la po­ly­ga­mie en France. Au Congo de suivre l’exemple du Mali et de re­mettre la France sur les rails.

Le mardi 07 dé­cembre 2022, les di­plo­mates fran­çais en poste à Braz­za­ville ont eu une ren­contre avec les as­so­cia­tions LGTB pour leurs ap­por­ter sou­tien. La France veut pro­té­ger les mi­no­ri­tés sexuelles au Congo dans sa lo­gique co­lo­niale alors que cette pra­tique va à l’en­contre des mœurs des au­toch­tones. Cette vo­lonté fran­çaise à im­po­ser sa culture en Afrique de­vrait être ar­rê­tée par les au­to­ri­tés po­li­tiques.

« L’am­bas­sa­deur de France de­vrait être convo­qué à notre Mi­nis­tère des af­faires étran­gères pour des ex­pli­ca­tions, la France ne peut pas faire sur nos terres l’apo­lo­gie de ce qui est in­ter­dit par nos va­leurs, nos tra­di­tions, nos us et cou­tumes. C’est al­ler trop loin. Ce qui est pour eux des va­leurs ne le sont pas pour nous. Il n’y a pas de droit LGBTQ+ à dé­fendre au Congo. C’est abo­mi­nable, dia­bo­lique et in­sensé » es­time un in­ter­naute.

Cette apo­lo­gie fran­çaise de l’ho­mo­sexua­lité ailleurs a été stop­pée net par les au­to­ri­tés du Qa­tar mal­gré tout le bruit des mé­dias oc­ci­den­taux. Pour les blancs, nos cou­tumes ne valent pas grand-chose et on doit adop­ter les siennes d’où ce cou­rage de l’am­bas­sade de France d’or­ga­ni­ser cette ren­contre avec les PD à Braz­za­ville.

Le plus in­sul­tant est de fi­nan­cer les PD pour qu’ils conta­minent d’autres congo­lais comme si cela était la pré­oc­cu­pa­tion des ci­toyens Ban­tous. « Qu’ils gardent leur af­faire de LGBT chez eux, si eux, ac­ceptent cela, il n’est for­cé­ment dit que nous de­vons l’ac­cep­ter aussi chez nous ! Ils sont à l’ori­gine des dé­pra­va­tion en lé­ga­li­sant des choses bi­zarres. Nous di­sons non à ce genre pra­tique en terre congo­laise, nos au­to­ri­tés doivent être sé­vères en­vers ce que l’am­bas­sa­deur vient de faire ». ré­agi très re­monté un autre in­ter­naute.

« Je rap­pelle que la po­ly­ga­mie est stric­te­ment in­ter­dite et pé­na­li­sée en France alors qu’elle est lé­gale au Congo donc dans le cadre de ces échanges le Congo de­vrait éga­le­ment de­man­der des comptes à la France » sou­tient un autre qui dé­nonce cette apo­lo­gie de l’ho­mo­sexua­lité en Afrique par la France.

Avec Sacer-infos par Stany Frank

Congo-P/Noire : un Libanais au nom de Abdil Tarek bien tapé par deux lesbiennes pour mauvais payeur

juin 12, 2021

Il avait contacté les deux filles pour un trio afin de réaliser ses fantasmes avec deux filles noires. Un baptême pour ses premiers pas à Pointe-Noire au Congo où il est venu chercher la vie. Mais comme la majorité des Libanais, il a peu d’estime pour les Noirs et s’est cru en terrain conquis en refusant de payer la somme accordée au départ. La lesbienne qui joue le rôle de l’époux a appliqué ses qualités d’homme et a bien tapé le pauvre Libanais qui a dû débourser finalement le double du montant accordé.

Il s’appelle Abdil Tarek Fayoud, migrant Libanais venu se chercher au Congo en provenance du Liban, un pays en faillite, à la merci du Hezbollah et de la mafia. Habitué au Liban à mépriser la race noire comme 99 % des Libanais, il a néanmoins voulu réaliser ses fantasmes de coucher avec deux lesbiennes africaines.

C’est un travailleur Congolais, employé par les Libanais qui lui a servi de commissionnaire auprès de ce couple des lesbiennes habitant le quartier Mouyondzi. Les deux filles n’ont pas hésité à accepter très alléchant transmis par le commissionnaire Congolais, du reste de la même ethnie qu’elles.

La rencontre a été fixé dans un hôtel discret à la base, les filles ayant refusé de se rendre au domicile du Libanais à cause des précédents. Après plus de 4 heures d’échanges de plaisir mutuel, le sujet Libanais qui s’est dit insatisfait a voulu revoir à la baisse le tarif accordé. Ce qui a énervé les lesbiennes : «  Je t’ai laissé baisé ma femme et tu veux tergiverser, fais attention à toi et ne me pousse pas à devenir folle » lui a averti celle qui joue le rôle du mari.

De l’incompréhension et la tête dure du Libanais s’en sont suivis les coups de tête et points de la lesbienne. Le pauvre Libanais a été pris en sandwich par les deux filles qui ont une force inexplicable.

Finalement le migrant Libanais a voulu calmer le jeu pour éviter de subir le pire en acceptant le diktat des lesbiennes soutenues par le réceptionniste de l’hôtel. Il a payé le double du montant accordé pour avoir tenté de jouer au malin.

Avec Sacer-Infos par Stany Frank