Posts Tagged ‘Levis’

Canada-Québec/Alerte Amber: deux petites filles de Lévis et leur père restent introuvables

juillet 11, 2020

 

© Fournis par La Presse canadienne
SAINT-APOLLINAIRE, Qc — Les recherches pour retrouver deux fillettes de Lévis et leur père, Martin Carpentier, ont été suspendues vers 22 h vendredi et reprendront samedi matin.

L’homme et les deux filles sont disparus à la suite d’un accident de la route nébuleux survenu sur l’autoroute 20 à Saint-Apollinaire, à l’ouest de Lévis.

La Sûreté du Québec (SQ) a déclenché jeudi une alerte Amber.

Vendredi, un hélicoptère, des maîtres-chiens, des patrouilleurs en VTT et d’autres patrouilleurs formés en recherche ont passé le secteur au peigne fin.

«Nos équipes de quad ont effectué plus de 150 km de patrouille dans des routes et chemins d’accès de chalets», a expliqué le porte-parole de la SQ, Louis-Philippe Bibeau.

Le policier a précisé que le travail de recherche était ardu et complexe en raison du «couvert forestier qui est très dense».

Les policiers ont retrouvé différents objets dans les boisés du secteur, mais il est trop tôt pour savoir si ces objets représentent des pistes pour retrouver les trois personnes.

«Ce sont différents objets qu’on peut normalement retrouver dans la forêt, et rien n’indique qu’on peut les relier aux disparus» a précisé Louis-Philippe Bibeau.

Vers 22h, «les recherches terrestres ont été suspendues» a indiqué la SQ, mais des autopatrouilles continueront de circuler dans le secteur pendant la nuit.

Samedi matin, les recherches terrestres reprendront dans le même secteur.

Le corps policier a publié sur les réseaux sociaux, en début d’après-midi, une vidéo de la conjointe de Martin Carpentier, l’implorant de donner des nouvelles.

«Martin, on s’inquiète, on n’a pas eu de nouvelles de toi depuis l’accident. On se demande si tu es correct, les filles, Romy, Norah… on veut savoir si elles vont bien, si toi tu vas bien», lance Cathy Gingras, qui n’est pas la mère des deux enfants.

«Donne-nous des nouvelles, fais-nous un signe, appelle tes parents, n’importe quoi. L’important c’est que vous autres vous alliez bien. Le reste… on s’en fout du reste, on veut juste savoir que vous êtes correct», ajoute-t-elle, un sanglot dans la voix.

M. Bibeau a indiqué que le poste de commandement avait été établi vendredi sur la rue Veilleux, au sud du rang Bois Joly. Un important déploiement s’est organisé.

Des citoyens auraient possiblement entendu des cris dans le secteur.

«Au cours des dernières heures, nous avons reçu de l’information qui nous porte à croire que les trois personnes recherchées auraient pu, ou pourraient encore, se trouver dans le secteur visé, donc on a déplacé nos effectifs et les vérifications sont en cours afin de les localiser», a-t-il expliqué vendredi matin.

La veille, la SQ avait lancé un appel à l’aide aux habitants du secteur en leur demandant d’inspecter leurs propriétés, y compris les remises, les chalets, les granges et les terres à bois.

Norah Carpentier, 11 ans, ainsi que sa soeur, Romy, 6 ans, ont été vues pour la dernière fois mercredi, vers 20 h 30, à Lévis, en compagnie de leur père âgé de 44 ans dans un dépanneur. Les trois auraient été impliqués dans une sortie de route de leur véhicule de marque Volkswagen Passat 2008, qui aurait effectué des tonneaux, une heure plus tard.

Lors de l’arrivée des services d’urgence, le véhicule était inoccupé. Des recherches ont été effectuées dans le secteur boisé de l’incident, notamment avec l’hélicoptère de la SQ, mais elles ont été vaines.

Le porte-parole Louis-Philippe Bibeau note qu’il y a «un facteur temps qui s’accumule pour la santé et sécurité des trois personnes», étant donné qu’ils semblent avoir été impliqués dans une collision et qu’ils pourraient être blessés.

Aux dernières nouvelles, la SQ ignorait encore les motivations de Martin Carpentier. Sur les réseaux sociaux, une femme qui s’identifiait comme la mère des deux petites filles a indiqué qu’il fallait «retrouver mes filles et leur papa».

— — —

Description des personnes recherchées:

— Norah Carpentier: 11 ans, 1,57 mètre (5 pieds et 2 pouces) portait une casquette blanche ainsi que des sandales blanches.

— Romy Carpentier: 6 ans, 91 centimètres (trois pieds) portait un chandail rose, des boucles d’oreilles en argent en forme de coeur et du vernis à ongles rouge.

— Martin Carpentier: 44 ans, portait un t-shirt gris et des jeans. Il pèse 59 kilos (130 livres) et mesure 1,78 mètre (5 pieds et 10 pouces).

Avec La Presse canadienne

Canada-Québec: La police de Lévis réfute des allégations de discrimination raciale

juin 2, 2020

 

La police de Lévis réfute des allégations de discrimination raciale entourant une vidéo montrant l’arrestation d’un jeune Noir qui a été maîtrisé par la force, alors que des internautes font le parallèle avec la mort de George Floyd à Minneapolis, aux États-Unis.

Lundi, en fin après-midi, le Service de police de Lévis (SPVL) a publié un communiqué pour défendre le travail de ses policiers lors d’une intervention qui a eu lieu le samedi 23 mai, vers 20h10, au parc de la rivière Etchemin.

Dans son communiqué, le SPVL précise que les policiers sont intervenus pour un rassemblement illégal dans le contexte de la COVID-19 et pour la consommation interdite d’alcool dans un parc. Ils ont fait face à un «groupe hostile» d’environ 35 personnes et les patrouilleurs ont arrêté deux individus, dont celui qui a été filmé, selon le SPVL.

«Certaines personnes semblent faire des liens avec les événements qui se sont déroulés à Minneapolis, aux États-Unis, indique le communiqué. Les valeurs du Service de police de la Ville de Lévis vont à l’encontre de ces agissements».

L’homme arrêté, un Noir âgé de 19 ans, refusait de s’identifier, a résisté à son arrestation et a fait des menaces de mort aux policiers, précise Christian Cantin, porte-parole du SPVL. La vidéo ne montre pas que les policiers ont tenté d’obtenir sa collaboration avant de devoir le maîtriser par la force, ajoute M. Cantin.

Les commentaires sur les réseaux sociaux qui accusent les policiers de discrimination raciale et font un rapprochement avec la mort de George Floyd ne sont pas fondés, souligne Christian Cantin. «Il y en a qui essaient de se faire du capital là-dessus, en lien avec ce qui se passe aux États-Unis. On n’est pas là du tout».

Intitulée «Boire de la bière à Lévis et être noir», la vidéo a été diffusée dimanche soir sur la page Facebook «Spotted Policiers Zélés». Elle montre deux policiers qui maîtrisent un jeune Noir par la force jusqu’au sol, alors que ses amis protestent plusieurs fois en disant qu’«il n’a rien fait».

Sur la page Spotted Policiers Zélés, la vidéo est accompagnée d’un commentaire qui dit : «Eh oui, même à Lévis il y a de la discrimination raciale» — une référence à George Floyd, un Noir qui est mort asphyxié lors de son arrestation par un policier blanc, lundi dernier, à Minneapolis.

Lors de l’intervention au parc de la rivière Etchemin, la police de Lévis a aussi procédé à l’arrestation d’un jeune homme de 17 ans.

Plusieurs infractions sont reprochées aux deux hommes arrêtés, notamment d’avoir d’avoir injurié un agent de la paix, d’avoir refusé de s’identifier, d’avoir commis voies de fait sur un agent de la paix et d’avoir proféré des menaces.

Au moment d’écrire ces lignes, Le Soleil n’avait pas été en mesure de parler avec le jeune homme filmé lors de l’arrestation à Lévis.

Avec Marc Allard – Le Soleil

Canada/Québec: Labeaume plaide pour un 3e pont dans l’ouest

octobre 28, 2016

 

Labeaume plaide pour un 3e pont dans l'ouest
© Ville de Québec Labeaume plaide pour un 3e pont dans l’ouest
Après avoir analysé les déplacements des automobilistes entre Québec et Lévis, le maire Régis Labeaume conclut qu’il est nécessaire de construire un 3e lien entre les deux villes, mais que celui-ci devrait être situé à l’ouest, donc près des deux ponts actuels.

La Ville de Québec a présenté ce matin le portrait de la circulation routière à Québec et Lévis aux heures de pointe. Six heures d’images ont été captées les 28 et 29 septembre derniers dans des « conditions parfaites », donc sans entrave, ni accident. Mais la congestion est malgré tout importante sur plusieurs axes routiers.

Selon les chiffres avancés, 18 100 automobilistes font le trajet Lévis-Québec chaque matin, soit trois fois plus que ceux qui font le parcours inverse.

Les trois quarts de ces Lévisiens (76 %) qui viennent à Québec demeurent à l’ouest de Laurentienne. Une statistique sur laquelle le maire s’appuie pour démontrer qu’un éventuel 3e lien ne devrait pas être situé dans l’est de la ville.

De plus, la majeure partie des déplacements de la Rive-Sud vers Québec provient des deux arrondissements les plus près des ponts, selon les données de la Ville.

« Pour la Ville de Québec, il est évident que le 3e lien doit être dans l’ouest et peut-être idéalement à la hauteur des ponts », affirme le maire Labeaume.

Le maire soumet également l’idée d’un pont au lieu d’un tunnel, rappelant le coût estimé à au moins 4 milliards de dollars pour un lien sous-fluvial. « Serait-il possible que pour le prix d’un tunnel, le gouvernement puisse investir dans un SRB, un pont et plus pour le même prix? Je pose la question. »

Le maire a présenté plusieurs statistiques qui démontrent l’importante hausse du nombre d’automobilistes et de déplacements au cours des dernières années.

Selon les chiffres compilés par la Ville, il y a eu une augmentation de près de 22 % des véhicules sur les deux rives au cours des 10 dernières années, ce qui représente près de 100 000 voitures de plus sur le territoire.

Toutes ces données font dire à Régis Labeaume qu’il faut « accélérer » la réalisation des autres projets qui amélioreront la fluidité de la circulation, comme le SRB, l’élargissement de l’autoroute Laurentienne et la gestion artérielle des feux de circulation.

« Pour nous, il y a urgence de réaliser tous ces projets-là. Et on demande que tous ces projets soient accélérés », a lancé le maire Régis Labeaume.

Radio.ca